104. Revêtus de la gloire de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott  

Quant à moi, j’enverrai bientôt sur vous ce que mon Père vous a promis. Vous donc, restez ici dans cette ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. (Luc 24:49)

Jésus parlait de la Pentecôte qui allait bientôt arriver et de cette première étape où le Saint-Esprit allait nous guider dans « la liberté que les enfants de Dieu connaîtront dans la gloire », nous revêtant à nouveau de la gloire que portait Adam et Eve. Ce devait être le commencement de ce processus et notre transformation devait se poursuivre mais nombre sont restés « coincés » ou ont simplement refusé de s’y soumettre.  Il est vital que nous acceptions cette vérité et la réalité de nos dons spirituels. Mais, nous devons les voir comme une première étape dans le processus de notre restauration intégrale de fils de Dieu avec l’autorité qui y est attachée.

Car ainsi parle l’Éternel des armées : Encore un peu de temps, Et j’ébranlerai les cieux et la terre, La mer et le sec ; J’ébranlerai toutes les nations ; Les trésors de toutes les nations viendront, Et je remplirai de gloire cette maison, Dit l’Éternel des armées… La gloire de cette dernière maison sera plus grande Que celle de la première, Dit l’Éternel des armées ; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, Dit l’Éternel des armées. (Aggée 2:6-7 & 9, LS)

Pour Israël et selon l’ancienne alliance, la maison qui devait être remplie de la gloire de Dieu était le Temple. Lorsque Jésus est venu au Temple, Il y a rapporté la gloire de Dieu. Malheureusement, Il a été rejeté par les leaders religieux et donc, lorsqu’Il a quitté le Temple pour la dernière fois (Matthieu 23 et 24),  Il l’a laissé abandonné et désert,  c’est-à-dire sans la gloire de Dieu. Dans la  nouvelle alliance, nous savons que  nous sommes cette maison ou ce temple et nous allons être remplis de cette gloire.

Celui dont la voix a fait alors trembler la terre fait maintenant cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai, non seulement la terre, mais aussi le ciel. Ces mots : une fois encore signifient que tout ce qui peut être ébranlé, c’est-à-dire ce qui appartient à l’ordre ancien de la création, disparaîtra, pour que subsistent seules les réalités inébranlables. Le royaume que nous recevons est inébranlable : soyons donc reconnaissants et servons Dieu d’une manière qui lui soit agréable, avec crainte et profond respect, car notre Dieu est un feu qui consume. (Hébreux 12:26-29)

Nos corps sont le temple de Dieu et nous faisons partie de « la montagne du temple de l’Éternel » (Ésaïe 2:2, LS) qui est restaurée par le feu. Nous ne devons pas être effrayés par le feu de Dieu parce que Son feu est Son amour. Il ne consumera que ce qui est sans valeur et temporaire, ce que nous avons créé par notre « bricolage religieux ». Son feu est nécessaire à la restauration car nous ne pouvons rien restaurer par nos méthodes de bricolage qui compromettent, avant tout, l’intention et le but originels de Dieu.

Dans l’avenir, il adviendra que le mont sur lequel est le temple de l’Eternel sera fermement établi au-dessus des montagnes et il s’élèvera par-dessus toutes les hauteurs, et tous les peuples étrangers y afflueront. (Ésaïe 2:2)

Lorsque Dieu va révéler Ses fils au monde, lorsque nous serons intégralement restaurés dans notre position filiale, élevés et assis sur notre trône d’autorité dans les lieux célestes, les gens seront attirés par la gloire qu’ils verront restaurée sur nous.

Quelle forme va prendre cette gloire sur nous ?

Transfiguration

Il fut transfiguré devant eux : son visage se mit à resplendir comme le soleil ; ses vêtements prirent une blancheur éclatante, comme la lumière. Et voici que Moïse et Elie leur apparurent : ils s’entretenaient avec Jésus. (Matthieu 17:2-3)

Moïse représente la Loi et Élie les Prophètes, tout était là pour honorer Jésus dans Sa révélation étincelante de Fils de Dieu. Si Jésus a été transfiguré, nous pouvons l’être aussi.

Pendant qu’il parlait ainsi, une nuée lumineuse les enveloppa et une voix en sortit qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qui fait toute ma joie. Ecoutez-le ! (Matthieu 17:5)

Ce n’était pas la première fois que Dieu révélait Jésus comme Son fils mais cette fois-ci Sa déclaration s’est enrichie d’un commandement : « Ecoutez-le ! »

Lorsque nous connaîtrons notre position, lorsque Dieu fera Sa déclaration sur nous, la création saura qu’elle doit nous écouter. La création attend la manifestation des fils de Dieu. Elle nous écoutera et nous répondra lorsque nous commanderons, une fois que notre autorité aura été restaurée.

Aperçus mystiques

A différentes époques de l’histoire, Dieu a donné à un nombre restreint de personnes quelques aperçus mystiques de l’état originel des êtres humains et donc de Son intention originelle pour nous. En 1820, Anne Catherine Emmerich a reçu une révélation personnelle extraordinaire d’Adam et Eve qu’elle a décrits comme habillés de lumière.

« Ils étaient comme deux enfants, indiciblement beaux et nobles. Ils étaient resplendissants, revêtus de rayons de lumière comme on porterait un voile. De la bouche d’Adam sortait un large flot de lumière scintillante et sur son front, je pouvais voir comme une auréole de majesté. Autour de sa bouche luisait un rayon de soleil, qu’il n’y avait pas chez Eve. Je vis le cœur d’Adam, exactement comme celui des hommes maintenant, mais des rayons lumineux enveloppaient sa poitrine. Au milieu de son cœur, je voyais une auréole brillante de gloire1. »

En 1882, Luisa Piccarreta a rencontré Jésus. Il lui a expliqué qu’en créant l’être humain, Il l’avait placé dans le soleil de la Volonté Divine. C’était un vêtement de lumière scintillante dont les rayons couvraient son corps de manière à l’honorer et le rendre plus magnifique. Lorsqu’Adam a perdu ses vêtements d’innocence, il s’est servi des choses matérielles qui l’entouraient pour se couvrir. Les vêtements que portaient Jésus Lui ont été retirés avant qu’Il soit crucifié. « Il n’a pas repris de tels vêtements après Sa résurrection. Au lieu de cela, Son Humanité a été recouverte du vêtement lumineux du soleil de la Volonté Suprême… La Volonté Divine, bien que vivante, c’est aussi le véritable vêtement de l’être humain qu’il a reçu à la Création2. »

Adam et Eve se sont retrouvés « nus » au sens figuré (c’est une métaphore) parce qu’ils avaient perdu la connaissance de leur état originel (celui d’avant le péché), qui leur était cachée par « un voile d’oubli ». Il n’en reste pas moins qu’Adam et Eve se promenaient avant dans le  jardin d’Eden « trainant des nuages de gloire autour d’eux ».  Tant qu’ils n’avaient pas commis de transgression, ils pouvaient se tenir « nus » devant Dieu sans aucune honte car ils étaient « vêtus de pureté » dans ce que des témoins anciens ont décrit comme des « vêtements de lumière » ou « des vêtements de contentement ». Selon une source, Eve décrit son apparence ainsi : « J’étais parée comme une mariée et j’étais étendue dans une chambre nuptiale de lumière 3. »

Ces témoignages ont été divinement créés pour nous inciter à rechercher notre restauration en êtres lumineux et ne pas nous contenter de moins que l’intention originelle de Dieu. Mais aussi pour que nous nous reconnections avec le sens d’éternité que Dieu a placé au tréfonds de l’être humain. La tradition hébraïque et nombre d’écrits rabbiniques décrivent la perte d’innocence et de gloire en termes de disparition de lumière. Mes propres rencontres avec la lumière et mes discussions avec Adam ont révélé la même chose.

Le désir de notre Père Éternel est de voir restaurée en nous tous, la lumière étincelante engendrée par notre identité et notre gloire d’être Ses fils. Plus nous allons réaliser/accepter cela et apprendre la vérité sur qui nous sommes réellement (par notre relation avec Dieu), plus nous allons commencer à resplendir.

Références (en anglais uniquement).

The Life of Jesus Christ and Biblical Revelations, vol 1 – Anne Catherine Emmerich, cité par Frank Rega (référencé ci-dessous).
2 Were Adam and Eve originally clothed in garments of light? – blogue par Frank Rega
The Nakedness and the Clothing of Adam and Eve – Jeffrey M. Bradshaw.

Articles récents (en français)

103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses
100. Des temps de rafraîchissement
99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale
75. Libre accès dans les lieux célestes

Publicités

103. La gloire des enfants de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Lorsque nous songeons au rétablissement de toutes choses, le premier point sur lequel nous devons nous concentrer est la restauration complète de notre relation avec Dieu et c’est quelque chose de tout à fait personnel. Il s’agit de la restauration de notre esprit, âme et corps selon l’intention originelle de Dieu, leur condition telle qu’Il l’a toujours désirée et leur fonctionnement parfait.

Cela couvre la restauration de l’identité éternelle de notre esprit mais aussi de retrouver l’innocence dans tout ce que contient notre âme : intellect, émotions, volonté, conscience, imagination, raison et choix. C’est être guéri de tout ce qui en nous est cassé, fragmenté, séparé, isolé et rejeté. C’est la restauration de l’intégralité et la santé parfaite de notre corps jusqu’au niveau le plus profond : notre ADN. C’est retrouver nos capacités « surnaturelles » (que nous voyons comme telles parce que nous avons perdu l’habileté naturelle de les manifester). Une fois cela réalisé, nous ferons l’expérience de la restauration de notre destinée éternelle avec son identité, autorité, position et but complets.

La gloire

… la création elle-même sera délivrée du joug de la corruption grâce à la liberté engendrée par la gloire des enfants de Dieu. (Romains 8:21)

Dieu désire que nous soyons reconnectés avec ce que « la gloire » signifie réellement et que nous opérions dans cette gloire pour libérer la création. Si nous ne portons pas cette gloire, la création ne sera jamais libérée. Cette gloire est en fait le poids de la nature ou de l’essence même des choses et dans ce cas, c’est le poids de l’essence de notre filiation. Adam était couvert de la gloire de Dieu et un jour, nous serons transfigurés afin de retrouver cet état. Si Jésus l’a fait devant les témoins qui allaient le faire savoir par la Bible, c’est qu’Il voulait que nous sachions quel serait notre état futur.

Ceux qu’il a ainsi destinés, il les a aussi appelés à lui ; ceux qu’il a ainsi appelés, il les a aussi déclarés justes, et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi donné sa gloire. Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui se lèvera contre nous ? (Romains 8:30-31)

La traduction de ce verset dans The Mirror Bible est très intéressante :

Jésus a révélé que nous préexistions en Dieu, Il nous définit. Il nous a justifiés et aussi glorifiés. Il a racheté notre innocence et a restauré la gloire perdue par Adam. Tout ceci mène à une seule conclusion : Dieu est pour nous ! Alors qui peut être contre nous ?

C’est ce que Jésus a achevé à la croix.  Vivons-nous vraiment cette réalité ? Faisons-nous réellement l’expérience de la gloire que nous devrions avoir en tant qu’enfants de Dieu ou bien cette gloire est-elle cachée par notre style de vie ? Si nos visions et choix sont le reflet de nos croyances limitées et si nous avons une image de nous inférieure à celle de Dieu, nous n’irradierons jamais Sa gloire !

Plus nous nous engageons avec metanoia(1) et voyons nous-mêmes comme Dieu nous voit, plus nous allons irradier cette gloire. Une fois que nous commencerons à en faire l’expérience, nous pourrons alors opérer dans la connaissance de notre autorité de vainqueurs.

Tu l’as fait (l’être humain) de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné (ou revêtu) de gloire et de magnificence. (Psaume 8: 5, LSG)

C’est ainsi que Dieu nous a créés. Le mot hébreu traduit par couronné signifie en fait encercler ou entourer. En d’autres termes, Adam et Eve étaient entourés de gloire et d’honneur. Ils irradiaient la gloire des êtres que Dieu avait créés et la création les honorait en tant que fils de Dieu.

Dieu leur avait offert de régner sur un environnement superbe, au sein duquel Il était véritablement leur provision et leur protection grâce à une relation intime. Ils étaient couverts de la gloire de Dieu, ils n’avaient donc pas besoin de vêtements. Ils vivaient dans une atmosphère de relation parfaite, ils n’avaient donc pas besoin de connaissances. Ils n’avaient même pas besoin de leur propre compréhension car ils pouvaient puiser dans celle de Dieu. Tout venait de leur relation intime avec Dieu.

Dans leur chute, Adam et Eve ont perdu leur position de gloire. Les évangiles sont la bonne nouvelle que notre Père Eternel a envoyé Jésus pour restaurer notre gloire. C’est ainsi que la restauration de la création commence. En choisissant de mourir comme un être humain, pour nous et à notre place, Jésus a prouvé l’amour de Dieu pour toute Sa création (Dieu a tant aimé le monde… (Jean 3:16) ne limite pas cet amour aux gens seulement). Il l’a fait pour nous réconcilier avec Dieu et restaurer cette relation, non seulement telle qu’elle existait dans le Jardin d’Eden mais telle qu’elle serait devenue si Adam et Eve n’avaient pas péché.  La réaction de la création devant notre gloire sera la même que notre réaction devant la gloire de Dieu.

Le ministère de réconciliation

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu! (2 Corinthiens 5:18-20).

Dieu était en Christ lorsqu’Il a réconcilié le monde (le mot grec est kosmos) avec Lui-même. Il n’a pas abandonné Jésus, n’en a pas été séparé ou n’a pas détourné son visage de Lui comme on nous l’a tellement enseigné. Paul déclare que Dieu n’a pas imputé leurs offenses aux hommes lorsqu’Il a réconcilié le monde. Donc c’est fait, c’est fini ! Dieu nous a réconciliés avec Lui mais c’est notre choix de nous réconcilier avec Lui. Si quelqu’un ou quelque chose est séparé de Dieu, cela ne vient nullement de Lui.

Nous devons donc servir la création par le ministère de la réconciliation afin que tout soit restauré. Nous porterons les « paroles de réconciliation » au plus profond de nous-mêmes et elles nous transformeront complètement à partir de l’intérieur. C’est ainsi que nous deviendrons les ambassadeurs de Dieu, représentant Son royaume et Son autorité dans tout l’ordre créé.

De gloire en gloire

… mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. (2 Corinthiens 3:16-18).

Ce que nous verrons réfléchi est le but et l’intention originels de Dieu pour chacun d’entre nous.  C’est une image qui va nous transformer au fur et à mesure que nous nous soumettons au processus. Cela n’arrive pas en un instant ! Il va falloir regarder pendant très longtemps. Si cela devait arriver en un instant, nous risquerions de regarder ailleurs et d’être transformés en quelque chose d’autre. Ce processus constant fait partie intégrale de notre relation continue avec Dieu et de la manière dont nous Le représentons.

Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. (2 Corinthiens 4:6, LSG).

Lorsqu’une personne se donne à Dieu, un voile est retiré de sur son cœur, la lumière entre dans sa vie et elle peut connaître la gloire de Dieu dans le visage de Jésus. Les croyants qui poursuivent l’observation de cette gloire vont être transformés en cette même image de Jésus (l’intention originelle de Dieu), de gloire en gloire, par l’Esprit de Dieu.

Nota :
1.
Metanoia est le mot grec qui est généralement traduit par repentance dans la Bible. Le mot originel n’a rien à voir avec les regrets ou le pardon, il signifie se détourner et penser différemment. Donc se détourner de nos manières habituelles de faire ou de vivre et nous tourner vers Dieu pour penser comme Lui.

Articles récents (en français)

102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses
100. Des temps de rafraîchissement
99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale

75. Libre accès dans les lieux célestes

Les médias sociaux
Article original en anglais

Image de fond par LoganArt de Pixabay

102. Des êtres immortels et sans limites

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Restauration de notre filiation

Plus j’approfondis ma relation avec mon Père Eternel, plus je suis sensible aux deux priorités dans Son cœur : la restauration de notre filiation et le rétablissement de toutes choses. Mon journal est rempli des conversations que nous avons eues ensemble sur tout ce qui touche à la filiation et à la restauration. Voici quelques extraits de ce dont nous avons discuté :

Le cœur de Dieu notre Père

Savoir que Dieu est notre Père est une chose, choisir d’avoir une véritable relation Père/fils avec Lui et Le laisser nous aimer en est une autre. Son plus grand désir est qu’au travers d’une réelle relation avec Lui nous apprenions à connaître Ses voies, Ses travaux et Son cœur. En connaissant Son cœur et en mûrissant par notre relation avec Lui, Il nous fera partager Ses délibérations dans les conseils et les assemblées des cieux. Son profond désir est de voir Ses enfants reprendre la place qu’Il leur a donnée à la conception, au sein de Son cœur. C’est ainsi que nous apprendrons à Le connaître véritablement et que nous aurons une révélation bien plus précise de qui nous sommes : Ses enfants, créés à Son image, cohéritiers et co-créateurs

Sans limites

Il désire nous restaurer pleinement et complètement. Ceci comprend notre identité, position, autorité, sagesse, nos capacités, connaissances, relations et connections avec l’ordre créé. Il veut que nous nous débarrassions des limites imposées par notre nature mortelle dans notre manière de penser. Il désire restaurer l’absence totale de limites, réfléchissant notre origine transcendantale et infinie. Nous sommes des êtres de relation, créés à Son image, avec un potentiel créatif illimité.

Nous avons été conçus sur le modèle notre Père : des êtres immortels et sans limites. Il n’a jamais voulu pour nous cette existence limitée, restreinte, réduite et mortelle qui est la nôtre, parce que nous avons choisi la voie du bricolage et non celle de l’Arbre de Vie.

La restauration de notre véritable position de fils couvre des possibilités que nous ne pouvons même pas commencer à imaginer. Que diriez-vous d’avoir des yeux qui vous permettent de voir toutes les longueurs d’onde de la lumière, des oreilles capables d’entendre toutes les fréquences sonores, une intelligence pouvant créer par la pensée, des corps existant et voyageant de manière multidimensionnelle et dotés d’un pouvoir guérissant instantané ? J’imagine pouvoir faire les mêmes œuvres que Jésus et plus encore : contrôler les structures moléculaires de l’eau, devenir invisible, créer et manipuler la matière, être télépathe (pouvoir lire les pensées et le cœur des gens), utiliser la télékinésie (Ils voulurent alors le faire monter dans le bateau et au même moment, ils touchèrent terre à l’endroit où ils voulaient aller. Jean 6:21), les pensées créatrices, la translation, bilocation, avoir la connaissance innée du passé et de l’avenir, voyager dans le temps, etc…

Si je peux imaginer toutes ces choses, ça signifie que le véritable potentiel de notre restauration dépasse tout cela !

Priorité

Dieu m’a déclaré : « Mon fils, ta relation avec Moi est la toute première priorité sur laquelle tu dois te concentrer. » La restauration de notre relation intime avec notre Père engendre une pureté de notre être qui est Son plus profond désir. Le fruit en sera la restauration de toutes choses. « C’est Mon programme d’amour où toutes les choses faisant partie de l’ordre créé reviendront en relation avec Moi et au sein de Mon unité. Mon fils, toute personne qui découvre de manière intime les pensées et les intentions de Mon amour par une relation avec Moi,  ne peut manquer de voir que sa destinée est au plus profond des désirs de Mon cœur. »

Toutes choses

Paul déclare : « Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin. » (Romains 8:28)

C’est ainsi que tout était prévu ! Il a créé toutes les choses pour opérer ensemble, uniques et individuelles en elles-mêmes, cependant complètes uniquement par l’union harmonieuse dans le tout. Il n’y aura donc plus aucune fragmentation, fracture ou cassure de quelque forme que ce soit. C’est le but ultime de la restauration :

  • Restauration personnelle de l’esprit, de l’âme et du corps selon la fonction, la condition et l’intention originelles.
  • Relation entre esprit et Dieu
  • Esprit et identité éternelle
  • Esprit pour toute la création, physique et spirituelle
  • ADN restauré avec 12 brins
  • Esprit, âme et corps
  • Tout ce que contient l’âme restauré en innocence : intellect, émotions, volonté, conscience, imagination, raisonnement et choix
  • Toute cassure, fragmentation, séparation, isolation et réjection…  restaurées
  • Tous les besoins remplis par harmonie, relations, intimité, union, unité, amour, joie et paix
  • L’intelligence restaurée dans sa pleine capacité créatrice
  • Le corps restauré en parfaite santé et complète intégrité, avec toutes ses capacités surnaturelles
  • Le souffle de vie restauré
  • Destinée et objectif restaurés
  • Héritage, identité, droit de naissance, position, autorité… restaurés
  • Des êtres spirituels devenant des êtres vivants devenant des êtres divins

Expansion

Cette intégrité et cette paix, qui sont le shalom de Dieu, continueront de se développer. Leur expansion ne connaîtra jamais de fin au sein du royaume de Dieu en constant accroissement. Nous serons les éléments vitaux du gouvernement de ce royaume. La restauration de notre relation avec notre Père mène à l’exercice de nos responsabilités, proportionnelles à la relation que nous avons développée. Nous apprendrons à gouverner, non seulement sur ce qui existe déjà mais sur tout ce que nous allons créer. Nous avons déjà la capacité de créer. Malheureusement, du fait de notre perte d’identité, nous avons essentiellement créé le chaos. Avec la connaissance de notre identité et la restauration de notre relation avec notre Père, notre capacité pour créer la beauté et l’ordre sera de plus en plus manifestée autour de nous.

La restauration des fils de Dieu sera comme Joseph sortant de la prison du donjon et prenant la plus haute position en Egypte après Pharaon. Nous sortirons de l’ombre et de la honte pour être investis, intronisés et assis dans les lieux célestes, pour gouverner et régner sur la montagne du temple de Dieu.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

101. La restauration de toutes choses

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

… il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:20-21, LS)

Nous allons voir aujourd’hui certaines questions que l’on peut se poser à la lecture de cette déclaration de Pierre. Comme d’habitude, je ne vous demande pas de me croire sur parole mais de poser ces questions à Dieu, en ouvrant en grand votre cœur et votre esprit, afin d’entendre Ses réponses.

Avant, pendant ou après ?

Jésus doit-Il revenir avant, pendant ou après les temps de restauration de toutes choses?

J’aurais tendance à répondre : les trois. Il est déjà venu, Il revient continuellement comme Il l’a promis (Car là où deux ou trois sont ensemble en mon nom, je suis présent au milieu d’eux. Matthieu 18:20) et Il va revenir.

Les attentes chrétiennes sont généralement concentrées sur l’avenir où tout devrait changer à un moment particulier souvent appelé « La seconde venue de Jésus ». Nous attendons Son retour et lorsque cela va arriver, tout sera restauré suivant la volonté de Dieu. Le problème, c’est que la Bible ne mentionne pas un moment particulier mais des temps ou une période.

Quand la période de restauration va-t-elle arriver ?

J’ai entendu suggérer que nous sommes dans une période spéciale en ce moment, durant laquelle il est possible que toutes choses soient restaurées et que cela n’était pas possible avant. Cependant, il y a eu un événement dans l’histoire humaine qui a rendu toutes les choses possibles : la croix avec la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus. Il a repris tout ce qu’Adam avait perdu et nous l’a restauré. Notre problème est que nous avons été très lents et très longs à comprendre toute l’ampleur de l’œuvre qu’Il a accompli et ses implications.

L’église des premiers temps a bien œuvré en propageant ce message dans le monde entier connu à  l’époque. Malheureusement, il a été détourné et déformé par la religion. Durant l’âge des ténèbres, la grande majorité de la vérité a été oubliée puis perdue. Pour la plupart des chrétiens, tout est devenu une question d’observance ou de devoir religieux, au lieu de la relation intime que Dieu avait prévue depuis toujours. Dieu a restauré cela à la croix. Nous pouvons maintenant recevoir cette vérité et poursuivre le processus de restauration qui n’a, en fait, jamais cessé.

Revenir à quelle époque ?

La restauration de toutes choses devrait nous ramener à quelle époque ?

Certains répondent : « A celle de l’église du Nouveau Testament. Nous devons revenir à l’époque où de nouveaux chrétiens venaient s’ajouter chaque jour à la première église. (Actes 2:47) » D’autres pensent que nous devrions revenir bien plus loin, à l’époque où Adam et Eve vivaient dans le jardin d’Eden. Une époque où ils avaient cette merveilleuse relation intime avec Dieu et parcouraient le jardin durant la brise du soir (Genèse 3:8). Personnellement, je pense que Dieu désire nous ramener encore plus loin : à l’origine même de Son plan et but de création.

Attention, ce n’est pas la fin mais seulement le commencement de cette restauration. Essayez de réfléchir à tout ce qui serait possible si nous coopérions maintenant avec Dieu, en tant que Ses fils. C’est au-delà de notre compréhension car la Bible nous dit bien que nous ne pouvons même pas imaginer ce que Dieu a prévu (1 Corinthiens 2:9). Tout ce que nous pouvons imaginer est restreint, limité et filtré par les idées religieuses qui nous ont été inculquées et ce que nous pouvons voir. En revanche, lorsque nous nous engageons dans le cœur de Dieu et faisons table rase de ces idées, alors notre compréhension n’a plus de limites. Nous sommes supposés avoir la pensée ou l’intelligence de Jésus (1 Corinthiens 2:16) qui contient de toute évidence toutes les intentions originelles de Dieu. Lorsque nous commençons à avoir cette intelligence restaurée, nous avons le potentiel d’aller au-delà des limites et restrictions qui existent dans notre manière de penser.

Qu’est-ce que la restauration ?

Larousse donne comme définition de réparer quelque chose pour le remettre dans son état initial. Lorsque nous lisons « état initial » nous pensons à Dieu le Créateur mais en fait, Il a donné la création à l’humanité (Genèse 1:26).

En fait, la définition même de ce mot nous limite. Son sens biblique est « Recevoir plus que ce qui a été perdu, au point que le stade final est meilleur que l’état originel. » C’est à dire une amélioration au-delà de ce qui existait. Cela vient de deux mots hébreux et un grec :

Le mot hébreux chadash signifie renouveler, réparer, restaurer.
L’autre mot hébreux est arukah : restauration, rétablissement, réparation, guérison, santé, perfection.
Le mot grec est apokatastasis qui a deux racines : apo (venant de) et katastasis (ordre premier ou originel).
Apokatastasis : restitution, ré-établissement, reconstitution, correctement, la restauration finale de toutes choses en leur état d’origine, revenir à l’ultime idéal. Au sens figuré : restauration de la pleine liberté (liberté originelle), jouir de quelque chose de nouveau (c’est-à-dire retrouver quelque chose qui avait été retiré/dérobé).

La restauration implique réconciliation, renouvellement, réparation, reconstruction, restitution, résurrection, relation, révélation et même repos. Nous avons tous besoin d’une transformation cosmique de proportion éternelle :

  • La restauration de l’identité que Dieu avait prévue pour nous en tant que Ses fils et la révélation qui découle d’une relation intime.
  • Reconnaître que nous avons été réconciliés avec Dieu, avec les autres et avec la création entière.
  • Retrouver notre position originelle au niveau de notre relation et notre autorité.
  • La réparation de tout ce qui a été cassé, endommagé ou fragmenté.
  • La restitution de tout ce qui nous a été volés ou perdus.
  • Le renouvellement de notre rouleau de destinée et de notre manière de penser pour revenir à la pensée de Jésus-Christ.
  • La résurrection de notre vie par rapport à tous les effets de la mort.
  • Le repos dans l’intimité de l’amour, de la joie et de la paix.

Que veut dire “toutes choses” ?

« Tout » est un superlatif. Il n’y a rien au-dessus. Il vient du mot grec « pas » signifiant entier, tout type, chaque, tout. L’accent est mis sur une image totale, composée d’éléments, ajoutés un à la fois, un tout composé de parties individuelles.

C’est un peu l’idée d’un puzzle. Vous ne le réalisez pas d’un seul coup, vous le composez pièce par pièce et en  mettant chaque pièce à la bonne position. En règle générale, il faut regarder l’image sur la boîte. Si nous sommes impliqués dans la restauration de toutes choses, il faut que nous puissions voir « l’image sur la boîte » : le but originel de Dieu. Alors, nous réaliserons que Dieu travaille sur cette restauration depuis toujours, nous faisant passer de la position où nous sommes et de l’identité que nous avons de nous-mêmes, à la position et l’identité qui étaient les nôtres à l’origine.

En tant qu’êtres humains, nous ne formons qu’une partie de cette image. Si Dieu restaure TOUT selon Son intention originelle, quelles sont les autres choses qu’Il va restaurer ?  Nous savons que « la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu. (Romains 8:19) » Cela couvre-t-il seulement le domaine physique ? Existe-t-il des choses ou des créatures dans les domaines célestes qui ne sont pas comme Dieu l’avait originellement prévu ? Doivent-elles être restaurées et si oui, cela nous pose-t-il un problème ?

La traduction de la Bible du Semeur parle de la restauration de l’univers entier :

Maintenant donc, changez et tournez-vous vers Dieu pour qu’il efface vos péchés. Alors le Seigneur vous accordera des temps de repos et il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:19-21)

Si le concept de la restauration de toutes choses ou de l’univers ne nous fait pas carburer les méninges, je me demande si nous en avons bien compris le sens !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

100. Des temps de rafraîchissement

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Saints et sans reproche

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, car il nous a comblés de toute bénédiction de l’Esprit dans le monde céleste en raison de notre union avec Christ. En lui, bien avant de poser les fondations du monde, il nous avait choisis pour que nous soyons saints et sans reproche devant lui. Puisqu’il nous a aimés… (Éphésiens 1:3-4).

Dieu a comblé l’humanité de ses bénédictions avant le commencement du monde, afin que nous puissions réaliser les plans immuables qu’Il a pour nous. Il avait un plan bien avant que les choses ne tournent mal, pour s’assurer que Ses intentions originelles soient bien appliquées. Il a toujours su que nous nous présenterions devant Lui saints et sans reproche, dans une « innocence irréprochable ».

Pour être sans reproche, il faut que nous n’ayons jamais fait quoi que ce soit de mal. Est-ce bien comme cela que nous nous voyons ?

Notre perspective n’est-elle pas plutôt celle de notre histoire personnelle : toutes les choses que nous avons faites dont nous avons honte ou dont nous nous sentons coupable, tout ce qui ne correspond pas vraiment à ce que Dieu voulait que nous fassions ?

Je ne crois pas que ce soit le cas !

The Mirror Bible a une excellente traduction : Dieu nous a trouvés en Christ avant de nous perdre en Adam. N’est-ce pas une déclaration magnifique ? Dieu avait déjà prévu la restauration de toutes choses, avant même que nous nous « égarions ». Il avait déjà établi un plan où nous pourrions nous présenter saints et sans reproche devant Lui, face à face, dans une « innocence irréprochable ».

Il nous a destinés d’avance à être ses enfants qu’il voulait adopter par Jésus-Christ. Voilà ce que, dans sa bonté, il a voulu pour nous afin que nous célébrions la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son Fils bien-aimé. (Éphésiens 1:5-6).

S’il doit y avoir une restauration et que Dieu en est l’Architecte originel, alors de toute évidence cette restauration arrivera selon Son plan originel. Il a un rêve en Lui et Il fera tout pour le voir se réaliser. N’est-ce pas quelque chose que nous devrions célébrer ?

Et c’est par Sa grâce, Son pouvoir divin d’habilitation, que cela va arriver.

Ce plan, il l’a fixé d’avance, dans sa bonté, en Christ, pour conduire les temps vers l’accomplissement. Selon ce plan, tout ce qui est au ciel et tout ce qui est sur la terre doit être harmonieusement réuni en Christ. Et c’est aussi en Christ qu’il nous a accordé notre part d’héritage conformément à ce qu’avait fixé celui qui met en œuvre toutes choses, selon l’intention qui inspire sa décision. (Éphésiens 1:9-11)

La restauration a commencé et nous pouvons la voir se dérouler. Ce n’est pas quelque chose qui va arriver dans l’avenir, c’est un processus qui a déjà démarré. En tant que fils en constante croissance spirituelle, nous avons un rôle à jouer dans ce processus où convergent le passé, le présent et l’avenir. Si tout sur terre et tout dans les cieux est réconcilié, que la réconciliation est la restauration des relations et que nous avons le ministère de la réconciliation, pouvons-nous enfin voir le rôle que nous avons à jouer dans tout cela ?

Repentez-vous et convertissez-vous

Le jour de la Pentecôte, avant de parler du rétablissement de toutes choses (ou de la restauration de l’univers entier selon la Bible du Semeur), Pierre déclare :

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, (Actes 3:19-20, LS).

En fait, Pierre a déjà commencé à parler de la restauration. Se repentir n’a rien à voir avec le fait de demander sincèrement pardon à Dieu d’avoir fait quelque chose de mal et d’attendre qu’Il réponde à cela. Il s’agit en fait de comprendre la perspective de Dieu sur notre situation et d’accepter comment Il nous voit. Nous avons vu quelle est la perspective de Dieu : Il nous voit dans une « innocence irréprochable ».

Se convertir signifie revenir à notre identité et but originels. Le péché est en fait la perte de cette identité, le fait que nous avons perdu de vue l’image originelle de Dieu en nous. Une perte qui nous a poussés à adopter des comportements aux conséquences néfastes pour nous et les autres. Cette perte d’identité a été non seulement balayée mais effacée à la croix et toutes les accusations de l’ennemi y ont été clouées.

Respirer à nouveau

« Les temps de rafraîchissement » (Actes 3:20) sont la traduction du mot grec « anapsyxis » signifiant un espace où l’on peut respirer, où l’on peut reprendre son souffle et respirer facilement de nouveau (1).

Dieu lui insuffla le souffle de vie dans les narines et l’homme devint un être vivant. (Genèse 2:7)

La promesse des « temps de rafraîchissement » comprend le désir de Dieu d’insuffler de nouveau en nous  Son souffle de vie :

… il souffla sur eux et continua : Recevez l’Esprit Saint. (Jean 20:22)

Après Sa résurrection, Jésus a soufflé sur Ses disciples, de Son visage vers le leur et le souffle de vie rafraîchissant de Dieu leur a été transmis. En Sa présence, nous sommes continuellement rafraîchis et nous n’aurons plus jamais besoin d’essayer une autre source.

De plus, comme Bill Johnson l’a déclaré : “Chaque fois que Dieu restaure quelque chose, le résultat est supérieur à ce qu’il était avant.(2) Recevoir notre statut d’être vivant restauré est un signe précurseur pour mûrir, croître spirituellement et devenir les êtres divins, les fils de Dieu, qu’Il a toujours eu l’intention que nous soyons. Il ne désire pas simplement restaurer l’humanité telle qu’elle était sur terre à l’époque d’Adam et Eve mais telle que nous avons toujours été dans son cœur, là où il n’y a ni temps ni espace.

Présence

Que le Dieu de paix vous rende lui-même entièrement saints et qu’il vous garde parfaitement esprit, âme et corps pour que vous soyez irréprochables lors de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. (1 Thessaloniciens 5:23)

« Lors de la venue de » est la traduction de « parousia » qui en fait signifie «  en la présence de ». Si vous attendez d’être entièrement saints et irréprochables dans l’avenir, lorsque Jésus va revenir, vous allez sans aucun doute rater tout ce qui peut vous arriver maintenant. Mais lorsque vous lisez ce verset avec la traduction correcte de « … en la présence de notre Seigneur Jésus-Christ » qui nous rafraîchit en insufflant Son souffle de vie en nous et nous restaure petit-à-petit, alors vous pouvez en faire l’expérience ici et maintenant. Parce que…

… vous avez été lavés, vous avez été purifiés du péché, vous en avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu. (1 Cor 6:11, mot en gras par l’auteur).

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

(1) Clarke’s Commentary on the Bible, via biblehub.com (en anglais)
(2) Hosting The Presence: Unveiling Heaven’s Agenda (Bill Johnson; Destiny Image, 2012, en anglais). [Accueillir sa présence: Dévoiler les priorités du Ciel, format Kindle uniquement en français].

99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (Actes 3:19-21, LS)

Relation et responsabilités

En tant que fils de Dieu, nous pouvons avoir et développer une relation avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit et en apprécier tous les aspects. Au sein de cette relation, nous découvrons rapidement que nous avons des responsabilités. Tout d’abord, nous avons la responsabilité de notre propre vie et des sphères d’influence que Dieu nous a confiées avant que nous ne venions sur terre. Puis, au fur et à mesure que nous mûrissons dans cette relation, nous sommes appelés à recevoir des positions de responsabilité plus importantes : prendre notre position divine, siéger dans le monde céleste, légiférer dans le royaume des cieux, manifester les cieux sur la terre. « Sur la terre comme au ciel » est tout simplement l’accomplissement du but originel de Dieu pour tous les êtres et les choses qu’Il a créés.

Dans cette nouvelle série de blogues, nous allons examiner ce que le « rétablissement de toutes choses » (Actes 3:20-21, LS) signifie concrètement. Nous allons tout d’abord voir ce que « rétablissement » veut dire et ce que « toutes » et « les choses » couvrent. Nous allons étudier l’étendue de ce processus de restauration et comprendre qu’en tant que fils de Dieu, nous y avons un rôle à jouer.

Justin Paul Abraham déclare : « Je pense sincèrement que nous allons voir le triomphe de l’Amour sur les ténèbres les plus profondes et le commencement d’une nouvelle époque de lumière couvrant progressivement toute la terre. Le résultat : il n’y aura plus de guerres, de maladies et le monde sera restauré.  Comment le savons-nous ? Parce que l’avenir a déjà été convenu et qu’une fois que le changement va commencer, tout va aller très vite. « Moi, l’Éternel, je hâterai ces choses en leur temps. » (Ésaïe 60:22, LS)

L’avenir est déjà établi dans le cœur de Dieu. Ce n’est pas parce que nous nous sommes égarés qu’Il va changer son plan originel !

La plénitude de notre relation filiale

Le contexte de cette restauration est au sein de notre position de fils. Si nous ne sommes pas restaurés, le reste de la création ne le sera pas non plus. Le rétablissement de toutes choses commence maintenant avec le travail de Jésus en nous et pas du tout dans un lointain futur avec Son retour. La religion a placé tant de choses dans un lointain futur que les générations passées ont raté ce que Dieu avait préparé pour elles. Les générations futures et celles d’aujourd’hui connaissent le même risque. Il nous faut bien comprendre que la restauration va arriver en nous, au travers de nous et autour de nous, au fur et à mesure que nous acceptons et développons notre relation filiale avec Dieu.

Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. En effet, vous n’avez pas reçu un Esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la crainte : non, vous avez reçu l’Esprit en conséquence de votre adoption par Dieu comme ses fils et ses filles. Car c’est par cet Esprit que nous crions : Abba, c’est-à-dire Père! L’Esprit Saint lui-même témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et donc cohéritiers de Christ, puisque nous souffrons avec lui pour avoir part à sa gloire.  (Romains 8:14-17)

The Mirror Bible donne la version suivante :

La vie originelle que le Père a révélé par son fils est la vie que l’Esprit, maintenant en nous, nous pousse à vivre. La vie de fils est tellement plus gratifiante que celle d’esclave. Elles sont d’ailleurs en totale opposition : l’une nous dirige uniquement par la peur et la crainte, alors que l’autre nous fait réagir en amour pour notre Père Éternel. Son Esprit vibre en notre esprit, confirmant le fait que notre origine est en Lui. Parce que nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers. Dieu Lui-même est notre héritage puisque nous cohéritons avec Jésus-Christ. Comme nous avons été inclus et représentés dans sa souffrance, nous participons de même à la gloire de sa résurrection.

Dans ces versets, nous pouvons voir le Père, le Fils et le Saint-Esprit engagés dans une relation avec nous, nous aidant, nous assistant pour voir qui nous sommes réellement et, de ce fait, le potentiel qui existe en nous pour influencer et gouverner. La majeure partie de tout ce que nous avons fait jusqu’à présent a été de prouver qui nous sommes (ou de compenser par rapport à qui nous pensons que nous sommes). Maintenant, tout est différent, nous faisons les choses suivant qui nous sommes véritablement : les cohéritiers de Jésus.

Il a fait tout le nécessaire pour que nous soyons restaurés en tant que fils. Le croyons-nous vraiment ? Dieu nous voit comme Il nous a créés à l’origine. Bien sûr, nous avons besoin d’être transformés par le renouvellement de la manière dont nous pensons. C’est absolument nécessaire afin de nous permettre d’être persuadés de ce que Dieu croit réellement à notre sujet, avec tout ce qu’Il a déjà fait pour nous, et de l’accepter.

Notre mandat de création

La religion a concentré son enseignement sur un Dieu qui fait tout parce qu’Il est souverain. Elle ne laisse aucune place au fait que nous sommes cohéritiers. La vérité est que nous sommes fils de Dieu, choisis et appelés pour être les participants au processus de restauration et non pas de simples spectateurs. Il ne s’agit pas d’être atteint de la folie des grandeurs et de décider soudainement que nous voulons être comme Dieu. C’est tout simplement ce que Dieu a toujours prévu, depuis le début.

En tant que Ses fils, nous devons trouver quel est son but et son plan originels. Nous devons comprendre ce que couvre notre héritage en tant que cohéritiers et accepter les responsabilités que Dieu nous a réservées afin de remplir notre destinée : notre rôle dans le gouvernement du royaume des cieux. Nous pouvons lire dans Genèse :

Dieu les bénit en disant : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes. (Genèse 1:28)

Cela semble un mandat relativement complet que nous avons à peine commencé à remplir mais ce n’est que le commencement et non pas tout l’accomplissement de ce que Dieu a prévu pour nous. Paul pouvait voir l’immense influence que nous aurions et qui couvrirait tout ce qui avait été créé :

En effet, la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu… c’est que la création elle-même sera délivrée de l’esclavage, de la corruption pour accéder à la liberté que les enfants de Dieu connaîtront dans la gloire. (Romains 8:19 et 21)

Quel que soit le plan originel de Dieu pour l’humanité, cette planète n’en est que le point de départ. Le rétablissement de toutes choses, va bien au-delà de la terre.  Méditez sur ce que cela implique ! La Bible du Semeur traduit bien mieux ce verset en parlant de la restauration de l’univers entier.

Maintenant donc, changez et tournez-vous vers Dieu pour qu’il efface vos péchés. Alors le Seigneur vous accordera des temps de repos et il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:19-21)

Ce sujet ne va pas manquer de nous faire travailler les méninges, reconsidérer la manière dont nous pensons et remettre en question nos systèmes de croyance. Au fur et à mesure que nous allons comprendre et assimiler la vérité, nous allons nous libérer des limites et restrictions qui nous ont été imposées depuis si longtemps. Nous allons enfin être libres de vivre dans toute l’ampleur du but et du plan originels de Dieu. La révélation de cette vérité ne peut venir que de notre relation avec Dieu afin de « pouvoir être intimement lié à l’amour de Jésus-Christ au plus haut niveau possible. » (Ephésiens 3:16, The Mirror Bible)

Ne vous contentez pas simplement de me croire. Il faut que vous ayez vous-même cette révélation car pour l’instant ce n’est qu’une simple information.

Engagez-vous en Dieu

Prenez donc quelques instants maintenant pour le faire. Si vous ne pouvez pas, faites-le quand vous aurez le temps.

Regardez dans les yeux du Prince de la Paix.
Immergez-vous dans l’immense lac de ses yeux représentant le Chemin, la Vérité et la Vie.
Demandez-Lui de vous révéler votre nom, votre identité et votre position en tant que fils de Dieu.

Demandez à Jésus de vous emmener au-delà de ce vous avez déjà découvert.
Demandez-Lui de vous révéler votre origine dans le cœur de Dieu.
Demandez au Père de vous révéler les innombrables pensées qu’Il a pour vous.
Permettez à la vérité du plan originel de Dieu de commencer à restaurer votre identité en tant que fils.

Ne mettez aucune limite à ce que Dieu désire et peut faire pour vous.

Regardez-Le, face à face et permettez qu’Il insuffle Son souffle en vous.
Permettez-Lui de vous rafraîchir et de vous restaurer.

Bande sonore:  Restoration Through Harmony par SML Music (Samuel Lane) sur le site SoundCloud.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

 

 

Mon voyage au-delà de l’au-delà

(En anglais uniquement pour l’instant)
par Mike Parsons

My Journey Beyond Beyond est le récit autobiographique de Mike Parsons sur son voyage spirituel, à la recherche d’une relation intime avec Dieu.

C’est un livre destiné à la génération Josué. Non seulement à lire et méditer mais à passer à tous ceux qui pourront y trouver un encouragement et une inspiration. Ce livre introduit le concept d’opérer dans les domaines spirituels en tant que fils de Dieu et cohéritiers avec Jésus.

Voici un extrait de l’introduction :

Alors que je réfléchis pour me souvenir où mon voyage a vraiment commencé, je me remémore enfant, rêvant d’aventures et d’exploits, passionné de films et programmes de télévision comme Robinson Crusoé, Laurence d’Arabie, les Sentinelles de l’air ou Lady Pénélope, Stingray, Planète interdite et Perdus dans l’espace. Dans cette odyssée, je pense que le premier livre qui m’ait vraiment interpelé a été La machine à explorer le temps de H.G. Wells. Ce livre a véritablement fait résonner en moi la destinée que mon esprit avait acceptée avec Dieu avant le commencement du monde. Cette destinée était enfouie au plus profond de mon âme, bien cachée mais travaillant mon for intérieur avec des pensées me poussant à me libérer de l’existence banale que je vivais. Je rêvais de quitter les rivages de la petite ville de Cornouailles où j’habitais mais mes seules escapades étaient dans mes rêves et par les films.

Dieu m’a créé avec un sens profond de curiosité. J’ai toujours adoré découvrir les mécanismes des choses et comment elles fonctionnent. Il m’arrivait fréquemment de démonter ce qui m’intéressait, au grand dam de maman car j’étais bien souvent incapable de les remonter ! J’adorais essayer de fixer tout ce qui était cassé, en utilisant mon ingénuité innée pour résoudre les problèmes et tout ce qui me tombait sous la main.

J’adorais partir à l’aventure, parfois avec mes amis mais la plupart du temps seul, rapportant à la maison les trésors que j’avais découverts : généralement une pauvre créature que j’avais capturée et que j’ajoutais à mon zoo personnel.

Toute ma vie, j’ai toujours vibré avec les possibilités illimitées et stimulantes de la science-fiction : Star Wars, Star Trek, les superhéros de l’univers de Marvel, en bandes dessinées d’abord puis à l’écran. A l’école primaire, je frémissais d’excitation lorsqu’on nous lisait Le Hobbit et les aventures de Bilbo Bessac (Bilbon Sacquet dans la première traduction). Plus tard, j’explorais avec le plus grand plaisir le monde de La Terre du Milieu dans la trilogie du Seigneur des anneaux.

Dieu avait placé dans mon âme un désir d’aventure qui me travaillait profondément. Je n’ai pu l’exprimer véritablement qu’en découvrant que je faisais partie du plan cosmique de Dieu pour la restauration de l’univers.

Ce désir, profondément enraciné et qui ne cessait de m’inspirer, était au cœur même de ma recherche d’une réalité et de connaissances qui semblaient toujours m’échapper. Au plus profond de moi-même, il y avait toujours cette sensation que j’avais été créé pour vivre une vie bien plus intéressante. La chanson du groupe U2 « I still haven’t found what I’m looking for » (Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche) a résonné très longtemps en moi comme traduisant bien ce que je vivais. Lorsque j’ai vu le film Matrix pour la première fois, j’ai réalisé que j’avais été aveuglée par une fausse réalité fabriquée de toute pièce par la religion. Ceci m’a inspiré à découvrir la vérité qui m’avait été cachée par le voile de la religion et j’étais prêt à payer le prix nécessaire pour découvrir ce que je ressentais depuis toujours mais que je ne pouvais pas voir. C’est ainsi que ma quête pour la véritable réalité a commencé, afin de découvrir ce que ma destinée me poussait depuis toujours à chercher.

Si j’étais Dieu (heureusement, je ne le suis pas !), le marécage religieux d’une petite ville du sud-ouest anglais n’aurait certainement pas été mon premier choix pour commencer un tel voyage de découverte. Mon appel et ma destinée étaient d’être un précurseur. Il était donc tout à fait normal que le chemin que je suive soit couvert d’obstacles et d’écueils. Tout cela suivait l’idée de Dieu qui espérait inspirer ceux qui me suivraient, en leur montrant que rien n’était impossible avec Lui. Dieu a choisi ce que le monde considère comme une folie pour confondre les sages… (1 Corinthiens 1:27)

Dans son livre My Journey Beyond Beyond, Mike témoigne de la restauration et du développement de sa relation avec notre Père Eternel, comment il a appris à entendre la voix de Dieu, mais aussi à voir et voyager par l’esprit. Il explique comment il a commencé à explorer les dimensions surnaturelles pour accéder aux lieux célestes, à s’engager dans les domaines des anges et légiférer dans les assemblées, les cours et tribunaux divins. Il raconte son expérience d’intégration de son esprit et de son âme, de déconstruction et renouvellement de son intellect, d’expansion de sa conscience et de sa quête de la réalité cantique.

My Journey Beyond Beyond est disponible sur Amazon.fr et dans toutes bonnes librairies physiques et virtuelles des pays anglophones.

Passez le message !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais