64. Iniquité, transgression et péché

Vendue comme esclave

La race humaine a été échangée ou  vendue comme esclave par Adam et Eve. Ceci a été le début d’un esclavage au péché, accompagné du sentiment de séparation d’avec Dieu et cela a formé un modèle : Joseph et Israël ont été vendus comme esclaves à l’Egypte, Israël et Juda ont été vendus comme esclaves à Babylone. Tout cela par ce que les gens se sont détournés de Dieu et ont choisi de vivre selon leurs propres décisions. David l’a exprimé ainsi :

Voici, je suis né dans l’iniquité et ma mère m’a conçu dans le péché (Psaume 51:5, Louis Segond).

La bonne nouvelle est que Jésus, le deuxième Adam, a apporté rédemption et réconciliation pour tous les êtres humains par Son sang. Plus personne ne devrait avoir le sentiment d’être séparé de Dieu.

La Parole Vivante de Dieu

Car la Parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante que toute épée à double tranchant et, pénétrant jusqu’à la division de l’âme ainsi que de l’esprit, et des jointures ainsi que de la moelle, elle juge les dispositions et les pensées du cœur (Hébreux 4:12).

Il y a trois domaines dans lesquels la parole de Dieu est active lorsqu’Il nous transforme :

  • L’âme et l’esprit (ce qui vient de la chair et ce qui vient de l’esprit)
  • Les articulations et la moelle : la plus profonde partie de notre nature
  • les motifs, les pensées et les intentions de notre cœur

Sonde-moi

Sonde-moi, ô Dieu, pénètre mon cœur, examine-moi et pénètre les pensées qui me bouleversent ! Considère si je suis le chemin du mal et dirige-moi sur la voie prescrite depuis toujours ! (Psaume 139:23-24).

Dieu se sert des épreuves par lesquelles nous passons pour nous révéler les choses qu’il veut que nous admettions et résolvions.

Iniquité, transgression et péché

Il passa devant lui en proclamant : L’Eternel, l’Eternel, un Dieu plein de compassion et de grâce, lent à se mettre en colère et riche en amour et en fidélité !  Il conserve son amour jusqu’à la millième génération : il pardonne le crime, la faute et le péché, mais ne tient pas le coupable pour innocent, il punit la faute des pères sur leurs descendants jusqu’à la troisième, voire même la quatrième génération (Exode 34:6-7, en gras ce que je désire souligner).

Ce qui se passe dans notre vie affecte les générations futures. Ce qui s’est passé dans les générations précédentes nous affecte.

Le chiffre trois est un symbole de gouvernement

Iniquité, transgression et péché sont trois différents concepts, venant tous de la sagesse démoniaque et naturelle de notre monde. Trois concepts qui forment un gouvernement dans notre vie si nous les laissons faire. La sagesse céleste offre un gouvernement divin par les trois concepts de l’Esprit (droiture, paix et joie), du Fils (le Chemin, la Vérité et la Vie) et du Père (jugement, justice et grâce).

Lorsque Dieu a créé Adam et Eve, Il les a dotés d’un esprit, d’une âme et d’un corps.  Leur esprit était à l’extérieur, englobant leur âme et leur corps. Dieu avait une relation intime avec eux tout en leur laissant leur libre-choix. Il leur a demandé de suivre la voie de l’Arbre de Vie qui mène à la vie, la paix et la joie. Satan a pénétré dans leur domaine et est venu leur offrir un autre choix : la large voie de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui mène à  la mort.

Rompre le cycle infernal

Adam et Eve ont choisi la large voie qui mène à la mort. La transgression d’Adam a causé le péché. L’effet en a été la malédiction.  Comme ils ont fait ce choix et l’ont poursuivi, le péché est entré dans leur nature et ils l’ont passé à leurs enfants.  Le résultat a été une transgression accrue et le développement d’un modèle d’iniquité qui à son tour a engendré plus de transgression.

L’iniquité (nos motifs) créé le péché (les désirs) qui forme la transgression, engendrant une plus grande iniquité (voir le diagramme sous le titre)

Dieu nous a offert le pouvoir de rompre ce cycle infernal en Jésus-Christ. Il faut que nous le fassions, non seulement pour nous-mêmes mais pour le bien des générations à venir.

Transgression

Voici quelques définitions de ce terme :

  • Faire quelque chose sciemment sachant que c’est mal
  • Ne pas faire quelque chose volontairement sachant que ce serait bien
  • Enfreindre, violer une loi, un règlement, un ordre
  • Rébellion ou révolte

En hébreu : un détournement choisi allant à l’encontre de la voie vénérable et donc une rébellion.
En grec : dépasser les limites.

« Qui me libérera ? »

Et pourtant, la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur les hommes qui n’avaient pas commis une faute semblable à celle d’Adam – qui est comparable à celui qui devait venir. Ainsi donc, comme une seule faute a entraîné la condamnation de tous les hommes, un seul acte satisfaisant à la justice a obtenu pour tous les hommes l’acquittement qui leur assure la vie. Comme, par la désobéissance d’un seul, beaucoup d’hommes ont été déclarés pécheurs devant Dieu, de même, par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront déclarés justes devant Dieu (Romains 5:14, 18-19).

Autrefois, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés. Par ces actes, vous conformiez alors votre manière de vivre à celle de ce monde et vous suiviez le chef des puissances spirituelles mauvaises, cet esprit qui agit maintenant dans les hommes rebelles à Dieu. Nous aussi, nous faisions autrefois tous partie de ces hommes. Nous vivions selon nos mauvais désirs d’hommes livrés à eux-mêmes et nous accomplissions tout ce que notre corps et notre esprit nous poussaient à faire. Aussi étions-nous, par nature, voués à la colère de Dieu comme le reste des hommes (Éphésiens 2:1-3).

Mais Dieu a tant aimé le monde (le mot grec est « cosmos » : tout être humain en fait partie) qu’il a donné son Fils, son unique… (Jean 3:16), pour tout racheter afin que nous soyons tous libres, afin que nous retournions vers la nature qu’Il nous a donnée et vivions selon Ses voies, à l’image de Jésus.

Malheureux que je suis ! Qui me délivrera de ce corps voué à la mort ? (Romains 7:24).

Combien d’entre nous se sont trouvés dans cette même position, à se poser la même question ?

Voici la réponse :

Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ.  Car la loi de l’Esprit qui nous donne la vie dans l’union avec Jésus-Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort (Romains 8:1-2).

En Christ, la condamnation transmise par Adam est annulée. Une loi supérieure nous a libérés du péché et de la mort.

La nature du péché

Nous avons tous probablement entendu à un moment ou à un autre que pécher c’est rater l’objectif ou manquer d’atteindre les standards fixés par Dieu. Vous n’allez peut-être pas me croire mais j’ai moi-même enseigné cela en 2012 !

Larousse donne comme définition pour pécher : faillir à une règle sociale ou morale. Et pour un péché : transgression consciente et volontaire de la loi divine. Pécher, c’est manquer la gloire de Dieu (Romains 3:23 : « Tous ont péché, en effet et sont privés de la gloire de Dieu »)

Cependant, dans le Nouveau Testament, le mot originel le plus courant pour péché est hamartia, c’est un nom et pas un verbe. Le péché en question est celui d’Adam qui a suivi la voie de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, le chemin du libre-choix. La religion se concentre sur nos comportements : ce que nous faisons de mal. Mais Jésus n’est pas venu pour gérer nos actions individuelles, Il est venu pour traiter une fois pour toute la racine de nos actions.

Car le salaire que verse le péché, c’est la mort, mais le don de la grâce que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 6:23).

Le salaire du péché, c’est la mort. Lorsque Jésus a triomphé de la mort, Il a vaincu le pouvoir du péché dans notre vie. Nous ne sommes pas de la lignée d’Adam mais de celle de Jésus, le deuxième Adam.  Ce n’est pas que notre comportement n’a aucune valeur mais seulement qu’il ne peut être changé que par une transformation allant de l’intérieur pour porter ses fruits sur l’extérieur. Ce qui arrive lorsque nous reconnaissons notre véritable identité en Christ et certainement pas par l’imposition de règles ou de principes religieux externes.

Jésus est la réponse

Dans la bible entière, on compte 12 mots hébreux et 5 grecs pour le mot qui a été traduit par « péché ». Ils peuvent être rangés en 7 catégories :

  1. Un acte délibéré contre une loi connue de Dieu : 1 Jean 3:4 (action externe)
  2. Consentir mentalement à la tentation ou à un désir coupable (convoitise, luxure…) : Matthieu 5:27-28, Romains 7:7-8 (action interne)
  3. Incroyance : rejeter les connaissances bibliques : Romains 14:23
  4. Négliger les obligations ou opportunités connues : Jacques 4:17
  5. Faire le mal par ignorance : Lévitique 5:17-19 et Luc 12:48
  6. Notre nature pécheresse, héritée d’Adam : Psaume 51:5 et Romains 5:19-20
  7. Une loi, un principe ou une force constante résidant dans notre nature pécheresse et qui nous asservis : Romains 7:14, 20-23

Quatre de ces catégories impliquent une culpabilité par choix, une par ignorance et les deux dernières impliquent une condamnation héritée (Romains 5:19, Éphésiens 2:3, 1 Corinthiens 15:50). Heureusement, par sa mort, Jésus a fait tout le nécessaire pour faire face à quoi que ce soit que l’accuseur essaye de porter contre nous. Il nous a fait revivre (Éphésiens 2:5) et nous pouvons effectuer un nouveau choix pour suivre le chemin de l’Arbre de Vie qui mène à la paix et à la joie. Alors :

  • Iniquité ?
  • Transgression ?
  • Péché ?

Quelle que soit la question, Jésus est toujours la réponse.  Sa mort et Sa résurrection  nous permettent de nous libérer de notre passé et d’entrer dans l’avenir qu’Il a créé pour nous et d’en profiter pleinement. Nous partageons tous la victoire sur la croix et la résurrection.

 En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec Christ (1 Corinthiens 15:22).

Le chiffre deux symbolise un arc

Pardonner et purifier est une paire qui forme un arc et ouvre (3ème élément) une fenêtre de pouvoir dans notre vie qui nous permet de traiter les processus internes nous liant à des comportements  tortueux.

Nous devons accepter de pardonner (et vivre dans le bien qu’il apporte) afin d’être purifiés puis transformés.

…Vous avez été libérés de cette manière futile de vivre que vous ont transmise vos ancêtres et vous savez à quel prix. Ce n’est pas par des biens périssables comme l’argent et l’or. Non, il a fallu que Christ, tel un agneau pur et sans défaut, verse son sang précieux en sacrifice pour vous (1 Pierre 1:18-19).

Considérez-vous comme morts

Vous avez été rachetés (libérés) de votre esclavage et exile puis placés en relation avec Dieu. Lorsque nous sommes baptisés en Christ, nous sommes baptisés dans ce qu’Il a fait sur la croix et nous nous considérons comme morts. C’est ce qui nous permet de traiter notre nature pécheresse.

Ne savez-vous pas que nous, qui avons été baptisés pour Jésus-Christ, c’est en relation avec sa mort que nous avons été baptisés ? (Romains 6:3).

Comprenons donc que l’homme que nous étions autrefois a été crucifié avec Christ afin que le péché dans ce qui fait sa force soit réduit à l’impuissance et que nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort a été déclaré juste : il n’a plus à répondre du péché (Romains 6:6-7)

Ainsi, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. Que le péché n’exerce donc plus sa domination sur votre corps mortel pour vous soumettre à ses désirs. Ne mettez pas vos membres et organes à la disposition du péché comme des armes au service du mal. Mais puisque vous étiez morts et que vous êtes maintenant vivants, offrez-vous vous-mêmes à Dieu et mettez les membres et organes de votre corps à sa disposition comme des instruments pour faire ce qui est juste (Romains 6:11-13) (en gras ce que je désire souligner).

Jésus l’a fait, nous le considérons tous les jours.

Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. Ma vie en tant qu’homme, je la vis maintenant dans la foi au Fils de Dieu qui, par amour pour moi, s’est livré à la mort à ma place (Gal 2:20).

Nous pouvons traiter :

  • Nos transgression ou péchés : ils sont purifiés et pardonnés grâce au sang de Jésus.
  • Notre nature pécheresse : nous nous considérons comme mort au travers de la croix et de la mort de Jésus.
  • Notre iniquité : nous le verrons plus en détail dans des articles futurs, en nous engageant dans l’œuvre achevée par Jésus au travers de la transformation de notre ADN par la communion, par la séparation au travers des tribunaux célestes pour divorcer et par le feu des séraphins.

Un choix quotidien

C’est un choix qu’il  nous faut faire tous les jours et nous avons toute liberté, notre libre-choix,  pour décider. Quel chemin allons-nous suivre ?

“Puis, s’adressant à ses disciples, Jésus dit : Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive (Matthieu 16:24, Marc 8:34).

Nous choisissons tous les jours de nous remettre entre les mains de Dieu, Lui permettant de nous guider, nous orienter et nous diriger. Nous faisons un pas en avant chaque jour, un pas et un jour à la fois. Nous trouvons alors les miséricordes fraîches de Dieu qui nous habilitent à vivre de manière vénérable, à démontrer le royaume de Dieu sur terre tel qu’il existe aux cieux et à pouvoir remplir notre destinée en Dieu.

Nous choisissons la vie.

Articles liés (en français)

Texte pour Communion 🥖 🍷

Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)
Publicités

Auteur : Freedom ARC

Freedom Apostolic Resource Centre, Barnstaple, UK.

3 réflexions sur « 64. Iniquité, transgression et péché »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.