90. Vêtements sales et habits de fête

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Le royaume de Dieu est tout autour de nous.
Nous n’en sommes pas séparés et il n’est pas distant.
Il est si prêt qu’il suffit de nous tourner pour le voir.

C’est la même chose pour le royaume qui est dans les ténèbres.

De quel côté allons-nous regarder ?

Le royaume sur lequel nous nous concentrons est celui duquel nous allons tirer nos ressources. Notre esprit a accès au royaume de lumière. Dieu désire que nous puissions accéder à tout ce qu’Il a prévu pour nous dans Son royaume, que nous puissions en tirer chaque jour notre pouvoir et autorité afin de vaincre, de triompher.

Si nous ne tirons pas nos ressources de Son royaume, nous les tirons de l’autre à un moment ou un autre, c’est inévitable. L’âme et le corps répondent à leurs propres besoins d’une manière bien à eux et ils tireront leurs ressources du royaume dans les ténèbres.

Chaque fois que nous faisons quelque chose à partir de nos propres efforts, suivant le pouvoir de notre âme, cela finit toujours par un échec. Il faut que nous acceptions une fois pour toute que nous ne pouvons rien faire dans notre propre force. Pour chacun d’entre nous, le choix est simple : ou bien nous nous engageons dans le royaume de lumière ou bien nous nous tournons vers celui dans les ténèbres. Rappelons-nous simplement que coopérer avec Dieu est bien plus productif que de Lui résister.

Dieu désirait qu’Adam et Eve réussissent à appliquer le plan qu’Il avait conçu pour eux et pour la terre. Il avait donc mis à leur disposition tout ce dont ils avaient besoin pour remplir la terre et la dominer. Ils ont choisi de trouver leurs ressources ailleurs et n’ont pas réussi à remplir leur destinée.

« L’Éternel te réprime, Satan »

Nous avons déjà parlé de ces versets en Zacharie 3. C’est un passage très important pour comprendre tout ceci :

Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l’ange de l’Éternel et Satan qui se tenait à sa droite pour l’accuser. L’Éternel dit à Satan : Que l’Éternel te réprime, Satan ! que l’Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem ! N’est-ce pas là un tison arraché du feu ? Or Josué était couvert de vêtements sales et il se tenait debout devant l’ange. L’ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui : Otez-lui les vêtements sales ! Puis il dit à Josué : Vois, je t’enlève ton iniquité et je te revêts d’habits de fête. Je dis : Qu’on mette sur sa tête un turban pur ! Et ils mirent un turban pur sur sa tête et ils lui mirent des vêtements. L’ange de l’Éternel était là. (Zacharie 3:1-5, LS).

La scène ne se tient pas sur terre mais dans le royaume des cieux. Josué était un homme, un prêtre comme nous sommes tous appelés à l’être et il avait accès à la présence de Dieu. Mais Satan était là pour l’accuser. Nous pouvons donc comprendre que nous sommes dans un tribunal céleste, parce que c’est dans un tribunal que l’on porte des accusations et obtient un verdict.

Ici, c’est Dieu et non pas Josué qui traite avec Satan. « L’Éternel dit à Satan : l’Éternel te réprime, Satan ! » Donc s’il y a des accusations formulées contre nous, c’est Dieu qui les traite.

Des vêtements sales

Notez bien que Josué est « couvert de vêtements sales ». Peut-on venir devant Dieu couvert de vêtements sales ? En fait, c’est exactement ce que nous devons faire : « (Il) dit à ceux qui étaient devant lui : Otez-lui les vêtements sales ! Puis il dit à Josué : Vois, je t’enlève ton iniquité et je te revêts d’habits de fête. »

C’est Dieu qui nettoie et purifie. Nous n’avons pas besoin d’essayer de nous purifier par notre propre force ou initiative. En fait, c’est que qu’Adam a fait lorsqu’il a péché. Il s’est caché de Dieu dans les buissons et a essayé de se couvrir avec des feuilles. Ce n’est pas comme cela que ça marche et ce n’est pas à nous de nous purifier. Il n’y a pas besoin de se sentir coupable ou condamné. Nous n’avons pas besoin de faire amende pour nos péchés dans notre propre force.

Nous avons simplement besoin de venir en la présence de Dieu et c’est Lui qui retire nos vêtements sales pour nous donner de nouveaux habits.

Courir vers Lui et non pas loin de Lui

Maintenant, c’est un passage qui vous est sans doute familier mais il faut bien réaliser où cela se passe. Cette scène se passe dans le royaume des cieux. C’est pour cela qu’il est si important que nous puissions y accéder : nous pouvons être purifiés chaque fois que nous y accédons et une fois que nous sommes propres, nous pouvons avec confiance exercer  l’autorité que Dieu nous a donnée et triompher de l’ennemi. Si nous nous sentons coupables et condamnés par les accusations portées contre nous, alors nous perdons cette confiance en nous-même et nous avons peu de chance de vaincre. Lorsque nous faisons une « bêtise » (et cela nous arrive à tous), nous pouvons accéder au lieu de la présence de Dieu. Nous devrions courir vers Lui et non pas loin de Lui.

C’est Lui qui s’occupe des accusations formulées contre nous et Il réprime Satan. Il le fait parce que le sang de Jésus est constamment devant Lui comme témoignage de ce que Jésus a fait sur la croix :

En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes… (2 Corinthiens 5:19).

La perspective de Dieu est qu’il n’y a aucune faute contre nous. Jésus a complètement réversé les conséquences du péché d’Adam qui avait provoqué notre mort spirituelle.

Car le salaire que verse le péché, c’est la mort, mais le don de la grâce que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 6:23)

En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec Christ. (1 Corinthiens 15:22)

Comme nous avons hérité de la mort spirituelle et de l’aveuglement d’Adam, de la même manière, nous partageons la victoire de Jésus sur la croix et la résurrection. Lorsque nous communions avec le pain et le vin, nous partageons la vie de Dieu, Son essence même, Son ADN et nous sommes transformés. Le sang de Jésus nous purifie de tous nos péchés et toute iniquité est supprimée.

L’une des tactiques préférées de l’ennemi est de nous faire croire que nous ne pouvons pas venir en la présence de Dieu par ce que nous avons péché. En fait, c’est l’inverse car c’est ce que nous devons absolument faire et ce, le plus rapidement possible, pour bénéficier du pardon de Dieu et recevoir Sa purification.

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toute iniquité (1 Jean 1:9, LS). « Fidèle » signifie qu’Il le fera toujours : Il nous revêtira toujours d’habits de fête (Zacharie 3:4).

Libre accès

Si nous pensons que nous n’en sommes pas dignes, nous ne profiterons jamais du libre accès au royaume des cieux. L’ennemi nous répétera tout le temps que nous ne le méritons pas. C’est sa tactique. Il nous faut connaître la vérité car nous découvrirons alors la promesse de Dieu :

L’ange de l’Éternel fit à Josué cette déclaration : Ainsi parle l’Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. (Zacharie 3:6, LS)

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

Publicités

89. Les portes des cieux sont ouvertes

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

La dernière fois, nous avons discuté du rêve de Jacob, de cet escalier sur terre dont l’extrémité touchait aux cieux. Aujourd’hui, voyons un peu comment cela s’appliquait dans la vie de Jésus.

Et il ajouta : Oui, je vous l’assure, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre entre ciel et terre par l’intermédiaire du Fils de l’homme. (Jean 1:51)

C’est ce qui se passait durant le ministère de Jésus sur terre et pourquoi Il pouvait faire tout ce qu’il faisait. Jésus a déclaré : « Vraiment, je vous l’assure : celui qui croit en moi accomplira les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes parce que je vais auprès du Père. » (Jean 14:12).

Si Jésus opérait avec les cieux ouverts et les anges y montant et descendant, Dieu ne va certainement pas nous demander d’opérer avec moins.

Jésus vivait dans les deux royaumes en même temps

Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. (Jean 3:13 LSG)

Jésus déclare qu’Il est aux cieux et pourtant, au même moment, Il parle avec Nicodème sur terre. Il était dans les cieux à cette époque et Il y est toujours. De même, nous pouvons vivre dans le royaume des cieux et sur terre en même temps, maintenant, emmenant et appliquant sur terre ce que nous voyons et découvrons dans les cieux.

Si quelqu’un veut être à mon service, qu’il me suive. Là où je serai, mon serviteur y sera aussi. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur. (Jean 12:26)

Si Jésus est aux cieux, nous pouvons y être aussi. C’est là que nous occupons nos trônes et nos montagnes. C’est de là que notre autorité vient, pour pouvoir régner sur terre.

Quand ce jour viendra, vous connaîtrez que je suis en mon Père ; vous saurez aussi que vous êtes en moi et que moi je suis en vous. (Jean 14:20)

C’est cette relation qui fait de nous la demeure de Dieu : « Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole. Mon Père aussi l’aimera : nous viendrons à lui et nous établirons notre demeure chez lui. » (Verset 23)

Une demeure de Dieu

Le royaume de Dieu existe en nous (Luc 17:21). Nous sommes une demeure de Dieu, un endroit où Il habite : Père, Fils et Saint-Esprit. Nous sommes connectés à Dieu et nous sommes une porte par laquelle Sa gloire se répand sur terre.

Pour bien comprendre cela, il faut que nous sachions et acceptions que nous sommes tous, individuellement, une demeure en laquelle Dieu existe et vit sur terre mais aussi que les portes des cieux sont ouvertes pour nous accueillir.  Nous pouvons y aller, en faire l’expérience et rapporter l’autorité des lieux divins sur terre. Alors, tout sera « sur terre comme au ciel ». Nous devons manifester le royaume de Dieu tout comme Jésus le faisait.

Un renouveau perpétuel

Dans notre église Freedom, nous avons commencé depuis pas mal de temps déjà à faire l’expérience de cette porte éternelle ouverte. Il y a une porte ouverte au-dessus de notre église et la gloire de Dieu vient s’y manifester. Il arrive souvent que lorsque nous louons le Seigneur, dansant et jouant avec des drapeaux ou bannières de couleurs au son d’une musique rythmée, nous pouvons voir, avec nos yeux spirituels, des éclats de la gloire de Dieu descendant de cette porte. Nous sommes devenus une piste d’atterrissage pour les anges ! Et tout cela, grâce à une seule porte qui n’est même pas complètement ouverte, au-dessus d’une seule église ! Imaginez un peu ce qui va se passer lorsque nos sept portes vont être complètement ouvertes ! Le royaume des cieux viendra alors véritablement sur terre.

L’église de Dieu dans le monde entier a besoin d’ouvrir ces portes afin d’avoir un renouveau perpétuel, c’est à dire qui ne s’arrêtera plus jamais. Nous avons besoin de voir, sans aucune restriction, la manifestation de la gloire de Dieu pour nous guérir et nous purifier, nous délivrer et nous libérer, pour nous donner nos mandats afin de remplir pleinement notre destinée. Pour en arriver là, il faut que nous opérions tous ensemble. Personne ne peut faire des choses dans son coin, en isolation. Nous ne pouvons pas le faire non plus avec juste une poignée de gens, c’est l’église toute entière qui doit s’investir et s’impliquer. Dieu nous appelle tous à faire ce que Jésus faisait. Chacun d’entre nous a cet appel et un mandat portant l’autorité d’amener le royaume des cieux sur terre.

Dieu vous appelle

Mettons bien les choses au clair : Dieu vous appelle dans votre vie à venir prendre votre place d’autorité dans les cieux, c’est à dire d’abord à  l’intérieur de vous-même puis dans le royaume des cieux. Il vous appelle à venir occuper Son royaume et l’amener sur terre comme il existe au ciel. Êtes-vous prêts à faire cela ? Et ne commencez pas à vous exclamer : « Oh, ce genre de choses n’est pas pour moi. Je ne pourrai jamais faire des trucs comme ça ! »

Commencez à opérer avec Dieu, dans le jardin que vous portez à l’intérieur de vous-même. Une porte commencera alors à s’ouvrir dans les cieux, passez-là et vous vivrez encore plus d’expériences, cela ne fera qu’aller en s’accroissant au fur et à mesure que vous pratiquerez.

C’est ce que Dieu désire pour nous tous et pour chacun d’entre nous. Vous qui lisez cela, c’est pour vous et c’est pour cela que nous avons commencé ce blogue en 2011 en anglais, avant de le développer en d’autres langues. Nous savions que Dieu vous aiderait à le découvrir. L’une des raisons pour lesquelles Dieu nous prépare et nous forme à être un centre de ressources est que nous sommes appelés à vous encourager, vous soutenir et vous aider à trouver votre chemin personnel. Nous savons qu’il y a une accélération, que Dieu est en train de faire les choses différemment et plus rapidement. Ce qui prenait des années à réaliser arrive maintenant en quelques mois ou semaines, voire même jours.

Etes-vous prêts à aller de l’avant avec Lui ?

Prions.

Père, nous prions pour tous ces gens fatigués et épuisés.
Révèle-leur la vérité, directement de Ton esprit au leur.
Révèle à chacun son identité en Toi,
En tant que seigneur, roi et fils de Dieu.

Révèle-leur le domaine d’autorité que Tu leur as réservé à chacun
Afin de manifester Ton royaume sur terre comme il existe au ciel,
Au travers de leur vie,
Pour réaliser les mêmes œuvres que Jésus a faites sur terre.

Nous Te remercions et Te louons, Ô Seigneur,
Pour tout ce que Tu fais en ces jours,
Pour l’époque fascinante dans laquelle nous vivons,
Une époque où Ton royaume va venir sur terre
et y être manifesté comme au ciel.

Nous prions pour que tous ceux qui lisent ceci
puissent entendre Ton appel et savoir que Tu les as choisis,
pour recevoir l’autorité que Tu leur as réservée dans Ton royaume
et pour qu’ils viennent occuper leurs trônes.

Nous prions pour que Tu les intronises et qu’ils commencent à régner
Et  manifester Ton royaume, au travers de leur vie.

Nous prions pour que les esprits de sagesse, de révélation
et de connaissance de Dieu
Ouvrent les yeux de notre cœur afin que nous puissions commencer à voir
Et faire l’expérience de l’ampleur de notre héritage,
Sur terre comme au ciel.

Nous prions pour que Tu libères et envoies rêves, visions et révélations.
La liberté règne là où est l’Esprit du Seigneur :
La liberté de marcher dans les révélations de Dieu,
D’entrer et de sortir de Ton royaume, par la foi, à chaque instant de notre vie.

Réveille-nous et attire-nous dans ton royaume,
Là où nous pouvons être pleinement manifestés comme Tes fils sur terre.
Saint-Esprit, nous Te prions de réaliser cela dans notre vie.
Attire-nous dans Ton intimité et retire les pierres d’achoppement de notre vie.

Nous prions pour que Tu nous aides à élever et rehausser nos frontons
En tant que portes des cieux.

Amen.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

Image : Détail du Rêve de Jacob par William Blake (c. 1805, British Museum) – William Blake Archive, Public Domain,
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1869973

87. Sept montagnes et sept trônes

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Le diagramme ci-dessus représente les lieux célestes que nous avons commencés à explorer.

Vous avez sans doute entendu parler du premier, second et troisième ciel (2 Corinthiens 12:2). Dans le passé, cela nous a aidé à comprendre où nous étions et comment nous pouvions interagir avec les cieux. C’était relativement basic et incorrect. Avec notre compréhension grecque (et non hébraïque), nous avons assumé qu’il fallait donc passer par le deuxième ciel pour arriver au troisième. Ce n’est pas du tout le cas ! Au lieu de voir cela comme des couches, l’une au-dessus de l’autre, il faut les voir comme des domaines ou royaumes. J’ai déjà abordé les sept domaines : trois sur la terre, un dans son atmosphère et trois dans les cieux.

Sept domaines

Si vous regardez le diagramme ci-dessus, vous pouvez voir que nous vivons ici, avec notre corps, dans le royaume de la terre. C’est là que nous faisons l’expérience de la présence de Dieu.  Nous avons aussi déjà parlé de l’atmosphère de la terre où Satan est appelé « le prince de la puissance de l’air » (Éphésiens 2:2, Louis Segond). Il y a en fait trois sphères au sein de l’atmosphère de la terre : les puissances, les autorités et les pouvoirs. Ces trois sphères ont été créées par Dieu mais elles sont occupées par les esprits du mal. Jusqu’à présent, ces esprits ont connu un certain succès en bloquant les Portes Éternelles pour empêcher le flot de la gloire de Dieu de nous atteindre. Je reviendrai sur ces Portes Éternelles dans le prochain article.

Si nous regardons les lieux célestes, nous pouvons voir le royaume de Dieu qui est le siège du gouvernement de Dieu. Les anges déchus et les esprits du mal y ont toujours accès mais ils ne peuvent pas accéder au royaume des cieux. Le tribunal dans lequel Satan est l’accusateur de tous nos frères (Apocalypse 12:10) se trouve dans le royaume de Dieu mais ni lui ni les anges déchus ne peuvent aller plus loin. Le royaume des cieux et le Ciel, l’étendue de la demeure de Dieu, leur sont interdits. Comme vous pouvez le voir, il y a d’autres domaines au-delà.

Il y a aussi trois domaines sous la terre. Encore une fois, ils ont été créés par Dieu mais sont occupés par les anges déchus. Shéol est le domaine des morts, Tartare est l’endroit où « les anges qui ont abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang » sont enchaînés (Jude 1:6) et on trouve aussi le repaire de Satan. Il y a d’autres endroits, notamment la salle des trophées de Satan dont nous avons déjà parlée dans le passé.

Il est dans l’intention de Dieu que nous reprenions tous ces domaines couramment occupés par l’ennemi. Mais ce n’est pas à nous de faire face aux anges déchus. Il y a deux fois plus d’anges au côté de Dieu qui le feront pour nous si nous apprenons à interagir avec eux. Notre rôle est de trouver et porter nos manteaux (ce à quoi Dieu nous a appelés) et d’opérer dans l’autorité que Dieu nous a réservée.

Sept montagnes et sept trônes

Dans les lieux célestes, il y a des montagnes sur lesquelles nous avons des trônes. Il s’agit de sièges d’autorité et de gouvernement. Il y a des rouleaux associés à ces montagnes et trônes : des décrets, des mandats et des ressources dont nous pouvons tirer parti. A Freedom Church, nous avons sept montagnes et sept trônes. Aucun n’était vide, des géants les occupaient et nous avons dû les déloger. En fait, chaque église a ses propres montagnes et trônes, liés à  l’appel et au but de Dieu pour ce particulier groupe de croyants. Toutes les églises ont donc besoin de tueurs de géants pour reprendre leurs montagnes et trônes.

Au niveau individuel, nous avons aussi chacun sept montagnes et sept trônes que nous devons reprendre et occuper. Nos montagnes sont nos sphères d’influence : famille, lieu de travail, voisins, ministère, appel, talents, etc… Nous pouvons avoir des tas de trônes différents mais nous ne les découvrirons qu’au travers des révélations de Dieu. C’est Lui qui nous les montre. Il est important de se souvenir que si nous ne sommes pas assis sur nos trônes, quelqu’un d’autre y est ! Nous devrons nous battre pour déloger ce « quelqu’un » et reprendre chaque trône. Tuer un géant n’est pas difficile mais cela demande un effort spirituel : il va nous falloir renforcer nos muscles spirituels.  Si les trônes en question nous reviennent de droit, nous pouvons détrôner les géants et les occuper. Nous ne pouvons le faire que si nous avons l’autorité de régner en ces domaines ou sphères. Nous ne pouvons pas tuer les géants pour quelqu’un d’autre afin de reprendre les montagnes et trônes en leur nom et les leur rendre.

Je sais que cela va vous paraître étrange et digne du « Seigneur des anneaux » mais en fait, Tolkien avait compris certaines de ces choses : les géants, les dragons, etc… il faut leur couper la tête et les éventrer pour reprendre les trésors qu’ils nous ont volés.

Un type d’autorité différent

Ce n’est pas parce que nous parlons de règne et d’autorité qu’il faut croire que nous sommes arrogants. Dans le Royaume, les derniers sont les premiers et les premiers sont les derniers (Matthieu 19:30). Les seigneurs sont les serviteurs de tous. Nous ne sommes pas seigneurs pour imposer notre volonté sur les gens, nous avons un type d’autorité différent. Nous sommes seigneurs pour soutenir les gens, les aider à découvrir leurs talents et les mandats que Dieu leur a réservés, pour les amener où nous sommes arrivés et au-delà. Voilà ce qu’est la responsabilité de la génération Josué.

Sur la terre comme au ciel

Le message est le suivant : si nous voulons amener le royaume de Dieu des lieux célestes sur la terre, il nous faut absolument pouvoir accéder aux lieux célestes. C’est ce que Jésus a fait. Il a amené le royaume de Dieu sur terre par Ses miracles, délivrances, guérisons, transformations, signes et prodiges. Il réalisait tout cela en vivant à la fois sur terre et dans le royaume des cieux (notez le présent du verbe être en Jean 3:13, LS).

Il y a des niveaux plus élevés d’autorité dans les montagnes du royaume de Dieu et des dragons sont assis sur les trônes qui s’y trouvent. J’y suis allé et j’ai repris nombre de trônes aux dragons mais je ne peux pas tout faire seul. Personne n’est supposé le faire de toute manière. Jusqu’à une certaine époque, je n’avais rencontré que quelques autres personnes dans le royaume mais le nombre augmente et nous devons être encore plus nombreux pour être efficaces. Il est donc grand temps que nous sautions tous le pas pour aller reprendre et occuper ces places d’autorité que Dieu nous a réservées.

Lorsque l’on passe au royaume des cieux, il y a d’autres montagnes et niveaux d’autorités, encore plus élevés.

Les montagnes représentent en fait notre position d’autorité gouvernementale, nous sommes les montagnes. Lorsque nous siégeons tout en haut de ces montagnes, que nous prenons notre position gouvernementale, nous pouvons régner sur toutes nos autres montagnes à partir de là.

Il est grand temps que nous opérions tous en tant que seigneurs, rois et fils comme nous avons été appelés à le faire.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

85. Capitulez et régnez

Mike Parsons 
et Jeremy Westcott 

Capitulez

Lorsque nous ouvrons la porte de notre cœur, la porte de notre premier amour et que nous invitons Jésus en nous, Il entre et Il règne dans notre vie. Nous pouvons gouverner  ici, dans ce royaume, sur notre propre montagne, dans notre propre maison mais nous régnons en capitulant, en nous soumettant. Nous Lui donnons le gouvernement de notre vie. Au fur et à mesure que nous renouvelons notre intellect, que Jésus commence à nous transformer, que nos émotions et notre âme sont restaurées, Il nous redonne petit à petit ce gouvernement afin que notre esprit commence à régner en nous, avec Lui, en tant que cohéritier.

Au départ, Jésus vient et règne : nous capitulons et nous nous remettons entièrement entre Ses mains. Puis, au fur et à mesure qu’Il nous équipe, Il nous donne progressivement plus d’autorité afin de régner avec Lui en tant que fils de Dieu. Au début, c’est Lui qui est en charge de tout parce que nous ne saurions pas comment gérer les choses. Ce serait un peu comme de donner une mitraillette à un enfant : dangereux. Au fil du temps, plus nous laissons Dieu nous transformer en Son image, plus nous recevons d’autorité pour opérer. Plus nous permettons à Dieu de gérer ce qui est dans notre cœur et de voir le résultat dans notre vie, plus Il nous délègue l’autorité associée à notre destinée afin de régner avec Lui, là où Il l’a prévu.

Quelle est notre destinée ?

Il faut absolument que nous lisions notre rouleau de destinée. Nous pouvons demander à Dieu de nous le montrer afin de savoir ce qui y est inscrit. Je l’ai déjà mentionné et j’en reparlerai dans l’avenir.

En effet, ceux que Dieu a connus d’avance, il les a aussi destinés d’avance à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit l’aîné de nombreux frères et sœurs. (Romains 8:29)

C’est décrété et c’est final, notre destinée est en place : nous sommes appelés à être conformes à l’image de Jésus, à être tout comme Lui. Ce n’est pas seulement une ou deux personnes qui sont prédestinées à régner dans les lieux célestes : Jésus est le premier d’un grand nombre de frères et sœurs. Nous sommes tous supposés régner en tant que cohéritiers de Jésus. Nous devons simplement  arriver à récupérer notre autorité.

Régner en tant que seigneurs…

Nous devenons un seigneur lorsque nous exproprions les géants et régnons sur les trônes de nos montagnes dans le « royaume de Dieu » des lieux célestes. C’est là que nous gouvernons notre demeure, notre niveau d’autorité, notre montagne,  notre trône. Tout cela est lié à notre destinée et notre mandat principal, notre appel. Nous pouvons aussi devenir un seigneur des seigneurs lorsque nous  facilitons et formons d’autres seigneurs.  Nous offrons ce que nous avons reçu, nous aidons les autres à prendre leur position et à remplir leur destinée.

…rois…

Nous devenons roi lorsque nous exproprions les dragons et que nous régnons sur notre montagne et notre trône dans le royaume des cieux des lieux célestes. Nous commençons alors à administrer le droit et la justice dans les tribunaux célestes.

Lorsque nous commençons à opérer dans les tribunaux, nous pouvons découvrir à quel point ce sont des endroits d’autorité extraordinaires. Ils font partie d’un système complet de justice avec des tribunaux et des grands tribunaux. J’ai opéré dans nombre d’entre eux. Il y a des tribunaux pour les divorces où nous pouvons légalement être séparés de choses dans notre passé ; des tribunaux d’accusations portées contre nous (Si vous voulez vous débarrasser de ces accusations, le plus simple est de les approuver, quelles qu’elles soient car elles sont toujours véridiques, de vous en repentir et d’accepter le jugement de Dieu, vous êtes alors libres car Jésus a déjà payer le prix pour vous).  Certains d’entre vous sont appelés à être des intercesseurs,  à aller dans ces tribunaux et faire face aux accusations en représentant des gens, des endroits, des régions ou des pays.

Nous pouvons devenir roi de rois lorsque nous facilitons et formons d’autres rois. Le but est de reproduire avec les gens ce que Dieu a produit avec nous.  Tout ce que Dieu a et est dans les cieux, Il désire que cela soit reproduit sur terre. C’est pour cela que Jésus s’est entouré de disciples qu’Il a formés.

…fils

Au fur et à mesure de notre assiduité à régner comme seigneur et roi, Dieu nous dirigera vers notre place en tant que fils. Alors, nous gouvernerons et régnerons sur notre montagne et trône dans le Ciel des Cieux.  Dieu pourra alors nous manifester comme fils de lumière sur terre (comme au ciel). « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » : l’application de cette déclaration est que ce n’est que lorsque nous régnerons au ciel que nous en verrons les fruits sur terre. Cela ne marche pas dans l’autre sens.

Nous vivrons alors comme les fils manifestés de Dieu, restaurant la terre vers son but originel, celui de la première création, afin de nous amener dans la plénitude de notre relation en tant que fils.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

84. La manifestation des fils de Dieu

Les lieux célestes

Dans cette série d’articles sur les lieux célestes, nous avons vu qu’il y existe nombre d’endroits et de domaines auxquels nous pouvons accéder, tout en vivant sur terre. Exactement comme Jésus le faisait.

Dieu a gardé, enchaînés à perpétuité dans les ténèbres pour le jugement du grand Jour, les anges qui ont abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang. (Jude 6)

Ce verset parle des anges déchus qui ont abandonné le domaine auquel ils appartenaient et sont venus engendrer sur terre les Nephilim. Ces 200 anges veilleurs sont maintenant enchaînés dans un endroit appelé Tartare. Je les ai vus, ils sont enchaînés pour ce qu’ils ont fait.

Je vais essayer de vous montrer, en citant des versets, que tous les endroits des lieux célestes dont je vous parle sont dans la Bible. Parfois, il faut regarder à deux fois un verset familier pour réaliser qu’il y a quelque chose de plus à comprendre que tout ce que l’on y a vu jusqu’à présent. La dernière fois, nous avons vu qu’il existe une salle des trophées que Satan a volés et que nous pouvons récupérer. Nous venons de voir qu’il y a aussi un endroit où des anges sont enchaînés.

Sept

Le chiffre sept a une grande importance dans la Bible : la création a été effectuée en sept jours, il y a sept systèmes de gouvernement. Sept est un chiffre parfait, le chiffre de l’achèvement, le chiffre de Dieu.  Nous avons vu qu’il y a sept domaines, trois dans les cieux, trois sur terre et le septième est l’atmosphère de la terre, là où se trouvent les puissances, les autorités et les pouvoirs dont certains sont démoniaques.

Pour nous, le tout premier domaine de gouvernement doit être dans notre propre vie. Pour pouvoir y gouverner, nous devons aligner correctement  notre esprit, notre âme et notre corps.  Nous sommes une demeure de Dieu, Son temple et nous gouvernons avec Lui dans notre esprit, pas dans notre âme ou notre corps mais nous devons leur rendre leur intégrité. C’est pour cela que nous devons pouvoir accéder aux quatre pièces dans notre cœur (correspondant aux quatre parties de notre cœur physique) : notre propre jardin, notre salle de méditation, notre chambre nuptiale et notre salle de danse. C’est là que nous allons pouvoir gérer les choses dans notre vie. Il s’agit de lieux de gouvernement : en nous, au travers de nous et dans les lieux célestes.

Roi des rois et Seigneur des seigneurs

… celui qui est : le Bienheureux, l’unique Souverain, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. (1 Timothée 6:15)

Ils feront la guerre à l’Agneau mais celui-ci les vaincra, car il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Les siens, ceux qu’il a appelés et élus, ceux qui lui sont fidèles, vaincront avec lui. (Apocalypse 17:14)

Dans ces deux passages, Jésus est décrit comme le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Il y a donc des rois et des Seigneurs dont Il est le Roi et le Seigneur. Dans le deuxième verset, nous pouvons lire que ceux qui sont avec Lui sont appelés élus et fidèles. Nous sommes les appelés, nous sommes les élus, nous sommes les fidèles : nous sommes les rois et nous sommes les seigneurs.

Nous devons donc prendre notre place en tant que seigneurs et rois afin de régner dans les lieux célestes. Nous sommes toujours en guerre mais nous sommes ceux qui suivent Jésus et nous allons triompher de l’ennemi et de toutes ses œuvres, marchant dans la victoire et la domination.

Le peuple de Dieu n’a jamais accédé aux lieux célestes correctement ou de manière constante, c’est pourquoi l’ennemi a eu tout le loisir de faire ce qu’il voulait. Maintenant que nous commençons à le faire, l’ennemi perd du terrain et Dieu nous permet de triompher et de reprendre la domination.

Des seigneurs qui règnent

La partie des lieux célestes appelée « le royaume de Dieu » est l’endroit où les seigneurs règnent ou gouvernent. Pour pouvoir régner ou gouverner, nous devons déposséder les géants car ils occupent notre place d’autorité. Il nous faut donc faire comme Caleb lorsqu’il est entré dans la Terre Promise, dans la contrée montagneuse qui lui était destinée : il en a chassé les fils d’Anaq.

Nous allons devoir faire comme David sur Goliath : après l’avoir tué avec son lance-pierre, il lui a coupé la tête. C’est cela qui a causé la déroute de l’adversaire car il a alors vraiment compris que son champion avait été battu.

Je sais que tout cela parait bien violent et sanglant mais nous devons leur couper la tête et les éventrer afin que tout ce qui est à l’intérieur soit répandu à l’extérieur : tout ce qu’ils nous ont volé et qu’ils ont avalé pour le conserver. Nous pourrons alors tout reprendre, l’avaler à notre tour afin de le placer en nous.  Tout cela a été créé à notre intention et nous en avons besoin pour occuper notre place d’autorité et de pouvoir.

Une fois que nous savons qui nous sommes en Dieu, connaissons l’autorité qui nous revient, ce qui nous appartient et les mandats que nous avons, il n’est pas difficile de tuer un géant. Il faut que nous sachions quel est notre appel afin de pouvoir le remplir. Nous devons avoir toute confidence dans notre identité en tant que fils de Dieu et savoir ce qui est inscrit sur le rouleau rédigé pour chacun de nous afin de pouvoir remplir notre destinée. Nous ne pouvons pas prendre le rouleau de quelqu’un d’autre ou opérer selon leur mandat. Nous ne pouvons pas prendre non plus le trône de quelqu’un d’autre, il ne nous est pas destiné. C’est pour cela que nous devons savoir quelle est notre destinée en Dieu. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que nous pourrons aller correctement de l’avant.

Des rois qui règnent

Les rois règnent et gouvernent dans « le royaume des cieux ».  C’est là où se trouvent les dragons. Ils opèrent à un niveau supérieur d’autorité et ils contiennent encore plus de choses que les géants.

Une fois encore, nous pouvons accéder les lieux célestes, tuer les dragons, les éventrer et récupérer tout ce qui nous appartient. Je l’ai fait et d’autres l’ont aussi fait à Freedom. La première fois que cela m’est arrivé, cela m’a semblé très court mais après, j’étais épuisé ! J’ai donc compris qu’il fallait que je sois bien plus fort, que je travaille mes muscles spirituels et que je renforce mon endurance.

Nous présenter comme Ses fils

Il y a un endroit dans les lieux célestes qui s’appelle simplement « les cieux » et c’est là que les fils règnent et gouvernent. C’est là que sont nos trônes et où nous sommes assis avec Christ. Lorsque nous commençons à occuper cet endroit, Dieu démarre un processus pour que nous soyons révélés ou manifestés comme Ses fils sur terre. J’attends cela avec impatience ! C’est à ce moment-là que nous pouvons être transfigurés et que nous commençons à manifester la présence de Dieu dans notre vie. C’est là que les choses deviennent vraiment passionnantes !

Dans ces domaines, la plupart des choses sont liées à la manifestation de l’autorité du royaume. Sur notre rouleau de destinée, il n’y a pas grand-chose qui ait trait à chasser les démons, guérir les maladies ou même réaliser n’importe quel miracle. Ce sont là des choses de base que tous les chrétiens devraient faire sans problème. Notre rouleau de destinée donne à chacun de nous un mandat pour faire quelque chose de particulier dans les lieux célestes : il nous confère une responsabilité précise dans l’administration de ces lieux.

Dans l’avenir, nous régnerons et gouvernerons sur des galaxies entières, c’est là notre destinée. Lorsque vous lisez le livre de Daniel, il fait référence aux différents niveaux d’autorité spirituelle. De la même manière, lorsque Jésus parle des bons et fidèles serviteurs qui vont régner sur dix villes, Il parle de dimensions bien plus importantes que ce que nous pouvons imaginer en lisant le mot « ville ». Dans chaque galaxie, il existe un trou noir attendant la manifestation de la lumière des fils de Dieu qui viendront y vivre et l’occuper.

La génération Josué, voilà notre appel : marcher sur les Voies de Dieu, accomplir Son service, gouverner Sa maison, être responsable de Ses tribunaux et commencer à nous présenter comme Ses fils et à nous comporter comme tel. (Zacharie 3:6-7)

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

83. L’ennemi est désarmé et vulnérable

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Donne-moi cette contrée montagneuse

Lorsque les Israélites ont finalement traversé le Jourdain sous la direction de Josué et ont commencé à occuper le pays que Dieu leur avait donné, Caleb dit à Josué : « Maintenant, donne-moi cette contrée montagneuse que l’Eternel m’a promise à ce moment-là. A l’époque, tu as appris que des Anaqim y habitaient dans de grandes villes fortifiées. Si l’Eternel m’assiste, je les en déposséderai comme il l’a affirmé. (Josué 14:12)

La dernière fois, nous avons parlé des montagnes et de leur symbolique dans la Bible. Ici encore, la contrée montagneuse fait référence à un plus haut domaine. Caleb parle de vivre dans la plus haute autorité que Dieu lui a promise au travers de Moïse. Il entrait dans la Terre Promise et symboliquement, cela représente un endroit d’autorité spirituelle. Cette contrée d’autorité spirituelle était occupée par des géants, vivant dans des villes fortifiées donc de gouvernement. Pour Caleb et Josué, la Terre Promise ne représentait pas seulement un endroit géographique mais un domaine d’autorité spirituelle qui devait être appliquée dans le naturel.

Les Anaqim (ou fils d’Anaq) que mentionne Caleb font partie des Nephilim.  Ils se sont toujours dressés contre l’autorité de Dieu et il faut les expulser des domaines d’autorité qu’ils occupent. Nous y avons même vu des géants, des descendants d’Anaq, de cette race de géants ; à côté d’eux, nous avions l’impression d’être comme des sauterelles et c’est bien l’effet que nous leur faisions. (Nombres 13:33)

Des géants dans certains des lieux célestes

Les Nephilim étaient des géants (Genèse 6:4), engendrés par les anges déchus ayant « couvert » les femmes humaines et causé une mutation génétique des ADN. Les héros des mythologies grecque et romaine (comme Hercule) ont certainement trouvé leur source parmi les Nephilim d’avant le déluge.  Ces Nephilim n’avaient pas d’esprit humain, ce qui fait que lorsqu’ils sont morts (durant le déluge), leurs esprits sont devenus ces géants qui règnent dans certains des lieux célestes. De la même manière, les dinosaures étaient un essai préalable de Satan de régner sur terre, au travers de créatures portant son propre ADN reptilien. Lorsqu’ils sont morts, ils sont devenus les dragons qui règnent dans certains des lieux célestes.

Ce jour-là, l’Eternel interviendra avec sa dure épée, sa grande et forte épée, contre le Léviathan, le serpent fugitif, contre le Léviathan, le serpent tortueux ; il le tuera, ce monstre qui habite la mer (Ésaïe 27:1). C’est une image de la descendance de Satan qui vit dans la mer (qui représente ici la terre). Léviathans et dragons sont des êtres démoniaques formés par Satan suivant sa propre image.

Il fut précipité, le grand dragon, le Serpent ancien, qu’on appelle le diable et Satan, celui qui égare le monde entier. Il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui (Apocalypse 12:9). Il y a donc des anges qui sont aussi tombés, un tiers de tous ceux qui étaient dans les cieux. Ils font partie de la rébellion et ils règnent.

Nous avons maintenant autorité

Par ces actes, vous conformiez alors votre manière de vivre à celle de ce monde et vous suiviez le prince du pouvoir de l’air, cet esprit qui agit maintenant dans les hommes rebelles à Dieu (Éphésiens 2:2, NASB). Ce verset couvre les trois niveaux dans l’atmosphère de la terre. Il décrit Satan comme prince du pouvoir de l’air et ayant autorité en ce domaine.

Le mot clé ici est « conformiez », notez-bien qu’il est au passé. Cela veut dire que c’était une manière de vivre que l’on ne suit plus. Satan n’a plus aucune autorité sauf sur « les hommes rebelles à Dieu ». En contraste, nous pouvons nous identifier comme « les fils d’obéissance ». Nous ne sommes donc pas sujets de Satan en tant que prince du pouvoir de l’air. En fait, c’est nous qui avons maintenant autorité en ce domaine.

Revêtez-vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres et contre les esprits du mal dans le monde céleste (Éphésiens 6:11-12).

Ces forces spirituelles exercent leur autorité à partir de certains des lieux célestes sur le domaine de la terre. Il faut que nous arrêtions cela. Notre lutte n’est pas avec les gens sur la terre. Nous devrions leur offrir notre ministère et les libérer de l’influence des choses qui se passent dans certaines parties des lieux célestes. Pour faire cela efficacement, nous avons besoin d’avoir autorité dans les lieux célestes pour vaincre les forces spirituelles démoniaques qui ruinent la vie des gens sur terre. Nous pouvons nous y rendre et obtenir cette autorité qui nous est déléguée par Dieu.

Le but éternel de Dieu

Oui, j’en ai l’absolue certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 8:38-39). Toutes ces choses sont bien réelles mais aucune ne peut nous séparer du but de Dieu.

Par cette mise en lumière, les Autorités et les Puissances dans le monde céleste peuvent connaître, par le moyen de l’Eglise, les aspects infiniment variés de sa sagesse. Cela s’accomplit conformément à ce qui a été fixé de toute éternité et qui s’est réalisé par Jésus-Christ notre Seigneur. Etant unis à lui, nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec assurance (Éphésiens3:10-12). Il faut que nous appliquions dans ces domaines occupés par l’ennemi, la sagesse et l’autorité du royaume de Dieu. C’est le mandat du peuple de Dieu. Nous pouvons accéder en toute confiance en ces lieux célestes par notre foi en Lui.

Créés par Lui et pour Lui

Car c’est en lui qu’ont été créées toutes choses dans les cieux comme sur la terre, les visibles, les invisibles, les Trônes et les Seigneuries, les Autorités, les Puissances. C’est par lui et pour lui que Dieu a tout créé (Colossiens 1:16). Donc tous ces domaines ont été créés par Jésus mais ils ont été créés pour Lui, par pour les puissances qui les occupent actuellement. Au fur et à mesure que nous les reprenons, nous pouvons les lui remettre et les mettre sous Son autorité et Son règne.

C.S. Lewis, le célèbre écrivain britannique, avaient vu ces choses. Il les décrit dans ses histoires sur Narnia. Lisez ou relisez ses livres et vous verrez toutes les analogies.

L’ennemi est désarmé et vulnérable

Là, il a désarmé toute Autorité, tout Pouvoir, les donnant publiquement en spectacle quand il les a traînés dans son cortège triomphal après sa victoire à la croix (Colossiens 2:15).

C’est une grande nouvelle pour nous ! A la croix, Jésus a désarmé toutes ces autorités et tous ces pouvoirs. Notre rôle et d’aller dans ces domaines d’autorité et de les reprendre pour ne plus que l’ennemi y opèrent. Ils sont maintenant vulnérables, nous pouvons donc les confronter et les vaincre.

Tant qu’un homme fort et bien armé garde sa maison, ses biens sont en sécurité ; mais si un autre, plus fort que lui, l’attaque et parvient à le maîtriser, il lui enlève toutes les armes sur lesquelles le premier comptait, lui prend tous ses biens et les distribue (Luc 11:21-22). Comment quelqu’un peut-il pénétrer dans la maison d’un homme fort et s’emparer de ses biens s’il n’a pas, tout d’abord, ligoté cet homme fort ? C’est alors qu’il pillera sa maison. (Matthieu 12:29)

Dans ces histoires racontées par Jésus, Satan est l’homme fort qui a des biens. Tant qu’ils étaient gardés, on ne pouvait pas y toucher. Mais Jésus étant plus fort que Satan, Il l’a vaincu. Il lui a pris toutes ses armes sur lesquelles il comptait pour défendre les biens qu’il a volés. Alors maintenant, Jésus peut distribuer ses biens.

Piller la salle des trophées de Satan

Cette salle est sous la terre. C’est l’endroit où il a entreposé tout ce qu’il a volé à l’église : les bénédictions, l’autorité, le pouvoir, les rouleaux ou livres, les mandats, les armes, les provisions… tout est là. La salle est gardée mais nous avons le pouvoir de vaincre. Nous pouvons reprendre les choses qui nous ont été volées durant les générations précédentes.

Il y a un hymne qui dit : « Nous allons dans le camp ennemi pour arracher ce que le diable a volé ». Il y a là des choses qui nous appartiennent et qui peuvent nous être restituées, des puits qui étaient bloqués et qui peuvent être ré-ouverts.  Mais il y a des conditions pour cela : il nous faut admettre que nous sommes plus forts et régner dans les lieux célestes, en autorité et en pouvoir.

Lorsque nous répondons à ces conditions, alors nous pouvons marcher sur l’ennemi et tout lui reprendre.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

82. Qu’est-ce qu’une montagne?

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Nous avons déjà mentionné les montagnes et les trônes dans les lieux célestes. J’aimerais vous donner quelques versets sur les montagnes, ce qu’elles représentent et comment s’en servir, ici, dans le royaume de la terre.

Relisons ce passage sur la chute de Lucifer ou Satan, comme on l’appelle maintenant :

Je t’avais nommé comme le Chérubin protecteur oint. Tu avais accès à la montagne sainte de Dieu. Tu te promenais au milieu de ces pierres aux feux étincelants. Tu étais parfait dans toute ta conduite depuis le jour où tu as été créé, jusqu’à ce que le mal soit trouvé en toi. Ton commerce prospère t’a entraîné à la violence qui a rempli ton cœur et tu as péché. Je t’ai chassé de ma montagne comme un quelconque pécheur. Je t’ai détruit, toi le Chérubin protecteur et je t’ai expulsé du milieu de ces pierres aux feux étincelants. (Ézéchiel 28:14-16, New American Standard Bible)

Ce verset nous permet de comprendre que « la montagne sainte de Dieu » est exactement cela : une montagne dans les lieux célestes. Il s’agit d’une montagne d’autorité où Dieu a Son trône et règne. Satan avait accès à tout cela avant de chuter et il se promenait au milieu des pierres aux feux étincelants. Nous pouvons tous nous promener sur ces pierres : c’est un lieu de révélation.

Dieu sur la montagne

Lorsque Dieu a commencé à apparaitre aux êtres humains, c’était en haut d’une montagne :

La gloire de l’Eternel apparaissait aux Israélites comme un feu au sommet de la montagne. (Exode 24:17)

 Oui, l’Eternel est grand ! Il est bien digne de louanges dans la cité de notre Dieu, sur sa montagne sainte. (Psaume 48:2)

 La cité et la montagne de Dieu sont des termes synonymes, ils font tous deux référence au même endroit. Dans la Bible, nous trouvons un grand nombre de termes pour décrire comment Dieu règne et où est Son trône : un temple, une cité, une montagne, etc… mais tous ces termes font référence à un seul endroit. Lorsque nous parlons de gouverner sur des cités, nous utilisons le même genre de langage.

Sion, la montagne sainte

«Moi, j’ai établi mon Roi par l’onction sur Sion, ma montagne sainte.» (Psaume 2:6)

La céleste Sion est la montagne sainte de Dieu, là où Il règne. Dans ce passage, Dieu déclare que David et son descendant, Jésus, seront rois sur Sa montagne sainte.  De toute évidence, cette montagne est dans les lieux célestes mais elle existe aussi sur terre :

La montagne sur laquelle est le temple de l’Éternel sera fermement établie au-dessus des montagnes (voir ci-dessous), cela fait référence à l’église.

Donc dans Hébreux 12:22 où nous pouvons lire : « … vous, au contraire, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste et de milliers d’anges en fête. », la Jérusalem céleste est une montagne. Nous étudierons la structure de la Jérusalem céleste dans un futur blogue mais je peux déjà vous dire que ce n’est pas du tout ce que la plupart des gens pensent.

La montagne sur laquelle est le temple de l’Eternel

Dans l’avenir, il adviendra que le mont sur lequel est le temple de l’Eternel sera fermement établi au-dessus des montagnes et il s’élèvera par-dessus toutes les hauteurs et tous les peuples étrangers y afflueront. (Ésaïe 2:2)

Il s’agit de l’application sur terre de ce qui existe dans les cieux. Les hauteurs sont des symboles d’autorité moins importants qu’une montagne mais certainement pas négligeables. Donc, les plus hautes autorités, naturelles ou surnaturelles mais de nature maléfique, auront une autorité moindre que celle de l’église. C’est ce qui va se passer dans les derniers jours, lorsque Dieu va nous élever et que nous allons utiliser l’autorité qu’Il nous délègue, de la manière qu’Il a prévue. Dieu va nous élever une fois que nous aurons appris à nous servir de notre autorité dans les cieux car c’est le seul endroit d’où vient l’autorité pour régner. Cette autorité ne vient pas d’une quelconque forme de gouvernement terrestre ou naturel.

Jésus parle des chefs politiques et des grands personnages sur terre comme d’individus dominant sur leurs peuples et faisant peser leur autorité sur eux (Marc 10:42). Il poursuit en déclarant que ce n’est pas ainsi dans son royaume, qu’Il n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir. Donc toute forme de gouvernement dans le royaume de Dieu est basé sur servir, pas sur une quelconque forme de dictature : les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers.

Cela met complètement à l’envers tout le système mondial où les gens aspirent à être les plus haut placés pour pouvoir faire ce qu’ils veulent et mettre les autres à leur service. Et, malheureusement, c’est le modèle qu’offrent nombre de leaders dans l’église. Permettez-moi de vous poser une question : connaissez-vous beaucoup d’églises qui offrent le modèle du royaume des cieux ?

Dans le royaume de Dieu, l’autorité est ce qui permet d’élever les autres. Nous gouvernons dans les cieux sur une montagne ou un trône mais la nature même de ce gouvernement auquel nous sommes appelés est d’aider les gens à prendre à leur tour leur place d’autorité et de pouvoir, pas d’en faire nos serviteurs.

Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures

Jésus a déclaré :

Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures ; si ce n’était pas vrai, je vous l’aurais dit : en effet je vais vous préparer une place. (Jean 14:2)

Cela fait référence à nous, le peuple de Dieu, sur terre : nous sommes les nombreuses demeures du Père que Jésus a préparées. Cela fait aussi référence aux nombreuses pièces dans la montagne de Dieu, Sa Demeure dans les cieux.  J’en ai visitées beaucoup mais il y en a encore plus que je ne connais pas.

Il y a la salle de la guerre,  la salle des manteaux, la salle du trésor, la salle des livres, etc… et dans ces salles, nous pouvons obtenir des révélations spécifiques dont nous allons avoir besoin pour remplir notre appel et notre but sur terre. Nous avons accès à toutes ces salles.

Une très haute montagne

Lorsqu’il essaya de tenter Jésus,  Le diable l’emmena encore sur une très haute montagne. Là, il lui montra tous les royaumes du monde et leur magnificence. (Matthieu 4:8)

Sur quelle montagne pensez-vous que Satan L’a emmené ? Sur l’Everest ?

Non, il L’a emmené aux cieux. On ne parle pas ici d’une montagne naturelle car on ne peut pas voir tous les royaumes du monde à partir de la plus haute montagne sur terre.  Satan lui a montré non seulement tous les royaumes sur terre mais aussi les niveaux d’autorité dans différents domaines et royaumes dans les lieux célestes, là où Satan avait autorité de par le péché.

Il offrait une option facile et rapide à Jésus pour gouverner tous les domaines et royaumes qu’Il allait obtenir par Sa victoire sur la croix mais sans la souffrance et la mort.  Heureusement, Jésus n’a pas succombé à la tentation comme Adam et Eve. En fait, Satan leur avait offert la même option : « Faites tout selon votre volonté et non celle de Dieu. Vous pouvez tout faire sans Dieu ».

Satan a donc emmené Jésus dans les lieux célestes et Lui a tout montré. En tant que Fils de Dieu, Il avait déjà tout vu mais Satan l’a emmené là en tant qu’homme. C’est là un passage-clé car cela veut dire que nous pouvons y aller aussi. Nous tous, hommes et femmes, nous pouvons aller dans le royaume spirituel, faire l’expérience de la réalité de l’autorité spirituelle et commencer à y occuper nos trônes et montagnes.

Jésus se retirait dans la montagne

Lors de Son ministère sur terre, Jésus se rendait souvent sur les montagnes.

Mais Jésus, sachant qu’ils allaient l’enlever de force pour le proclamer roi, se retira de nouveau, tout seul, dans la montagne. (Jean 6:15)

Cette fois-ci, c’était probablement une montagne naturelle mais je ne pense pas qu’Il soit resté très longtemps dans le domaine physique de la terre. Chaque fois qu’Il prenait une décision importante, Jésus se rendait sur une montagne. Il se rendait dans les lieux célestes pour obtenir la révélation dont Il avait besoin et la ramener sur terre pour l’appliquer.

Quand tout le monde se fut dispersé, il gravit une colline pour prier à l’écart. A la tombée de la nuit, il était là, tout seul. (Matthieu 14:23)

On trouve la même chose ici. Jésus prie, non pas un Dieu lointain mais un Dieu tout proche car Il vient en Sa présence. Jésus vivait dans les deux royaumes des cieux et de la terre : c’est comme ça qu’à chaque fois,  Il pouvait voir ce que Son Père faisait (Jean 5:19).

Jésus partit de cette région et retourna au bord du lac de Galilée. Il monta sur une colline où il s’assit (Matthieu 15:29).

On peut penser qu’en s’asseyant, Il cherchait à se reposer. Je pense qu’Il s’asseyait sur un siège d’autorité dans les lieux célestes. C’est là qu’il faut que nous suivions la pensée hébraïque et non pas grecque. Il faut que nous réfléchissions à la fonction et non pas à la forme, malheureusement cela est vraiment étranger à la manière de penser occidentale. La fonction d’une montagne est l’autorité et celle d’un trône est le gouvernement.  Tous les versets que nous venons de voir sur les montagnes nous montrent à quoi elles servent et ce qu’elles représentent.

Maintenant, lorsque vous rencontrerez le mot montagne dans la Bible, vous pourrez adopter un autre concept qu’un amas géant de rochers à escalader !

Un dernier exemple : Jésus a emmené Pierre, Jacques et Jean sur une haute montagne et a été transfiguré sous leurs yeux (Matthieu 17:1-9). Qu’elle était cette haute montagne ? Moïse et Elie étaient là donc ce n’était pas sur terre ! Jésus leur a ensuite demandé de n’en parler à personne jusqu’à ce qu’Il soit ressuscité.

Ils ont accédé aux lieux célestes ce jour-là. Et en temps voulu, ils ont pu enseigner à d’autres comment faire la même chose.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais