66. Vivre dans notre héritage

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Ne prenez pas comme modèle le monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence… (Romains 12:2).

Nous devons être transformés afin de connaître la volonté de Dieu pour notre vie, ce qu’est notre destinée, ordonnée par Dieu dans le passé éternel, lorsque nous étions des esprits.

Nous sommes tous uniques et nous avons chacun une destinée particulière mais notre but à tous est d’amener la gouvernance de Dieu sur chacune de nos sphères d’influence. Dieu avait donné à Adam la responsabilité de soumettre la terre et d’y régner, d’amener le royaume des cieux sur terre afin que la terre devienne une réflexion des cieux. Si nous ne savons pas ce qui se passe dans les cieux et comment on y opère, nous ne pouvons pas le refléter sur terre.

La Terre Promise

La Terre Promise est une illustration de notre héritage, physique et spirituel.

Les nations en « -ites » qui occupaient l’héritage d’Israël n’allaient certainement pas partir et laisser simplement la place vacante afin que le peuple de Dieu y entre librement. Israël devait prendre possession de cette terre, par la force !

Si nous voulons entrer en possession de notre héritage et devenir complet : esprit, âme et corps, nous devons chasser ces nations en « -ites » de notre vie car elles représentent des problèmes particuliers. Elles nous entravent et nous empêchent de recevoir la complète provision de Dieu dans notre vie. Nous ne pouvons donc pas nous permettre de laisser en place la moindre forteresse ou poche de résistance de l’ennemi dans notre vie, un quelconque esprit familier ou quoi que ce soit qui nous vole notre héritage ou le détourne.

Lorsque les enfants d’Israël se sont trouvés face au challenge de prendre possession de leur terre promise, des tas de peurs et de doutes ont commencé à les assaillir. Ils se sont soudain vus minuscules comme des sauterelles face aux géants habitant là. Seuls Caleb et Josué ont protesté : « l’Éternel est avec nous. Ne les craignez donc pas ! ». Nous aussi, nous avons des géants qui nous effraient dans notre vie : des choses qui nous intimident, qui nous font peur et nous empêchent de remplir les buts de Dieu. Nous avons des idées négatives qui nous assaillent, surgissant soudain dans nos pensées, nous arrêtant et nous paralysant. Mais tout comme Caleb et Josué, nous ne pourrons recevoir notre héritage que si nous croyons fermement en ce que Dieu nous déclare et que nous l’appliquons par la foi dans notre vie.

Toute la terre

Néanmoins, aussi vrai que je suis vivant et que toute la terre sera remplie de la gloire de l’Eternel (Nombres 14:21).

Dieu va réaliser cette promesse et pas seulement avec une portion de terre au Moyen-Orient mais avec toute la terre ! Si les Israéliens avaient fait ce que Dieu leur demandait, ils auraient influencé la terre entière (qui est en fait l’héritage d’Abraham).

Ils ne l’ont pas fait… mais nous, nous allons le faire !

Autorité spirituelle

En effet, la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu (Romains 8:19).

Dans les sphères physiques comme spirituelles, sur la terre comme aux cieux, TOUT attend la révélation des fils de Dieu, les cohéritiers de Jésus-Christ, afin d’entrer dans la plénitude de leur héritage. Nous sommes les fils de Dieu et c’est notre héritage !

Relevez vos frontons, ô portes, haussez-vous, vous, portes éternelles,  pour que le Roi glorieux y fasse son entrée ! (Psaume 24:7).

Les frontons sont des symboles d’autorité et les portes des points d’accès. Chaque chrétien a une certaine autorité. Nous sommes appelés à tenir le premier rang pas le dernier. Nous sommes appelés à régner sur nos propres sphères. Lorsque nous sommes élevés à une place d’autorité,  nous devenons les portes que le Roi glorieux va utiliser pour entrer dans ce monde.

Lorsque nous sommes élevés, les portes éternelles sont aussi élevées afin que la gloire de Dieu se répande sur la terre. Une porte éternelle a été ouverte chaque fois qu’il y a eu un renouveau sur terre. Les portes éternelles sont un point d’accès pour que les cieux envahissent la terre, par notre vie et  dans nos sphères d’influence. Elles sont aussi appelées « les écluses des cieux » dans la Bible.

Le physique et le spirituel

Il faut que nous accédions aux cieux si nous voulons faire face à ces nations, ces dragons et ces géants.  Cependant, il est inutile d’essayer d’accéder au monde par l’esprit, l’âme et le corps si nous n’avons pas l’autorité spirituelle d’opérer dans le royaume des cieux. L’ennemi a détourné notre héritage spirituel à son profit. Nous restons de l’autre côté côté du Jourdain parce que nous avons peur d’entrer dans les cieux.  La religion déclare depuis trop longtemps que nous ne pouvons pas le faire et que si nous essayons, nous mourrons. Cependant, c’est là que se trouvent nos trônes. Or, c’est de là que nous devrions régner, opérant avec l’autorité que Dieu nous a donnée. Si nous ne régnons pas, quelqu’un d’autre chez l’ennemi va le faire.

La lignée par le sang et la lignée par les semences

L’iniquité dans nos lignées (sang et semence) permet à l’ennemi d’occuper nos trônes sur nos montagnes dans le royaume des cieux et de bloquer les portes éternelles.

Regardons la lignée générationnelle de Ham :

Quand Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que son plus jeune fils avait fait. Alors il s’écria : Maudit soit Canaan ! … (Genèse 9:24-25).

Ham était le père de Canaan. On peut voir la perversion et les péchés sexuels de Ham dans la dépravation sans cesse croissante des onze nations en « -ites » et dans  Sodome et Gomorrhe. Les dieux et déesses cananéens prenaient part dans toutes sortes d’actes sexuels. Leurs  adorateurs suivaient des rituels de prostitution, de sacrifices d’enfants et autres comportements pervers. Ils étaient totalement impurs génétiquement et devaient disparaître. Josué avait reçu l’ordre de les détruire afin d’arrêter l’iniquité qui passait d’une génération à l’autre.

Nous descendons tous d’au moins l’un des trois fils de Noé. Si nous le Lui demandons, Dieu nous révèlera ce qui existe dans notre lignée générationnelle et que nous devons faire disparaître. Même si quelque chose est dormant dans notre vie et pas en opération, cela n’attend que la première opportunité pour se réveiller. Si nous ne nous en débarrassons pas maintenant, cela nous assaillira dans l’avenir.

La quatrième génération

C’est seulement à la quatrième génération que tes descendants reviendront ici car l’iniquité des Amoréens n’est pas encore complète (Genèse 15:16, New King James Version).

Dieu a promis à Abraham de le bénir sur le territoire qu’Il lui avait donné mais seulement après la quatrième génération. Cette génération a refusé d’entrer dans la terre promise à Abraham. Josué et Caleb ont été les deux seuls à rester fidèles à l’alliance avec Dieu. Ils sont devenus des vainqueurs de géants, de rois et de forteresses. C’est notre héritage à nous aussi.

L’iniquité dans notre lignée par le sang peut bloquer notre héritage

Les modèles de péchés répétitifs nous volent notre héritage.
Les influences négatives bloquent notre héritage.

Ces modèles peuvent être cachés dans notre lignée par le sang et nous affecter maintenant. C’est pourquoi nous prions :

Sonde-moi, ô Dieu, pénètre mon cœur,
Examine-moi et pénètre les pensées qui me bouleversent !
Considère si je suis le chemin du mal
et dirige-moi sur la voie prescrite depuis toujours !
(Psaume 139:23-24).

Les nations et les rois représentent les activités de l’ennemi, les esprits familiers et familiaux, les modèles d’iniquité et de péché dans nos comportements. Ian Clayton suggère cette liste  de rois et de villes que nous devons faire disparaître de notre vie.

Josué 12:9
Le roi de Jéricho, roi du faux Saint-Esprit, souffle, vie ou lune.
Le roi d’Aï, roi des péchés bizarres et pervers.

Josué 12:10
Le roi de Jérusalem, roi des eaux amers (les eaux de la fausse paix) avec Adoni-Tsédeq, roi des fausses accusations.

Le roi d’Hébron, roi des compromis avec les sorciers et enchanteurs (certaines lignées de sang portent la sorcellerie et ce genre de choses) avec Hoham, roi de la grande multitude de problèmes, qui portent le son de la guerre.

Josué 12:11
Le roi de Yarmouth, roi de la fierté hautaine et arrogante, avec Piream, roi de la bestialité, sauvage, se comportant comme un animal, féroce et obstiné.
Le roi de Lakish, roi des péchés obstinés, durs et entêtés,  avec Yaphia, roi du faux Christ, de la fausse lumière.

Josué 12:12
Le roi d’Eglôn, roi de la fausse prospérité qui peut aussi être réprésentée par un veau ou un taureau,
Le roi de Debir, roi des faux prophètes, des faux mots soi-disant de Dieu ou sur Dieu.
Le roi de Guézer, roi des guets-apens, des endroits difficiles à atteindre.
Le roi de Horma, roi des esprits religieux.

Josué 12:13
Le roi de Guéer, roi des forteresses contre de Dieu.

Josué 12:14
Le roi de Hormah, roi de suicide, des cultes religieux, isolés et fervents de la mort.
Le roi d’Arad, roi de la lasciveté, barbare, inhumain, hors de contrôle.

Josué 12:15
Le roi de Libna, roi des fausses réputations, de l’autojustification, « Je suis OK ou c’est OK »
Le roi d’Adoullam, roi de la justice et de la violence de Moab, émeutes.

Josué 12:16
Le roi de Maqqéda, roi des faux bergers, des faux leaders d’église.
Le roi de Bethel, roi des fausses églises et maisons de Dieu.

Josué 12:17
Le roi de Tappouah, roi des fruits et des vergers interdits.
Le roi de Hépher, roi de la dépression, des fosses de honte et de reproche.

Josué 12:18
Le roi d’Apheq, roi des forteresses retranchées ou des péchés auxquels vous vous accrochez.
Le roi de Lasharôn, roi de la fausse rose de Sharon (Christ), de fausses vallées apparemment magnifiques.

Josué 12:19
Le roi de Madôn, roi des disputes et des bagarres.
Le roi de Hatsor, roi des problèmes aussi grands que des châteaux ou des défenses de châteaux.

Josué 12:20
Le roi de Shimrôn-Merôn, roi des superviseurs rebelles et épouvantables.
Le roi d’Akshaph, roi des sorciers et enchanteurs sataniques.

Josué 12:21
Le roi de Taanak, roi des aventuriers qui marchent à l’aveuglette.
Le roi de Meguiddo, roi des mutilations et de l’automutilation.

Josué 12:22
Le roi de Qédesh, roi de la fausse sainteté.
Le roi de Yoqneam au Carmel, roi de la fausse repentance et faux chagrins.

Josué 12:23
Le roi de Dor sur les hauteurs, roi de rébellion.
Le roi des nations de Guilgal, roi des fausses libertés et de la grâce de pécher.

Josué 12:24
Le roi de Tirtsa, roi de l’égoïsme et de l’idolâtrie.

Étudions cette liste et demandons à Dieu de nous montrer les rois qui existent dans notre lignée de sang, ceux qui affectent notre vie, empêchant l’ouverture des portes éternelles dans notre vie. Nous devrions :

  • Prier « Sonde-moi, ô Dieu, pénètre mon cœur… » (Psaume 139:23-24).
  • Nous repentir de nos comportements de pécheurs.
  • Identifier les modèles d’iniquité représentés par les rois et nation en « -ites ».
  • Pardonner à nos ancêtres
  • Accéder le tribunal mobile de Dieu
  • Accepter les accusations pour nous-même (puisque nous portons les conséquences des péchés de nos ancêtres)
  • Nous repentir des péchés de nos générations passées
  • Recevoir un mandat de divorce pour être séparés des effets de ces choses

Les portes éternelles pourront enfin nous être ouvertes et nous pourrons recevoir la plénitude de notre héritage physique et spirituel. Une fois que nous sommes transformés et changés, rien dans notre vie ne peut plus voler la réalisation des promesses que Dieu a pour nous.

Alors, en effet, la terre sera remplie de la gloire de Dieu.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

Publicités

47. Une seule et simple réponse?

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Interpréter les temps

Vous êtes peut-être assez âgé(e) pour vous souvenir de tous ces livres sur la soi-disante importance du Marché Commun de 12 états ou sur le Communisme et l’URSS. Et bien, nous pouvons voir maintenant qu’aucun d’entre eux ne présentait la vérité. De nos jours, ces livres reposent sur des étagères, couverts de poussière et si les gens les lisaient, ils riraient bien. Les dates, les temps, tout semblait tellement plausible. Mais rien n’est arrivé comme ils le déclaraient.

Ces interprétations ont vu le jour parce que leur(s) auteur(s) ont simplement observé le monde qui les entourait et ont essayé de faire « coller » leur propre compréhension des Écritures sur ces événements. Ce n’est de toute évidence pas la bonne méthode. Nous devons recevoir la révélation de ce que les Écritures disent réellement. Comme je l’ai déjà mentionné auparavant, ceci implique de voir les choses d’un point de vue hébraïque et non occidental.

Alliance

Prenez le symbolisme biblique et le langage des alliances. La Bible dans son intégralité est écrite en termes d’alliances. Les chrétiens parlent librement de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. Si vous n’avez jamais pris le temps d’étudier les alliances, je suis désolé car je n’ai pas la place ici de le faire en détail. Le meilleur conseille que je puisse vous donner est de voir les différents enseignements de Ian Clayton sur les alliances.

En bref, les alliances sont des contrats d’engagement et Dieu les a toujours utilisés pour interagir avec Son peuple. Dieu établit les alliances et les signe par le sang. Il a toujours rempli ses engagements. Le triste côté de l’histoire, c’est que la race humaine n’a jamais tenu ses engagements. Du moins jusqu’à ce que Jésus vienne et signe de son propre sang une nouvelle alliance avec Dieu. Cette nouvelle alliance est infaillible parce que Jésus ne peut pas faillir : Son sang est éternel. Nous recevons donc maintenant tous les avantages et toutes les promesses de Dieu grâce au sacrifice de Jésus.

L’Ancienne Alliance couvrait tout ce qui devait être fait pour être acceptable aux yeux de Dieu. Ce n’est plus le cas. Mais l’alliance reste la base des opérations de Dieu. Pour comprendre la Bible, nous devons comprendre le langage des alliances et comment Dieu l’utilise.

Révélation personnelle

Parce que Jésus est la Parole Vivante de Dieu, Il peut vous donner une révélation personnelle pour n’importe quel mot, verset ou passage des Écritures qu’Il a choisi. Il se peut que cette révélation soit complètement hors du contexte de ce qui a été originellement écrit mais cela peut toucher votre cœur et vous parler. Ce peut être une révélation qui vous concerne vous seul, pour votre situation ou circonstance et personne d’autre. Il est essentiel que vous ayez une compréhension générale appropriée des buts de Dieu. Ceci vous protégera de toute erreur, de manière à ce que si Dieu vous donne une révélation de cet acabit, vous ne dévierez pas complètement à un point ou un autre parce que vous avez imaginé quelque chose qui vous plaît.

Par exemple, si vous recevez ce que vous croyez être une révélation qui vous dit d’aller voler une personne dans votre rue, vous saurez que cela ne vient certainement pas de Dieu. Vous devez comprendre la nature et le caractère de Dieu, comment Il opère afin de ne pas « dérailler ». Il faut que vous acceptiez le fait que toutes les voix que vous entendez ne sont pas toutes de Dieu. Parfois, c’est notre âme qui parle, tout particulièrement si nous avons un désir profond pour quelque chose et notre âme peut nous convaincre que c’est bien Dieu qui parle ! Elle peut aussi nous convaincre que ce que nous faisons est juste alors que cela ne l’est pas. Jésus peut prendre Sa Parole et l’appliquer sur nous comme Il le désire. Il faut simplement être prudent et certain que cette révélation vienne bien de Lui.

Plan A

Mon but ici est de vous montrer à quel point nous devons comprendre le contexte des buts éternels de Dieu. Il ne change jamais de plan parce qu’Il n’a pas de plans B, C ou D.

Maintenant, il existe un enseignement qui déclare qu’Il a des plans de rechange. Vous l’avez entendu, vous avez peut-être été influencé par cet enseignement. Vous n’y avez peut-être pas vraiment pensé de cette manière. Cet enseignement était proéminent dans la ville où j’ai été élevé comme je l’ai déclaré précédemment. Cet enseignement divise les Écritures en blocs et périodes dans lesquels Dieu opère différemment. Il déclare que « ceci n’est pas pour maintenant » et nie la continuité des buts de Dieu de Genèse à Apocalypse. Si vous lisez ces deux livres, vous verrez que la plupart des symboles sont les mêmes. Ce qui est au début est aussi à la fin. C’est pourquoi il est si important de bien les comprendre.

1 + 1 = ?

Notre manière de penser occidentale est basée sur la logique linéaire grecque. Par exemple : 1 + 1 = 2.  Nous en comprenons le sens. Comment cela pourrait-il égaler quoi que ce soit d’autre ? La logique hébraïque ne voit pas les choses comme cela. Dans la logique hébraïque (que l’on appelle aussi « logique ouverte »), les compréhensions sont multiples et peuvent toutes êtres correctes même si elles semblent contradictoires pour la pensée occidentale. C’est comme cela que Dieu opère.  Donc dans la logique hébraïque, 1+1 peut donner 11. C’est la même proposition mais avec une manière différente d’aborder la réponse. Qui plus est, dans le contexte hébraïque, 11 est une réponse nettement plus plausible que 2.

Si vous n’arrivez pas à en voir le sens, abordez-le d’une autre manière. Il peut y avoir différents niveaux de vérité. Il y a ce qui est évident au premier abord mais il y a d’autres vérités en-dessous qui ne sont pas si évidentes. Le premier niveau de vérité peut être littéral : Joseph a reçu une déclaration stipulant que le peuple de Dieu passerait 430 années de servitude en Égypte avant d’être libéré. L’histoire prouve que c’est ce qui s’est passé. C’est simple et facile à comprendre. Mais cette déclaration peut avoir d’autres sens, tous aussi véridiques et valides.

Il peut y avoir différents accomplissements des paroles prophétiques dans les Écritures. Il y a souvent un accomplissement initial ou immédiat comme par exemple dans la vie de Jésus  mais il peut aussi y avoir un accomplissement progressif qui se  poursuit. Attention, ce n’est pas le cas pour toutes les prophéties, simplement pour certaines. On ne peut donc pas lire un texte, voir ce qui s’est passé et penser que tout a été réalisé et que c’est fini. Il peut arriver qu’il y ait une répétition, d’une autre manière.

Alors, qu’elle est le sens correct ? Qu’est-ce que Dieu veut que nous tirions d’un verset particulier ? En fait, nous n’avons pas toujours besoin de choisir une seule et simple réponse.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)