105. Réalignement

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Dans cette série d’articles, nous nous sommes embarqués pour un voyage de découverte sur tout ce que couvre « la restauration de toutes choses » (Actes 3:21) et sur le rôle que nous avons à jouer dans cette restauration, en tant que fils de Dieu.

Toutes choses

Que couvre l’expression « toutes choses » ? Pour moi, « la restauration de toutes choses » fait référence à toutes les choses physiques et spirituelles qui ont été perdues, déformées, endommagées, détruites, brisées ou déconnectées. Tout ce que Dieu a créé selon Son intention et Son but originels. Ceci comprend la restauration de :

  • La création et tout ce qu’elle contient
  • Tout le monde, tout, partout et au travers de tout le temps et l’Histoire
  • Toutes les dimensions relatives à l’espace et au temps
  • Notre position, compréhension, connaissances, sagesse et mémoire éternelles en tant qu’êtres de lumière, ce que nous étions avant de venir sur terre.
  • Tous nos pouvoirs et facultés
  • Toutes les matières noires et claires, l’énergie de l’obscurité et celle de la lumière, y compris la restauration de la vitesse de la lumière (qui a ralenti avec le temps).
  • L’accès à tous les domaines et endroits, partout, en tout temps, à l’intérieur et à l’extérieur du temps et de l’espace tels que nous les connaissons.
  • Notre héritage, identité, position et autorité en tant que fils. Ceci est fondamental et impacte la création entière car c’est en tant que fils que nous jouerons notre part dans la restauration de toutes choses.

Dieu désire voir restaurer tout ce qui a été perdu lorsque la lumière de gloire a disparu. Il est dans Sa nature d’apporter guérison, réconciliation, rédemption et restauration.  Pourquoi est-ce qu’Il ne voudrait pas la restauration de toutes choses selon leur condition et fonction originelles, telles qu’Il a toujours eu l’intention qu’elles soient ? Il n’a pas changé d’avis ou a trouvé une meilleure idée ! La restauration est pour nous, et pour toute la création, ni plus ni moins notre réalignement avec la pensée éternelle de Dieu sur qui nous sommes.

Père et fils

Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu… L’Esprit Saint lui-même témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et donc cohéritiers de Christ… En effet, la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu…  la création elle-même sera délivrée de l’esclavage, de la corruption pour accéder à la liberté que les enfants de Dieu connaîtront dans la gloire. (Romains 8:14-21)

Nous sommes les héritiers de Dieu et les cohéritiers de Jésus. Il nous a habilités comme Ses fils et nous a donnés autorité sur la création. Cette dernière va donc nous reconnaître et réagir lorsque nous allons être révélés. Donc tout ce qui est révélé sur « toutes choses » dans le contexte de notre relation avec notre Père Éternel, a un lien direct avec cette relation et notre position de fils.

« Toutes choses » dans la Bible

Avant de nous pencher sur le terme « toutes choses » dans la Bible, voyons comment nous la lisons. Lorsque nous lisons des versets, nous avons la fâcheuse tendance à revenir automatiquement sur la compréhension que nous en avons ou que l’on nous a enseignée, que ce soit le sujet du passage que nous lisons ou sa signification. Donc, au lieu de lire et déclarer que nous savons de quoi ce passage parle, engageons-nous plus profondément, méditions sur ces versets et laissons Dieu (Père, Fils et Saint-Esprit) nous révéler ce qu’Il désire que nous comprenions. Cela demande une nouvelle manière de penser et de la pratique mais c’est une opportunité de recevoir une pléiade de nouvelles révélations.

Tout a été soumis

Car, comme il est écrit : Dieu a tout mis sous ses pieds. Mais quand l’Ecriture déclare : Tout lui a été soumis, il faut, de toute évidence, en excepter celui qui lui a donné cette domination universelle. Et lorsque tout se trouvera ainsi amené sous l’autorité de Christ, alors le Fils lui-même se placera sous l’autorité de celui qui lui a tout soumis. Ainsi Dieu sera tout en tous. (1 Corinthiens 15:27-28)

Que signifie « soumis » ici ? Qui et quoi sera soumis ?

Si nous Lui sommes soumis, alors nous reconnaissons que nous sommes Ses sujets. Le mot grec hupotasso veut dire « placer sous » donc nous sommes sous Sa protection, Ses bénédictions, Son amour et Son alliance.

Ce n’est pas seulement nous qui devons nous réaligner avec les buts et plans de Dieu mais « toutes choses ». En regardant ce qui vous entoure, vous vous demandez sans doute comment cela va arriver ! Pour moi, tout commence avec un groupe de chrétiens qui vont déclarer « Oui mon Dieu, je suis d’accord avec ce que Tu déclares : je suis Ton fils et je désire que cela soit révélé à toute la création. » La religion ne nous a jamais encouragés à faire cela mais Jésus est l’exemple à suivre : au travers de Sa relation avec notre Père Éternel, Il n’a jamais fait que ce qu’Il voyait Son Père faire (Jean 5:19).

Rien de tout cela ne vient de doctrines ou de théologies, que nous suivions un enseignement particulier ou pas. C’est une question de relation avec Dieu, avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Il s’agit d’être prêt à entretenir de bonnes relations affectueuses avec tout le monde en général et en particulier avec les gens qui sont très différents de nous ou qui ne pensent pas comme nous. Nous pouvons être dans une relation d’alliance même si nous voyons les choses de manière très différente. Nous n’avons pas besoin « d’avoir raison » et donc de rejeter tout ce qui « a tort ». Encore une fois, ce n’est pas quelque chose que la religion nous a encouragés à faire puisqu’elle n’en donne pas le modèle.

Quelques versets de la Bible

Voici quelques versets du Nouveau Testament qui mentionnent « toutes choses ». Je ne vais pas les expliquer ou les analyser. Comme je l’ai déjà déclaré, je vous encourage à les méditer, à « creuser » plus profondément, peut-être en lisant différentes traductions et à écouter ce que Dieu désire vous déclarer à leur sujet.

C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! (LS, Romains 11:36)

… Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. (LS, 1 Corinthiens 2:9-10)

…néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. (LS, 1 Corinthiens 8:6)

… et tout vient de Dieu. (LS, 1 Cor 11:12)

… diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. (LS, 1 Corinthiens 12:6)

La charité (l’amour)…  elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. (LS, 1 Corinthiens 13:7)

 pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. (LS, Éphésiens 1:10)

En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté (LS, Éphésiens 1:11)

Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. (LS, Éphésiens 4:10)

Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. (LS, Colossiens 1:16)

Il est avant toutes choses et toutes choses subsistent en lui. (LS, Colossiens 1:17)

Et c’est par lui qu’il a voulu réconcilier avec lui-même l’univers tout entier : ce qui est sur la terre et ce qui est au ciel, en instaurant la paix par le sang que son Fils a versé sur la croix… mais maintenant, Dieu vous a réconciliés avec lui par le sacrifice de son Fils qui a livré à la mort son corps humain, pour vous faire paraître saints, irréprochables et sans faute devant lui. (Colossiens 1:20, 22)

Réflexion

A la lumière de ce que Dieu vous a révélé dans Son amour lorsque vous méditiez sur ces versets, pensez-vous qu’il est possible que toutes les choses soient restaurées selon l’intention et le but originaux de Dieu?

Pensez-vous qu’il existe certaines choses qui ne pourront pas (ou ne devraient pas) être restaurées selon Son intention et Son but originaux ? Pourquoi ?

La seule chose qui dans mon esprit ne devrait pas être restaurée est le chemin du bricolage religieux, le chemin de la connaissance du bien et du mal. Cela n’a jamais fait partie de l’intention et du but originaux de Dieu.

Articles récents

104. Revêtus de la gloire de Dieu
103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses
100. Des temps de rafraîchissement
99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale
75. Libre accès dans les lieux célestes

Les médias sociaux
Article original en anglais

101. La restauration de toutes choses

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

… il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:20-21, LS)

Nous allons voir aujourd’hui certaines questions que l’on peut se poser à la lecture de cette déclaration de Pierre. Comme d’habitude, je ne vous demande pas de me croire sur parole mais de poser ces questions à Dieu, en ouvrant en grand votre cœur et votre esprit, afin d’entendre Ses réponses.

Avant, pendant ou après ?

Jésus doit-Il revenir avant, pendant ou après les temps de restauration de toutes choses?

J’aurais tendance à répondre : les trois. Il est déjà venu, Il revient continuellement comme Il l’a promis (Car là où deux ou trois sont ensemble en mon nom, je suis présent au milieu d’eux. Matthieu 18:20) et Il va revenir.

Les attentes chrétiennes sont généralement concentrées sur l’avenir où tout devrait changer à un moment particulier souvent appelé « La seconde venue de Jésus ». Nous attendons Son retour et lorsque cela va arriver, tout sera restauré suivant la volonté de Dieu. Le problème, c’est que la Bible ne mentionne pas un moment particulier mais des temps ou une période.

Quand la période de restauration va-t-elle arriver ?

J’ai entendu suggérer que nous sommes dans une période spéciale en ce moment, durant laquelle il est possible que toutes choses soient restaurées et que cela n’était pas possible avant. Cependant, il y a eu un événement dans l’histoire humaine qui a rendu toutes les choses possibles : la croix avec la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus. Il a repris tout ce qu’Adam avait perdu et nous l’a restauré. Notre problème est que nous avons été très lents et très longs à comprendre toute l’ampleur de l’œuvre qu’Il a accompli et ses implications.

L’église des premiers temps a bien œuvré en propageant ce message dans le monde entier connu à  l’époque. Malheureusement, il a été détourné et déformé par la religion. Durant l’âge des ténèbres, la grande majorité de la vérité a été oubliée puis perdue. Pour la plupart des chrétiens, tout est devenu une question d’observance ou de devoir religieux, au lieu de la relation intime que Dieu avait prévue depuis toujours. Dieu a restauré cela à la croix. Nous pouvons maintenant recevoir cette vérité et poursuivre le processus de restauration qui n’a, en fait, jamais cessé.

Revenir à quelle époque ?

La restauration de toutes choses devrait nous ramener à quelle époque ?

Certains répondent : « A celle de l’église du Nouveau Testament. Nous devons revenir à l’époque où de nouveaux chrétiens venaient s’ajouter chaque jour à la première église. (Actes 2:47) » D’autres pensent que nous devrions revenir bien plus loin, à l’époque où Adam et Eve vivaient dans le jardin d’Eden. Une époque où ils avaient cette merveilleuse relation intime avec Dieu et parcouraient le jardin durant la brise du soir (Genèse 3:8). Personnellement, je pense que Dieu désire nous ramener encore plus loin : à l’origine même de Son plan et but de création.

Attention, ce n’est pas la fin mais seulement le commencement de cette restauration. Essayez de réfléchir à tout ce qui serait possible si nous coopérions maintenant avec Dieu, en tant que Ses fils. C’est au-delà de notre compréhension car la Bible nous dit bien que nous ne pouvons même pas imaginer ce que Dieu a prévu (1 Corinthiens 2:9). Tout ce que nous pouvons imaginer est restreint, limité et filtré par les idées religieuses qui nous ont été inculquées et ce que nous pouvons voir. En revanche, lorsque nous nous engageons dans le cœur de Dieu et faisons table rase de ces idées, alors notre compréhension n’a plus de limites. Nous sommes supposés avoir la pensée ou l’intelligence de Jésus (1 Corinthiens 2:16) qui contient de toute évidence toutes les intentions originelles de Dieu. Lorsque nous commençons à avoir cette intelligence restaurée, nous avons le potentiel d’aller au-delà des limites et restrictions qui existent dans notre manière de penser.

Qu’est-ce que la restauration ?

Larousse donne comme définition de réparer quelque chose pour le remettre dans son état initial. Lorsque nous lisons « état initial » nous pensons à Dieu le Créateur mais en fait, Il a donné la création à l’humanité (Genèse 1:26).

En fait, la définition même de ce mot nous limite. Son sens biblique est « Recevoir plus que ce qui a été perdu, au point que le stade final est meilleur que l’état originel. » C’est à dire une amélioration au-delà de ce qui existait. Cela vient de deux mots hébreux et un grec :

Le mot hébreux chadash signifie renouveler, réparer, restaurer.
L’autre mot hébreux est arukah : restauration, rétablissement, réparation, guérison, santé, perfection.
Le mot grec est apokatastasis qui a deux racines : apo (venant de) et katastasis (ordre premier ou originel).
Apokatastasis : restitution, ré-établissement, reconstitution, correctement, la restauration finale de toutes choses en leur état d’origine, revenir à l’ultime idéal. Au sens figuré : restauration de la pleine liberté (liberté originelle), jouir de quelque chose de nouveau (c’est-à-dire retrouver quelque chose qui avait été retiré/dérobé).

La restauration implique réconciliation, renouvellement, réparation, reconstruction, restitution, résurrection, relation, révélation et même repos. Nous avons tous besoin d’une transformation cosmique de proportion éternelle :

  • La restauration de l’identité que Dieu avait prévue pour nous en tant que Ses fils et la révélation qui découle d’une relation intime.
  • Reconnaître que nous avons été réconciliés avec Dieu, avec les autres et avec la création entière.
  • Retrouver notre position originelle au niveau de notre relation et notre autorité.
  • La réparation de tout ce qui a été cassé, endommagé ou fragmenté.
  • La restitution de tout ce qui nous a été volés ou perdus.
  • Le renouvellement de notre rouleau de destinée et de notre manière de penser pour revenir à la pensée de Jésus-Christ.
  • La résurrection de notre vie par rapport à tous les effets de la mort.
  • Le repos dans l’intimité de l’amour, de la joie et de la paix.

Que veut dire “toutes choses” ?

« Tout » est un superlatif. Il n’y a rien au-dessus. Il vient du mot grec « pas » signifiant entier, tout type, chaque, tout. L’accent est mis sur une image totale, composée d’éléments, ajoutés un à la fois, un tout composé de parties individuelles.

C’est un peu l’idée d’un puzzle. Vous ne le réalisez pas d’un seul coup, vous le composez pièce par pièce et en  mettant chaque pièce à la bonne position. En règle générale, il faut regarder l’image sur la boîte. Si nous sommes impliqués dans la restauration de toutes choses, il faut que nous puissions voir « l’image sur la boîte » : le but originel de Dieu. Alors, nous réaliserons que Dieu travaille sur cette restauration depuis toujours, nous faisant passer de la position où nous sommes et de l’identité que nous avons de nous-mêmes, à la position et l’identité qui étaient les nôtres à l’origine.

En tant qu’êtres humains, nous ne formons qu’une partie de cette image. Si Dieu restaure TOUT selon Son intention originelle, quelles sont les autres choses qu’Il va restaurer ?  Nous savons que « la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu. (Romains 8:19) » Cela couvre-t-il seulement le domaine physique ? Existe-t-il des choses ou des créatures dans les domaines célestes qui ne sont pas comme Dieu l’avait originellement prévu ? Doivent-elles être restaurées et si oui, cela nous pose-t-il un problème ?

La traduction de la Bible du Semeur parle de la restauration de l’univers entier :

Maintenant donc, changez et tournez-vous vers Dieu pour qu’il efface vos péchés. Alors le Seigneur vous accordera des temps de repos et il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:19-21)

Si le concept de la restauration de toutes choses ou de l’univers ne nous fait pas carburer les méninges, je me demande si nous en avons bien compris le sens !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

78. La lutte des descendances

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Satan a chuté parce qu’il avait aspiré à changer les plans de Dieu pour les Êtres humains.  Notre Père Éternel nous a créés pour hériter des cieux et Satan s’y est toujours opposé, voulant les gouverner lui-même.

Vous trouverez ci-dessous un diagramme dont je me sers à Freedom Church lorsque j’enseigne sur les luttes spirituelles :

(Pour mieux lire, vous pouvez cliquer sur le diagramme afin de le voir en plus gros plan ou le télécharger en PDF si vous le désirez)

Le Temps et l’Éternité

Sur le côté gauche, nous trouvons l’éternité avec Genèse 1:1. En quelque sorte, avant le temps tel que nous le connaissons maintenant. Dieu avait créé la terre pour être habitée mais Lucifer s’est rebellé comme nous l’avons vu la dernière fois. Il a été rejeté des cieux et a chuté sur la terre. Il s’y est tellement mal comporté que Dieu l’a jugé et a condamné la terre à être inondée par un premier déluge.

Un peu plus à droite vous pouvez voir Genèse 1:2. Nous entrons dans la parenthèse du Temps. Nous pouvons lire que la terre était chaotique (c’est-à-dire sans forme) et vide.  Dieu recommence et recrée la terre. Combien de temps s’est-il passé entre les versets 1 et 2 ou entre les versets 3 et 4 ? Nous n’en avons aucune idée, quelques microsecondes ou 14 milliards d’année ? Dieu seul le sait.

La chute de l’Humanité

Nous pouvons voir après la (re-)création de la terre et la chute de l’humanité, comment Satan a interagi avec Adam et Eve. Ce qu’il leur a offert est la seule chose qu’il avait à échanger : une information. Il leur a offert  l’opportunité de devenir comme Dieu mais sans Lui. La possibilité de savoir et de gouverner mais sans Dieu. Une tactique qu’il a réutilisée dans le désert, en essayant de tenter Jésus. C’est de là que vient l’humanisme.

Échanger une information pour une descendance

Mais cette information, il ne la leur a pas donnée gratuitement, il l’a fait en échange de quelque chose qu’il désirait. Adam et Eve n’ont pas échangé quoi que ce soit en mangeant un morceau de fruit, le langage utilisé est très symbolique. Vous pouvez le voir lorsque vous l’étudiez en hébreux, la langue dans laquelle cette histoire a été écrite originellement. Satan les a « couverts » et a volé leur ADN car il savait que seuls ceux qui ont l’ADN de Dieu hériteront des lieux célestes.

Une fois en possession de leur ADN, il a produit une graine pour une descendance. C’est un concept qui ne vous est sans doute pas familier mais vous pouvez le lire dans Genèse 3:14-15. Nous pouvons y lire la première prophétie du Messie à venir, le Rédempteur et dans le verset 15, nous pouvons lire ce qui va arriver à la descendance de Satan : « Je susciterai de l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance. Celle-ci t’écrasera la tête et tu lui mordras le talon. » Dieu parle à Satan et lui déclare : « … ta descendance et sa descendance… ». Il est donc évident que Satan a une descendance.

La lutte des descendances

D’où vient sa descendance ? C’est facile : Caïn et Abel étaient jumeaux mais chacun avait un père différent. Adam était le père d’Abel et son ADN a produit ce que Dieu a appelé « la descendance de la femme ». Le problème est que Caïn l’a tué et que Dieu a dû recommencer la descendance avec Seth. Caïn était le fils de Satan, sa descendance.

Nous pouvons voir toute cette époque comme la première lutte des descendances, un temps où la descendance de Caïn a essayé de dominer.

Polluer la descendance

La deuxième lutte se passe à l’époque de Noé. Nous avons les vigilants – Ben Elohim (les fils de Dieu) – tombés sur terre, ayant abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang (Jude 1:6).

Ils font à peu près la même chose avec les femmes humaines, les « couvrant » (ce ne sont pas des relations sexuelles comme nous les comprenons, dans le sens où c’est leur ADN qui est couvert et transformé) afin de produire la race des géants appelés Nephilim. La lutte spirituelle pour la pureté de la descendance devient alors intense. De nouveau, Dieu passe son jugement en envoyant le déluge mais en préservant la descendance de la femme.

Jésus, la descendance

Nous savons que Jésus est la descendance prophétisée comme devant venir et écraser la tête de Satan (qui ne ferait que lui mordre le talon). Donc tous les projets de Satan ont consisté à empêcher l’accomplissement de cette prophétie, en éliminant ou en altérant la descendance afin que Jésus ne naisse jamais.

Abraham et sa descendance

Vous vous souvenez de l’alliance que Dieu avait passée avec Abraham et sa descendance  (Galates 3:16) ? Et bien durant tout l’Ancien Testament, Satan a fait tout son possible pour empêcher le plan de Dieu d’aboutir. Depuis le génocide sous Pharaon au massacre des innocents sous Hérode, il a essayé d’empêcher l’accomplissement des déclarations de Dieu dans Genèse 3:15. Même quand Jésus était prêt à commencer Son ministère, il a essayé de faire dérailler Sa destinée en le tentant dans le désert.

L’accomplissement de la prophétie

Satan a cru que la croix  était son plus glorieux moment, son triomphe. Il a malheureusement (pour lui) réalisé rapidement que malgré tous ses efforts, tout ce qu’il avait fait entrait dans le but de Dieu : il a involontairement coopéré à l’assénement du coup promis qui devait lui écraser la tête !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais