111. La nouvelle Ecclésia

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Le plan original venant des cieux

Personne ne rapièce un vieux vêtement avec un morceau d’étoffe neuve, car la pièce rapportée arracherait une partie du vieux manteau et la déchirure serait pire qu’avant. De même, on ne verse pas dans de vieilles outres du vin nouveau, sinon celles-ci éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Non, on met le vin nouveau dans des outres neuves. Ainsi le vin et les outres se conservent.  (Matthieu 9:16-17)

Dans la culture juive, à l’époque de Jésus, on ne jetait pas les vieilles outres, on les reconditionnait/restaurait afin qu’elles puissent recevoir le vin nouveau. Les outres coûtaient cher et il en fallait un grand nombre, c’était un investissement important. De la même manière, Dieu a considérablement investi dans les outres de l’église (ecclésia) et Il ne va certainement pas les jeter.

J’entends des tas de gens discuter des nouvelles outres sans ecclésias. Je ne suis pas d’accord. Jésus continue de construire Son Ecclésia, Il n’a pas changé d’avis. Il suit toujours le plan original venant des cieux. Je suis tout à fait d’accord pour abandonner le vieux concept de ce qui est maintenant connu comme étant « l’église », avec toutes ses connotations négatives, ses expériences de blesser les gens ainsi que son contrôle oppressif et répressif. Cependant,  il nous faut bien garder à l’esprit que, selon la Bible, les aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu seront mis en lumière par l’ecclésia afin être reconnus par les Autorités et les Puissances usurpatrices (Éphésiens 3:10).  Nous devons donc admettre que sans aucune ecclésia,  nous ne risquons certainement pas de voir le royaume des cieux être établi sur terre.

Et vous aussi, comme des pierres vivantes, vous qui formez un temple spirituel, édifiez-vous pour constituer une sainte communauté de prêtres, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ…  Mais vous, vous êtes un peuple élu, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a pris pour sien, pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. (1 Pierre 2:5 et 9)

Nous avons tous la responsabilité de devenir qui Dieu nous appelle à être, au niveau individuel et corporel.

Caractéristiques de la nouvelle Ecclésia

La nouvelle Ecclésia comprendra donc nombre de différentes ecclésias, constituées de gens rassemblés autour d’un plan original céleste. Ils opéreront comme une communauté céleste de rois-prêtres et la nouvelle Ecclésia gouvernera, en accord avec les cieux et la terre. Les leaders-serviteurs formeront la fondation de cette nouvelle Ecclésia. Ils opéreront en accord avec les oracles célestes, formant un gouvernement dont la forme et le style seront une réflexion du royaume des cieux sur terre.

On y retrouvera le modèle du gouvernement céleste avec des conseils de 3, 7 et 12. Chaque ecclésia sera unique et différente, pas les unes copiées sur les autres. Elles seront toutes organisées à partir du plan et du mandat que Dieu leur aura donnés. Cette diversité sera la démonstration des aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu (Éphésiens 3:10).

Le diagramme ci-dessus présente un plan céleste reçu par notre ecclésia Freedom. Nous n’avons pas encore tout complété ! Ne tentez surtout pas de le copier là où vous êtes. Chaque ecclésia doit recevoir son propre plan et mandat de Dieu.

L’organisation sera toujours flexible, continuellement déterminée par les pierres vivantes, croissant et mûrissant au fur et à mesure que chaque personne remplira sa destinée en son sein. Sans oublier bien sûr toutes les pierres qui y seront ajoutées et sans crainte de celles qui seront retirées pour être placées ailleurs. L’objectif est de créer un accord entre les cieux et la terre, de contribuer à la restauration de toutes choses selon le plan et le but originels de Dieu.

Flexibilité

Ici, il nous a fallu plusieurs années pour passer à la nouvelle ecclésia. La transition s’est faite petit à petit. Nous sommes des précurseurs  et les choses ne sont pas toujours faciles, elles peuvent même s’avérer très difficiles mais nous savons que nous suivons le bon chemin. Au fil des années, nous avons produit différents diagrammes, mis à jour, pour représenter le plan que nous avons reçu. Celui ci-dessus est le dernier en date, la version 2019. Est-ce que cela signifie que notre plan céleste a changé ? Je ne pense pas. Je crois que cela représente plutôt le fait que Dieu nous en révèle différentes facettes petit à petit, surtout depuis que nous en avons conscience.

Quand je pense à nos débuts en 1994 et à la révélation d’Ésaïe 61, qui a été fondamentale pour nous, je réalise que ma compréhension de ce chapitre aujourd’hui est complètement différente de celle que j’avais à l’époque. Le texte n’a pas changé mais Dieu en a progressivement approfondi et étendu la révélation, au fur et à mesure que nous avons développé nos capacités de recevoir ou d’entendre ce qu’Il désire nous communiquer. Si ma perception de cette révélation a changé, je sais qu’elle a aussi changé pour les autres membres de notre ecclésia.  Nous n’opérons pas comme nous le faisions en 1994 mais nous continuons d’opérer suivant la manière dont nous interprétons et exprimons ce même chapitre maintenant.

A cette époque, alors que nous commencions juste à comprendre que les choses n’étaient pas comme nous le pensions, nous avions l’habitude de déclarer : « Le changement constant est notre fondation immuable. » Nous ne savions pas combien cela s’avérerait non seulement juste mais aussi important ! La structure de notre ecclésia est flexible et ce sont ses membres qui déterminent ce qu’elle est à tout moment et comment elle évolue. Par exemple, pour nos 7 montagnes d’origine, ce n’est pas moi qui en ait eu la révélation, ni notre conseil de 3 bien que nous ayons eu chacun la révélation d’en avoir 7. Ce sont les gens formant notre ecclésia qui ont entendu l’appel de Dieu pour ces montagnes en particulier. Ceux qui les gouvernent, chacune ayant un conseil, continuent de déterminer ce qu’elles sont et comment elles évoluent. Cette flexibilité est essentielle pour leur continuel développement et la révélation des autres montagnes que Dieu a pour nous, avec toutes les sous-montagnes gouvernées de la même manière par d’autres membres de notre ecclésia, y trouvant leur place en tant que pierres vivantes et remplissant leur destinée.

Nous avons donc un plan divin original stipulant que « nous sommes une ecclésia et nous ferons partie d’une ville de refuge, une ambassade des cieux ». La forme actuelle que nous prendrons sera entièrement déterminée par ceux qui en embrasseront la révélation. Dans une dizaine d’années, d’autres gens nous aurons rejoints, ayant reçu une révélation pour eux-mêmes et embrasser cette vision. De toute évidence, ils verront et exprimeront de nouvelles choses donc notre église Freedom évoluera et sa forme sera différente de celle d’aujourd’hui ; tout comme nous le sommes profondément par rapport à 1994 et même, comparativement, à l’année dernière.

Dieu demande toujours de nouvelles outres pour le vin nouveau mais ce sont les mêmes, constamment reconditionnées/restaurées, pas quelque chose de tout nouveau et sans passé. Dieu va poursuivre la révélation progressive du nouveau vin et les outres de l’Ecclésia doivent rester flexibles et constamment restaurées pour le recevoir. Nous ne devons jamais devenir rigides et fixes dans nos habitudes.

Quoi que nous fassions à l’heure actuelle, je peux vous garantir que nous ferons les choses différemment dans l’avenir proche, tout simplement parce que nous aurons reçu de nouvelles révélations de Dieu pour cette époque ou saison particulière. C’est pour cela que le concept d’être comme les fils d’Issacar est si important : il nous faut bien comprendre que Dieu opère différemment suivant les époques et les saisons. Pour chaque saison, nous devons comprendre l’appel que Dieu a pour nous et recevoir de Lui les provisions nécessaires pour l’accomplir.

Un engagement angélique

Une ecclésia formée par le rassemblement de gens répondant à l’appel de Dieu va vivre et opérer sous un ciel ouvert (Jean 1:51) et engager les anges.  Lorsqu’il s’est arrêté pour dormir, Jacob a vu les anges monter et descendre un escalier et a appelé l’endroit « Béthel », déclarant que c’était là le sanctuaire de Dieu et la porte du ciel (Genèse 28:10-19). Chaque chrétien et chaque ecclésia sont des « Béthels » sur terre !

Nous sommes tous des représentants ou ambassadeurs de l’Ecclésia, pas seulement lorsque nous nous réunissons mais  24/7. Nous n’allons pas à l’église, nous sommes l’église ! Notre vie dans son intégralité est une expression du sanctuaire de Dieu : une ecclésia. Lorsque nous nous réunissons, cette divine expression est multipliée de manière  exponentielle. Il faut absolument que nous comprenions ce que édifiés ensemble en tant que pierres vivantes signifie réellement : rassemblés par amour pour remplir le but de Dieu.

Projeter une ombre

Une ecclésia, au niveau individuel ou corporel, est une ombre de ce qui existe dans les cieux. Pour obtenir une ombre, il faut une lumière projetée sur un objet et nous pouvons alors voir son ombre de l’autre côté. Il nous faut donc être dans les cieux pour projeter une ombre sur terre. Si nous n’opérons pas dans les cieux, nous ne pouvons pas projeter d’ombre sur terre.

A une époque, j’allais dans les lieux célestes pour essayer de produire une ombre sur terre. Je revenais ensuite sur terre pour l’occuper. Le problème était que l’ombre avait disparu puisque je n’étais plus dans les cieux ! C’est  pour cela qu’il faut que nous apprenions à vivre dans les deux royaumes de la terre et des cieux en même temps. Les choses sur terre changeront de manière radicale lorsque nous le ferons.

Une ambassade des cieux

A Freedom, nous devenons un centre de ressources pour la communauté locale, au fur et à mesure que nous développons nos opérations et notre influence au travers de Freedom Community Alliance. Je crois fermement qu’un jour toutes les ecclésias seront des villes de refuge et des ambassades des cieux, soit séparément soit en association avec un projet plus important au niveau de leur ville, département ou région. Ce sera là une réflexion complète du gouvernement des cieux avec la montagne du sanctuaire (ou de la maison) de Dieu, Son royaume et Son autorité, tout cela reflété parfaitement sur terre. La montagne du sanctuaire de Dieu sera  plus haute que toutes les autres montagnes car nous sommes une expression du peuple, du royaume et de l’autorité de Dieu sur terre. Toutes les nations y afflueront.

Articles récents
Article original en anglais

110. Une révolution d’amour

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Renverser complètement la loi

Chaque fois que Dieu fait quelque chose de nouveau, cela remet généralement en cause ce qui existe, pour la simple raison que nous devenons foncièrement habitués et attachés à nos manières de penser et d’agir.

Lorsque Jésus est venu remettre en cause toutes les normes religieuses, les institutions et personnes religieuses de Son époque l’ont complètement rejeté. Il apportait une perspective complètement nouvelle et radicale de l’Ancien Testament, en donnant une nouvelle interprétation et révélant la vérité sur son sens. Il a déclaré par exemple que « Le sabbat a été fait pour l’homme et non pas l’homme pour le sabbat ». Il renversait complètement les lois créées de toutes pièces par le pouvoir religieux et déclarait qu’il s’agissait de quelque chose à utiliser pour le bénéfice des gens et non pour les contrôler ou les limiter. La religion cherche toujours à garder les gens sous son contrôle et à les restreindre. Il est donc évident que les déclarations de Jésus ne risquaient pas d’être bien accueillies par l’élite religieuse. Il n’a pas fallu longtemps à cette dernière pour décider de se débarrasser de Lui, vu qu’Il menaçait sérieusement l’avenir du système religieux dont ils dépendaient.

Dans le Sermon sur la montagne, Jésus déclare maintes fois : « Vous avez appris qu’il a été dit…  Eh bien, moi, je vous dis… », replaçant l’importance sur ce que les gens ressentent dans leur cœur et non l’observation de lois religieuses créées par les hommes. Il déclare en Matthieu 5:17 : « Ne vous imaginez pas que je sois venu pour abolir ce qui est écrit dans la Loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir. » Seulement Il est venu l’accomplir de manière tout à fait inattendue, dans le contexte d’une relation avec Dieu et donc d’agir par amour ; au lieu du légalisme et des obligations religieuses. Les Juifs pratiquants avaient appris depuis toujours à respecter les 613 commandements créés par l’élite de leurs ancêtres, soi-disant pour les aider à vivre suivant les lois de Dieu. S’entendre dire qu’en fait ce qu’il y avait de plus important était d’aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa pensée remettait en cause l’intégralité du système de vie qu’ils avaient toujours connu.

Les nouveaux modèles et valeurs du royaume des cieux qu’Il présentait défiaient complètement ceux découlant d’une perspective légaliste de l’élite religieuse. C’était tout simplement une révolution d’amour où le Roi des rois ne venait pas pour se faire servir mais pour servir. Jésus présentait par la manière même dont Il vivait, un tout nouvel exemple de leadership et d’autorité où la hiérarchie et le contrôle n’avaient pas de place.

Jésus a donné toutes les opportunités possibles aux Pharisiens, Sadducéens et enseignants de la Loi pour qu’ils abandonnent leurs notions et idées préconçues afin de Le suivre. Malheureusement, ils ont presque tous choisi d’être offensés et de voir leur système de vie menacé par la remise en cause des fondations de leur monde.

Ces structures religieuses ont été complètement renversées en 70 apr. J.-C. et ceux qui étaient déterminés à les défendre ont fini tragiquement face à l’armée romaine. En revanche, ceux qui ont décidé de vivre selon l’exemple de Jésus et de devenir Ses disciples ont écouté Ses avertissements et quitté la ville.

De nouvelles outres pour le vin nouveau

Personne ne rapièce un vieux vêtement avec un morceau d’étoffe neuve, car la pièce rapportée arracherait une partie du vieux manteau et la déchirure serait pire qu’avant. De même, on ne verse pas dans de vieilles outres du vin nouveau, sinon celles-ci éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Non, on met le vin nouveau dans des outres neuves. Ainsi le vin et les outres se conservent. (Matthieu 9:16-17)

C’était la fin du vieil ordre établi et le commencement de quelque chose de tout nouveau, complètement différent des vieux rites religieux des sacrifices au temple. Nous avons déjà parlé  du vin nouveau et des nouvelles outres. Il nous faut rester très conscients de l’importance de ce sujet car, du fait de nos mentalités religieuses, nous avons malheureusement une tendance profondément enracinée de revenir aux vieilles outres.

L’outre de l’Ancienne Alliance était un temple, dans une ville, dans une nation ; avec un roi, une communauté de rois-prêtres d’une seule tribu (les Lévites) et un Grand-Prêtre d’une seule famille (celle d’Aaron).

Un tel système de médiation empêchait les gens d’accéder à Dieu par eux-mêmes : seuls les prêtres pouvaient entrer dans le tabernacle et uniquement le Grand-Prêtre accédait au Saint des Saints et ce, une seule fois par an.

Cela a encouragé un modèle de leadership descendant (contrôle de haut en bas) exactement à l’opposé de l’exemple de Jésus de leader-serviteur (soutien de bas en haut). Nous pouvons voir cet ancien système encore en opération un peu partout mais tout particulièrement dans la division entre clergé et laïcité ainsi que, sous une forme plus subtile, lorsqu’une position religieuse ou autre est héritée au sein d’une même famille, d’une génération à l’autre. Si on limite les gens artificiellement, ils risquent fort de ne pas remplir leur destinée.

Le tabernacle de David

Dans l’Ancien Testament, une personne a eu un aperçu des choses nouvelles et les a adoptées bien à l’avance, du moins pendant un certain temps, faisant de lui un précurseur. Dans le tabernacle de David, lors des louanges, on pouvait accéder librement à l’arche de l’Alliance et à la Présence de Dieu. Lorsqu’on lit ce qu’ils faisaient à l’époque, c’est assez incroyable si l’on prend en considération ce que la Loi prescrivait. Je n’ai jamais vraiment compris comment ils en étaient revenus à mettre Dieu dans une « boîte ». C’est sans doute la preuve du pouvoir de cette mentalité religieuse dont nous avons parlée. Le fait reste qu’ils sont revenus rapidement au cycle et rituel des sacrifices dans un temple tout neuf.

De rois-prêtres divins

Dans la Nouvelle Alliance, nous sommes tous appelés à être des rois-prêtres divins. Chacun d’entre nous est une nouvelle outre, une maison de Dieu et une porte des cieux. Nous opérons dans les lieux célestes et nous sommes une nation, une ville et un temple tout à la fois. Dieu demeure en nous et nous en Lui. Dans l’Ancienne Alliance, le Saint-Esprit venait sur les prophètes, les prêtres et les rois. Maintenant, il vit en nous. Nous sommes tous appelés à devenir prêtres du sacerdoce divin de l’ordre de Melchisédech, pas de l’ordre terrestre d’Aaron. Lorsque l’Ancienne Alliance est devenue obsolète, cela a marqué la fin de cet ancien système de prêtres avec leurs rôles et fonctions.

Chacun d’entre nous a une destinée, une mise en application terrestre et céleste du royaume de Dieu et de Son gouvernement. Chacun d’entre nous est une réflexion des quatre visages de Dieu (roi, prophète, prêtre et apostolique), exprimée et démontrée par rapport à ce que l’accomplissement de notre destinée couvre.

Un plan originel divin

Nous sommes aussi une nouvelle outre au niveau institutionnel. Des chrétiens peuvent former un groupe en se basant sur un plan originel divin en tant que pierres vivantes, formant un édifice divin fondé sur le royaume des cieux et reflétant son gouvernement. Ils deviennent des leaders-serviteurs, libérant les gens dans leur destinée, au lieu de les contrôler et de les limiter par l’ancien système de médiation qui empêchait l’accès à Dieu et aux lieux célestes.

Dieu vous a intégrés à l’édifice qu’il construit sur le fondement que sont les apôtres, ses prophètes et dont Jésus-Christ lui-même est la pierre principale. (Éphésiens 2:20)

Ecclésia

Et moi, je te déclare: Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise [ekklesia], contre laquelle la mort elle-même ne pourra rien. Je te donnerai les clés du royaume des cieux: tout ce que tu interdiras sur la terre sera interdit aux yeux de Dieu et tout ce que tu autoriseras sur la terre sera autorisé aux yeux de Dieu. (Matthieu 16:18-19)

J’emploie de plus en plus le mot « ekklesia ou ecclésia » parce que le terme « église » ne reflète pas du tout dans notre esprit ce qu’elle est selon Dieu. Les structures et institutions de « l’église » telle que nous la connaissons sont principalement des édifices réalisés de main d’hommes et basés sur les vieilles outres. Ils ont tendance à refléter l’Ancienne Alliance et non la Nouvelle. Ne voyez pas cela comme une critique des dénominations et courants établis car nous avons fait la même chose dans le passé à Freedom. A l’époque, nous ne savions pas.

De nos jours, Jésus met en place Son Ecclésia avec des pierres vivantes de toutes sortes. Il est donc évident que les ecclésias seront partout différentes suivant leur localité et le plan originel que Dieu leur attribue.

Nous ne pouvons pas nous server d’une formule ou d’un modèle et simplement le reproduire. Dans notre prochain article, nous aborderons les caractéristiques de la nouvelle Ecclésia. Pour l’instant, acceptons simplement de convenir que tout ce qui  n’a pas une fondation reflétant ce qui existe dans les lieux célestes est une vieille outre.

Articles récents

109. L’extrême profondeur, largeur, longueur et hauteur de Son amour.
108. Le plus grand scandale de cet âge
107. Qui est notre véritable Dieu ?
106. Le jugement dernier
101. La restauration de toutes choses

Article original en anglais