55. La bonté : l’alliance d’amour de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Je vous recommande donc, frères et sœurs, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte raisonnable. Ne prenez pas comme modèle le monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. (Romains 12:1-2)

Dieu désire que nous soyons prêts afin de recevoir Sa gloire sans cesse grandissante. Si nous ne sommes pas prêts, ce n’est pas une très bonne idée que de s’approcher de Sa gloire. Dieu cherche Ses enfants qui pourront soutenir Sa gloire et la refléter dans le monde. Pour cela, nous devons être transformés.

Discipliné mais pas puni

Une transformation demande de la discipline. Attention, il ne faut surtout pas confondre discipline avec punition. Nous avons peut-être été élevés par des parents ou des professeurs qui préféraient punir plutôt que de nous discipliner. C’est quelque chose qu’il va falloir surmonter si nous voulons permettre à Dieu de nous discipliner. Dieu ne se tient pas debout devant nous avec un bâton à la main pour nous battre. Si c’est l’idée de Dieu que vous avez reçue et acceptée, il est grand temps de vous en repentir et de changer de mentalité. C’est Sa bonté qui nous amène à la repentance (Romains 2:4), pas la peur des conséquences de ce que nous faisons. Bien sûr, toute action a ses propres conséquences mais Dieu ne tient pas compte de nos fautes :

« En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:19)

Toute discipline s’effectue dans l’amour, pour le plus grand bénéfice de la personne à discipliner.

Les mots hébreu muwcar et grec paideia veulent tous les deux dire reprocher, corriger, former, avertir, éduquer, instruire. Une punition est un prix à payer, l’imposition d’une pénalité. Dieu ne nous demande pas de payer une amende. Il ne punit pas Ses enfants et Il n’a pas puni Jésus au lieu de nous, non plus. En revanche, Il nous discipline afin de nous former et de nous aider à vivre dans la droiture.

Certes, sur le moment, une correction ne semble pas être un sujet de joie mais plutôt une cause de tristesse. Mais par la suite, elle a pour fruit, chez ceux qui ont ainsi été formés, une vie juste, vécue dans la paix (Hébreux 12:11).

 La discipline est une bonne chose car elle nous forme, nous transforme et nous permet de corriger nos erreurs. Lorsque nous avons le courage de réfléchir honnêtement à la vie que nous menons, le résultat n’est pas toujours agréable, il est même parfois difficile. Mais si nous permettons à Dieu d’opérer en nous, ceci produira des fruits intérieurs et nous permettra de connaître paix et joie, tant que nous persévérerons.

Une alliance d’amour

Non, les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande! (Lamentations 3:22-23).

Le mot que l’on traduit généralement par bonté est checed et il signifie en fait « alliance d’amour ». C’est grâce aux bontés de Dieu que nous pouvons nous présenter en tant que sacrifice vivant afin d’être transformé, comme l’indique le verset de Romains 12 cité en début de texte.

Une alliance est un engagement, un accord ou un contrat qui ne prend fin qu’avec la mort. Elle est souvent scellée par le sang d’un animal, répandu lors de son dépeçage. C’est un engagement total entre deux parties. Elle engage chaque partie à aimer et faire le bien l’un envers l’autre, à tout partager et se soutenir mutuellement jusqu’à la mort lorsque l’un est attaqué. Une alliance comporte des termes et stipulations dont les deux parties ont pleine connaissance avant de s’engager. Elle est ratifiée par un échange, comme par exemple des vêtements d’apparat ou des armes.

Dieu a toujours opéré avec les êtres humains au travers d’alliances. On peut le voir avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David et Jésus. En fait, l’alliance de Dieu avec Abraham était avec sa descendance qui est Jésus comme Paul l’explique dans Galates 3:16. Comme nous sommes en Lui, nous bénéficions de tous les avantages de cette alliance.

Si vous lui appartenez, vous êtes la descendance d’Abraham et donc, aussi, les héritiers des biens que Dieu a promis à Abraham  (Galates 3:29).

Héritier du monde entier

Car la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham ou à sa descendance… (Romains 4:13).

Il ne s’agissait pas d’avoir droit de propriété sur une parcelle de terre au Moyen-Orient. Cette alliance est pour le monde entier. De même, elle n’est pas restreinte à un groupe de gens, elle concerne tout le monde. A Sa mort sur la croix, Christ a mis cette promesse à la portée de tous. La Bonne Nouvelle est prêchée jusqu’au bout du monde, avec des bénédictions pour tous.

Nous n’avons pas passé cette alliance donc nous ne pouvons pas la rompre. Cette Nouvelle Alliance avec Jésus est la manière dont Dieu a choisi de tenir Sa promesse à Abraham. Elle est complètement fiable. Dieu ne rompra jamais une alliance qu’Il a signé du sang de Son propre Fils. C’est donc la base sur laquelle nous pouvons être sauvés, guéris et transformés.

Lorsque Jésus est mort, je suis mort avec Lui. Il était mon représentant afin de traiter une fois pour toute avec le pouvoir du péché. La bonté de Dieu (Son alliance d’amour) applique dans notre vie le pouvoir de cette alliance et la victoire à la croix.

L’échange de l’alliance

Ceci est donc l’échange de l’alliance qui a eu lieu à la croix. Nous pouvons venir à la croix à n’importe quel moment de n’importe quelle journée et prendre possession de cette vie éternelle. Sa bonté, son alliance d’amour, est renouvelée chaque matin.

Sa grâce

Par lui, nous avons eu accès, au moyen de la foi, à ce don gratuit de Dieu (Sa grâce) qui nous est désormais acquis… (Romains 5:2).

Nous nous tenons maintenant dans la grâce de Dieu, son pouvoir divin habilitant, afin d’être transformés. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons faire par nous-même, dans notre propre pouvoir ou dextérité. Nous ne pouvons le faire qu’en nous soumettant à Dieu de plein gré et en nous remettant entièrement entre Ses mains. Par Sa grâce, nous avons l’opportunité de nous détourner de notre ancien style de vie et de suivre un chemin différent, prenant la voie que Dieu désire pour nous.

En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de compatir à nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tout point comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment (Hébreux 4:15).

Le Père et le Fils

Dieu est un Dieu d’alliances. C’est ainsi qu’Il exprime son amour suprême et inépuisable. L’amour entre Père, Fils et Saint-Esprit est un amour d’alliance. Nous sommes appelés dans cette famille d’amour.

En donnant Sa vie pour les péchés du monde, Jésus a établi par Son sang une nouvelle alliance avec notre Père Éternel. C’était un engagement total et un don de Lui-même, sans aucune réserve ni de Lui, ni du Père. Le Père et le Fils ont établi une alliance pour nous, afin que nous puissions bénéficier de la plénitude d’une relation avec Dieu. Cette alliance est plus forte que la mort, elle ne peut pas être rompue ou annulée. Elle est la base de notre salut et permet notre transformation.

Cette Nouvelle Alliance stipule que tout ce qui appartient au Père, appartient maintenant à Jésus. Comme nous sommes maintenant en Jésus, que nous Lui appartenons, tout ce qui appartient au Père nous appartient. Nous avons accès à tout ce que Dieu a créé : Son omnipotence, Son omniprésence et Son omniscience. De toute évidence, ceci va nous permettre de remplir notre destinée et notre raison d’être.

Venez à la croix

J’aimerais vous encourager à méditer sur les versets couvrant les bontés de Dieu, Sa miséricorde et Son alliance d’amour. Elles représentent les bases de notre transformation. Les bontés de Dieu sont motivées par Son amour et Son amour est notre motivation pour changer.

Existe-t-il quoi que ce soit dans votre vie que vous avez besoin d’échanger ? Quoi que ce soit qui représente la mort pour vous et que vous voulez échanger pour la vie ? Venez à la croix. Si vous avez une mentalité qui engendre la peur lorsque vous songez à vous remettre entre les mains de Dieu pour Lui permettre de vous transformer, alors venez à la croix. Si vous pensez que Dieu est en train de vous punir, alors en toute certitude, venez à la croix.

Vous pouvez le faire de manière pratique. Tout comme les deux parties d’une alliance passaient autour d’un animal dépecé pour le sacrifice en suivant la forme d’un 8, symbole d’éternité, vous pouvez marcher en suivant ce 8. Lorsque vous serez à l’intersection, le passage, le point d’échange, prenez un morceau de pain représentant le corps du Christ et communiez en déclarant que vous échangez l’ancien pour le nouveau. Vous pourrez être libéré de toute forme d’esclavage ou de tout ce qui vous retient prisonnier car vous êtes passé par la victoire que Jésus a remportée pour vous sur la croix.

Vous pouvez venir à la croix aujourd’hui.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

Publicités

51. Le levain dans la pâte

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Dans cet article, nous allons voir quelques versets qui nous sont familiers. On nous a enseigné qu’ils avaient trait à notre époque puisque le retour de Jésus se fait plus proche. Mais si l’on comprend bien la pensée et le langage des alliances, ces versets font-ils référence à l’avenir ou décrivent-ils les temps où ils ont été écrits ? Est-ce que cela va se passer ou bien est-ce déjà arrivé ? A quoi devons-nous nous attendre ?

L’église persécutée

Il nous faut tout d’abord bien comprendre pour qui ces versets ont été écrits. Le Nouveau Testament, dans son intégralité, a été écrit pour une église profondément persécutée par les Juifs et les Romains, travaillant bien souvent ensemble. Une persécution conçue pour forcer les croyants à renier la vérité et retourner à leurs anciennes manières de penser.

Cependant, l’Esprit déclare clairement que, dans les derniers temps, plusieurs se détourneront de la foi parce qu’ils s’attacheront à des esprits trompeurs et à des enseignements inspirés par des démons (1 Timothée 4:1).

Ce verset n’a rien à voir avec l’époque précédent le retour de Jésus. C’est une duperie destinée à nous faire croire que les choses vont aller de mal en pis de nos jours, afin que nous acceptions cette hypothèse comme une vérité au lieu de nous attendre à voir le Royaume se développer (et c’est réellement ce qui se passe, tout comme Jésus l’a promis). En fait, ce verset décrit les persécutions de l’église du premier siècle.

Dans les derniers jours

Sache bien que dans la période finale de l’histoire, les temps seront difficiles… Certes, ils resteront attachés aux pratiques extérieures de la piété mais, en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force. Détourne-toi de ces gens-là !… ces hommes-là s’opposent à la vérité. Ils ont l’intelligence faussée et sont disqualifiés en ce qui concerne la foi (2 Timothée 3:1, 5 et 8).

Si vous ne savez pas ce que l’expression « les derniers jours » couvre véritablement, vous ne pourrez pas interpréter ce passage convenablement. Ceci a d’ailleurs engendré une grande confusion, renforcée par l’ennemi, afin de ne pas vraiment savoir à quoi nous attendre. L’esprit religieux nous pousse à accepter et à croire certaines choses qui nous empêchent de recevoir nos bénédictions. Après tout, comment le Royaume de Dieu peut-il remplir la terre si tout est aussi épouvantable ?

A cause de cela, beaucoup abandonneront la foi, ils se trahiront et se haïront les uns les autres. De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens (Mathieu 24:10-11).

C’est fait, c’est déjà arrivé.

L’anti-Christ

Et l’anti-Christ alors ? Ne doit-il pas prendre le pouvoir avant que Jésus ne revienne ?

Mes enfants, c’est la dernière heure. Vous avez appris qu’un «anti-Christ» doit venir. Or, dès à présent, beaucoup d’antichrists sont là. Voilà pourquoi nous savons que nous sommes entrés dans la dernière heure. Ces adversaires de Christ sont sortis de chez nous mais, en réalité, ils n’étaient pas des nôtres. Car, s’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais ils nous ont quittés pour qu’il soit parfaitement clair que tous ne sont pas des nôtres (1 Jean 2:18-19).

Mais attention, mes chers amis, ne vous fiez pas à n’importe quel esprit ; mettez les esprits à l’épreuve pour voir s’ils viennent de Dieu, car bien des prophètes de mensonge se sont répandus à travers le monde. Voici comment savoir s’il s’agit de l’Esprit de Dieu : tout esprit qui reconnaît que c’est pleinement humain que Jésus est venu, vient de Dieu. Tout esprit, au contraire, qui ne reconnaît pas ce Jésus-là ne vient pas de Dieu. C’est là l’esprit de «l’anti-Christ» dont vous avez entendu annoncer la venue. Eh bien, dès à présent, cet esprit est dans le monde (1 Jean 4:1-3).

Dans le texte original grec,  le mot esprit avant anti-Christ n’existe pas, il a été ajouté par le traducteur. La phrase originelle est simplement : « C’est là l’anti-Christ dont vous avez entendu annoncer la venue et qui dès à présent est dans le monde ». Vous pouvez le vérifier ici sur Biblegateway.com (en anglais uniquement).

Un grand nombre de personnes qui entraînent les autres dans l’erreur se sont répandues à travers le monde. Ils ne reconnaissent pas que c’est pleinement humain que Jésus est venu. Qui fait partie de ces gens est trompeur, c’est l’anti-Christ (2 Jean 7:7).

Ce sont là les trois seuls versets qui mentionnent l’anti-Christ. Chacun permet d’interpréter l’autre et tous, sans exception, déclarent que c’est déjà passé.

Dans 1 Jean 2:18, c’est vraiment clair : l’époque où Jean écrit ces versets fait partie des derniers jours. Nous avons déjà vu que dans Mathieu 24:11, Jésus parlent de choses qui arriveraient durant la vie de Ses disciples. Cette époque s’est achevée en 70 après J.C. avec la destruction de Jérusalem qui marque l’accomplissement de toutes les prophéties dont nous avons parlées.

Si vous lisez les chapitres 2 et 3 d’Apocalypse, les lettres aux églises d’Asie, vous verrez que toutes les preuves du travail de l’anti-Christ sont déjà là. Les premiers chrétiens devaient déjà faire face à tous les mensonges qui avaient été semés et tous les faux enseignants qui avaient fait partie des croyants.

Si vous attendez toujours la venue de l’anti-Christ et tous ses méfaits à la fin des jours, vous allez devoir attendre longtemps ! C’est déjà arrivé, c’est fini.

Légalisme et débauche

Le légalisme et la licence étaient deux facettes de l’esprit anti-Christ. L’église s’est continuellement battue contre les chrétiens qui voulaient la ramener sous la loi. Elle a aussi dû faire face aux chrétiens qui déclaraient que le péché n’est pas important. Selon ces derniers, nous pouvons faire ce que nous voulons parce que nous sommes couverts par la grâce. Ces luttes ne sont pas nouvelles, il nous suffit de lire Galates et Apocalypse :

O Galates insensés ! Qui vous a envoûtés ainsi ? Pourtant, la mort de Jésus-Christ sur la croix a été clairement dépeinte à vos yeux. Je ne vous poserai qu’une seule question : A quel titre avez-vous reçu le Saint-Esprit ? Est-ce parce que vous avez accompli la Loi ou parce que vous avez accueilli avec foi l’Evangile que vous avez entendu ? (Galates 3:1-2).

Pourtant, j’ai un reproche à te faire : tu laisses cette femme, cette Jézabel qui se dit prophétesse, égarer mes serviteurs en leur enseignant à participer au culte des idoles, en se livrant à la débauche et en mangeant les viandes des sacrifices (Apocalypse 2:20).

Un autre aspect du légalisme est la séparation des leaders et de la laïcité. Cela vient de l’enseignement des Nicolaïtes. Une doctrine dont Dieu a horreur car elle retire toute responsabilité aux croyants, c’est-à-dire à nous tous. Malheureusement, c’était un enseignement courant dans l’église du premier siècle. C’était ce que Jésus appelait «  le levain des pharisiens et de Hérode » (Marc 8:15) : la manipulation religieuse et politique de l’église qui affecte toute la pâte.

L’intention de l’ennemi était de saper les objectifs du Royaume de Dieu pour Son peuple. Il y est arrivé jusqu’à un certain point, amenant l’église à une position dénuée de tout pouvoir, efficacité et importance.

L’histoire de l’église

Réfléchissons à tout ce qui s’est passé dans l’histoire de l’église : à Constantin qui a établi le christianisme comme religion d’état ; à la traduction de la Bible en latin, une langue morte que seuls les prêtres pouvaient lire ; à l’âge des ténèbres et la montée de l’Islam ; à la chrétienté ; aux croisades ; à l’Empire romain …   – de quoi éteindre la lumière du christianisme.

Heureusement, le Saint-Esprit a commencé à percer. La Parole de Dieu a été traduite dans le langage courant. Ceci a permis la révélation de vérités qui avait été oubliées depuis longtemps et a entraîné la Réformation, la justification par la foi, le baptême des croyants, les Quakers, Les Moraves, Wesley et Whitfield, le renouveau et la restauration, les Pentecôtistes, le mouvement de la foi et la compréhension de la guérison, du charismatisme et de l’apostolique. Il y a eu plus de révélations restaurées au 20ème siècle que durant les 18 siècles précédents réunis et le mouvement s’accélère ! Dieu est en train de restaurer la vérité et de ramener la lumière.

Que va-t-il se passer durant le 21ème siècle ? Qui sait ? La formation de disciples, réaliser les mêmes travaux que Jésus et plus ? L’Esprit et La Parole suivis de nouveau ensemble comme durant l’église des premiers temps et comme Smith Wigglesworth l’a prophétisé ? La restauration de tout, le Royaume de Dieu remplissant la terre ? La première pluie, la dernière pluie ?

Une chose est certaine, nous ne pouvons pas continuer de vivre et d’opérer comme nous l’avons fait. Nous devons nous élever.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

49. Jésus, le centre de toute l’Histoire

Jésus est le centre de toute l’Histoire

Si on prend l’eschatologie, l’étude des derniers temps, c’est entièrement sur Jésus. Ce n’est pas notre histoire, ce n’est pas l’histoire de l’église, ce n’est pas l’histoire du monde, c’est l’histoire de Jésus. Il va venir pour tout « résumer ». C’est Lui qui tient tout ensemble. Tout dans l’Ancienne Alliance prépare la venue de Jésus et tout dans la Nouvelle Alliance se base sur Lui. Donc, chaque fois que nous lisons les Écritures, nous devons les interpréter avec en tête le message de Jésus et Sa personnalité. Vous ne pouvez pas les ignorer.

Certaines personnes déclarent : « Paul déclare ceci dans les évangiles et il contredit Jésus ». Non, il ne le contredit pas, on ne peut jamais contredire Jésus. Ce que Jésus a fait, ce que Jésus a dit, personne ne peut le contredire, c’est un fait. Il faut absolument l’accepter ainsi et interpréter les Écritures en conséquence.

Tout l’Histoire a été achevée en Jésus et pour l’avenir, elle le sera en Lui. Donc,

 C’est en lui que Dieu a dit «oui» à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons «oui», «amen», pour que la gloire revienne à Dieu (2 Corinthiens 1:20).

Chaque promesse de Dieu dans la Bible trouve sa réponse en Christ. Elles sont toutes remplies par Jésus. C’est un principe très important que vous devez absolument acquérir.

J’aimerais maintenant vous donner quelques versets qui forment une fondation pour vous aider à comprendre certains passages ou questions plus compliqués. C’est tout particulièrement le cas lorsque l’on étudie Mathieu 24 qui couvre l’enseignement de Jésus sur les choses et temps à venir.

Il vous enverra Jésus

… il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes (Actes 3:20-21).

Donc tout ce qui a été prophétisé par un prophète, y compris tout ce que nous comprenons comme une prophétie dans la Bible, tout cela va être réalisé avant que Jésus ne quitte les Cieux.  Il ne les quittera pas tant que l’univers entier ne sera pas restauré comme dieu le désire, tant que toutes les prophéties ne sont pas réalisées. Il ne reviendra que lorsque tout sera fait selon la volonté de Son père.

Il ne peut pas revenir avant que tout ne soit en place. Il ne va pas revenir et puis restaurer l’univers. Il va le faire avant de revenir. Toutes les promesses et les prophéties seront remplies et réalisées avant qu’Il ne revienne.

« Il doit demeurer au ciel ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Après leur avoir ainsi parlé, le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu (Marc 16:19).  

Lorsqu’Il a été enlevé au ciel, Dieu L’a intronisé, Il L’a assis à Sa droite, sur Son trône. Lorsque quelqu’un est assis sur un trône, cela signifie que cette personne gouverne, qu’elle règne avec la plus haute autorité et un pouvoir suprême. C’est ce que fait Jésus et Il restera là jusqu’à ce que tout soit restauré.

Régner

Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. Car, comme il est écrit : Dieu a tout mis sous ses pieds… (1 Corinthiens 15:25-27).

Jésus reviendra pour abolir la mort qui est le dernier ennemi.

Voici un autre verset qui déclare que tout est soumis à Jésus :

… en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste. Là, Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Dieu a tout placé sous ses pieds et Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Eglise » (Éphésiens 1:20-22).

Voilà donc où est Jésus en ce moment, dans l’âge où nous vivons (le monde présent). Il règne avec autorité et pouvoir. Maintenant, si Jésus est la tête et nous sommes Son corps sur terre, Ses pieds sont nos pieds. Donc si tout est sous Ses pieds, tout est aussi sous nos pieds. Dieu a tout placé sous Ses pieds et L’a donné pour chef à l’Église. Je n’ai pas vraiment la place pour entrer dans tous les détails de ces versets mais vous pouvez y réfléchir en lisant dans Psaume 110 ce que cela signifie d’être un repose-pied. Commencez à vous familiariser avec le langage prophétique et étudiez ce qu’il signifie.

Par le moyen de l’Église

Nous pouvons lire dans Éphésiens 3:10 :

Par cette mise en lumière, les Autorités et les Puissances dans le monde céleste peuvent connaître, par le moyen de l’Eglise, les aspects infiniment variés de sa sagesse.

J’aime l’expression « les aspects infiniment variés ». Elle signifie des tas de couleurs et de facettes qui expriment toute la personnalité de Dieu et Sa merveilleuse sagesse.

Par quel moyen le monde céleste peut la connaître ? Par l’Église, c’est-à-dire nous !

Pour être révélé à qui ? Aux Autorités et aux Puissances dans le monde céleste.

Cela s’accomplit conformément à ce qui a été fixé de toute éternité et qui s’est réalisé par Jésus-Christ notre Seigneur (verset 11).

Donc le but éternel de Dieu est de manifester et de démontrer Sa sagesse. Il le réalise en Christ et au travers de son Église.

Est-ce que vous commencez à bien comprendre comment tout se tient ?

Est-ce que cela commence à remettre en cause certaines de vos doctrines ?

Et ce n’est pas fini !

La prochaine fois, nous étudierons Mathieu 24. C’est certainement et de loin, le chapitre de la Bible qui a été le plus mal compris et interprété par l’église. Tout simplement parce qu’il a été interprété en suivant une pensée grecque (occidentale) et par des gens qui voulaient l’adapter aux événements mondiaux. C’est d’ailleurs toujours le cas.

Comme nous allons le voir, c’est une grave erreur.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

48. Mille fois plus ?

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Royaume et alliance

C’est dans le contexte du royaume de Dieu et de Ses alliances que nous devons baser notre compréhension prophétique. Royaume et alliances sont les deux côtés d’une même pièce. Pour comprendre les objectifs de Dieu, nous devons comprendre les deux. Depuis le tout début, le but de Dieu était d’avoir un peuple qui manifesterait Son royaume « sur terre comme il est aux cieux ». Ses alliances représentent les accords qu’Il établit avec les hommes afin que ce but soit atteint.

En 2011, lorsque j’ai commencé à présenter ce sujet, il y a eu pas mal de déclarations et de textes sur le fait que c’était une année « 11 ». Certaines personnes sentaient que Dieu désirait souligner en particulier Deutéronome 1:11  : « Que l’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, vous rende mille fois plus nombreux encore et qu’il vous bénisse comme il vous l’a promis ». D’autres voyaient « 111 » partout lorsqu’ils se concentraient sur ce que Dieu voulait leur dire. Ils étaient inspirés par ce verset et encourageaient tout le monde à croire que Dieu n’allait pas multiplier les choses par cent mais par mille.

Est-ce vraiment la signification réelle ?

Tout d’abord, il est évident que le Saint-Esprit peut prendre ce verset et nous inspirer personnellement en nous disant : « C’est pour toi ». Mais si nous ne l’entendons pas ainsi, comment abordons-nous les questions qui ne manqueront pas d’être posées : Vraiment ? Cela veut vraiment dire ça ? Et si oui, est-ce réellement pour nous ?

Remarquez bien que ce verset mentionne « le Dieu de vos ancêtres ». C’est la langue des alliances. « Le Dieu de vos ancêtres » fait référence à Abraham et l’alliance que Dieu a passée avec lui par laquelle toutes les familles de la terre seraient bénies au travers de lui (Genèse 12:3). Nous pouvons lire en Deutéronome 8:18 : « Souviens-toi au contraire que c’est l’Eternel ton Dieu qui te donne la force de parvenir à la prospérité et qu’il le fait aujourd’hui pour tenir envers toi les engagements qu’il a pris par serment en concluant alliance avec tes ancêtres ». C’est donc pour confirmer cette alliance que Dieu nous donne le pouvoir de prospérer. Au vu de tout cela, j’estime que nous pouvons déclarer Deutéronome 1:11 comme une promesse de Dieu de nous rendre mille fois plus prospères.

Mais est-ce exactement 1000 ou bien cela veut-il dire « beaucoup » ? Prenons Psaume 50:10 qui déclare : « Car tous les animaux des forêts sont à moi et les bêtes sur mille montagnes sont à moi aussi ! » (New Living Translation). Si l’on trouve un nombre supérieur à 1000, cela veut-il dire que ces bêtes et ces montagnes n’appartiennent pas à Dieu ? Je pense que vous savez déjà la réponse. Donc 1000 n’est pas toujours un chiffre exact dans la Bible, il signifie un grand nombre et dans ce cas particulier, il veut dire « tout ».

Limiter Dieu

Ce que je veux démontrer, c’est que si nous voulons comprendre correctement les prophéties, nous ne pouvons pas tout prendre littéralement parce qu’en faisant cela nous limitons Dieu. Certaines personnes objectent en déclarant que lorsque Deutéronome 1:11 a été écrit, il n’y avait de chiffres ni pour les chapitres ni pour les versets, ils ont été ajoutés bien plus tard. Cela n’empêche pas Dieu de les utiliser pour illustrer quelque chose. C’est pour notre bénéfice, pas le Sien.

Ceci fait donc partie d’approcher les Écritures avec une tournure d’esprit hébraïque (orientale) plutôt que grecque (occidentale). Les significations littérales, profondes, personnelles et cachées peuvent être toutes correctes et on peut toutes les trouver dans un seul verset de la Bible, si c’est ce que Dieu désire nous révéler.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)