111. La nouvelle Ecclésia

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Le plan original venant des cieux

Personne ne rapièce un vieux vêtement avec un morceau d’étoffe neuve, car la pièce rapportée arracherait une partie du vieux manteau et la déchirure serait pire qu’avant. De même, on ne verse pas dans de vieilles outres du vin nouveau, sinon celles-ci éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Non, on met le vin nouveau dans des outres neuves. Ainsi le vin et les outres se conservent.  (Matthieu 9:16-17)

Dans la culture juive, à l’époque de Jésus, on ne jetait pas les vieilles outres, on les reconditionnait/restaurait afin qu’elles puissent recevoir le vin nouveau. Les outres coûtaient cher et il en fallait un grand nombre, c’était un investissement important. De la même manière, Dieu a considérablement investi dans les outres de l’église (ecclésia) et Il ne va certainement pas les jeter.

J’entends des tas de gens discuter des nouvelles outres sans ecclésias. Je ne suis pas d’accord. Jésus continue de construire Son Ecclésia, Il n’a pas changé d’avis. Il suit toujours le plan original venant des cieux. Je suis tout à fait d’accord pour abandonner le vieux concept de ce qui est maintenant connu comme étant « l’église », avec toutes ses connotations négatives, ses expériences de blesser les gens ainsi que son contrôle oppressif et répressif. Cependant,  il nous faut bien garder à l’esprit que, selon la Bible, les aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu seront mis en lumière par l’ecclésia afin être reconnus par les Autorités et les Puissances usurpatrices (Éphésiens 3:10).  Nous devons donc admettre que sans aucune ecclésia,  nous ne risquons certainement pas de voir le royaume des cieux être établi sur terre.

Et vous aussi, comme des pierres vivantes, vous qui formez un temple spirituel, édifiez-vous pour constituer une sainte communauté de prêtres, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ…  Mais vous, vous êtes un peuple élu, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a pris pour sien, pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. (1 Pierre 2:5 et 9)

Nous avons tous la responsabilité de devenir qui Dieu nous appelle à être, au niveau individuel et corporel.

Caractéristiques de la nouvelle Ecclésia

La nouvelle Ecclésia comprendra donc nombre de différentes ecclésias, constituées de gens rassemblés autour d’un plan original céleste. Ils opéreront comme une communauté céleste de rois-prêtres et la nouvelle Ecclésia gouvernera, en accord avec les cieux et la terre. Les leaders-serviteurs formeront la fondation de cette nouvelle Ecclésia. Ils opéreront en accord avec les oracles célestes, formant un gouvernement dont la forme et le style seront une réflexion du royaume des cieux sur terre.

On y retrouvera le modèle du gouvernement céleste avec des conseils de 3, 7 et 12. Chaque ecclésia sera unique et différente, pas les unes copiées sur les autres. Elles seront toutes organisées à partir du plan et du mandat que Dieu leur aura donnés. Cette diversité sera la démonstration des aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu (Éphésiens 3:10).

Le diagramme ci-dessus présente un plan céleste reçu par notre ecclésia Freedom. Nous n’avons pas encore tout complété ! Ne tentez surtout pas de le copier là où vous êtes. Chaque ecclésia doit recevoir son propre plan et mandat de Dieu.

L’organisation sera toujours flexible, continuellement déterminée par les pierres vivantes, croissant et mûrissant au fur et à mesure que chaque personne remplira sa destinée en son sein. Sans oublier bien sûr toutes les pierres qui y seront ajoutées et sans crainte de celles qui seront retirées pour être placées ailleurs. L’objectif est de créer un accord entre les cieux et la terre, de contribuer à la restauration de toutes choses selon le plan et le but originels de Dieu.

Flexibilité

Ici, il nous a fallu plusieurs années pour passer à la nouvelle ecclésia. La transition s’est faite petit à petit. Nous sommes des précurseurs  et les choses ne sont pas toujours faciles, elles peuvent même s’avérer très difficiles mais nous savons que nous suivons le bon chemin. Au fil des années, nous avons produit différents diagrammes, mis à jour, pour représenter le plan que nous avons reçu. Celui ci-dessus est le dernier en date, la version 2019. Est-ce que cela signifie que notre plan céleste a changé ? Je ne pense pas. Je crois que cela représente plutôt le fait que Dieu nous en révèle différentes facettes petit à petit, surtout depuis que nous en avons conscience.

Quand je pense à nos débuts en 1994 et à la révélation d’Ésaïe 61, qui a été fondamentale pour nous, je réalise que ma compréhension de ce chapitre aujourd’hui est complètement différente de celle que j’avais à l’époque. Le texte n’a pas changé mais Dieu en a progressivement approfondi et étendu la révélation, au fur et à mesure que nous avons développé nos capacités de recevoir ou d’entendre ce qu’Il désire nous communiquer. Si ma perception de cette révélation a changé, je sais qu’elle a aussi changé pour les autres membres de notre ecclésia.  Nous n’opérons pas comme nous le faisions en 1994 mais nous continuons d’opérer suivant la manière dont nous interprétons et exprimons ce même chapitre maintenant.

A cette époque, alors que nous commencions juste à comprendre que les choses n’étaient pas comme nous le pensions, nous avions l’habitude de déclarer : « Le changement constant est notre fondation immuable. » Nous ne savions pas combien cela s’avérerait non seulement juste mais aussi important ! La structure de notre ecclésia est flexible et ce sont ses membres qui déterminent ce qu’elle est à tout moment et comment elle évolue. Par exemple, pour nos 7 montagnes d’origine, ce n’est pas moi qui en ait eu la révélation, ni notre conseil de 3 bien que nous ayons eu chacun la révélation d’en avoir 7. Ce sont les gens formant notre ecclésia qui ont entendu l’appel de Dieu pour ces montagnes en particulier. Ceux qui les gouvernent, chacune ayant un conseil, continuent de déterminer ce qu’elles sont et comment elles évoluent. Cette flexibilité est essentielle pour leur continuel développement et la révélation des autres montagnes que Dieu a pour nous, avec toutes les sous-montagnes gouvernées de la même manière par d’autres membres de notre ecclésia, y trouvant leur place en tant que pierres vivantes et remplissant leur destinée.

Nous avons donc un plan divin original stipulant que « nous sommes une ecclésia et nous ferons partie d’une ville de refuge, une ambassade des cieux ». La forme actuelle que nous prendrons sera entièrement déterminée par ceux qui en embrasseront la révélation. Dans une dizaine d’années, d’autres gens nous aurons rejoints, ayant reçu une révélation pour eux-mêmes et embrasser cette vision. De toute évidence, ils verront et exprimeront de nouvelles choses donc notre église Freedom évoluera et sa forme sera différente de celle d’aujourd’hui ; tout comme nous le sommes profondément par rapport à 1994 et même, comparativement, à l’année dernière.

Dieu demande toujours de nouvelles outres pour le vin nouveau mais ce sont les mêmes, constamment reconditionnées/restaurées, pas quelque chose de tout nouveau et sans passé. Dieu va poursuivre la révélation progressive du nouveau vin et les outres de l’Ecclésia doivent rester flexibles et constamment restaurées pour le recevoir. Nous ne devons jamais devenir rigides et fixes dans nos habitudes.

Quoi que nous fassions à l’heure actuelle, je peux vous garantir que nous ferons les choses différemment dans l’avenir proche, tout simplement parce que nous aurons reçu de nouvelles révélations de Dieu pour cette époque ou saison particulière. C’est pour cela que le concept d’être comme les fils d’Issacar est si important : il nous faut bien comprendre que Dieu opère différemment suivant les époques et les saisons. Pour chaque saison, nous devons comprendre l’appel que Dieu a pour nous et recevoir de Lui les provisions nécessaires pour l’accomplir.

Un engagement angélique

Une ecclésia formée par le rassemblement de gens répondant à l’appel de Dieu va vivre et opérer sous un ciel ouvert (Jean 1:51) et engager les anges.  Lorsqu’il s’est arrêté pour dormir, Jacob a vu les anges monter et descendre un escalier et a appelé l’endroit « Béthel », déclarant que c’était là le sanctuaire de Dieu et la porte du ciel (Genèse 28:10-19). Chaque chrétien et chaque ecclésia sont des « Béthels » sur terre !

Nous sommes tous des représentants ou ambassadeurs de l’Ecclésia, pas seulement lorsque nous nous réunissons mais  24/7. Nous n’allons pas à l’église, nous sommes l’église ! Notre vie dans son intégralité est une expression du sanctuaire de Dieu : une ecclésia. Lorsque nous nous réunissons, cette divine expression est multipliée de manière  exponentielle. Il faut absolument que nous comprenions ce que édifiés ensemble en tant que pierres vivantes signifie réellement : rassemblés par amour pour remplir le but de Dieu.

Projeter une ombre

Une ecclésia, au niveau individuel ou corporel, est une ombre de ce qui existe dans les cieux. Pour obtenir une ombre, il faut une lumière projetée sur un objet et nous pouvons alors voir son ombre de l’autre côté. Il nous faut donc être dans les cieux pour projeter une ombre sur terre. Si nous n’opérons pas dans les cieux, nous ne pouvons pas projeter d’ombre sur terre.

A une époque, j’allais dans les lieux célestes pour essayer de produire une ombre sur terre. Je revenais ensuite sur terre pour l’occuper. Le problème était que l’ombre avait disparu puisque je n’étais plus dans les cieux ! C’est  pour cela qu’il faut que nous apprenions à vivre dans les deux royaumes de la terre et des cieux en même temps. Les choses sur terre changeront de manière radicale lorsque nous le ferons.

Une ambassade des cieux

A Freedom, nous devenons un centre de ressources pour la communauté locale, au fur et à mesure que nous développons nos opérations et notre influence au travers de Freedom Community Alliance. Je crois fermement qu’un jour toutes les ecclésias seront des villes de refuge et des ambassades des cieux, soit séparément soit en association avec un projet plus important au niveau de leur ville, département ou région. Ce sera là une réflexion complète du gouvernement des cieux avec la montagne du sanctuaire (ou de la maison) de Dieu, Son royaume et Son autorité, tout cela reflété parfaitement sur terre. La montagne du sanctuaire de Dieu sera  plus haute que toutes les autres montagnes car nous sommes une expression du peuple, du royaume et de l’autorité de Dieu sur terre. Toutes les nations y afflueront.

Articles récents
Article original en anglais

109. L’extrême profondeur, largeur, longueur et hauteur de Son amour

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Face à face

Nous avons été créés dès le départ pour connaître Dieu intimement. Dans Matthieu 22:37-38, Jésus nous déclare : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. » et dans Jean 14:6 que nul ne vient au Père que par Lui. Un engagement face à face permet de recevoir la révélation de qui Dieu est véritablement (pur Amour) et permet d’exposer les contre-vérités que nous avons assimilées au fil des années. Jésus est l’expression ultime de cet Amour. De toute évidence, si cet amour ne ressemble pas à Jésus, ce n’est probablement pas Son Amour.

Dieu désire que nous apprenions la vérité sur qui Il est et qui nous sommes, en tant que Ses enfants. C’est une tactique classique de l’accusateur de nous pousser à avoir des pensées erronées sur Dieu et nous-mêmes. Tant que nous imaginerons Dieu pouvant avoir un côté négatif, nous ne Lui ferons jamais complètement confiance. Il existera toujours une certaine peur allant à l’encontre de Son Amour.

Physique quantique 1.01

Un exemple typique est le fait que, quelle qu’en soit la raison, nous croyons que Dieu ne peut pas regarder le péché et qu’Il doit détourner Son regard loin de nous. Si cela était vrai, nous ne serions pas ici ! La loi de la physique quantique 1.01 nous montre que si Dieu cessait de nous observer, nous cesserions d’exister.

Sur la croix, lorsque Jésus a crié le premier verset  du Psaume 22 : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Il désirait attirer l’attention des gens sur le contenu de ce psaume et sa pertinence face aux évènements qui se déroulaient sous leurs yeux. Souvenez-vous qu’Il avait déclaré peu de temps auparavant à ses disciples :

« Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où vous serez dispersés chacun de son côté et où vous me laisserez seul. Mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. » (Jean 16:32)

Il est évident que l’heure à laquelle Il fait référence est celle de Sa crucifixion. Selon Jésus, non seulement Son Père n’a jamais détourné Son regard de Lui mais Il était là avec Lui.

La justice de Dieu

Comment avons-nous pu faire une telle erreur ? La réponse est sans doute qu’elle découle d’une bien plus grande erreur et celle-là est fondamentale. Parce qu’on nous l’a enseigné, nous croyons que sur la croix, Jésus a reçu la punition qui devait être la nôtre, souffrant la colère d’un Dieu demandant rétribution pour notre faute. Cela est inspiré de notre système de justice qui est toujours punitif. La vérité est que la justice de Dieu est toujours restauratrice. Nous reviendrons sur ce sujet plus longuement dans un article futur (déjà publié en anglais). Pour l’instant, concentrons-nous sur le véritable message de la croix puisque ce n’était pas une punition.

Le péché

Le mot grec original le plus souvent utilisé pour « péché » dans le Nouveau Testament est « hamartia ». C’est un nom (le péché) et non pas un verbe (pécher). Il s’agit du péché d’Adam et d’Eve qui ont choisi le chemin du bricolage religieux de l’arbre de la connaissance du bien et du mal plutôt que le chemin parfait de l’arbre de vie. Nous avons tous hérité d’Adam la mort spirituelle, c’est-à-dire la perte de notre relation avec Dieu et la perte de notre identité. Donc, comme Adam, nous vivons une vie qui est bien moindre que le plan originel de Dieu, nous n’arrivons pas à reconnaitre notre identité en tant qu’êtres créés à Son image.

Car le salaire du péché, c’est la mort (Romains 6:23, LS), mais Dieu avait tout prévu à l’avance : Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ (1 Corinthiens 15:22, LS). Le « péché » n’a jamais eu besoin d’être puni (comme la religion veut nous le faire croire) mais confronté, pardonné et retiré. Nous ne pouvons pas gagner le pardon de Dieu par nos « bonnes actions » (c’est le chemin du bricolage religieux encore une fois). Le pardon est le cadeau de Dieu pour chacun d’entre nous, en Christ.

Le message de la réconciliation

En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes, et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. (2 Corinthiens 5:19)

Le mot grec qui a été (mal) traduit par « les hommes » dans ce verset est « kosmos » que nous utilisons pour décrire tout l’univers. Jésus est venu réconcilier et restaurer tout et tout le monde dans toute la création, pour retrouver une relation avec Dieu. C’est cela qu’Il a accompli par Sa mort et Sa résurrection. Nous partageons tous cette victoire et cette résurrection. Lorsque nous choisissons d’avoir de nouveau une relation avec Dieu, nous pouvons tous recevoir la restauration de notre identité, sachant que nous sommes acceptés, pardonnés, bénis et déclarés justes.

Puisque nous avons le même ministère de réconciliation que Jésus, choisissons de montrer amour et miséricorde envers les autres, tout comme Il l’a fait pour nous. Qui plus est, plus nous nous engageons avec le véritable Dieu, plus nous allons découvrir l’extrême profondeur, largeur, longueur et hauteur de cet amour et de cette miséricorde.

Articles récents

108. Le plus grand scandale de cet âge
107. Qui est notre véritable Dieu ?
106. Le jugement dernier
105. Réalignement
104. Revêtus de la gloire de Dieu
103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses

Article original en anglais

108. Le plus grand scandale de cet âge

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott – 

Les nouvelles choses

Voici, les premières choses se sont accomplies,
Et je vous en annonce de nouvelles;
Avant qu’elles arrivent, je vous les prédis.

(Ésaïe 42:9, LS)

Réfléchissez à toutes les choses qui se sont déjà passées dans votre vie… et maintenant Dieu vous dit: « J’annonce de nouvelles choses ». Tout ce qui appartient au passé disparait. Les choses qui vous ont fait sentir sans valeur, coupable, honteux… tout cela est effacé grâce au pouvoir de la croix.

Les anciennes choses ne nous sont plus utiles, si elles ne l’ont jamais été. Dieu nous a annoncé un nouveau départ de relation avec Lui. Nous devons donc être conscients que les anciennes choses ont disparu, afin de pouvoir accepter les nouvelles que le pouvoir de la résurrection de Jésus a restaurées pour nous.

Nous sommes appelés à gouverner et régner en tant que fils de Dieu. Nous devons donc avoir une relation avec Dieu notre Père et apprendre à Le connaître, sinon nous allons opérer avec une mentalité d’orphelins. De plus, Dieu nous a créés à Son image donc si nous avons une image erronée de Lui, nous n’allons certainement pas opérer correctement. Si nous avons une image d’un Dieu en colère et désirant nous punir, c’est exactement comment nous allons opérer. Regardez bien autour de vous, le monde est en colère et cherche les punitions ou les revanches. Cela vient en grande partie de la manière dont l’Eglise a présenté Dieu et même si les gens ne croient pas en Lui, c’est l’image qu’ils En ont. C’est pour cela que Dieu veut Se révéler à nous et au monde entier, pour montrer qui Il est réellement.

Un scandale

Fin 2016, Dieu m’a déclaré :

“Mon fils, le plus grand scandale de cet âge va être dénoncé. Nombre n’y croiront pas mais la vérité sur qui Je suis (et donc qui vous êtes en tant que Mes fils) sera révélée. Les mensonges de la religion vont être exposés à la pure lumière de la vérité. Le grand JE SUIS va Se révéler comme l’amant de vos âmes et votre réalité va complètement changer. »

Donc tout ce que nous avons cru sur Dieu jusqu’à présent et la version de la réalité présentée par la religion dans l’église et le monde entier, vont être exposés par Dieu pour ce qu’ils sont : des mensonges. Une fois ces mensonges exposés, nous pourrons enfin voir la vérité sur qui est Dieu et qui nous sommes.

Le péché

Nous pouvons nous présenter devant Dieu et lui parler face à face.

Il ne s’est jamais caché de nous, c’est tout à fait l’inverse. Lorsqu’Adam et Eve ont cru Satan et que Dieu est venu les voir dans le jardin, Il n’a pas dit : « Qu’avez-vous fait ? » Il a dit : « Où êtes-vous ? » Ils se sont cachés parce qu’ils avaient honte de ce qu’ils avaient fait. Dieu désirait toujours une relation avec eux. C’est la stratégie de l’ennemi de nous pousser à toujours voir le mal que nous avons fait, si petit ou grand soit-il. Dieu ne cherche jamais cela.

En fait, le péché n’est pas comment nous nous sommes comportés ou ce que nous avons fait de mal. « Hamartia » est le mot le plus courant (174 fois) utilisé pour décrire le péché dans le Nouveau Testament. C’est un nom et pas un verbe, donc c’est plutôt « le péché » que « pécher », et ce n’est pas du tout au sujet de notre comportement. La religion s’intéresse principalement à ce que nous « faisons ou avons fait » comme si cela pouvait influencer l’amour de Dieu pour nous et la relation qu’Il désire avec nous. Quoi que nous ayons fait n’affecte en rien la manière dont Dieu nous voit et nous aime. C’est nous qui pensons comme cela, « …vos pensées ne sont pas mes pensées… » (Ésaïe 55:8).

L’arbre du bricolage

Le péché a ses conséquences. La traduction littérale de Romains 6:23 par Young donne :

« Le salaire du péché [est] la mort mais le don de Dieu [est] la vie durant tout cet âge en Jésus Christ notre Seigneur. »

Le péché n’a jamais eu besoin d’être puni mais confronté, pardonné et retiré. C’est ce que Jésus a réalisé par Sa mort et Sa résurrection. Il n’est pas vraiment venu pour confronter nos actions individuelles mais pour confronter le péché en tant que pouvoir à la racine même de notre situation. C’est-à-dire le péché d’Adam et Eve qui ont suivi le chemin du bricolage religieux de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, essayant de devenir comme Dieu mais par leurs propres efforts. Cela couvre la manière dont ils ont répondu à leur erreur, d’abord en refusant la responsabilité de leur choix et en accusant quelqu’un d’autre (Genèse 3:12-13), ensuite en ne faisant pas confiance à Dieu et ne Lui demandant pas comment réparer leur erreur.

C’est cela le péché que Jésus est venu retirer. Tout le reste n’est que la conséquence de ce péché.

Le serpent leur a déclaré : « … vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, décidant vous-mêmes ce qui est bien ou mal ». La vérité est qu’Adam et Eve avaient été créés à l’image de Dieu et qu’ils ont oublié qui ils étaient, leur réelle identité en Dieu. Dieu n’a jamais changé la manière dont Il nous voit, c’est Adam et Eve qui se sont soudain vus moindres que ce qu’ils étaient réellement. Dans cet aveuglement spirituel de leur propre identité et de Dieu, ils ont oublié qu’ils partageaient l’image de Dieu et y participaient par leur ressemblance.

C’est cet aveuglement qui a affecté tous les êtres humains par la suite. Nous passons notre temps à essayer de couvrir notre nudité avec des feuilles de figuier parce que nous avons cru au mensonge couvrant la manière dont Dieu nous voit. Nous n’arrivons pas à nous voir comme Dieu nous voit ou comment Il nous a originellement créés. La mort spirituelle dont nous avons héritée est fondamentalement la perte de notre identité et de notre relation avec Dieu.

Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. (1 Corinthiens 15:22, LS)

Lisez et relisez ce verset et méditer sur les deux « TOUS ». TOUS ont hérité de l’aveuglement et de la mort spirituelle d’Adam et TOUS ont partagé la mort spirituelle de leur âme engendrée par cet aveuglement. Mais TOUS partagent la victoire sur la croix et la vie par la résurrection de Jésus.

L’amour

Lorsque nous nous présentons en la présence de Dieu et Lui parlons en tête-à-tête (ou plutôt esprit-à-esprit), c’est-à-dire que nous nous engageons avec Lui, nous verrons qui Il est réellement. Dieu est amour (1 Jean 4:7) et tout ce qu’il fait est par amour. Réfléchissez bien à cela puis comparez avec l’image que la religion donne de Dieu. Bien souvent, les non-croyants que j’ai déjà cités semblent OK avec Jésus mais ne sont pas certains de Dieu. Jésus est venu pour présenter la vérité sur qui Dieu et Lui-même sont réellement. Ce n’est pas un schizophrène avec un dédoublement de personnalité ! Père, Fils et Saint-Esprit forment une unité complète, parfaite et harmonieuse. Si vous avez vu Jésus, vous avez vu le Père.

Articles récents

107. Qui est notre véritable Dieu ?
106. Le jugement dernier
105. Réalignement
104. Revêtus de la gloire de Dieu
103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses

Article original en anglais

103. La gloire des enfants de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Lorsque nous songeons au rétablissement de toutes choses, le premier point sur lequel nous devons nous concentrer est la restauration complète de notre relation avec Dieu et c’est quelque chose de tout à fait personnel. Il s’agit de la restauration de notre esprit, âme et corps selon l’intention originelle de Dieu, leur condition telle qu’Il l’a toujours désirée et leur fonctionnement parfait.

Cela couvre la restauration de l’identité éternelle de notre esprit mais aussi de retrouver l’innocence dans tout ce que contient notre âme : intellect, émotions, volonté, conscience, imagination, raison et choix. C’est être guéri de tout ce qui en nous est cassé, fragmenté, séparé, isolé et rejeté. C’est la restauration de l’intégralité et la santé parfaite de notre corps jusqu’au niveau le plus profond : notre ADN. C’est retrouver nos capacités « surnaturelles » (que nous voyons comme telles parce que nous avons perdu l’habileté naturelle de les manifester). Une fois cela réalisé, nous ferons l’expérience de la restauration de notre destinée éternelle avec son identité, autorité, position et but complets.

La gloire

… la création elle-même sera délivrée du joug de la corruption grâce à la liberté engendrée par la gloire des enfants de Dieu. (Romains 8:21)

Dieu désire que nous soyons reconnectés avec ce que « la gloire » signifie réellement et que nous opérions dans cette gloire pour libérer la création. Si nous ne portons pas cette gloire, la création ne sera jamais libérée. Cette gloire est en fait le poids de la nature ou de l’essence même des choses et dans ce cas, c’est le poids de l’essence de notre filiation. Adam était couvert de la gloire de Dieu et un jour, nous serons transfigurés afin de retrouver cet état. Si Jésus l’a fait devant les témoins qui allaient le faire savoir par la Bible, c’est qu’Il voulait que nous sachions quel serait notre état futur.

Ceux qu’il a ainsi destinés, il les a aussi appelés à lui ; ceux qu’il a ainsi appelés, il les a aussi déclarés justes, et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi donné sa gloire. Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui se lèvera contre nous ? (Romains 8:30-31)

La traduction de ce verset dans The Mirror Bible est très intéressante :

Jésus a révélé que nous préexistions en Dieu, Il nous définit. Il nous a justifiés et aussi glorifiés. Il a racheté notre innocence et a restauré la gloire perdue par Adam. Tout ceci mène à une seule conclusion : Dieu est pour nous ! Alors qui peut être contre nous ?

C’est ce que Jésus a achevé à la croix.  Vivons-nous vraiment cette réalité ? Faisons-nous réellement l’expérience de la gloire que nous devrions avoir en tant qu’enfants de Dieu ou bien cette gloire est-elle cachée par notre style de vie ? Si nos visions et choix sont le reflet de nos croyances limitées et si nous avons une image de nous inférieure à celle de Dieu, nous n’irradierons jamais Sa gloire !

Plus nous nous engageons avec metanoia(1) et voyons nous-mêmes comme Dieu nous voit, plus nous allons irradier cette gloire. Une fois que nous commencerons à en faire l’expérience, nous pourrons alors opérer dans la connaissance de notre autorité de vainqueurs.

Tu l’as fait (l’être humain) de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné (ou revêtu) de gloire et de magnificence. (Psaume 8: 5, LSG)

C’est ainsi que Dieu nous a créés. Le mot hébreu traduit par couronné signifie en fait encercler ou entourer. En d’autres termes, Adam et Eve étaient entourés de gloire et d’honneur. Ils irradiaient la gloire des êtres que Dieu avait créés et la création les honorait en tant que fils de Dieu.

Dieu leur avait offert de régner sur un environnement superbe, au sein duquel Il était véritablement leur provision et leur protection grâce à une relation intime. Ils étaient couverts de la gloire de Dieu, ils n’avaient donc pas besoin de vêtements. Ils vivaient dans une atmosphère de relation parfaite, ils n’avaient donc pas besoin de connaissances. Ils n’avaient même pas besoin de leur propre compréhension car ils pouvaient puiser dans celle de Dieu. Tout venait de leur relation intime avec Dieu.

Dans leur chute, Adam et Eve ont perdu leur position de gloire. Les évangiles sont la bonne nouvelle que notre Père Eternel a envoyé Jésus pour restaurer notre gloire. C’est ainsi que la restauration de la création commence. En choisissant de mourir comme un être humain, pour nous et à notre place, Jésus a prouvé l’amour de Dieu pour toute Sa création (Dieu a tant aimé le monde… (Jean 3:16) ne limite pas cet amour aux gens seulement). Il l’a fait pour nous réconcilier avec Dieu et restaurer cette relation, non seulement telle qu’elle existait dans le Jardin d’Eden mais telle qu’elle serait devenue si Adam et Eve n’avaient pas péché.  La réaction de la création devant notre gloire sera la même que notre réaction devant la gloire de Dieu.

Le ministère de réconciliation

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu! (2 Corinthiens 5:18-20).

Dieu était en Christ lorsqu’Il a réconcilié le monde (le mot grec est kosmos) avec Lui-même. Il n’a pas abandonné Jésus, n’en a pas été séparé ou n’a pas détourné son visage de Lui comme on nous l’a tellement enseigné. Paul déclare que Dieu n’a pas imputé leurs offenses aux hommes lorsqu’Il a réconcilié le monde. Donc c’est fait, c’est fini ! Dieu nous a réconciliés avec Lui mais c’est notre choix de nous réconcilier avec Lui. Si quelqu’un ou quelque chose est séparé de Dieu, cela ne vient nullement de Lui.

Nous devons donc servir la création par le ministère de la réconciliation afin que tout soit restauré. Nous porterons les « paroles de réconciliation » au plus profond de nous-mêmes et elles nous transformeront complètement à partir de l’intérieur. C’est ainsi que nous deviendrons les ambassadeurs de Dieu, représentant Son royaume et Son autorité dans tout l’ordre créé.

De gloire en gloire

… mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. (2 Corinthiens 3:16-18).

Ce que nous verrons réfléchi est le but et l’intention originels de Dieu pour chacun d’entre nous.  C’est une image qui va nous transformer au fur et à mesure que nous nous soumettons au processus. Cela n’arrive pas en un instant ! Il va falloir regarder pendant très longtemps. Si cela devait arriver en un instant, nous risquerions de regarder ailleurs et d’être transformés en quelque chose d’autre. Ce processus constant fait partie intégrale de notre relation continue avec Dieu et de la manière dont nous Le représentons.

Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. (2 Corinthiens 4:6, LSG).

Lorsqu’une personne se donne à Dieu, un voile est retiré de sur son cœur, la lumière entre dans sa vie et elle peut connaître la gloire de Dieu dans le visage de Jésus. Les croyants qui poursuivent l’observation de cette gloire vont être transformés en cette même image de Jésus (l’intention originelle de Dieu), de gloire en gloire, par l’Esprit de Dieu.

Nota :
1.
Metanoia est le mot grec qui est généralement traduit par repentance dans la Bible. Le mot originel n’a rien à voir avec les regrets ou le pardon, il signifie se détourner et penser différemment. Donc se détourner de nos manières habituelles de faire ou de vivre et nous tourner vers Dieu pour penser comme Lui.

Articles récents (en français)

102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses
100. Des temps de rafraîchissement
99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale

75. Libre accès dans les lieux célestes

Les médias sociaux
Article original en anglais

Image de fond par LoganArt de Pixabay

100. Des temps de rafraîchissement

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Saints et sans reproche

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, car il nous a comblés de toute bénédiction de l’Esprit dans le monde céleste en raison de notre union avec Christ. En lui, bien avant de poser les fondations du monde, il nous avait choisis pour que nous soyons saints et sans reproche devant lui. Puisqu’il nous a aimés… (Éphésiens 1:3-4).

Dieu a comblé l’humanité de ses bénédictions avant le commencement du monde, afin que nous puissions réaliser les plans immuables qu’Il a pour nous. Il avait un plan bien avant que les choses ne tournent mal, pour s’assurer que Ses intentions originelles soient bien appliquées. Il a toujours su que nous nous présenterions devant Lui saints et sans reproche, dans une « innocence irréprochable ».

Pour être sans reproche, il faut que nous n’ayons jamais fait quoi que ce soit de mal. Est-ce bien comme cela que nous nous voyons ?

Notre perspective n’est-elle pas plutôt celle de notre histoire personnelle : toutes les choses que nous avons faites dont nous avons honte ou dont nous nous sentons coupable, tout ce qui ne correspond pas vraiment à ce que Dieu voulait que nous fassions ?

Je ne crois pas que ce soit le cas !

The Mirror Bible a une excellente traduction : Dieu nous a trouvés en Christ avant de nous perdre en Adam. N’est-ce pas une déclaration magnifique ? Dieu avait déjà prévu la restauration de toutes choses, avant même que nous nous « égarions ». Il avait déjà établi un plan où nous pourrions nous présenter saints et sans reproche devant Lui, face à face, dans une « innocence irréprochable ».

Il nous a destinés d’avance à être ses enfants qu’il voulait adopter par Jésus-Christ. Voilà ce que, dans sa bonté, il a voulu pour nous afin que nous célébrions la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son Fils bien-aimé. (Éphésiens 1:5-6).

S’il doit y avoir une restauration et que Dieu en est l’Architecte originel, alors de toute évidence cette restauration arrivera selon Son plan originel. Il a un rêve en Lui et Il fera tout pour le voir se réaliser. N’est-ce pas quelque chose que nous devrions célébrer ?

Et c’est par Sa grâce, Son pouvoir divin d’habilitation, que cela va arriver.

Ce plan, il l’a fixé d’avance, dans sa bonté, en Christ, pour conduire les temps vers l’accomplissement. Selon ce plan, tout ce qui est au ciel et tout ce qui est sur la terre doit être harmonieusement réuni en Christ. Et c’est aussi en Christ qu’il nous a accordé notre part d’héritage conformément à ce qu’avait fixé celui qui met en œuvre toutes choses, selon l’intention qui inspire sa décision. (Éphésiens 1:9-11)

La restauration a commencé et nous pouvons la voir se dérouler. Ce n’est pas quelque chose qui va arriver dans l’avenir, c’est un processus qui a déjà démarré. En tant que fils en constante croissance spirituelle, nous avons un rôle à jouer dans ce processus où convergent le passé, le présent et l’avenir. Si tout sur terre et tout dans les cieux est réconcilié, que la réconciliation est la restauration des relations et que nous avons le ministère de la réconciliation, pouvons-nous enfin voir le rôle que nous avons à jouer dans tout cela ?

Repentez-vous et convertissez-vous

Le jour de la Pentecôte, avant de parler du rétablissement de toutes choses (ou de la restauration de l’univers entier selon la Bible du Semeur), Pierre déclare :

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, (Actes 3:19-20, LS).

En fait, Pierre a déjà commencé à parler de la restauration. Se repentir n’a rien à voir avec le fait de demander sincèrement pardon à Dieu d’avoir fait quelque chose de mal et d’attendre qu’Il réponde à cela. Il s’agit en fait de comprendre la perspective de Dieu sur notre situation et d’accepter comment Il nous voit. Nous avons vu quelle est la perspective de Dieu : Il nous voit dans une « innocence irréprochable ».

Se convertir signifie revenir à notre identité et but originels. Le péché est en fait la perte de cette identité, le fait que nous avons perdu de vue l’image originelle de Dieu en nous. Une perte qui nous a poussés à adopter des comportements aux conséquences néfastes pour nous et les autres. Cette perte d’identité a été non seulement balayée mais effacée à la croix et toutes les accusations de l’ennemi y ont été clouées.

Respirer à nouveau

« Les temps de rafraîchissement » (Actes 3:20) sont la traduction du mot grec « anapsyxis » signifiant un espace où l’on peut respirer, où l’on peut reprendre son souffle et respirer facilement de nouveau (1).

Dieu lui insuffla le souffle de vie dans les narines et l’homme devint un être vivant. (Genèse 2:7)

La promesse des « temps de rafraîchissement » comprend le désir de Dieu d’insuffler de nouveau en nous  Son souffle de vie :

… il souffla sur eux et continua : Recevez l’Esprit Saint. (Jean 20:22)

Après Sa résurrection, Jésus a soufflé sur Ses disciples, de Son visage vers le leur et le souffle de vie rafraîchissant de Dieu leur a été transmis. En Sa présence, nous sommes continuellement rafraîchis et nous n’aurons plus jamais besoin d’essayer une autre source.

De plus, comme Bill Johnson l’a déclaré : “Chaque fois que Dieu restaure quelque chose, le résultat est supérieur à ce qu’il était avant.(2) Recevoir notre statut d’être vivant restauré est un signe précurseur pour mûrir, croître spirituellement et devenir les êtres divins, les fils de Dieu, qu’Il a toujours eu l’intention que nous soyons. Il ne désire pas simplement restaurer l’humanité telle qu’elle était sur terre à l’époque d’Adam et Eve mais telle que nous avons toujours été dans son cœur, là où il n’y a ni temps ni espace.

Présence

Que le Dieu de paix vous rende lui-même entièrement saints et qu’il vous garde parfaitement esprit, âme et corps pour que vous soyez irréprochables lors de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. (1 Thessaloniciens 5:23)

« Lors de la venue de » est la traduction de « parousia » qui en fait signifie «  en la présence de ». Si vous attendez d’être entièrement saints et irréprochables dans l’avenir, lorsque Jésus va revenir, vous allez sans aucun doute rater tout ce qui peut vous arriver maintenant. Mais lorsque vous lisez ce verset avec la traduction correcte de « … en la présence de notre Seigneur Jésus-Christ » qui nous rafraîchit en insufflant Son souffle de vie en nous et nous restaure petit-à-petit, alors vous pouvez en faire l’expérience ici et maintenant. Parce que…

… vous avez été lavés, vous avez été purifiés du péché, vous en avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu. (1 Cor 6:11, mot en gras par l’auteur).

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

(1) Clarke’s Commentary on the Bible, via biblehub.com (en anglais)
(2) Hosting The Presence: Unveiling Heaven’s Agenda (Bill Johnson; Destiny Image, 2012, en anglais). [Accueillir sa présence: Dévoiler les priorités du Ciel, format Kindle uniquement en français].

99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (Actes 3:19-21, LS)

Relation et responsabilités

En tant que fils de Dieu, nous pouvons avoir et développer une relation avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit et en apprécier tous les aspects. Au sein de cette relation, nous découvrons rapidement que nous avons des responsabilités. Tout d’abord, nous avons la responsabilité de notre propre vie et des sphères d’influence que Dieu nous a confiées avant que nous ne venions sur terre. Puis, au fur et à mesure que nous mûrissons dans cette relation, nous sommes appelés à recevoir des positions de responsabilité plus importantes : prendre notre position divine, siéger dans le monde céleste, légiférer dans le royaume des cieux, manifester les cieux sur la terre. « Sur la terre comme au ciel » est tout simplement l’accomplissement du but originel de Dieu pour tous les êtres et les choses qu’Il a créés.

Dans cette nouvelle série de blogues, nous allons examiner ce que le « rétablissement de toutes choses » (Actes 3:20-21, LS) signifie concrètement. Nous allons tout d’abord voir ce que « rétablissement » veut dire et ce que « toutes » et « les choses » couvrent. Nous allons étudier l’étendue de ce processus de restauration et comprendre qu’en tant que fils de Dieu, nous y avons un rôle à jouer.

Justin Paul Abraham déclare : « Je pense sincèrement que nous allons voir le triomphe de l’Amour sur les ténèbres les plus profondes et le commencement d’une nouvelle époque de lumière couvrant progressivement toute la terre. Le résultat : il n’y aura plus de guerres, de maladies et le monde sera restauré.  Comment le savons-nous ? Parce que l’avenir a déjà été convenu et qu’une fois que le changement va commencer, tout va aller très vite. « Moi, l’Éternel, je hâterai ces choses en leur temps. » (Ésaïe 60:22, LS)

L’avenir est déjà établi dans le cœur de Dieu. Ce n’est pas parce que nous nous sommes égarés qu’Il va changer son plan originel !

La plénitude de notre relation filiale

Le contexte de cette restauration est au sein de notre position de fils. Si nous ne sommes pas restaurés, le reste de la création ne le sera pas non plus. Le rétablissement de toutes choses commence maintenant avec le travail de Jésus en nous et pas du tout dans un lointain futur avec Son retour. La religion a placé tant de choses dans un lointain futur que les générations passées ont raté ce que Dieu avait préparé pour elles. Les générations futures et celles d’aujourd’hui connaissent le même risque. Il nous faut bien comprendre que la restauration va arriver en nous, au travers de nous et autour de nous, au fur et à mesure que nous acceptons et développons notre relation filiale avec Dieu.

Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. En effet, vous n’avez pas reçu un Esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la crainte : non, vous avez reçu l’Esprit en conséquence de votre adoption par Dieu comme ses fils et ses filles. Car c’est par cet Esprit que nous crions : Abba, c’est-à-dire Père! L’Esprit Saint lui-même témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et donc cohéritiers de Christ, puisque nous souffrons avec lui pour avoir part à sa gloire.  (Romains 8:14-17)

The Mirror Bible donne la version suivante :

La vie originelle que le Père a révélé par son fils est la vie que l’Esprit, maintenant en nous, nous pousse à vivre. La vie de fils est tellement plus gratifiante que celle d’esclave. Elles sont d’ailleurs en totale opposition : l’une nous dirige uniquement par la peur et la crainte, alors que l’autre nous fait réagir en amour pour notre Père Éternel. Son Esprit vibre en notre esprit, confirmant le fait que notre origine est en Lui. Parce que nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers. Dieu Lui-même est notre héritage puisque nous cohéritons avec Jésus-Christ. Comme nous avons été inclus et représentés dans sa souffrance, nous participons de même à la gloire de sa résurrection.

Dans ces versets, nous pouvons voir le Père, le Fils et le Saint-Esprit engagés dans une relation avec nous, nous aidant, nous assistant pour voir qui nous sommes réellement et, de ce fait, le potentiel qui existe en nous pour influencer et gouverner. La majeure partie de tout ce que nous avons fait jusqu’à présent a été de prouver qui nous sommes (ou de compenser par rapport à qui nous pensons que nous sommes). Maintenant, tout est différent, nous faisons les choses suivant qui nous sommes véritablement : les cohéritiers de Jésus.

Il a fait tout le nécessaire pour que nous soyons restaurés en tant que fils. Le croyons-nous vraiment ? Dieu nous voit comme Il nous a créés à l’origine. Bien sûr, nous avons besoin d’être transformés par le renouvellement de la manière dont nous pensons. C’est absolument nécessaire afin de nous permettre d’être persuadés de ce que Dieu croit réellement à notre sujet, avec tout ce qu’Il a déjà fait pour nous, et de l’accepter.

Notre mandat de création

La religion a concentré son enseignement sur un Dieu qui fait tout parce qu’Il est souverain. Elle ne laisse aucune place au fait que nous sommes cohéritiers. La vérité est que nous sommes fils de Dieu, choisis et appelés pour être les participants au processus de restauration et non pas de simples spectateurs. Il ne s’agit pas d’être atteint de la folie des grandeurs et de décider soudainement que nous voulons être comme Dieu. C’est tout simplement ce que Dieu a toujours prévu, depuis le début.

En tant que Ses fils, nous devons trouver quel est son but et son plan originels. Nous devons comprendre ce que couvre notre héritage en tant que cohéritiers et accepter les responsabilités que Dieu nous a réservées afin de remplir notre destinée : notre rôle dans le gouvernement du royaume des cieux. Nous pouvons lire dans Genèse :

Dieu les bénit en disant : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes. (Genèse 1:28)

Cela semble un mandat relativement complet que nous avons à peine commencé à remplir mais ce n’est que le commencement et non pas tout l’accomplissement de ce que Dieu a prévu pour nous. Paul pouvait voir l’immense influence que nous aurions et qui couvrirait tout ce qui avait été créé :

En effet, la création attend, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu… c’est que la création elle-même sera délivrée de l’esclavage, de la corruption pour accéder à la liberté que les enfants de Dieu connaîtront dans la gloire. (Romains 8:19 et 21)

Quel que soit le plan originel de Dieu pour l’humanité, cette planète n’en est que le point de départ. Le rétablissement de toutes choses, va bien au-delà de la terre.  Méditez sur ce que cela implique ! La Bible du Semeur traduit bien mieux ce verset en parlant de la restauration de l’univers entier.

Maintenant donc, changez et tournez-vous vers Dieu pour qu’il efface vos péchés. Alors le Seigneur vous accordera des temps de repos et il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:19-21)

Ce sujet ne va pas manquer de nous faire travailler les méninges, reconsidérer la manière dont nous pensons et remettre en question nos systèmes de croyance. Au fur et à mesure que nous allons comprendre et assimiler la vérité, nous allons nous libérer des limites et restrictions qui nous ont été imposées depuis si longtemps. Nous allons enfin être libres de vivre dans toute l’ampleur du but et du plan originels de Dieu. La révélation de cette vérité ne peut venir que de notre relation avec Dieu afin de « pouvoir être intimement lié à l’amour de Jésus-Christ au plus haut niveau possible. » (Ephésiens 3:16, The Mirror Bible)

Ne vous contentez pas simplement de me croire. Il faut que vous ayez vous-même cette révélation car pour l’instant ce n’est qu’une simple information.

Engagez-vous en Dieu

Prenez donc quelques instants maintenant pour le faire. Si vous ne pouvez pas, faites-le quand vous aurez le temps.

Regardez dans les yeux du Prince de la Paix.
Immergez-vous dans l’immense lac de ses yeux représentant le Chemin, la Vérité et la Vie.
Demandez-Lui de vous révéler votre nom, votre identité et votre position en tant que fils de Dieu.

Demandez à Jésus de vous emmener au-delà de ce vous avez déjà découvert.
Demandez-Lui de vous révéler votre origine dans le cœur de Dieu.
Demandez au Père de vous révéler les innombrables pensées qu’Il a pour vous.
Permettez à la vérité du plan originel de Dieu de commencer à restaurer votre identité en tant que fils.

Ne mettez aucune limite à ce que Dieu désire et peut faire pour vous.

Regardez-Le, face à face et permettez qu’Il insuffle Son souffle en vous.
Permettez-Lui de vous rafraîchir et de vous restaurer.

Bande sonore:  Restoration Through Harmony par SML Music (Samuel Lane) sur le site SoundCloud.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

 

 

Mon voyage au-delà de l’au-delà

(En anglais uniquement pour l’instant)
par Mike Parsons

My Journey Beyond Beyond est le récit autobiographique de Mike Parsons sur son voyage spirituel, à la recherche d’une relation intime avec Dieu.

C’est un livre destiné à la génération Josué. Non seulement à lire et méditer mais à passer à tous ceux qui pourront y trouver un encouragement et une inspiration. Ce livre introduit le concept d’opérer dans les domaines spirituels en tant que fils de Dieu et cohéritiers avec Jésus.

Voici un extrait de l’introduction :

Alors que je réfléchis pour me souvenir où mon voyage a vraiment commencé, je me remémore enfant, rêvant d’aventures et d’exploits, passionné de films et programmes de télévision comme Robinson Crusoé, Laurence d’Arabie, les Sentinelles de l’air ou Lady Pénélope, Stingray, Planète interdite et Perdus dans l’espace. Dans cette odyssée, je pense que le premier livre qui m’ait vraiment interpelé a été La machine à explorer le temps de H.G. Wells. Ce livre a véritablement fait résonner en moi la destinée que mon esprit avait acceptée avec Dieu avant le commencement du monde. Cette destinée était enfouie au plus profond de mon âme, bien cachée mais travaillant mon for intérieur avec des pensées me poussant à me libérer de l’existence banale que je vivais. Je rêvais de quitter les rivages de la petite ville de Cornouailles où j’habitais mais mes seules escapades étaient dans mes rêves et par les films.

Dieu m’a créé avec un sens profond de curiosité. J’ai toujours adoré découvrir les mécanismes des choses et comment elles fonctionnent. Il m’arrivait fréquemment de démonter ce qui m’intéressait, au grand dam de maman car j’étais bien souvent incapable de les remonter ! J’adorais essayer de fixer tout ce qui était cassé, en utilisant mon ingénuité innée pour résoudre les problèmes et tout ce qui me tombait sous la main.

J’adorais partir à l’aventure, parfois avec mes amis mais la plupart du temps seul, rapportant à la maison les trésors que j’avais découverts : généralement une pauvre créature que j’avais capturée et que j’ajoutais à mon zoo personnel.

Toute ma vie, j’ai toujours vibré avec les possibilités illimitées et stimulantes de la science-fiction : Star Wars, Star Trek, les superhéros de l’univers de Marvel, en bandes dessinées d’abord puis à l’écran. A l’école primaire, je frémissais d’excitation lorsqu’on nous lisait Le Hobbit et les aventures de Bilbo Bessac (Bilbon Sacquet dans la première traduction). Plus tard, j’explorais avec le plus grand plaisir le monde de La Terre du Milieu dans la trilogie du Seigneur des anneaux.

Dieu avait placé dans mon âme un désir d’aventure qui me travaillait profondément. Je n’ai pu l’exprimer véritablement qu’en découvrant que je faisais partie du plan cosmique de Dieu pour la restauration de l’univers.

Ce désir, profondément enraciné et qui ne cessait de m’inspirer, était au cœur même de ma recherche d’une réalité et de connaissances qui semblaient toujours m’échapper. Au plus profond de moi-même, il y avait toujours cette sensation que j’avais été créé pour vivre une vie bien plus intéressante. La chanson du groupe U2 « I still haven’t found what I’m looking for » (Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche) a résonné très longtemps en moi comme traduisant bien ce que je vivais. Lorsque j’ai vu le film Matrix pour la première fois, j’ai réalisé que j’avais été aveuglée par une fausse réalité fabriquée de toute pièce par la religion. Ceci m’a inspiré à découvrir la vérité qui m’avait été cachée par le voile de la religion et j’étais prêt à payer le prix nécessaire pour découvrir ce que je ressentais depuis toujours mais que je ne pouvais pas voir. C’est ainsi que ma quête pour la véritable réalité a commencé, afin de découvrir ce que ma destinée me poussait depuis toujours à chercher.

Si j’étais Dieu (heureusement, je ne le suis pas !), le marécage religieux d’une petite ville du sud-ouest anglais n’aurait certainement pas été mon premier choix pour commencer un tel voyage de découverte. Mon appel et ma destinée étaient d’être un précurseur. Il était donc tout à fait normal que le chemin que je suive soit couvert d’obstacles et d’écueils. Tout cela suivait l’idée de Dieu qui espérait inspirer ceux qui me suivraient, en leur montrant que rien n’était impossible avec Lui. Dieu a choisi ce que le monde considère comme une folie pour confondre les sages… (1 Corinthiens 1:27)

Dans son livre My Journey Beyond Beyond, Mike témoigne de la restauration et du développement de sa relation avec notre Père Eternel, comment il a appris à entendre la voix de Dieu, mais aussi à voir et voyager par l’esprit. Il explique comment il a commencé à explorer les dimensions surnaturelles pour accéder aux lieux célestes, à s’engager dans les domaines des anges et légiférer dans les assemblées, les cours et tribunaux divins. Il raconte son expérience d’intégration de son esprit et de son âme, de déconstruction et renouvellement de son intellect, d’expansion de sa conscience et de sa quête de la réalité cantique.

My Journey Beyond Beyond est disponible sur Amazon.fr et dans toutes bonnes librairies physiques et virtuelles des pays anglophones.

Passez le message !

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais