62. Échanger (2) : Sept marchés

Mike et Deb Parsons – 

Pas de condamnation

Nous allons traiter de sujets assez difficiles dans cet article. Je vous demande de ne pas vous laisser aller à des sentiments de culpabilité et de condamnation en lisant ce texte. N’oubliez jamais qu’en tant que chrétiens, nous ne sommes plus sous aucune condamnation : « Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ » Romains 8:1. Lorsqu’il y a des péchés en nous, le Saint-Esprit va nous en convaincre et nous pourrons alors nous en repentir, nous en détourner  et y renoncer. Ceci nous permet d’être pardonné et de rechercher une plus ample transformation.

Les échanges démoniaques

Adam et Eve ont troqué avec Satan et ont de ce fait perdu leur ADN originel. Ils ont reçu en échange une position et un pouvoir d’être comme Dieu (humanisme et rationalisme).  Ce penchant de faire des échanges démoniaques a depuis été passé à chacun d’entre nous au travers de notre ADN.

Lorsque nous ne cherchons pas en tout premier lieu à servir le royaume des cieux dans ce que nous faisons, nous faisons un échange personnel et donc démoniaque dans le sens où nous cherchons à être les dieux de notre propre vie. C’est l’échange réalisé par Adam et Eve avec Satan. Esaü a échangé son droit de naissance pour un bol de soupe. De notre côté, nous échangeons aujourd’hui des choses pour notre position de demain.

Il faut aller plus loin et prendre sérieusement en considération qui est le premier bénéficiaire de notre ministère ou des œuvres que nous réalisons. Toute approbation venant des êtres humains est temporaire, certainement pas éternelle.

Dans Matthieu 6:1, Jésus déclare : « Gardez-vous d’accomplir devant les hommes, pour vous faire remarquer par eux, ce que vous faites pour obéir à Dieu, sinon vous n’aurez pas de récompense de votre Père céleste ». Il poursuit sa mise en garde pour tout ce qui touche aux prières, jeûnes et dons. Ces disciplines en elles-mêmes sont excellentes et font partie de la vie de tout chrétien mais il faut faire très attention aux motifs qui nous y poussent.

Tout ce que nous faisons devrait être pour Dieu et pour Sa gloire, par pour nous. Jésus a introduit un nouveau standard basé non pas sur l’adhérence externe à ces disciplines mais sur les motifs au plus profond de notre cœur.  Sur le même principe, la colère est égale au meurtre et la luxure à l’adultère (l’un engendre l’autre). Jésus a enseigné d’aimer nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent. « Je vous le dis : si vous ne vivez pas selon la justice mieux que les spécialistes de la Loi et les pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Matthieu 5:20).

Si notre droiture n’amène pas de gloire à Dieu, ce n’est pas de la droiture.

Sagesse démoniaque, naturelle ou de ce monde

Une telle sagesse ne vient certainement pas du ciel, elle est de ce monde, de l’homme sans Dieu, elle est démoniaque. Car là où règnent la jalousie et l’esprit de rivalité, là aussi habitent le désordre et toutes sortes de pratiques indignes  (Jacques 3:15-16).

Quelle est la source de sagesse qui influence, motive et dirige nos décisions ?

  • Chaque fois que nous puisons dans notre propre connaissance à l’encontre de celle de Dieu, nous effectuons un échange négatif.
  • Chaque fois que nous utilisons un substitut au lieu de la provision de Dieu, nous effectuons un échange négatif.
  • Chaque fois que les motifs de notre cœur sont égocentriques, nous effectuons un échange négatif.

Ces actions donnent un accès au monde démoniaque pour nous influencer, nous affecter, nous restreindre et nous déposséder de notre héritage.

Les marchés d’échange

Lorsque j’ai commencé à enseigner sur ce sujet, je savais que je ne pourrai pas le faire sans avoir moi-même passé par ce processus. Malheureusement, je remettais toujours cela à plus tard ! Ian Clayton a été un précurseur en ce domaine et il lui a fallu 8 mois pour le faire dans sa propre vie.

Pour finir, je l’ai fait en trois semaines car j’étais en plein milieu de la série d’enseignement s’y rapportant et je n’avais plus le temps.

À ce jour, je ne pense pas avoir fait quelque chose de plus difficile. Il a fallu que je reconnaisse comment je répondais à mes propres besoins et que je fasse face à toutes les raisons correspondantes dans mon cœur.

J’ai découvert un minimum de sept marches démoniaques. J’ai suivi le processus pour chacun d’entre eux, demandant à Dieu comment et où j’avais fait un échange négatif. Dieu m’a montré tout cela en détails et, émotionnellement, cela a été très dur.

Il a fallu ensuite que je travaille sur ma repentance. J’ai demandé à Dieu de sensibiliser ma conscience afin que je m’arrête immédiatement si  je sentais que je prenais un mauvais chemin. J’ai découvert qu’il m’était tout à fait possible de faire prisonnière mes pensées et de reconnaître les murmures perfides, avant même de m’engager sur la mauvaise voie. C’est une question de persévérance.

Les sept marchés

Je vais les présenter très succinctement. Si vous désirez travaillez dessus, je vous encourage à télécharger le document suivant (uniquement en anglais) : Negative Trading Floors – Mike Parsons

1. Tyr :  argent, matérialisme.

Le roi de Tyr a pillé le temple de Dieu et utilisé l’or volé pour construire une ville marchande, dédiée à sa propre gloire et ses propres fins.

C’est un marché qui traite de l’argent dérobé à Dieu et utilisé pour nos propres buts. Il couvre des domaines comme la dîme, les offrandes, les jeux d’argent, les escroqueries financières et les dettes.

2. Jézabel : manipulation, contrôle, domination, sorcellerie

Jézabel était la fille d’Ethbaal, le roi de Tyr. Elle a épousé le roi d’Israël afin de contrôler le système religieux hébreu.

C’est un marché qui couvre des sujets comme la manipulation des émotions, les jeux politiques, l’exploitation sexuelle, la corruption, le chantage et l’utilisation de substances pour altérer nos sens et perceptions.

3. Athalie : Semences royales

Athalie était la fille de Jézabel (ou selon certaines sources, sa belle-sœur). Elle a épousé le roi de Juda et essayé de prendre le contrôle des futures semences de la lignée royale en tuant tous les héritiers possibles. Elle a manipulé le système politique pour s’approprier l’autorité sur Juda et est devenue la seule reine que le pays ait jamais connue.

Ce marché couvre les engagements dans la franc-maçonnerie, croire aux mensonges de l’ennemi et des esprits familiers ainsi que toute mauvaise image de soi-même.

Le roi de Tyr, Jézabel et Athalie étaient tous des adorateurs de Baal, impliquant idolâtrie, le culte de la fertilité, les débauches sexuelles et les sacrifices d’enfants.

4. Caïn : meurtre

Caïn était le fils de Satan, la semence du serpent. Il a tué son demi-frère Abel sous l’emprise de la colère car il en était jaloux, deux sentiments dérivant de la nature héritée de Satan.

Ce marché ne couvre pas seulement les attaques physiques mais tout type de colère, diffamation, accusation et égocentrisme.

5. Dalila : séduction

Elle a offert plaisir et gratification à Samson pour le séduire et lui voler sa destinée.

Ce marché couvre tous les fantasmes que les gens vivent (tout particulièrement romantiques ou sexuels), trouvant/gardant des moyens pour recevoir approbation, acceptation ou affirmation mais aussi l’appât du gain, du pouvoir et de l’influence.

6. Léviathan : commérages, ragots, mensonges et déceptions

Une créature marine démoniaque, un escroc.

Ce marché couvre tous les mensonges ou déceptions destinés à faire croire aux autres que vous êtes mieux qu’eux : vérités camouflées, autopromotion, racontars, paroles et actions pour impressionner… Réfléchissez à ce que vous publiez sur Facebook.

7. Apollyon : qui s’oppose à la parole de Dieu

Un ange déchu qui est en constante opposition à ce que la parole de Dieu soit prêchée.

Chaque fois que nous atténuons ou affaiblissons la parole de Dieu, que nous suggérons un salut au rabais, que nous nous engageons dans des sectes, que nous nous laissons mener par des craintes ou  la peur du ridicule, que nous n’offrons pas toute la vérité des évangiles pour quelque raison que ce soit, nous faisons un échange négatif.

Mais si la sentinelle voit venir l’ennemi et ne sonne pas du cor, de sorte que le peuple ne soit pas averti, si alors l’ennemi survient et tue un membre du peuple, cette personne périra bien par suite de ses propres fautes, mais je demanderai compte de sa mort à la sentinelle (Ézéchiel 33:6).

Que faire ?

Lorsque nous découvrons toutes ces choses dans notre vie, ce n’est pas facile d’admettre que nous les avons faites. La vérité est que d’une manière ou d’une autre, nous y avons tous succombé. Cela nous empêche de recevoir tout ce que Dieu a préparé pour nous. Son plus grand désir est que nous entrions dans Sa gloire mais tout cela nous en empêche.  Il faut nous en débarrasser.

Nous devons être terriblement honnête sur notre passé, ne rien cacher ou prétendre que cela n’est jamais arrivé.  Ce n’est absolument pas facile de faire face à tout ce que nous avons dit et fait d’horrible mais dans la réalité, si nous ne le faisons pas, nous ne serons jamais libres.

Souvenez-vous que Dieu nous aime. Nous sommes sous la protection de Son amour  qui nous couvre comme un chapiteau, offrant un endroit sûr qui nous permet de traiter toutes ces horreurs. Et surtout, souvenez-vous de ce que je vous ai dit au début de cet article : nous ne portons aucune condamnation.

Cela n’est pas facile, c’est certain mais les précurseurs ont ouvert la voie et ont rendu les choses plus faciles pour nous qui suivons. En le faisant nous-mêmes, nous allégeons la tâche de ceux qui le feront après nous. Nous devons :

  • reconnaître nos échanges négatifs et nos motifs,
  • confesser nos échanges comme péchés,
  • rechercher la révélation des échanges négatifs de notre famille qui peuvent nous affecter. Nous verrons cela plus en profondeur dans un prochain article sur l’iniquité.

Ce diagramme devrait vous aider :
[télécharger au format PDF en cliquant ici ou sur le diagramme] 

Nous pouvons utiliser le système des tribunaux dans les cieux. Le tribunal mobile est le plus efficace pour traiter tous ces problèmes.

  • Acceptez les accusations et recevez le jugement de Dieu pour vos propres échanges et ceux de votre famille.
  • Repentissez-vous et renoncez aux échanges négatifs (soyez très précis).
  • Demandez à divorcer des échanges négatifs.
  • Invitez Dieu à activer les portails spirituels  de « révérence » et « crainte de Dieu » afin que votre portail spirituel de « conscience » soit sensitif et activé.

Maintenant que nous sommes armés de ces révélations et expériences, nous pourrons reconnaître  dans l’avenir si nous empruntons une voie menant à un échange négatif. Plus tôt nous le sentirons (ou entendrons l’avertissement du Saint-Esprit), plus tôt nous nous en détournerons et l’éviterons. Nous voulons arriver à un point où notre conscience réagit immédiatement à une démarche menant vers un échange négatif afin que cet échange ne représente même plus une option.

Tout ceci fait partie du processus de renouveler notre intelligence de manière à être transformés en l’image de Jésus.

Prière pour le tribunal

Avant d’utiliser cette prière, je vous recommande de travailler sur une partie (voire même quelques lignes) du document des marchés  (en anglais uniquement) par vous-même afin d’être vraiment spécifique sur chaque marché et comment vous y avez fait un échange.

Père Éternel, je Te remercie de tout l’amour que Tu me portes
Et du fait que Ton royaume est basé sur la droiture et la justice.

Par  la foi, j’entre dans le tribunal d’accusation.
Je fais face à mes accusateurs. J’accepte et j’admets que j’ai fait des échanges négatifs.

J’admets que j’ai suivi la voie de la connaissance du bien et du mal
J’admets que j’ai été influencé et motivé
Par une sagesse démoniaque, naturelle ou de ce monde.
Je me tiens en Ta présence, représentant ma cause et celle de mes ancêtres à qui je m’identifie.

Je me repens de tous les échanges négatifs que nous avons commis,
mes ancêtres et moi-même
et j’y renonce (soyez très précis sur les échanges que vous avez reconnus).

Je reçois le jugement de Dieu
Je suis justifié et retrouve ma droiture grâce à Jésus, mon défenseur.
Je libère le jugement de Dieu sur mes adversaires et accusateurs.
Je reçois un mandat pour être divorcé de tous ces échanges négatifs.

Je reviens dans ce monde
Avec l’autorité pour identifier et rejeter
Tous les motifs et influences démoniaques, naturels et de ce monde.

Je choisis d’être identifié comme Ton fils
Marchant dans la lumière
Et suivant la sagesse divine sur terre.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

Auteur : Freedom ARC

Freedom Apostolic Resource Centre, Barnstaple, UK.

4 réflexions sur « 62. Échanger (2) : Sept marchés »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.