55. La bonté : l’alliance d’amour de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Je vous recommande donc, frères et sœurs, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte raisonnable. Ne prenez pas comme modèle le monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. (Romains 12:1-2)

Dieu désire que nous soyons prêts afin de recevoir Sa gloire sans cesse grandissante. Si nous ne sommes pas prêts, ce n’est pas une très bonne idée que de s’approcher de Sa gloire. Dieu cherche Ses enfants qui pourront soutenir Sa gloire et la refléter dans le monde. Pour cela, nous devons être transformés.

Discipliné mais pas puni

Une transformation demande de la discipline. Attention, il ne faut surtout pas confondre discipline avec punition. Nous avons peut-être été élevés par des parents ou des professeurs qui préféraient punir plutôt que de nous discipliner. C’est quelque chose qu’il va falloir surmonter si nous voulons permettre à Dieu de nous discipliner. Dieu ne se tient pas debout devant nous avec un bâton à la main pour nous battre. Si c’est l’idée de Dieu que vous avez reçue et acceptée, il est grand temps de vous en repentir et de changer de mentalité. C’est Sa bonté qui nous amène à la repentance (Romains 2:4), pas la peur des conséquences de ce que nous faisons. Bien sûr, toute action a ses propres conséquences mais Dieu ne tient pas compte de nos fautes :

« En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:19)

Toute discipline s’effectue dans l’amour, pour le plus grand bénéfice de la personne à discipliner.

Les mots hébreu muwcar et grec paideia veulent tous les deux dire reprocher, corriger, former, avertir, éduquer, instruire. Une punition est un prix à payer, l’imposition d’une pénalité. Dieu ne nous demande pas de payer une amende. Il ne punit pas Ses enfants et Il n’a pas puni Jésus au lieu de nous, non plus. En revanche, Il nous discipline afin de nous former et de nous aider à vivre dans la droiture.

Certes, sur le moment, une correction ne semble pas être un sujet de joie mais plutôt une cause de tristesse. Mais par la suite, elle a pour fruit, chez ceux qui ont ainsi été formés, une vie juste, vécue dans la paix (Hébreux 12:11).

 La discipline est une bonne chose car elle nous forme, nous transforme et nous permet de corriger nos erreurs. Lorsque nous avons le courage de réfléchir honnêtement à la vie que nous menons, le résultat n’est pas toujours agréable, il est même parfois difficile. Mais si nous permettons à Dieu d’opérer en nous, ceci produira des fruits intérieurs et nous permettra de connaître paix et joie, tant que nous persévérerons.

Une alliance d’amour

Non, les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande! (Lamentations 3:22-23).

Le mot que l’on traduit généralement par bonté est checed et il signifie en fait « alliance d’amour ». C’est grâce aux bontés de Dieu que nous pouvons nous présenter en tant que sacrifice vivant afin d’être transformé, comme l’indique le verset de Romains 12 cité en début de texte.

Une alliance est un engagement, un accord ou un contrat qui ne prend fin qu’avec la mort. Elle est souvent scellée par le sang d’un animal, répandu lors de son dépeçage. C’est un engagement total entre deux parties. Elle engage chaque partie à aimer et faire le bien l’un envers l’autre, à tout partager et se soutenir mutuellement jusqu’à la mort lorsque l’un est attaqué. Une alliance comporte des termes et stipulations dont les deux parties ont pleine connaissance avant de s’engager. Elle est ratifiée par un échange, comme par exemple des vêtements d’apparat ou des armes.

Dieu a toujours opéré avec les êtres humains au travers d’alliances. On peut le voir avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David et Jésus. En fait, l’alliance de Dieu avec Abraham était avec sa descendance qui est Jésus comme Paul l’explique dans Galates 3:16. Comme nous sommes en Lui, nous bénéficions de tous les avantages de cette alliance.

Si vous lui appartenez, vous êtes la descendance d’Abraham et donc, aussi, les héritiers des biens que Dieu a promis à Abraham  (Galates 3:29).

Héritier du monde entier

Car la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham ou à sa descendance… (Romains 4:13).

Il ne s’agissait pas d’avoir droit de propriété sur une parcelle de terre au Moyen-Orient. Cette alliance est pour le monde entier. De même, elle n’est pas restreinte à un groupe de gens, elle concerne tout le monde. A Sa mort sur la croix, Christ a mis cette promesse à la portée de tous. La Bonne Nouvelle est prêchée jusqu’au bout du monde, avec des bénédictions pour tous.

Nous n’avons pas passé cette alliance donc nous ne pouvons pas la rompre. Cette Nouvelle Alliance avec Jésus est la manière dont Dieu a choisi de tenir Sa promesse à Abraham. Elle est complètement fiable. Dieu ne rompra jamais une alliance qu’Il a signé du sang de Son propre Fils. C’est donc la base sur laquelle nous pouvons être sauvés, guéris et transformés.

Lorsque Jésus est mort, je suis mort avec Lui. Il était mon représentant afin de traiter une fois pour toute avec le pouvoir du péché. La bonté de Dieu (Son alliance d’amour) applique dans notre vie le pouvoir de cette alliance et la victoire à la croix.

L’échange de l’alliance

Ceci est donc l’échange de l’alliance qui a eu lieu à la croix. Nous pouvons venir à la croix à n’importe quel moment de n’importe quelle journée et prendre possession de cette vie éternelle. Sa bonté, son alliance d’amour, est renouvelée chaque matin.

Sa grâce

Par lui, nous avons eu accès, au moyen de la foi, à ce don gratuit de Dieu (Sa grâce) qui nous est désormais acquis… (Romains 5:2).

Nous nous tenons maintenant dans la grâce de Dieu, son pouvoir divin habilitant, afin d’être transformés. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons faire par nous-même, dans notre propre pouvoir ou dextérité. Nous ne pouvons le faire qu’en nous soumettant à Dieu de plein gré et en nous remettant entièrement entre Ses mains. Par Sa grâce, nous avons l’opportunité de nous détourner de notre ancien style de vie et de suivre un chemin différent, prenant la voie que Dieu désire pour nous.

En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de compatir à nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tout point comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment (Hébreux 4:15).

Le Père et le Fils

Dieu est un Dieu d’alliances. C’est ainsi qu’Il exprime son amour suprême et inépuisable. L’amour entre Père, Fils et Saint-Esprit est un amour d’alliance. Nous sommes appelés dans cette famille d’amour.

En donnant Sa vie pour les péchés du monde, Jésus a établi par Son sang une nouvelle alliance avec notre Père Éternel. C’était un engagement total et un don de Lui-même, sans aucune réserve ni de Lui, ni du Père. Le Père et le Fils ont établi une alliance pour nous, afin que nous puissions bénéficier de la plénitude d’une relation avec Dieu. Cette alliance est plus forte que la mort, elle ne peut pas être rompue ou annulée. Elle est la base de notre salut et permet notre transformation.

Cette Nouvelle Alliance stipule que tout ce qui appartient au Père, appartient maintenant à Jésus. Comme nous sommes maintenant en Jésus, que nous Lui appartenons, tout ce qui appartient au Père nous appartient. Nous avons accès à tout ce que Dieu a créé : Son omnipotence, Son omniprésence et Son omniscience. De toute évidence, ceci va nous permettre de remplir notre destinée et notre raison d’être.

Venez à la croix

J’aimerais vous encourager à méditer sur les versets couvrant les bontés de Dieu, Sa miséricorde et Son alliance d’amour. Elles représentent les bases de notre transformation. Les bontés de Dieu sont motivées par Son amour et Son amour est notre motivation pour changer.

Existe-t-il quoi que ce soit dans votre vie que vous avez besoin d’échanger ? Quoi que ce soit qui représente la mort pour vous et que vous voulez échanger pour la vie ? Venez à la croix. Si vous avez une mentalité qui engendre la peur lorsque vous songez à vous remettre entre les mains de Dieu pour Lui permettre de vous transformer, alors venez à la croix. Si vous pensez que Dieu est en train de vous punir, alors en toute certitude, venez à la croix.

Vous pouvez le faire de manière pratique. Tout comme les deux parties d’une alliance passaient autour d’un animal dépecé pour le sacrifice en suivant la forme d’un 8, symbole d’éternité, vous pouvez marcher en suivant ce 8. Lorsque vous serez à l’intersection, le passage, le point d’échange, prenez un morceau de pain représentant le corps du Christ et communiez en déclarant que vous échangez l’ancien pour le nouveau. Vous pourrez être libéré de toute forme d’esclavage ou de tout ce qui vous retient prisonnier car vous êtes passé par la victoire que Jésus a remportée pour vous sur la croix.

Vous pouvez venir à la croix aujourd’hui.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

Publicités

53. Rompre avec la mentalité grecque

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

La dernière fois, je vous ai présenté deux tableaux présentant la mentalité grecque (occidentale) et celle hébraïque (orientale). Dans cet article, je vais expliquer les différences entre ces deux mentalités pour bien montrer le contraste. J’aimerais ensuite prier Dieu pour qu’Il nous révèle ce qui nous est dérobé lorsque nous abordons les Écritures avec notre mentalité occidentale et qu’Il veuille bien nous en sortir.

Séparation contre unification

Je vous redonne le premier tableau :

Prenons une ligne à la fois.

Avec notre compréhension grecque, le but du salut est d’échapper à ce monde et d’aller rejoindre Dieu dans les cieux, là où Il habite. Tout est basé sur ce qui sera et non sur ce qui se passe maintenant. Avec l’approche hébraïque, le but du salut est de préparer une résidence digne de Dieu afin qu’Il habite parmi Son peuple. Il désire que Son royaume vienne sur terre. Mais où est le royaume de Dieu ? Le point de vue grec le place aux cieux et pas sur terre alors que l’approche hébraïque le voit comme le règne de Dieu parmi Son peuple, ici sur terre.

Jésus va revenir pour nous emmener loin de ce monde ? Non, Jésus va revenir pour régner sur ce monde, par nous et avec nous. Nous devons nous concentrer sur le fait que le royaume de Dieu est « maintenant » pas dans le distant futur. « Réservez votre place maintenant ou vous allez rater le train ». C’est peut-être ce que l’on nous a enseigné mais désirons-nous vraiment continuer de présenter l’Évangile ainsi ?

Avec la mentalité grecque, on ajoute : « Maintenant que vous avez réservé votre place, veillez-bien sur votre billet car Jésus va revenir pour vous sauver ». Or Jésus a déclaré : « Le royaume des cieux arrive ! Il est ici, maintenant ! Préparez-vous à servir le Roi et à manifester Son royaume ».

Pouvez-vous voir que chaque méprise découle de la précédente ? Une fois que vous avez adopté l’approche occidentale et que vous poursuivez sur ce chemin, la séparation devient de plus en plus profonde et ancrée dans votre manière de penser.

Votre compréhension de l’objectif de Dieu dans l’unification s’amoindrit considérablement.

Forme contre fonction

Lorsque nous regardons le deuxième tableau, nous pouvons voir comment cela se traduit dans la pratique :

La mentalité grecque voit la forme de chaque chose. Prenons un arbre par exemple. Il a des racines, un tronc, des branches, des feuilles… c’est ce que je veux dire par regarder la forme. Dans la pensée hébraïque, le point est sur la fonction. Quel est le but d’un arbre ? Donner des «fruits», produire quelque chose. Que l’arbre ait des racines, un tronc, des branches et des feuilles n’est pas l’essentiel. Donne-t-il des «fruits» ? Si non, il n’est pas intéressant. Souvenez-vous que Jésus a maudit le figuier qui ne donnait pas de fruit. C’est la différence entre quelque chose de réel avec un résultat pratique et une simple compréhension théorique, uniquement mentale.

Donc en grec : ce que je fais. En hébreux : comment je fais. Nous pouvons faire des tas de choses à partir d’un mauvais motif… mais nous savons que Dieu voit ce qu’il y a dans notre cœur.

La mentalité grecque sépare complètement notre vie religieuse de notre vie laïque. Nous avons d’un côté notre famille, notre travail, l’école, les amis… et de l’autre, l’église. Seulement Dieu désire que Son royaume se répande au travers de tout ce que nous faisons dans notre vie, pas séparément. Il n’y a pas de laïcité pour les chrétiens. Nous avons une vie intégrale, unifiée et nous manifestons le royaume de Dieu dans tout ce que nous faisons.

Dans la mentalité grecque, ce qui se passe dans les cieux est complètement séparé de ce qui se passe sur terre, il n’y a pas d’intersection. Bill Johnson a écrit un livre intitulé « Quand le ciel envahit la terre ». En bref, ce livre remarquable et reconnu internationalement est impossible dans la mentalité grecque. Nous pouvons vivre sur terre et aux cieux en même temps, c’est le privilège des chrétiens. Nous vivons dans le domaine des cieux et nous apportons le domaine spirituel dans notre vie sur terre ; maintenant, pas dans l’avenir.

«  La connaissance » dans la pensée grecque est information. Dans la pensée hébraïque, vous ne pouvez pas connaître quelque chose si vous n’en avez pas fait l’expérience. C’est la connaissance au travers des rencontres spirituelles. Si tout ce que je réalise avec ce blogue est de vous donner des informations, ce n’est pas mon but. C’est pour cela que j’inclus de temps en temps des prières. Elles vous offrent une opportunité de rencontrer Dieu par le Saint-Esprit et de faire l’expérience de la réalité de Sa vérité. Vous pouvez bien sûr prier pour ces choses même quand je n’inclus pas de prière.

L’important n’est pas ce que vous connaissez mais qui vous connaissez ! Nous connaissons Dieu mais il est tout à fait possible de lire la Bible dans son intégralité et de ne jamais Le connaître véritablement. Tout ce que la Parole de Dieu décrit, nous devons en faire l’expérience par nous-mêmes.

Les œuvres ou la grâce ? Un credo ou des actions ? Déclarer ce que vous croyez ou le vivre réellement ? La foi sans les œuvres est morte. Jésus a déclaré : « Si je n’accomplis pas les œuvres de mon Père, vous n’avez pas besoin de croire en moi » (Jean 10:37). Les sermons sur ce verset sont des plus rares.

Nous n’analysons pas, nous vivons. L’important est qui nous sommes et ce que nous faisons. Dieu Lui-même déclare qu’Il est « JE SUIS ».

Rompre avec la mentalité grecque

J’aimerais prier maintenant. Si vous pensez que vous avez une quelconque de ces manières de penser grecques, je voudrais prier pour vous afin de vous en débarrasser.

Père Éternel, je te prie d’envoyer le pouvoir du Saint-Esprit sur nous.
Brise toute déception dans notre manière de penser,
élimine les fausses doctrines, les mauvais préceptes,
les mentalités de l’ennemi qui nous ont été enseignés,
retire cette approche grecque qui nous fait séparer notre vie spirituelle de notre vie quotidienne.

Je viens, Seigneur, avec l’épée de Ton Esprit pour rompre cette mentalité,
au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur,

pour nous libérer de toute forme de contrôle que l’ennemi a sur nous,
au travers des traditions humaines et des doctrines démoniaques
qui déclarent les choses pour l’avenir et non pour le présent ;
qui posent les choses aux cieux et non sur terre,
qui nous séparent,
qui nous ont poussés à croire et non à agir.

Je romps maintenant ces mentalités.

Je romps toutes les doctrines en nous qui empêchent Ton église
de chercher et de voir le royaume de Dieu
remplissant la terre comme il est au ciel.
Saint-Esprit, viens et révèle à tous ceux qui lisent ceci,
toute entrave, tout obstacle, toute pierre d’achoppement
qui nous empêchent de remplir notre destinée en tant que peuple de Dieu.

Je te prie d’envoyer Tes anges collecteurs dans notre vie
afin de collecter toutes les pierres d’achoppement qui sont en nous
et de les éliminer.
Qu’ils les éliminent de notre vie et de notre cœur
afin que nous croyions dans la vérité de Ta Parole et que nous nous y tenions.
Pour que Tu remplisses la terre avec ton royaume,
par Ton alliance et Ton royaume en nous.
Tu vas revenir pour une église victorieuse
qui se sera élevée au-dessus de toute autre chose car
« …Il étendra sa souveraineté et il instaurera la paix qui durera toujours » (Ésaïe 9:6).

Habilite-nous du pouvoir du Saint-Esprit
afin de connaître Ton royaume
et de le manifester dans notre vie, tous les jours,
au travail, chez nous, parmi nos voisins.
Pour que nous manifestions Ton royaume avec pouvoir et autorité,
faisant ce que Jésus a fait (Jean 14:12).

Je nous sépare de tout que qui nous empêche
de remplir Ta destinée pour notre vie.

Au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Amen. 

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

52. Le blé et l’ivraie

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Précédemment, nous avons vu la question des disciples sur le retour de Jésus et la fin des temps. Il est essentiel de voir tout cela au travers du principe des alliances. Dieu a toujours opéré avec les hommes suivant des alliances et chaque fois ce sont les hommes qui les ont brisées. Heureusement, elles ont toutes été remplies par Jésus et chacune des promesses de Dieu trouve son « Oui » et son « Amen » en Lui.  De nos jours, il n’y a qu’une seule alliance en cours et aucun homme ne peut la rompre parce qu’elle n’a pas été établie avec nous mais avec Jésus.

70 après J.C.

Nous avons vu que la réponse de Jésus dans Mathieu 24 (au moins jusqu’au verset 34 si ce n’est tout le chapitre) fait référence à la fin de l’Ancienne Alliance ainsi qu’à la destruction de Jérusalem et tout particulièrement de son temple. «  Vraiment, je vous assure que cette génération-ci ne passera pas jusqu’à ce que tout cela vienne à se réaliser ». L’année 70 après J.C. correspond à la fin de la génération des disciples à qui Jésus s’adresse. Toutes ces paroles prophétiques ont été remplies durant cette période. Cela ne veut pas pour autant dire que nous ne verrons pas les mêmes choses arriver en notre temps. La différence est que nous n’attendons pas qu’elles arrivent comme le signe de la fin des temps. La fin dont parle Jésus est déjà arrivée.

Nous avons vu succinctement le déclin et le renouveau de l’église au travers des siècles et comment le Saint-Esprit a commencé à percer, une fois que la Bible a été traduite en langage courant. Je vous encourage à lire « God’s Generals », la série de livres par Roberts Liardon (en anglais uniquement). Vous pourrez y découvrir comment Dieu a commencé à restaurer la vérité dans Son église au travers de fantastiques hommes et femmes pieux. Malheureusement, pendant que Dieu semait du blé, l’ennemi semait de l’ivraie. Cette dernière ressemble énormément au blé mais ne produit rien, c’est la seule différence.

Alors que Dieu opérait en renouveau et pouvoir, nous avons vu la naissance du darwinisme, du marxisme, de la philosophie humaniste, etc… les faux systèmes de croyance semés dans le monde entier. Malheureusement,  non seulement dans le monde mais aussi dans l’église avec les Mormons, les Témoins de Jéhovah et la science chrétienne. Tous ces systèmes ont commencé à peu près à la même époque.

Certains sont si proches de la vérité que nombre de personnes tombent dans le panneau, même de nos  jours.

Les fausses doctrines

En 1826, le mouvement des Assemblées de Frères a rejeté les dons du Saint-Esprit et retardé les objectifs de Dieu de 80 ans. En rejetant la vérité, ils ont embrassé la déception, comme cela arrive si souvent. L’ennemi en a profité pour semer un faux enseignement et de fausses doctrines qui empoisonnent l’église depuis. C’est ce que Dieu est en train de défier et de faire disparaître afin que nous puissions retrouver une perspective correcte de Son royaume.

Quels sont certains de ces faux enseignements et doctrines?

  • Le dispensationalisme : il sépare les Écritures en époques particulières selon lesquelles Dieu opéreraient de différentes façons. Ceci brise la continuité de la Bible et empêche les chrétiens de voir la vision entière du plan et des objectifs de Dieu au travers des temps.
  • Le cessationisme : il enseigne que les dons du Saint-Esprit ne sont pas pour aujourd’hui, qu’ils n’étaient que pour la première église et ont disparu lorsque le dernier apôtre est mort.
  • Le pré-millennialisme : il enseignait que Jésus allait revenir avant le Millennium. Jusqu’à cette époque, les Jésuites étaient les seuls à enseigner cette doctrine. Personne d’autres n’y croyait. Cet enseignement prévaut aujourd’hui dans d’importantes sections de l’église.
  • Le ravissement : une doctrine qui déclare que Dieu viendrait chercher Ses enfants par le biais d’un « ravissement secret » et laisserait tous les autres sur terre. Elle a commencé à peu près à la même époque. Elle fait maintenant partie d’une série entière de romans chrétiens connaissant un immense succès. Cette doctrine est acceptée sans question par presque toute l’église comme  un enseignement de la Bible.
  • Sept années de tribulation sur terre : une croyance qui a seulement commencé à cette époque.
  • La séparation d’Israël et de l’église.

C’était tellement insidieux que cela s’est répandu comme le feu aux poudres. La Bible Schofield est née de tout cela. Son enseignement vole toute son autorité à l’église en promouvant une eschatologie de défaite et de sauvetage, au lieu de victoire et d’accroissement du royaume de Dieu couvrant la terre entière.

D’un seul coup, tout est devenu protection : bâtissons de grands murs, protégeons nos croyances, n’ayons rien à faire avec le reste du monde. L’Assemblée de Frères était si exclusive que vous ne pouviez même pas assister à leurs réunions si vous ne pouviez pas prouver que vous veniez d’un autre de leurs groupes. C’est là que j’ai été élevé et lorsque j’ai été baptisé du Saint-Esprit, Dieu a commencé à me pousser à remettre ma théologie en question. J’ai dû revoir tout ce que je croyais et même maintenant, je garde un esprit résolument ouvert afin que Dieu me montre Sa vérité.

Mentalités grecque et hébraïque

Il faut se souvenir qu’il y a une énorme différence entre ces deux mentalités comme je l’ai déjà expliqué dans des articles précédents. Attention, je ne parle pas de lire les Écritures en grec ou en hébreux mais de comprendre comment approcher les Écritures lorsqu’on les lit. Voici deux images PowerPoint qui illustrent bien ce que je veux dire :

Greek and Hebrew mindset (Fr) 1

Greek and Hebrew mindset (Fr) 2Nombre des approches de la colonne de gauche vous sont familières. Elles résument l’enseignement que la plupart d’entre nous ont reçu et elles ont affecté notre manière de voir toutes les choses. Dieu est en train de retirer les pierres d’achoppement et nous allons découvrir que la mentalité grecque va être de plus en plus remise en question.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)
Ebook gratuit par Jonathan Welton au sujet du « ravissement secret » (en anglais uniquement)

50. Et ce sera la fin

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

J’ai suggéré la dernière fois que Mathieu 24 était le chapitre de la Bible le plus mal compris et mal interprété. Tout simplement parce que les gens le lisent avec la compréhension de ce qu’on leur a enseigné et l’approchent sans une véritable appréciation des alliances et de leur langage.

La Bonne Nouvelle ?

Nous couvrirons Mathieu 24 dans son intégralité en son temps. Pour l’instant, j’aimerais mettre le point sur deux parties en particulier. Voici la première :

De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui tiendra bon jusqu’au bout sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du royaume de Dieu sera proclamée dans le monde entier pour que tous les peuples en entendent le témoignage. Alors seulement viendra la fin (Mathieu 24:11-14).

Jésus est en train de prophétiser et Il décrit une époque épouvantable : des faux prophètes, des gens trompés, une véritable anarchie, l’amour allant en se refroidissant, devoir tenir bon… puis Il déclare : «  Cette Bonne Nouvelle du royaume de Dieu sera proclamée… ». Je croyais que les Évangiles étaient supposés être une bonne nouvelle ! Si c’est ainsi que cela doit être, je comprends que les chrétiens se sentent si misérables et pessimistes. Je comprends que certains aient une mentalité d’état de siège et se contentent de tenir bon, attendant que Jésus revienne et les sorte de là.

Le verset 14 est particulièrement intéressant. J’ai entendu prêcher sur ce verset tant de fois. On nous dit que Jésus ne peut pas revenir pour l’instant car certains groupes de population n’ont pas encore entendu la Bonne Nouvelle. La fin ne peut pas venir tant que nous n’avons pas prêché les Évangiles à toutes les nations.

La fin de quoi exactement ? C’est la question que chacun devrait poser. La fin du monde ? La fin des temps ?

De toute évidence ce n’est pas cela car nous sommes toujours là. Pourquoi dis-je cela ? Voyons la deuxième partie que je désire couvrir aujourd’hui.

Amen, Amen

De même, quand vous verrez tous ces événements, sachez que le Fils de l’homme est proche, comme aux portes de la ville. Vraiment, je vous assure que cette génération-ci ne passera pas jusqu’à ce que tout cela vienne à se réaliser (Mathieu 24:33-34).

« De même, quand vous verrez… », Jésus s’adresse directement à ses disciples, « cette génération-ci ne passera pas jusqu’à ce que tout cela vienne à se réaliser » (l’italique est de moi). L’adverbe « vraiment » est la traduction de « Amen, Amen » ou « En vérité, je vous le dis… » des versions plus anciennes de la Bible. Il signifie en fait : «  Écoutez attentivement et faites tout particulièrement attention à ce que je vais dire, c’est vraiment très important ».

« Cette génération » signifie une période maximum de 40 ans. Il faut vraiment déformer le sens du mot pour lui faire dire autre chose. Pourtant certaines personnes n’ont pas manqué de le faire.

Donc, tout ce que Jésus déclare dans Mathieu 24, jusqu’au verset 33 : « Tout cela.. » y compris prêcher les Évangiles dans le monde entier, devait arriver durant les 40 années suivantes maximum, c’est-à-dire du vivant de la plupart de ses disciples. Les faux prophètes, les gens trompés, la véritable anarchie, l’amour allant en se refroidissant, devoir tenir bon… tout cela est déjà arrivé ! Bien sûr, il y a une application de tout cela et dans un certain sens, cela est arrivé et arrive toujours, à toutes les époques et dans toute l’histoire de l’église.

Mais dans les faits, cela est déjà arrivé. Et la fin est venue.

Alors là, votre théologie en a pris un grand coup ! Dans le monde entier, les gens qui opèrent dans le prophétique ont un mal fou à faire coïncider ce que Dieu leur révèle avec une eschatologie qui tout simplement ne « colle » pas. Pourquoi ? Parce qu’elle elle est basée sur une fausse prémisse et une mauvaise interprétation de nombreux passages de la Bible dont ceux que je viens de citer. Cela vient du fait, comme je l’ai déjà expliqué, que les gens n’ont pas approché ces versets avec une compréhension appropriée des alliances et de leur langage.

La prochaine fois, nous verrons comment « tout » a été réalisé durant cette génération. Nous explorerons aussi la question « la fin de quoi ? ». Une fois encore, nous étudierons de près des versets qui vous sont très familiers et dont vous avez déjà une bonne compréhension parce que c’est que l’on vous a enseigné. Une fois de plus, je vais vous demander d’y regarder à deux fois…

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

49. Jésus, le centre de toute l’Histoire

Jésus est le centre de toute l’Histoire

Si on prend l’eschatologie, l’étude des derniers temps, c’est entièrement sur Jésus. Ce n’est pas notre histoire, ce n’est pas l’histoire de l’église, ce n’est pas l’histoire du monde, c’est l’histoire de Jésus. Il va venir pour tout « résumer ». C’est Lui qui tient tout ensemble. Tout dans l’Ancienne Alliance prépare la venue de Jésus et tout dans la Nouvelle Alliance se base sur Lui. Donc, chaque fois que nous lisons les Écritures, nous devons les interpréter avec en tête le message de Jésus et Sa personnalité. Vous ne pouvez pas les ignorer.

Certaines personnes déclarent : « Paul déclare ceci dans les évangiles et il contredit Jésus ». Non, il ne le contredit pas, on ne peut jamais contredire Jésus. Ce que Jésus a fait, ce que Jésus a dit, personne ne peut le contredire, c’est un fait. Il faut absolument l’accepter ainsi et interpréter les Écritures en conséquence.

Tout l’Histoire a été achevée en Jésus et pour l’avenir, elle le sera en Lui. Donc,

 C’est en lui que Dieu a dit «oui» à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons «oui», «amen», pour que la gloire revienne à Dieu (2 Corinthiens 1:20).

Chaque promesse de Dieu dans la Bible trouve sa réponse en Christ. Elles sont toutes remplies par Jésus. C’est un principe très important que vous devez absolument acquérir.

J’aimerais maintenant vous donner quelques versets qui forment une fondation pour vous aider à comprendre certains passages ou questions plus compliqués. C’est tout particulièrement le cas lorsque l’on étudie Mathieu 24 qui couvre l’enseignement de Jésus sur les choses et temps à venir.

Il vous enverra Jésus

… il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes (Actes 3:20-21).

Donc tout ce qui a été prophétisé par un prophète, y compris tout ce que nous comprenons comme une prophétie dans la Bible, tout cela va être réalisé avant que Jésus ne quitte les Cieux.  Il ne les quittera pas tant que l’univers entier ne sera pas restauré comme dieu le désire, tant que toutes les prophéties ne sont pas réalisées. Il ne reviendra que lorsque tout sera fait selon la volonté de Son père.

Il ne peut pas revenir avant que tout ne soit en place. Il ne va pas revenir et puis restaurer l’univers. Il va le faire avant de revenir. Toutes les promesses et les prophéties seront remplies et réalisées avant qu’Il ne revienne.

« Il doit demeurer au ciel ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Après leur avoir ainsi parlé, le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu (Marc 16:19).  

Lorsqu’Il a été enlevé au ciel, Dieu L’a intronisé, Il L’a assis à Sa droite, sur Son trône. Lorsque quelqu’un est assis sur un trône, cela signifie que cette personne gouverne, qu’elle règne avec la plus haute autorité et un pouvoir suprême. C’est ce que fait Jésus et Il restera là jusqu’à ce que tout soit restauré.

Régner

Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. Car, comme il est écrit : Dieu a tout mis sous ses pieds… (1 Corinthiens 15:25-27).

Jésus reviendra pour abolir la mort qui est le dernier ennemi.

Voici un autre verset qui déclare que tout est soumis à Jésus :

… en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste. Là, Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Dieu a tout placé sous ses pieds et Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Eglise » (Éphésiens 1:20-22).

Voilà donc où est Jésus en ce moment, dans l’âge où nous vivons (le monde présent). Il règne avec autorité et pouvoir. Maintenant, si Jésus est la tête et nous sommes Son corps sur terre, Ses pieds sont nos pieds. Donc si tout est sous Ses pieds, tout est aussi sous nos pieds. Dieu a tout placé sous Ses pieds et L’a donné pour chef à l’Église. Je n’ai pas vraiment la place pour entrer dans tous les détails de ces versets mais vous pouvez y réfléchir en lisant dans Psaume 110 ce que cela signifie d’être un repose-pied. Commencez à vous familiariser avec le langage prophétique et étudiez ce qu’il signifie.

Par le moyen de l’Église

Nous pouvons lire dans Éphésiens 3:10 :

Par cette mise en lumière, les Autorités et les Puissances dans le monde céleste peuvent connaître, par le moyen de l’Eglise, les aspects infiniment variés de sa sagesse.

J’aime l’expression « les aspects infiniment variés ». Elle signifie des tas de couleurs et de facettes qui expriment toute la personnalité de Dieu et Sa merveilleuse sagesse.

Par quel moyen le monde céleste peut la connaître ? Par l’Église, c’est-à-dire nous !

Pour être révélé à qui ? Aux Autorités et aux Puissances dans le monde céleste.

Cela s’accomplit conformément à ce qui a été fixé de toute éternité et qui s’est réalisé par Jésus-Christ notre Seigneur (verset 11).

Donc le but éternel de Dieu est de manifester et de démontrer Sa sagesse. Il le réalise en Christ et au travers de son Église.

Est-ce que vous commencez à bien comprendre comment tout se tient ?

Est-ce que cela commence à remettre en cause certaines de vos doctrines ?

Et ce n’est pas fini !

La prochaine fois, nous étudierons Mathieu 24. C’est certainement et de loin, le chapitre de la Bible qui a été le plus mal compris et interprété par l’église. Tout simplement parce qu’il a été interprété en suivant une pensée grecque (occidentale) et par des gens qui voulaient l’adapter aux événements mondiaux. C’est d’ailleurs toujours le cas.

Comme nous allons le voir, c’est une grave erreur.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

47. Une seule et simple réponse?

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Interpréter les temps

Vous êtes peut-être assez âgé(e) pour vous souvenir de tous ces livres sur la soi-disante importance du Marché Commun de 12 états ou sur le Communisme et l’URSS. Et bien, nous pouvons voir maintenant qu’aucun d’entre eux ne présentait la vérité. De nos jours, ces livres reposent sur des étagères, couverts de poussière et si les gens les lisaient, ils riraient bien. Les dates, les temps, tout semblait tellement plausible. Mais rien n’est arrivé comme ils le déclaraient.

Ces interprétations ont vu le jour parce que leur(s) auteur(s) ont simplement observé le monde qui les entourait et ont essayé de faire « coller » leur propre compréhension des Écritures sur ces événements. Ce n’est de toute évidence pas la bonne méthode. Nous devons recevoir la révélation de ce que les Écritures disent réellement. Comme je l’ai déjà mentionné auparavant, ceci implique de voir les choses d’un point de vue hébraïque et non occidental.

Alliance

Prenez le symbolisme biblique et le langage des alliances. La Bible dans son intégralité est écrite en termes d’alliances. Les chrétiens parlent librement de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. Si vous n’avez jamais pris le temps d’étudier les alliances, je suis désolé car je n’ai pas la place ici de le faire en détail. Le meilleur conseille que je puisse vous donner est de voir les différents enseignements de Ian Clayton sur les alliances.

En bref, les alliances sont des contrats d’engagement et Dieu les a toujours utilisés pour interagir avec Son peuple. Dieu établit les alliances et les signe par le sang. Il a toujours rempli ses engagements. Le triste côté de l’histoire, c’est que la race humaine n’a jamais tenu ses engagements. Du moins jusqu’à ce que Jésus vienne et signe de son propre sang une nouvelle alliance avec Dieu. Cette nouvelle alliance est infaillible parce que Jésus ne peut pas faillir : Son sang est éternel. Nous recevons donc maintenant tous les avantages et toutes les promesses de Dieu grâce au sacrifice de Jésus.

L’Ancienne Alliance couvrait tout ce qui devait être fait pour être acceptable aux yeux de Dieu. Ce n’est plus le cas. Mais l’alliance reste la base des opérations de Dieu. Pour comprendre la Bible, nous devons comprendre le langage des alliances et comment Dieu l’utilise.

Révélation personnelle

Parce que Jésus est la Parole Vivante de Dieu, Il peut vous donner une révélation personnelle pour n’importe quel mot, verset ou passage des Écritures qu’Il a choisi. Il se peut que cette révélation soit complètement hors du contexte de ce qui a été originellement écrit mais cela peut toucher votre cœur et vous parler. Ce peut être une révélation qui vous concerne vous seul, pour votre situation ou circonstance et personne d’autre. Il est essentiel que vous ayez une compréhension générale appropriée des buts de Dieu. Ceci vous protégera de toute erreur, de manière à ce que si Dieu vous donne une révélation de cet acabit, vous ne dévierez pas complètement à un point ou un autre parce que vous avez imaginé quelque chose qui vous plaît.

Par exemple, si vous recevez ce que vous croyez être une révélation qui vous dit d’aller voler une personne dans votre rue, vous saurez que cela ne vient certainement pas de Dieu. Vous devez comprendre la nature et le caractère de Dieu, comment Il opère afin de ne pas « dérailler ». Il faut que vous acceptiez le fait que toutes les voix que vous entendez ne sont pas toutes de Dieu. Parfois, c’est notre âme qui parle, tout particulièrement si nous avons un désir profond pour quelque chose et notre âme peut nous convaincre que c’est bien Dieu qui parle ! Elle peut aussi nous convaincre que ce que nous faisons est juste alors que cela ne l’est pas. Jésus peut prendre Sa Parole et l’appliquer sur nous comme Il le désire. Il faut simplement être prudent et certain que cette révélation vienne bien de Lui.

Plan A

Mon but ici est de vous montrer à quel point nous devons comprendre le contexte des buts éternels de Dieu. Il ne change jamais de plan parce qu’Il n’a pas de plans B, C ou D.

Maintenant, il existe un enseignement qui déclare qu’Il a des plans de rechange. Vous l’avez entendu, vous avez peut-être été influencé par cet enseignement. Vous n’y avez peut-être pas vraiment pensé de cette manière. Cet enseignement était proéminent dans la ville où j’ai été élevé comme je l’ai déclaré précédemment. Cet enseignement divise les Écritures en blocs et périodes dans lesquels Dieu opère différemment. Il déclare que « ceci n’est pas pour maintenant » et nie la continuité des buts de Dieu de Genèse à Apocalypse. Si vous lisez ces deux livres, vous verrez que la plupart des symboles sont les mêmes. Ce qui est au début est aussi à la fin. C’est pourquoi il est si important de bien les comprendre.

1 + 1 = ?

Notre manière de penser occidentale est basée sur la logique linéaire grecque. Par exemple : 1 + 1 = 2.  Nous en comprenons le sens. Comment cela pourrait-il égaler quoi que ce soit d’autre ? La logique hébraïque ne voit pas les choses comme cela. Dans la logique hébraïque (que l’on appelle aussi « logique ouverte »), les compréhensions sont multiples et peuvent toutes êtres correctes même si elles semblent contradictoires pour la pensée occidentale. C’est comme cela que Dieu opère.  Donc dans la logique hébraïque, 1+1 peut donner 11. C’est la même proposition mais avec une manière différente d’aborder la réponse. Qui plus est, dans le contexte hébraïque, 11 est une réponse nettement plus plausible que 2.

Si vous n’arrivez pas à en voir le sens, abordez-le d’une autre manière. Il peut y avoir différents niveaux de vérité. Il y a ce qui est évident au premier abord mais il y a d’autres vérités en-dessous qui ne sont pas si évidentes. Le premier niveau de vérité peut être littéral : Joseph a reçu une déclaration stipulant que le peuple de Dieu passerait 430 années de servitude en Égypte avant d’être libéré. L’histoire prouve que c’est ce qui s’est passé. C’est simple et facile à comprendre. Mais cette déclaration peut avoir d’autres sens, tous aussi véridiques et valides.

Il peut y avoir différents accomplissements des paroles prophétiques dans les Écritures. Il y a souvent un accomplissement initial ou immédiat comme par exemple dans la vie de Jésus  mais il peut aussi y avoir un accomplissement progressif qui se  poursuit. Attention, ce n’est pas le cas pour toutes les prophéties, simplement pour certaines. On ne peut donc pas lire un texte, voir ce qui s’est passé et penser que tout a été réalisé et que c’est fini. Il peut arriver qu’il y ait une répétition, d’une autre manière.

Alors, qu’elle est le sens correct ? Qu’est-ce que Dieu veut que nous tirions d’un verset particulier ? En fait, nous n’avons pas toujours besoin de choisir une seule et simple réponse.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

46. Révélation et interprétation

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Lève-toi, resplendis, car voici ta lumière,
car sur toi s’est levée la gloire du Seigneur.
Voici que les ténèbres couvrent la terre
et une nuée sombre couvre les peuples,
mais, sur toi, l’Eternel se lèvera lui-même comme un soleil
et l’on verra sa gloire apparaître sur toi.
Des peuples marcheront à ta lumière,
et des rois à cette clarté qui s’est levée sur toi
(Ésaïe 60:1-3).

J’ai déclaré la dernière fois que nous devons étudier la manière dont nous comprenons les prophéties. On cite souvent le verset ci-dessus mais comment pouvons-nous être certains qu’il est correctement interprété?

Quand les ténèbres couvrent-elles la terre ? Cela ne peut-être qu’au sujet de la naissance de Jésus ? Il est venu comme la lumière dans les ténèbres du monde ! C’est certainement la manière dont les gens qui ont reconnu Jésus comme le Messie lorsqu’Il est venu sur terre auraient interprété ce verset.

Qu’en est-il de nos jours ? Ou de l’époque où Jésus va revenir ? Nous savons qu’un ébranlement qui ne cessera de croître doit venir (et a même sans doute commencé), un temps d’accroissement des ténèbres dans le monde où seul le royaume de Dieu va demeurer.

Il est essentiel que nous puissions comprendre les Écritures sous leur vrai jour.

Les traditions et doctrines religieuses vont être révélées pour ce qu’elles sont réellement et les esprits religieux ont horreur d’être montrés sous leur vrai jour. Il nous faut bien garder à l’esprit que les esprits Nephilim cherchent à régner et à contrôler les systèmes mondiaux sans que personne ne s’en aperçoive. Si nous les laissons faire, ils se débrouilleront toujours pour nous faire croire que les promesses de Dieu sont pour un autre endroit, une autre époque ou d’autres gens.

Toujours revenir au passé

J’ai été élevé dans ce genre d’atmosphère. Dans la ville de Cornouailles où j’habitais, il n’y avait pas une seule église qui pratiquait le baptême par immersion totale. Lorsque j’ai découvert dans la Bible que c’était la volonté de Dieu, j’ai dû parcourir une vingtaine de kilomètres pour trouver une église qui le faisait. Dans mon église à cette époque, personne n’avait jamais entendu parler non plus du baptême du Saint-Esprit. J’ai dû aller encore plus loin pour le recevoir.

Et pourtant, toutes les églises de ma ville attendaient avec impatience le retour de Jésus et tout ce que Dieu allait faire (ils pensaient que Jésus viendrait les chercher et qu’ils n’auraient pas à vivre la grande tribulation). Ils étaient passionnés par ce que Dieu avait fait dans le passé : envoyer Jésus pour nous sauver. Entre la première et la deuxième venue de Jésus, ils n’avaient rien à quoi « s’accrocher ». Ils s’attendaient à de constantes défaites et échecs (et c’est ce qui arrivait). Tout tournait autour du passé et de l’avenir, jamais autour du moment présent. Ils sauvaient des gens. Je les ai vus faire, enthousiastes et optimistes mais avec le temps leur enthousiasme a disparu, comme si le réservoir s’était vidé sans aucun espoir d’être rempli. Les esprits religieux adorent ce genre de situation et cherchent à les perpétuer pour toujours.

Information ou révélation

Les révélations ne viennent pas de l’étude des Écritures. Je le sais parce que j’ai étudié la Bible pendant très longtemps. Tant qu’il s’agissait de donner des informations au sujet de ce que disait la Bible, j’étais très fort. Je pouvais répondre à presque toutes les questions qui m’étaient posées.

Malheureusement, le royaume de Dieu n’entrait pas dans mon système de croyances. Lorsque Dieu a commencé à m’en parler, j’avais comme un message d’ordinateur dans ma tête « pas de configuration valide ». Les gens qui me connaissent bien savent que lorsque je crois en quelque chose, j’y suis profondément attaché. Mais, je suis tout aussi prêt à changer si Dieu me montre que ce que je crois est faux. Il a fallu que j’en arrive au point d’être prêt à tout abandonner si Dieu voulait bien me montrer la vérité. Cela a été dur et sera sans doute dur pour vous si vous êtes prêts à rechercher la vérité (la seule valable, celle de Dieu). Sachez que vous ne serez pas seul en ce domaine. J’ai dû abandonner des doctrines et des concepts auxquels je croyais dur comme fer. Si je vous déclare que je vis toujours dans ce processus, vous comprendrez alors à quel point je connais bien la difficulté de remettre en question les assises de nos croyances.

Si les révélations ne viennent pas de l’étude de la Bible, comment peut-on comprendre la vérité ? Cela vient par la méditation et les révélations du Saint-Esprit. Nous ne pouvons pas comprendre par le biais de ce qui se passe autour de nous, ça ne marche pas. En fait, nous n’avons pas besoin de nous adapter à ce que le monde croit, nous devons simplement comprendre les objectifs de Dieu. Nous devons passer du temps à méditer les versets de la Bible et la meilleure manière de les comprendre est de laisser les Écritures nous inspirer.

Un principe important et largement reconnu dans l’interprétation de la Bible est de toujours rechercher la première mention d’un mot ou d’une phrase. On peut voir ainsi comment les mots et les phrases sont utilisés dans les Écritures. Cela nous évite de tomber dans l’erreur.

Mentalités grecque et hébraïque

Pour avoir une bonne compréhension de tout cela, il faut aussi prendre en considération le contexte hébraïque des Écritures. En Europe, notre culture occidentale est un énorme problème pour comprendre la véritable signification des textes bibliques. Nous avons appris à voir les choses de manière complètement différente. Dans les prochains articles, je m’efforcerai d’expliquer comment voir les choses à partir d’un point de vue hébraïque.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)