Mon voyage au-delà de l’au-delà

(En anglais uniquement pour l’instant)
par Mike Parsons

My Journey Beyond Beyond est le récit autobiographique de Mike Parsons sur son voyage spirituel, à la recherche d’une relation intime avec Dieu.

C’est un livre destiné à la génération Josué. Non seulement à lire et méditer mais à passer à tous ceux qui pourront y trouver un encouragement et une inspiration. Ce livre introduit le concept d’opérer dans les domaines spirituels en tant que fils de Dieu et cohéritiers avec Jésus.

Voici un extrait de l’introduction :

Alors que je réfléchis pour me souvenir où mon voyage a vraiment commencé, je me remémore enfant, rêvant d’aventures et d’exploits, passionné de films et programmes de télévision comme Robinson Crusoé, Laurence d’Arabie, les Sentinelles de l’air ou Lady Pénélope, Stingray, Planète interdite et Perdus dans l’espace. Dans cette odyssée, je pense que le premier livre qui m’ait vraiment interpelé a été La machine à explorer le temps de H.G. Wells. Ce livre a véritablement fait résonner en moi la destinée que mon esprit avait acceptée avec Dieu avant le commencement du monde. Cette destinée était enfouie au plus profond de mon âme, bien cachée mais travaillant mon for intérieur avec des pensées me poussant à me libérer de l’existence banale que je vivais. Je rêvais de quitter les rivages de la petite ville de Cornouailles où j’habitais mais mes seules escapades étaient dans mes rêves et par les films.

Dieu m’a créé avec un sens profond de curiosité. J’ai toujours adoré découvrir les mécanismes des choses et comment elles fonctionnent. Il m’arrivait fréquemment de démonter ce qui m’intéressait, au grand dam de maman car j’étais bien souvent incapable de les remonter ! J’adorais essayer de fixer tout ce qui était cassé, en utilisant mon ingénuité innée pour résoudre les problèmes et tout ce qui me tombait sous la main.

J’adorais partir à l’aventure, parfois avec mes amis mais la plupart du temps seul, rapportant à la maison les trésors que j’avais découverts : généralement une pauvre créature que j’avais capturée et que j’ajoutais à mon zoo personnel.

Toute ma vie, j’ai toujours vibré avec les possibilités illimitées et stimulantes de la science-fiction : Star Wars, Star Trek, les superhéros de l’univers de Marvel, en bandes dessinées d’abord puis à l’écran. A l’école primaire, je frémissais d’excitation lorsqu’on nous lisait Le Hobbit et les aventures de Bilbo Bessac (Bilbon Sacquet dans la première traduction). Plus tard, j’explorais avec le plus grand plaisir le monde de La Terre du Milieu dans la trilogie du Seigneur des anneaux.

Dieu avait placé dans mon âme un désir d’aventure qui me travaillait profondément. Je n’ai pu l’exprimer véritablement qu’en découvrant que je faisais partie du plan cosmique de Dieu pour la restauration de l’univers.

Ce désir, profondément enraciné et qui ne cessait de m’inspirer, était au cœur même de ma recherche d’une réalité et de connaissances qui semblaient toujours m’échapper. Au plus profond de moi-même, il y avait toujours cette sensation que j’avais été créé pour vivre une vie bien plus intéressante. La chanson du groupe U2 « I still haven’t found what I’m looking for » (Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche) a résonné très longtemps en moi comme traduisant bien ce que je vivais. Lorsque j’ai vu le film Matrix pour la première fois, j’ai réalisé que j’avais été aveuglée par une fausse réalité fabriquée de toute pièce par la religion. Ceci m’a inspiré à découvrir la vérité qui m’avait été cachée par le voile de la religion et j’étais prêt à payer le prix nécessaire pour découvrir ce que je ressentais depuis toujours mais que je ne pouvais pas voir. C’est ainsi que ma quête pour la véritable réalité a commencé, afin de découvrir ce que ma destinée me poussait depuis toujours à chercher.

Si j’étais Dieu (heureusement, je ne le suis pas !), le marécage religieux d’une petite ville du sud-ouest anglais n’aurait certainement pas été mon premier choix pour commencer un tel voyage de découverte. Mon appel et ma destinée étaient d’être un précurseur. Il était donc tout à fait normal que le chemin que je suive soit couvert d’obstacles et d’écueils. Tout cela suivait l’idée de Dieu qui espérait inspirer ceux qui me suivraient, en leur montrant que rien n’était impossible avec Lui. Dieu a choisi ce que le monde considère comme une folie pour confondre les sages… (1 Corinthiens 1:27)

Dans son livre My Journey Beyond Beyond, Mike témoigne de la restauration et du développement de sa relation avec notre Père Eternel, comment il a appris à entendre la voix de Dieu, mais aussi à voir et voyager par l’esprit. Il explique comment il a commencé à explorer les dimensions surnaturelles pour accéder aux lieux célestes, à s’engager dans les domaines des anges et légiférer dans les assemblées, les cours et tribunaux divins. Il raconte son expérience d’intégration de son esprit et de son âme, de déconstruction et renouvellement de son intellect, d’expansion de sa conscience et de sa quête de la réalité cantique.

My Journey Beyond Beyond est disponible sur Amazon.fr et dans toutes bonnes librairies physiques et virtuelles des pays anglophones.

Passez le message !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

 

98. Développer nos sens spirituels

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Tout d’abord le naturel…

Le développement de nos sens naturels demande du temps. L’ouïe est certainement la première fonction que nous développons. Nous savons que le fœtus au sein de sa mère peut entendre des tas de sons du monde environnant. Le nerf auditif est connecté à tous les organes du corps sauf la rate et il continue même de vibrer après la mort… mais peu de temps. Ce n’est qu’au travers des répétitions et de la pratique constante que nous commençons à donner un sens à ce que nous entendons.

La vue naturelle s’améliore aussi petit à petit. Lorsqu’un bébé regarde sa mère, une lumière est reflétée de son corps et pénètre les yeux de l’enfant. Il reçoit une image à l’envers sur l’arrière de sa rétine et son cerveau apprend à interpréter cela comme étant « maman ». L’apprentissage est le même pour tout ce qu’il voit.

A la naissance, un enfant ne voit qu’à faible distance, en fait, juste assez pour reconnaître le visage de sa mère. Durant les six premiers mois, sa vision se développe graduellement jusqu’à ce qu’il puisse voir correctement. Cela lui donne le temps de traiter petit à petit un impressionnant montant de données et d’apprendre à les interpréter afin de comprendre le domaine naturel où il vit. C’est donc l’apprentissage que nous faisons tous.

…puis le spirituel

Développer nos sens spirituels de la même manière ne fait pas partie du quotidien de la majorité des gens. Certains ont une sensation des choses spirituelles mais pour ainsi dire personne dans l’Eglise n’a jamais enseigné comment en faire l’expérience. Nous n’avons donc jamais eu l’opportunité de développer nos sens spirituels.

Lorsque nous commençons à suivre Jésus, en règle générale nous continuons de vivre dans le monde naturel, avec un petit peu de spirituel saupoudré ici et là. Ces expériences spirituelles sont sans doute arrivées lors de fantastiques louanges à Dieu ou d’un prêche touchant une corde sensible.

Mais la sensibilité spirituelle n’est pas réservée aux occasions spéciales et ne dépend pas uniquement de ce qui se passe autour de nous. Nous pouvons apprendre à nous engager dans le domaine spirituel comme pour le domaine naturel. Nous devons permettre à nos sens spirituels de se développer graduellement au travers de répétitions et de pratique, exactement comme pour nos sens naturels. Entrons et sortons des lieux célestes et nous pourrons enfin faire graduellement l’expérience de ce qui nous entoure : le royaume spirituel tout autour de nous.

Nous pouvons le faire. Dieu a toujours eu l’intention que nous vivions dans les deux royaumes de la terre et des cieux en même temps, tout comme Jésus le faisait. Son intention est que nous manifestions le pouvoir et l’autorité que nous avons en tant qu’esprit. Il désire que nous manifestions notre destinée sur la terre.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

97. Notre destinée et les temps à venir

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

U2 a une chanson que j’ai énormément chantée : « Still haven’t found what I’m looking for » (Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche). Je chantais cela en y mettant tout mon cœur car je savais dans mon esprit qu’il y avait plus et que je ne l’avais pas encore trouvé. De nos jours, je ne la chante plus comme je le faisais parce que j’ai commencé à trouver ce que je cherchais. En fait, je sais que je marche maintenant dans ma destinée. Elle était dans le royaume des cieux et n’était pas « écrite dans les étoiles », il s’agissait tout simplement de vivre parmi elles.

Trois rouleaux

Je vous donne ci-dessous trois rouleaux ou livres mentionnés dans la Bible :

  1. Le rouleau de destinée

Il y a tout d’abord le registre de notre destinée éternelle.

Je n’étais encore qu’une masse informe mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore. (Psaumes 139:16)

  1. Le livre de vie

Ensuite je vis un grand trône blanc et celui qui y était assis… Des livres furent ouverts. On ouvrit aussi un autre livre : le livre de vie. Les morts furent jugés, chacun d’après ses actes, suivant ce qui était inscrit dans ces livres… Puis la mort et le séjour des morts furent précipités dans l’étang de feu. Cet étang de feu, c’est la seconde mort. On y jeta aussi tous ceux dont le nom n’était pas inscrit dans le livre de vie. (Apocalypse 20:11-15).

Richard Murray explique :

Tous nos faux noms et nos fausses natures NE SONT PAS écrits dans le livre de vie. Seuls, nos vrais noms et nos vraies natures, donnés par Dieu, le SONT… Ce qui n’est pas écrit dans le livre de vie est jeté au feu. Mais il ne s’agit que d’éléments de notre personnalité, pas notre être entier. Ce sont seulement les aspects toxiques : fausses identités et masques de péché qui ont déformé, débilité et appauvri l’être que Dieu avait originellement créé. Ces identités forgées par le péché ont été greffées sur nous et dans nos âmes, avec notre consentement. Il faut soigneusement les éradiquer avec le couteau curatif et correctif de l’amour divin.

… pouvoir déclarer que la personnification des dynamiques ténébreuses au sein de nous seront détruites (i.e. : PAS écrites dans le livre de vie) est ultimement une chose merveilleuse. Nos fausses identités forgées par le péché seront jetées dans le lac de feu et ne nous troubleront plus jamais.1

  1. Le Rouleau de notre vie

Il existe aussi un rouleau de vie pour chacun d’entre nous, le recueil de tout ce que nous avons fait. Nous savons que Jésus a retiré le pouvoir du péché et de la mort. Il n’y a donc pas d’autre jugement pour le péché. Nous serons jugés par rapport à notre destinée divine, si nous avons bien rempli le but de Dieu pour notre vie. Qu’est-ce qui est écrit sur notre rouleau de vie ? Cela correspond-t-il exactement à ce qui est écrit sur notre rouleau de destinée ?

D’après mon expérience personnelle, ce n’est pas le cas. Mais nous pouvons aussi transformer cela. Nous pouvons nous aligner sur notre destinée et Dieu peut changer ce qui est écrit sur notre rouleau de vie.

Car nous aurons tous à comparaître devant le tribunal de Christ et chacun recevra ce qui lui revient selon les actes, bons ou mauvais, qu’il aura accomplis par son corps. (2 Corinthiens 5:10)

L’expression « … bons ou mauvais… » ne concerne pas le péché mais les intentions de notre cœur lorsque nous avons agi.

Nous n’avons pas à attendre de mourir ou de voir Jésus revenir pour comparaître devant le tribunal de Christ. Je l’ai fait et c’est l’endroit le plus impressionnant que j’ai visité dans le royaume des cieux. Il y a un feu vivant et dévorant, avec des yeux qui vont et viennent. Je tremblais de tout mon corps et en fait, tout tremblait. Mon rouleau de vie que je tenais en main et qui était écrit recto-verso, a été ouvert et j’ai vu ma vie défiler. Dieu m’a montré toutes les bonnes choses que j’avais réalisées et qui s’accordaient avec ma destinée. Puis, Il m’a montré le reste : les opportunités manquées de Lui obéir. Le feu de Dieu est venu couvrir le rouleau, les a effacées et j’ai reçu une nouvelle opportunité.

Nous pouvons tous aller devant le tribunal de Christ et voir à quel point notre rouleau de vie s’aligne sur notre rouleau de destinée. C’est dans les intentions de Dieu et Il veut que nous en profitions tous afin que nos deux rouleaux concordent. Ce qui est écrit sur ces rouleaux et le niveau de leur correspondance définira la place qui nous sera octroyée dans les cieux : sur le parvis extérieur, intérieur, dans le lieu saint ou le lieu très saint. Je sais où je veux être.

Les temps à venir

Nous avons aussi des responsabilités pour les temps à venir et elles sont déterminées par notre fidélité sur terre maintenant.

Notre destinée n’est pas quelque chose à accomplir juste maintenant sur terre. Lorsque Jésus va revenir, Il remettra la terre à sa place centrale dans le Royaume comme prévu par Dieu. Elle a perdu cette place et a été placée dans une « bulle de temps et d’espace » afin d’empêcher les effets du péché de se propager au reste de l’Univers. En entrant dans les temps à venir, le monde entier va être purifié par le feu de Dieu et repositionné à l’intersection des royaumes physique et spirituel où ils interagiront de nouveau. Nous aurons alors un nouveau corps physique, immortel, qui nous permettra d’opérer dans tous les royaumes.

Lorsque Satan, l’ange porteur de lumière, a chuté, la lumière a disparu dans de nombreux endroits du cosmos. Dans les temps à venir, ces trous noirs qui sont au cœur de nombre de galaxies, seront de nouveau remplis de lumière. Qui va avoir l’opportunité de le faire ? Nous, bien sûr, les fils de lumière.

A l’heure actuelle, une rivière de matière noire coule dans l’univers et a besoin d’être transformée. Qui va la transformer ? Encore une fois, nous.

Si Jésus a créé des galaxies, qui d’autre peut le faire ? Nous, bien sûr.

Il nous faut retirer nos œillères et comprendre pleinement ce que Dieu déclare sur ces choses. Notre destinée n’est pas limitée à la terre, elle s’étend bien plus loin. N’est-ce pas merveilleux ? Lorsque nous commençons à nous engager dans le royaume des cieux, il arrive souvent que notre intellect nous bloque jusqu’à ce que nous apprenions à voir et opérer dans les lieux célestes. Dieu désire que nous nous libérions des entraves qui nous retiennent. Elles nous sont imposées par notre intellect et notre manière de penser.

Nos choix

Nous devons absolument passer par un processus de transformation qui va nous préparer pour le retour de Jésus et notre destinée dans les temps à venir. Cette transformation est nécessaire afin que nous soyons manifestés en tant que fils de Dieu, sur terre comme aux cieux, puis au-delà.

Nous avons tous le choix d’accepter ou pas d’être transformés. C’est un choix qui va déterminer si nous allons remplir notre destinée et où nous allons passer l’éternité. Dieu nous offre ce choix et l’opportunité de le mettre en place jour après jour. Il y a toujours un choix et cela a toujours été le cas. Il y a toujours eu deux chemins : celui de l’arbre de vie ou celui de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, celui du royaume de Dieu ou celui du royaume dans les ténèbres (qui sont aussi proches de nous l’un et l’autre).

Notez bien que c’est le royaume dans les ténèbres pas le royaume des ténèbres. Satan n’a pas de royaume, il ne fait qu’occuper le royaume que nous devrions gouverner. C’est lui qui a apporté les ténèbres sur ce royaume et c’est à nous d’y apporter la lumière. Dieu désire que nous transformions l’atmosphère de la terre et apportions la lumière dans les ténèbres, non seulement sur la terre mais aussi dessous. C’est notre mission d’y régner.

Nous devons manifester et gouverner le royaume autour de nous. Nous devons aussi présider les tribunaux célestes qui couvrent notre vie afin d’y exercer nos mandats et d’en voir la manifestation physique sur terre. C’est quelque chose que nous pouvons tous apprendre à faire. Ce n’est ni de la magie ni du mysticisme mais simplement notre droit de naissance. Nous avons accès aux lieux célestes parce que nous sommes esprit. Nous avons tous originellement été créés en tant qu’esprit mais maintenant nous devons être transformés en fils, dans une gloire sans cesse croissante (c’est le processus par lequel nous passons en ce moment) et être manifestés comme fils sur terre.

Le calendrier prophétique de Dieu nous mène tous au retour de Jésus. Une fois que Jésus sera revenu, nous entrerons dans notre destinée éternelle dans les temps à venir. Ces temps vont au-delà de la capacité imaginative de la plupart des gens. Chacun d’entre nous a été désigné pour un but précis dans la destinée éternelle globale de Dieu.

Allons-nous l’atteindre ?

A nous de choisir.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

1 Richard Murray, Saul’s “name” was NOT written in “the book of life.”
[Le « nom » de Saul n’était pas écrit dans « le livre de vie ».]

96. Accord, résonance et harmonie

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Le code qui nous définit

Nous sommes tous nés de la victoire d’un spermatozoïde qui a été plus rapide que ses 30 et quelques millions de comparses pour atteindre un ovule et le fertiliser.  C’est ainsi que notre destinée en Dieu a commencé. Nous sommes tous des vainqueurs en étant simplement nous-mêmes !

Apparemment, au moment même de la conception, il y a une explosion lumineuse. Les scientifiques ne peuvent pas l’expliquer mais moi, je peux vous dire ce que c’est : c’est l’entrée de notre esprit dans le processus. Au moment de la fertilisation, notre lumière et notre rouleau de destinée entrent au sein de l’ovule.

Notre première cellule porte déjà le code des 23+23 chromosomes : le code ADN de nos parents et de leur histoire, leur apparence et leurs expériences. Comme notre esprit entre dans ce qui sera notre corps physique, cette cellule porte dorénavant le code de notre destinée éternelle. Cette « masse informe » qui existait avant (Psaume 139:16) devient maintenant l’essence même de notre vie.

Les cellules commencent alors à se multiplier jusqu’au nombre de 10 ou 15. A ce moment-là, la première cellule, qui contient le code, implose et devient notre cœur. Ce dernier porte maintenant le code qui nous définit.

Un cœur qui pense

… L’homme devient ce qu’il pense qu’il est sans son cœur… (Proverbe 23:7, TPT).

Des études réalisées sur des patients ayant subi une greffe du cœur ont montré des changements surprenants dans leurs habitudes et leur personnalité. Ils ont commencé à adopter des comportements similaires à ceux de leur donneur de cœur. Il est donc évident que le cœur est bien plus qu’une simple pompe régulant le flot du sang dans notre corps.

Le cœur pense. Les scientifiques ont découvert qu’ils pouvaient détecter les pulsions électriques des pensées du cerveau jusqu’à environ 30cm de la tête de la personne testée. Le cœur émet des pulsions similaires mais on peut les détecter jusqu’à environ 2 mètres de la personne testée.

Le cœur est donc un organe qui pense. Si l’on revient au verset donné ci-dessus, nous pouvons voir l’importance majeure de la manière dont notre cœur pense. D’un côté, il y a le code de notre ADN venant de nos ancêtres et de l’autre, le code de notre ADN spirituel que nous avons reçu de toute éternité.

Quel ADN allons-nous suivre ? Avec quel ADN allons-nous nous accorder ? Avec lequel allons-nous vibrer et résonner ? C’est cela qui va déterminer qui nous allons devenir et si nous allons devenir la personne que Dieu a créée avant le commencement du monde.

Plaisir

Alors j’ai dit : Voici, je viens, dans le rouleau du livre, il est question de moi. Je prends plaisir à faire ta volonté, mon Dieu et ta Loi est gravée tout au fond de mon cœur. (Psaume 40:8-9)

David déclare que répondre à l’appel de Dieu et remplir notre destinée est un plaisir. Tout ce qu’il était destiné à faire et qu’il est devenu était écrit dans son cœur et il a pris plaisir à le faire. Ce n’est ni insolite ni étrange, c’est notre destinée.

La mélodie de notre ADN

Animation of the structure of a section of DNA...
Animation de la structure d’une section d’ADN. (Photo : Wikipedia)

Nous vibrons tous physiquement à une fréquence différente. Nous portons donc en nous une mélodie (en fait deux). Il existe aux États-Unis un laboratoire où l’on peut envoyer un échantillon de notre ADN. Là, des ordinateurs équipés de logiciels spéciaux vont traduire chaque ADN en musique. Malheureusement, notre mélodie va être créée à partir du chaos de notre ADN actuel car nous avons été conçus dans le péché et mis au monde dans l’iniquité (Psaume 51:7). Cette mélodie ne va pas refléter l’ADN de Dieu que nous portons tous en nous.

Notre ADN naturel vibre à la fréquence du chaos dans lequel nous avons été créés alors que notre rouleau ou ADN spirituel vibre à celle de la destinée que Dieu nous a donnée. Avec laquelle allons-nous choisir de nous aligner ? Parce que c’est celle-là qui va déterminer qui nous sommes ou serons, ce que nous ferons dans l’avenir et où nous allons être éternellement. Nous devons vivre en harmonie par notre foi ou notre accord (appelez cela comme vous le désirez) avec la personne que nous sommes et celle que Dieu a défini depuis toute éternité : qui nous sommes à Ses yeux. Cela va transformer la manière dont nous pensons et vivons, ce que nous croyons et ce que nous faisons. Cela va changer le monde !

Nous sommes tous appelés à régner, à opérer en autorité et à amener le royaume des cieux sur terre afin de transformer le monde autour de nous, pour l’aligner avec le but éternel de Dieu. Si nous faisons comme Dieu le demande : maîtriser nos problèmes présents et passés, pardonner aux gens et les libérer de toutes les dettes qu’ils ont envers nous, résonner avec la vérité de Dieu à notre sujet, nous sommes sur la bonne voie pour remplir notre destiné. Si nous continuons à conserver en nous toutes nos blessures et souffrances, notre vie sera remplie de discorde et de division. C’est ainsi que nous permettons à l’ennemi de nous voler notre destinée.

Sur la touche ?

A l’heure actuelle, il y a des milliers et sans doute des millions de gens qui ne sont pas dans les églises parce qu’ils ont été dépouillés de leur destinée. Tout cela car ils ont écouté et continuent d’écouter les mensonges que l’ennemi leur déclare. C’est notamment le cas pour les gens qui refusent de pardonner l’église qui les a blessés ou du moins les chrétiens qui en font partie. Nous avons tous fauté parce que nous sommes tous faillibles.

Soyons sûrs de ne pas suivre le même chemin en déclarant des choses comme : « J’ai besoin de temps et d’espace pour réfléchir. » car nous nous mettons sur la touche. Nous ne pouvons pas rester sur la touche dans notre poursuite de Dieu, dans l’établissement et l’approfondissement de notre relation avec Lui ou avec Son peuple. Il nous faut surmonter nos problèmes, pardonner et aller de l’avant en suivant les plans de Dieu, avec un cœur ouvert. C’est le seul moyen de pouvoir entendre, vibrer et résonner avec la vérité sur notre destinée en Dieu. Nous devons agir pour convaincre ceux qui avaient donné leur cœur à Dieu et qui ne vivent plus dans les buts de Dieu, de revenir. Il faut que nous les rappelions dans leur destinée.

Dieu a des projets pour nous : Car moi je connais les projets que j’ai conçus en votre faveur, déclare l’Eternel : ce sont des projets de paix et non de malheur, afin de vous assurer un avenir plein d’espérance. (Jérémie 29:11)

Nous ne pouvons plus accepter d’être dépouillés ! N’écoutons plus les mensonges du passé. Nous allons maintenant vibrer en harmonie avec notre destinée, déclarée dans le passé par Dieu pour toute éternité et nous aligner dessus afin de changer notre avenir.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Autres ressources par FreedomARC en anglais
Articles scientifiques en anglais