108. Le plus grand scandale de cet âge

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott – 

Les nouvelles choses

Voici, les premières choses se sont accomplies,
Et je vous en annonce de nouvelles;
Avant qu’elles arrivent, je vous les prédis.

(Ésaïe 42:9, LS)

Réfléchissez à toutes les choses qui se sont déjà passées dans votre vie… et maintenant Dieu vous dit: « J’annonce de nouvelles choses ». Tout ce qui appartient au passé disparait. Les choses qui vous ont fait sentir sans valeur, coupable, honteux… tout cela est effacé grâce au pouvoir de la croix.

Les anciennes choses ne nous sont plus utiles, si elles ne l’ont jamais été. Dieu nous a annoncé un nouveau départ de relation avec Lui. Nous devons donc être conscients que les anciennes choses ont disparu, afin de pouvoir accepter les nouvelles que le pouvoir de la résurrection de Jésus a restaurées pour nous.

Nous sommes appelés à gouverner et régner en tant que fils de Dieu. Nous devons donc avoir une relation avec Dieu notre Père et apprendre à Le connaître, sinon nous allons opérer avec une mentalité d’orphelins. De plus, Dieu nous a créés à Son image donc si nous avons une image erronée de Lui, nous n’allons certainement pas opérer correctement. Si nous avons une image d’un Dieu en colère et désirant nous punir, c’est exactement comment nous allons opérer. Regardez bien autour de vous, le monde est en colère et cherche les punitions ou les revanches. Cela vient en grande partie de la manière dont l’Eglise a présenté Dieu et même si les gens ne croient pas en Lui, c’est l’image qu’ils En ont. C’est pour cela que Dieu veut Se révéler à nous et au monde entier, pour montrer qui Il est réellement.

Un scandale

Fin 2016, Dieu m’a déclaré :

“Mon fils, le plus grand scandale de cet âge va être dénoncé. Nombre n’y croiront pas mais la vérité sur qui Je suis (et donc qui vous êtes en tant que Mes fils) sera révélée. Les mensonges de la religion vont être exposés à la pure lumière de la vérité. Le grand JE SUIS va Se révéler comme l’amant de vos âmes et votre réalité va complètement changer. »

Donc tout ce que nous avons cru sur Dieu jusqu’à présent et la version de la réalité présentée par la religion dans l’église et le monde entier, vont être exposés par Dieu pour ce qu’ils sont : des mensonges. Une fois ces mensonges exposés, nous pourrons enfin voir la vérité sur qui est Dieu et qui nous sommes.

Le péché

Nous pouvons nous présenter devant Dieu et lui parler face à face.

Il ne s’est jamais caché de nous, c’est tout à fait l’inverse. Lorsqu’Adam et Eve ont cru Satan et que Dieu est venu les voir dans le jardin, Il n’a pas dit : « Qu’avez-vous fait ? » Il a dit : « Où êtes-vous ? » Ils se sont cachés parce qu’ils avaient honte de ce qu’ils avaient fait. Dieu désirait toujours une relation avec eux. C’est la stratégie de l’ennemi de nous pousser à toujours voir le mal que nous avons fait, si petit ou grand soit-il. Dieu ne cherche jamais cela.

En fait, le péché n’est pas comment nous nous sommes comportés ou ce que nous avons fait de mal. « Hamartia » est le mot le plus courant (174 fois) utilisé pour décrire le péché dans le Nouveau Testament. C’est un nom et pas un verbe, donc c’est plutôt « le péché » que « pécher », et ce n’est pas du tout au sujet de notre comportement. La religion s’intéresse principalement à ce que nous « faisons ou avons fait » comme si cela pouvait influencer l’amour de Dieu pour nous et la relation qu’Il désire avec nous. Quoi que nous ayons fait n’affecte en rien la manière dont Dieu nous voit et nous aime. C’est nous qui pensons comme cela, « …vos pensées ne sont pas mes pensées… » (Ésaïe 55:8).

L’arbre du bricolage

Le péché a ses conséquences. La traduction littérale de Romains 6:23 par Young donne :

« Le salaire du péché [est] la mort mais le don de Dieu [est] la vie durant tout cet âge en Jésus Christ notre Seigneur. »

Le péché n’a jamais eu besoin d’être puni mais confronté, pardonné et retiré. C’est ce que Jésus a réalisé par Sa mort et Sa résurrection. Il n’est pas vraiment venu pour confronter nos actions individuelles mais pour confronter le péché en tant que pouvoir à la racine même de notre situation. C’est-à-dire le péché d’Adam et Eve qui ont suivi le chemin du bricolage religieux de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, essayant de devenir comme Dieu mais par leurs propres efforts. Cela couvre la manière dont ils ont répondu à leur erreur, d’abord en refusant la responsabilité de leur choix et en accusant quelqu’un d’autre (Genèse 3:12-13), ensuite en ne faisant pas confiance à Dieu et ne Lui demandant pas comment réparer leur erreur.

C’est cela le péché que Jésus est venu retirer. Tout le reste n’est que la conséquence de ce péché.

Le serpent leur a déclaré : « … vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, décidant vous-mêmes ce qui est bien ou mal ». La vérité est qu’Adam et Eve avaient été créés à l’image de Dieu et qu’ils ont oublié qui ils étaient, leur réelle identité en Dieu. Dieu n’a jamais changé la manière dont Il nous voit, c’est Adam et Eve qui se sont soudain vus moindres que ce qu’ils étaient réellement. Dans cet aveuglement spirituel de leur propre identité et de Dieu, ils ont oublié qu’ils partageaient l’image de Dieu et y participaient par leur ressemblance.

C’est cet aveuglement qui a affecté tous les êtres humains par la suite. Nous passons notre temps à essayer de couvrir notre nudité avec des feuilles de figuier parce que nous avons cru au mensonge couvrant la manière dont Dieu nous voit. Nous n’arrivons pas à nous voir comme Dieu nous voit ou comment Il nous a originellement créés. La mort spirituelle dont nous avons héritée est fondamentalement la perte de notre identité et de notre relation avec Dieu.

Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. (1 Corinthiens 15:22, LS)

Lisez et relisez ce verset et méditer sur les deux « TOUS ». TOUS ont hérité de l’aveuglement et de la mort spirituelle d’Adam et TOUS ont partagé la mort spirituelle de leur âme engendrée par cet aveuglement. Mais TOUS partagent la victoire sur la croix et la vie par la résurrection de Jésus.

L’amour

Lorsque nous nous présentons en la présence de Dieu et Lui parlons en tête-à-tête (ou plutôt esprit-à-esprit), c’est-à-dire que nous nous engageons avec Lui, nous verrons qui Il est réellement. Dieu est amour (1 Jean 4:7) et tout ce qu’il fait est par amour. Réfléchissez bien à cela puis comparez avec l’image que la religion donne de Dieu. Bien souvent, les non-croyants que j’ai déjà cités semblent OK avec Jésus mais ne sont pas certains de Dieu. Jésus est venu pour présenter la vérité sur qui Dieu et Lui-même sont réellement. Ce n’est pas un schizophrène avec un dédoublement de personnalité ! Père, Fils et Saint-Esprit forment une unité complète, parfaite et harmonieuse. Si vous avez vu Jésus, vous avez vu le Père.

Articles récents

107. Qui est notre véritable Dieu ?
106. Le jugement dernier
105. Réalignement
104. Revêtus de la gloire de Dieu
103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses

Article original en anglais

100. Des temps de rafraîchissement

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Saints et sans reproche

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, car il nous a comblés de toute bénédiction de l’Esprit dans le monde céleste en raison de notre union avec Christ. En lui, bien avant de poser les fondations du monde, il nous avait choisis pour que nous soyons saints et sans reproche devant lui. Puisqu’il nous a aimés… (Éphésiens 1:3-4).

Dieu a comblé l’humanité de ses bénédictions avant le commencement du monde, afin que nous puissions réaliser les plans immuables qu’Il a pour nous. Il avait un plan bien avant que les choses ne tournent mal, pour s’assurer que Ses intentions originelles soient bien appliquées. Il a toujours su que nous nous présenterions devant Lui saints et sans reproche, dans une « innocence irréprochable ».

Pour être sans reproche, il faut que nous n’ayons jamais fait quoi que ce soit de mal. Est-ce bien comme cela que nous nous voyons ?

Notre perspective n’est-elle pas plutôt celle de notre histoire personnelle : toutes les choses que nous avons faites dont nous avons honte ou dont nous nous sentons coupable, tout ce qui ne correspond pas vraiment à ce que Dieu voulait que nous fassions ?

Je ne crois pas que ce soit le cas !

The Mirror Bible a une excellente traduction : Dieu nous a trouvés en Christ avant de nous perdre en Adam. N’est-ce pas une déclaration magnifique ? Dieu avait déjà prévu la restauration de toutes choses, avant même que nous nous « égarions ». Il avait déjà établi un plan où nous pourrions nous présenter saints et sans reproche devant Lui, face à face, dans une « innocence irréprochable ».

Il nous a destinés d’avance à être ses enfants qu’il voulait adopter par Jésus-Christ. Voilà ce que, dans sa bonté, il a voulu pour nous afin que nous célébrions la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son Fils bien-aimé. (Éphésiens 1:5-6).

S’il doit y avoir une restauration et que Dieu en est l’Architecte originel, alors de toute évidence cette restauration arrivera selon Son plan originel. Il a un rêve en Lui et Il fera tout pour le voir se réaliser. N’est-ce pas quelque chose que nous devrions célébrer ?

Et c’est par Sa grâce, Son pouvoir divin d’habilitation, que cela va arriver.

Ce plan, il l’a fixé d’avance, dans sa bonté, en Christ, pour conduire les temps vers l’accomplissement. Selon ce plan, tout ce qui est au ciel et tout ce qui est sur la terre doit être harmonieusement réuni en Christ. Et c’est aussi en Christ qu’il nous a accordé notre part d’héritage conformément à ce qu’avait fixé celui qui met en œuvre toutes choses, selon l’intention qui inspire sa décision. (Éphésiens 1:9-11)

La restauration a commencé et nous pouvons la voir se dérouler. Ce n’est pas quelque chose qui va arriver dans l’avenir, c’est un processus qui a déjà démarré. En tant que fils en constante croissance spirituelle, nous avons un rôle à jouer dans ce processus où convergent le passé, le présent et l’avenir. Si tout sur terre et tout dans les cieux est réconcilié, que la réconciliation est la restauration des relations et que nous avons le ministère de la réconciliation, pouvons-nous enfin voir le rôle que nous avons à jouer dans tout cela ?

Repentez-vous et convertissez-vous

Le jour de la Pentecôte, avant de parler du rétablissement de toutes choses (ou de la restauration de l’univers entier selon la Bible du Semeur), Pierre déclare :

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, (Actes 3:19-20, LS).

En fait, Pierre a déjà commencé à parler de la restauration. Se repentir n’a rien à voir avec le fait de demander sincèrement pardon à Dieu d’avoir fait quelque chose de mal et d’attendre qu’Il réponde à cela. Il s’agit en fait de comprendre la perspective de Dieu sur notre situation et d’accepter comment Il nous voit. Nous avons vu quelle est la perspective de Dieu : Il nous voit dans une « innocence irréprochable ».

Se convertir signifie revenir à notre identité et but originels. Le péché est en fait la perte de cette identité, le fait que nous avons perdu de vue l’image originelle de Dieu en nous. Une perte qui nous a poussés à adopter des comportements aux conséquences néfastes pour nous et les autres. Cette perte d’identité a été non seulement balayée mais effacée à la croix et toutes les accusations de l’ennemi y ont été clouées.

Respirer à nouveau

« Les temps de rafraîchissement » (Actes 3:20) sont la traduction du mot grec « anapsyxis » signifiant un espace où l’on peut respirer, où l’on peut reprendre son souffle et respirer facilement de nouveau (1).

Dieu lui insuffla le souffle de vie dans les narines et l’homme devint un être vivant. (Genèse 2:7)

La promesse des « temps de rafraîchissement » comprend le désir de Dieu d’insuffler de nouveau en nous  Son souffle de vie :

… il souffla sur eux et continua : Recevez l’Esprit Saint. (Jean 20:22)

Après Sa résurrection, Jésus a soufflé sur Ses disciples, de Son visage vers le leur et le souffle de vie rafraîchissant de Dieu leur a été transmis. En Sa présence, nous sommes continuellement rafraîchis et nous n’aurons plus jamais besoin d’essayer une autre source.

De plus, comme Bill Johnson l’a déclaré : “Chaque fois que Dieu restaure quelque chose, le résultat est supérieur à ce qu’il était avant.(2) Recevoir notre statut d’être vivant restauré est un signe précurseur pour mûrir, croître spirituellement et devenir les êtres divins, les fils de Dieu, qu’Il a toujours eu l’intention que nous soyons. Il ne désire pas simplement restaurer l’humanité telle qu’elle était sur terre à l’époque d’Adam et Eve mais telle que nous avons toujours été dans son cœur, là où il n’y a ni temps ni espace.

Présence

Que le Dieu de paix vous rende lui-même entièrement saints et qu’il vous garde parfaitement esprit, âme et corps pour que vous soyez irréprochables lors de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. (1 Thessaloniciens 5:23)

« Lors de la venue de » est la traduction de « parousia » qui en fait signifie «  en la présence de ». Si vous attendez d’être entièrement saints et irréprochables dans l’avenir, lorsque Jésus va revenir, vous allez sans aucun doute rater tout ce qui peut vous arriver maintenant. Mais lorsque vous lisez ce verset avec la traduction correcte de « … en la présence de notre Seigneur Jésus-Christ » qui nous rafraîchit en insufflant Son souffle de vie en nous et nous restaure petit-à-petit, alors vous pouvez en faire l’expérience ici et maintenant. Parce que…

… vous avez été lavés, vous avez été purifiés du péché, vous en avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu. (1 Cor 6:11, mot en gras par l’auteur).

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

(1) Clarke’s Commentary on the Bible, via biblehub.com (en anglais)
(2) Hosting The Presence: Unveiling Heaven’s Agenda (Bill Johnson; Destiny Image, 2012, en anglais). [Accueillir sa présence: Dévoiler les priorités du Ciel, format Kindle uniquement en français].

77. La chute de Lucifer, l’ange porteur de lumière

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Nous avons vu précédemment que quelque chose de catastrophique était arrivé entre les deux premiers versets de Genèse. Satan a chuté !

Lorsque Dieu a créé la terre, telle qu’elle est maintenant, Il l’a retirée de l’endroit où elle était et l’a placée dans une « capsule de temps et d’espace ». Dieu a déclaré « que la lumière soit » avant de créer le soleil, la lune et les étoiles. Il a fait cela parce qu’Il est lumière et que cette lumière est créatrice. Il y a deux vitesses de lumière : celle des lieux célestes et celle qui opère dans l’atmosphère de la terre. Il est intéressant de noter que cette dernière ralentit, ce qui est maintenant suggéré par des scientifiques.

Cependant, au commencement, elles suivaient la même allure. A la suite du péché originel, la vitesse de la lumière a commencé à ralentir donc le temps passait plus rapidement avant (j’espère que vous me suivez). C’est pour cela que la terre semble n’avoir que 10 000 ans dans la Bible alors qu’elle en a plus de 14 milliards selon les scientifiques. A l’époque le temps était différent, plus « élastique ».

Il y a un passage dans la Bible qui parle de cette période. Voyons 2 Pierre :

Mais il y a un fait que ces gens oublient délibérément : c’est que Dieu, par sa parole, a créé autrefois le ciel et la terre. Il a séparé la terre des eaux et il l’a rassemblée du milieu des eaux. De la même manière, Dieu a détruit le monde d’alors par les eaux du déluge. (2 Pierre 3:5-6)

Il ne s’agit pas ici du déluge de Noé. Ce verset parle de la destruction originelle de la terre après la chute de Satan. La terre a été inondée à cette époque par le premier déluge. C’est pour cela que dans Genèse 1:2, nous pouvons lire que l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux.

Origine de la chute de Satan 

C’était un chérubin protecteur. L’un des anges qui couvrent le trône et qui crient « saint, saint, saint ». Lorsqu’il criait « saint », il exprimait son émerveillement en recevant de Dieu la révélation de Ses buts.

Un jour, Dieu a révélé son intention d’utiliser un Être Humain, doté d’un ADN, afin d’opérer sur terre avec Son ADN. Dieu a aussi révélé que ce serait Ses fils porteurs de Son ADN qui hériteraient de la terre et des cieux, pas les anges ou les fils de gloire.

Cette fois-ci, au lieu de crier « saint », quelque chose a soudainement commencé à prendre forme dans le cœur de Satan. Il s’est rebellé et a déclaré dans son cœur : « C’est ce que je désire ! ». A cette époque, Satan avait une forme reptilienne et il était couvert de pierres. On l’appelait Lucifer, l’ange porteur de lumière. Il avait reçu la responsabilité de diriger les louanges dans les cieux.

Les pierres dont il était couvert reflétaient la lumière de la gloire de Dieu. Il avait aussi reçu la responsabilité de former l’Être Humain afin qu’il atteigne la plénitude divine.

La chute de Satan est relatée dans Ézéchiel 28 :

Fils d’homme, prononce une complainte contre le roi de Tyr. Dis-lui : «Ainsi te parle le Seigneur, l’Eternel : Par ta grande sagesse et ta beauté parfaite, tu étais un modèle de perfection. Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu. Tu étais recouvert de pierres très précieuses de toutes sortes : rubis, topaze et diamant, chrysolithe et onyx, jaspe, saphir, escarboucle, émeraude. Tes tambourins, tes fifres étaient d’or ouvragé, ils furent préparés le jour même où tu fus créé. (Ézéchiel 28:12-13).

Le jardin de Dieu, l’Eden, était connecté à la terre. Nous pouvons lire dans Genèse que Dieu avait un jardin en Eden et qu’Il planta un jardin pour Adam à l’est d’Eden. Il y avait donc deux jardins et à cette époque, les cieux et la terre étaient intersectés. Le jardin de Dieu était là où Il se promenait et Adam y avait accès. C’était là que se trouvait l’Arbre de Vie.

Nous découvrons aussi toutes les pierres précieuses que portait Lucifer. Il avait 9 pierres alors que l’Être Humain en avait 12 comme on peut le voir dans la description du pectoral du Grand Prêtre, correspondant aux 12 tribus d’Israël. La Nouvelle Jérusalem a 12 fondements et l’Arbre de Vie a 12 fruits. Le chiffre 12 représente un gouvernement et Adam avait reçu la responsabilité du gouvernement divin sur terre.

[La numérologie biblique est vraiment intéressante : si vous les recherchez, vous trouverez partout les chiffres 3, 7, 10, 12 et 40. Malheureusement, je ne peux pas trop m’étendre sur ce sujet cette fois-ci.]

On peut ensuite lire :

Je t’avais nommé comme le Chérubin protecteur oint. Tu avais accès à la montagne sainte de Dieu. Tu te promenais au milieu de ces pierres aux feux étincelants. Tu étais parfait dans toute ta conduite depuis le jour où tu as été créé, jusqu’à ce que le mal soit trouvé en toi. Ton commerce prospère t’a entraîné à la violence qui a rempli ton cœur et tu as péché. Je t’ai chassé de ma montagne comme un quelconque pécheur. Je t’ai détruit, toi le Chérubin protecteur et je t’ai expulsé du milieu de ces pierres aux feux étincelants. (Ézéchiel 28:14-16, New American Standard Bible)

Les cieux se trouvent donc sur une montagne : « la montagne sacrée de Dieu » (verset 14). La structure entière des cieux est une montagne avec un plateau au sommet. Sur la montagne, il y a un trône d’où coule une rivière de feu, comme la lave coule d’un volcan en éruption. Dans ce feu, il y a des pierres qui opèrent, ce sont les pierres de révélation. J’ai été sur cette montagne et j’ai marché sur ces pierres. Je vous expliquerai une autre fois ce que sont ces pierres. Elles représentent ce que Lucifer devait faire pour mener Adam à la plénitude divine.

Malheureusement, il a été déloyal et tout a été révélé parce qu’il était le Chérubin protecteur oint ayant reçu une révélation de Dieu. Le texte parle du commerce de Lucifer et de la violence qui a rempli son cœur.

Nous avons déjà parlé des échanges et des marchés d’échange. Lucifer a reçu une information, la révélation de ce que Dieu allait faire. Il a échangé cette information avec d’autres anges, expliquant que l’Être Humain allait hériter des cieux, pas les anges. Ces derniers devant être « des esprits au service de Dieu, qui sont envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui vont hériter le salut » (Hébreux 1:14). Tous les anges ont été créés pour nous servir et cela devenait d’un seul coup évident. Lorsque Lucifer a découvert cette révélation, il a approché les anges avec cette information et un tiers d’entre eux ont décidé de recevoir cette information et d’y répondre, en essayant de déposséder l’Être Humain du gouvernement des cieux. Et Lucifer est devenu Satan.

Tomber du ciel comme un éclair

Jésus déclare que Satan est tombé des cieux comme un éclair. Résultat, Satan ne peut plus venir dans les cieux mais seulement dans certaines parties des lieux célestes. Il n’a plus accès à la Rivière de Vie ou aux pierres de feu ou quoi que ce soit qui se trouve dans ces parties des lieux célestes.

Avant de chuter, nous pouvons lire : « … une bataille s’engagea dans le ciel : Michel et ses anges combattirent contre le dragon et celui-ci les combattit avec ses anges ; mais le dragon ne remporta pas la victoire et lui et ses anges ne purent maintenir leur position au ciel. Il fut précipité, le grand dragon, le Serpent ancien, qu’on appelle le diable et Satan, celui qui égare le monde entier. Il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui. (Apocalypse 12:7-9)

Comme vous pouvez le voir, l’origine du mot dragon vient de la Bible, c’est une description de Satan. Un tiers des anges, ce qui représente un nombre important, a accepté l’échange que leur offrait Satan et ils ont tous chuté avec lui.

Comme je l’ai déjà mentionné, il s’agit de la création originelle. Les activités de Satan sur terre ont mené au jugement de Dieu qui a envoyé un premier déluge, rendant la terre « chaotique et vide », la recouvrant d’eau sur laquelle l’Esprit de Dieu planait (Genèse 1:2). Avec la seconde création, la rébellion d’Adam (son échange) a donné à Satan un nouvel accès aux cieux et à d’autres parties des lieux célestes qui lui étaient fermées depuis sa chute.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

74. Un héritage sur terre et dans les cieux

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

En effet, là où il y a alliance, il est nécessaire que la mort de celui qui conclut l’alliance soit produite. (Hébreux 9:16)

Pour recevoir un héritage, il faut que quelqu’un meurt et nous lègue quelque chose dans son testament. Jésus, notre frère ainé, est mort pour nous. Il a reçu le jugement pour que nous puissions recevoir la bénédiction : un héritage éternel.

En hébreux, nachalah signifie héritage, possession de biens ou patrimoine. Il est utilisé 273 fois dans l’Ancien Testament et dans 183 de ces occasions, il s’agit d’un terrain donné en cadeau.

Le mot yarash veut dire saisir, déposséder, prendre possession ou hériter. On le trouve 255 fois dans L’Ancien Testament et dans 210 de ces occasions, il est lié à une opération militaire.

La génération Josué

Nous recevons notre héritage par grâce, c’est un cadeau mais pour le recevoir, nous devons en prendre possession. Il peut y avoir une énorme différence entre ce que Dieu désire nous donner et ce que nous sommes prêts à recevoir ou prendre possession.

Dieu désire que nous recevions notre héritage et notre destinée éternelle. Tout comme Josué a mené le peuple de Dieu à prendre possession de son héritage, nous sommes appelés à être la génération Josué qui va mener les gens à recevoir l’héritage que Dieu leur a réservé.

Quel est notre héritage ?

  • La vie éternelle, dès maintenant et pas seulement après notre mort.
  • La rédemption, notre rachat d’état d’esclave pour retrouver notre liberté.
  • Notre réconciliation avec Dieu et notre retour vers Lui, pour retrouver notre relation familiale.
  • Notre destinée, notre but et le « manteau » de Jésus (Son autorité) qu’Il nous a laissé et que nous devons reprendre.

Jésus a tout hérité du Père et Il nous a légué le droit de recevoir notre héritage familial :

« Tout ce que le Père possède m’appartient à moi aussi ; voilà pourquoi je vous dis qu’il puisera dans ce qui est à moi et vous l’annoncera. » (Jean 16:15)

Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. (Jean 1:12)

L’Esprit Saint lui-même témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et donc cohéritiers de Christ. (Romains 8:16-17)

Nous sommes destinés à recevoir une partie de tout ce qui appartient à Dieu (absolument tout ce qu’Il a), à condition d’y croire. Dieu n’est pas pingre, Il veut que nous recevions tout ce qu’Il a pour nous. Mais Il désire que nous sachions ce qui nous appartient.

Car c’est en lui (Jésus) que Dieu a dit « oui » à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons « oui », « amen », pour que la gloire revienne à Dieu. (2 Corinthiens 1:20)

Si vous lui appartenez, vous êtes la descendance d’Abraham et donc, aussi, les héritiers des biens que Dieu a promis à Abraham. (Galates 3:29).

Seuls les fils reçoivent un héritage, pas les esclaves ni les orphelins.

Ainsi donc, tu n’es plus esclave, mais fils ou fille et, puisque tu es fils ou fille, tu es héritier des biens promis, grâce à Dieu. (Galates 4:7)

Un héritage sur terre et un dans les cieux

Nous n’avons pas seulement un héritage sur terre, nous en avons aussi un dans les cieux. Nous héritons de Sa véritable nature, de Sa personnalité et de Son autorité :

Ainsi, nous bénéficions des dons infiniment précieux que Dieu nous avait promis. Il a voulu, par ces dons, vous rendre conformes au caractère de Dieu. (2 Pierre 1:4)

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ car il nous a comblés de toute bénédiction de l’Esprit dans le monde céleste en raison de notre union avec Christ… Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités les uns et les autres et nous a fait siéger les uns et les autres dans le monde céleste. (Éphésiens 1:3, 2:6)

Alors Jésus s’approcha d’eux et leur parla ainsi : J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre : allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici : je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28:18-20)

En Jean, chapitres 13 à 17, Jésus parle longuement de notre héritage, de Sa relation avec le Père et de la relation qu’Il veut que nous ayons avec Lui.

Le commencement et la fin

Pour comprendre notre héritage, il nous faut étudier le commencement (Genèse) pour voir qu’elles étaient les intentions de Dieu à notre égard. Il nous faut aussi étudier la fin (Apocalypse) pour voir comment Ses intentions ont été remplies. Quand nous le faisons, nous pouvons voire nombre de parallèles entre le commencement et la fin.

Nous sommes entre les deux et Dieu désire que nous jouions notre part pour arriver à la fin. Tout ceci couvre la restauration. Dieu désire nous voir restaurer tout ce qu’Il avait originellement prévu dans le jardin, afin de trouver l’accomplissement final de tout dans le jardin éternel de Dieu.

Nous avons été créés à son image, pour gouverner (Genèse 1:26-28).

L’Eternel Dieu façonna l’homme avec de la poussière du sol, il lui insuffla dans les narines le souffle de vie et l’homme devint un être vivant. L’Eternel Dieu planta un jardin vers l’Orient : l’Eden, le Pays des délices. Il y plaça l’homme qu’il avait façonné… Du pays d’Eden sortait un fleuve qui arrosait le jardin. De là, il se divisait en quatre bras. (Genèse 2:7-10)

Deux royaumes entrecroisés

Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu… Or, je t’avais placé, avec un chérubin protecteur qui était oint, sur la montagne sainte de Dieu ; c’est là que tu étais, te promenant au milieu de ces pierres aux feux étincelants. (Ézéchiel 28:13-14)

L’Eden se trouve sur la montagne sacrée de Dieu. Le jardin terrestre et le jardin céleste étaient intersectés. Cette intersection est aussi celle de notre héritage physique et de notre héritage spirituel. Adam et Eve en ont été exclus à cause du péché mais Jésus a ré-ouvert l’accès à l’arbre de vie. Le jardin de notre cœur est intersecté avec celui de Dieu et nous pouvons, de nouveau, marcher avec Lui dans le jardin.

La fin rejoint le commencement, Dieu marche avec les êtres humains :

Puis je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’existait plus. Et j’entendis une forte voix, venant du trône, qui disait : Voici la Tente de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux ; ils seront ses peuples et lui, Dieu avec eux, sera leur Dieu. (Apocalypse 21:1,3)

Finalement, l’ange me montra le fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de l’avenue de la ville, entre deux bras du fleuve, se trouve l’arbre de vie. Il n’y aura plus jamais de nuit. On n’aura donc plus besoin ni de la lumière d’une lampe, ni de celle du soleil, car le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière. Et ils régneront éternellement. (Apocalypse 22:1-2, 5)

A la fin, nous ferons ce que Dieu nous avait demandé de faire au commencement : appliquer Son règne sur la création. Et Jésus ne reviendra que lorsque tout aura été restauré conformément à sa condition originelle.

… il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes. (Actes 3:20-21)

Voici notre héritage :

  • Être l’image de Dieu sur terre comme nous le sommes au ciel
  • Être bénis (habilités à prospérer)
  • Porter des fruits, nous multiplier et remplir la terre
  • Soumettre ou dominer, posséder et gouverner
  • Avoir une relation avec Dieu sur terre et dans les cieux
  • Vivre dans les cieux et sur terre simultanément, comme Adam le faisait et comme Jésus l’a fait.

La loi de la première mention

Il est très important de voir comment notre héritage est introduit pour la première fois dans la Bible car la première mention détermine comment interpréter ce mot dans toutes les Écritures.

« Je suis le Dieu de Béthel où tu as répandu de l’huile sur une pierre dressée en stèle et où tu m’as fait un vœu. Maintenant, lève-toi, quitte ce pays et retourne dans ton pays natal. » Rachel et Léa lui répondirent : Avons-nous encore quelque chose ou un héritage, chez notre père ? (Genèse 31:13-14)

Posons cette même question : avons-nous encore quelque chose ou un héritage chez notre Père ? Si oui, où se trouve-t-il ? Le mot Béthel signifie « la maison de Dieu ». Quel est donc notre pays natal où nous devons retourner ?

Notre héritage de l’alliance remonte jusqu’à Adam et l’alliance avec Abraham est ce qui nous connecte à notre héritage : « Toutes les familles de la terre seront bénies à travers toi ». (Genèse 12:1-3)

Dieu est apparu à Abraham à Béthel (Genèse 12:7-8). Plus tard, lorsque Jacob, son petit-fils, vint à Béthel, c’est là qu’il a vu une sorte d’escalier entre la terre et le ciel où les anges de Dieu montaient et descendaient. Il s’est écrié : « Ce lieu est redoutable ! Ce ne peut être que le sanctuaire de Dieu. C’est ici la porte du ciel.» (Genèse 28:10-17)

Notre relation avec Dieu nous permet de revenir à un endroit où les cieux sont ouverts et où nous devenons une porte du ciel et une maison/un sanctuaire de Dieu.

« Tu es mon fils bien-aimé »

Pour le monde dans lequel Il est venu, Jésus était illégitime. Selon la culture juive, il n’avait aucun droit d’hériter quoi que ce soit. Mais Dieu avait quelque chose de très différent en tête :

Au moment où il sortait de l’eau, il vit le ciel se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Une voix retentit alors du ciel : Tu es mon Fils bien-aimé, tu fais toute ma joie. (Marc 1:10-11)

Dieu désire vous légitimer et vous reconnaître comme Son enfant.

Nous sommes sous un ciel ouvert.
Dieu notre Père se tient sur le seuil entre la terre et les cieux. Il déclare des paroles d’affirmation, d’encouragement et de légitimation sur vous.
Recevez ces paroles dans votre esprit comme celles de Dieu :

Je déclare que tu es mon fils bien-aimé et que tu fais toute ma joie.
Je t’appelle Mon enfant. Je suis ton Père. Tu m’appartiens et je t’appartiens.
Je te légitime comme mon enfant.
J’appelle ta destinée éternelle.

Que ton esprit m’écoute !
Ecoute avec ton esprit les paroles que Moi, ton Père, je te déclare.

L’esprit de ton Père témoigne dans ton esprit et déclare que tu es Mon fils..
Je béni ton esprit avec la mentalité et l’esprit de filiation
Je te béni comme Mon enfant, avec une identité au plus profond de ton cœur, aimé en toute sécurité dans Ma famille.
Je te béni avec l’assurance définitive que j’ai pour toi un avenir plein d’espérance.
J’ai inscrit avec amour tous tes jours dans Mon livre, pour ton meilleur intérêt et Ma gloire suprême.

Je te béni avec la certitude que je sais ce dont tu as besoin et que J’ai toutes les ressources de l’univers pour répondre à ces besoins.

Ecoute avec ton esprit les paroles que J’ai pour toi.

Mon esprit témoigne dans ton esprit et déclare que tu es Mon fils.
Je béni tes oreilles afin qu’elles entendent le témoignage de l’Esprit de Dieu,
l’Esprit de la connaissance, de la sagesse et de la compréhension,
l’Esprit de conseil, de pouvoir et de respect de Dieu.

Je te béni en t’accordant à ma fréquence,
avec des yeux pour voir et des oreilles pour entendre
et une intelligence pour comprendre selon l’Esprit.

Je te béni afin d’être dirigé par l’abondance de Mon Esprit de vérité,
afin de voir les choses comme je les vois dans les lieux célestes.

Je te béni avec la certitude que tu es, avec ton frère Jésus,
un héritier de tous Mes trésors.

Je te béni avec l’assurance que tu ne manqueras de rien,
Spirituellement, émotionnellement, mentalement, physiquement et pratiquement.

Je te béni avec la certitude que je désire que tu reçoives Ma bénédiction et Ma gloire ainsi que ton droit de naissance.
Je te béni avec le désir d’aller de l’avant pour voir la gloire que je vais révéler.

Je te béni avec un cœur qui ne se rebelle pas et qui ne craint pas
les opportunités que Je place devant toi chaque jour.
Je te béni d’un désir de voir les manifestations de Ma gloire en toi et au travers de toi, jour après jour.

Je déclare que tu n’es plus ni un esclave ni un orphelin ni une victime.
Je déclare que tu M’appartiens et que Je t’appartiens.
Je suis ton héritage et tu es le Mien.

Je déclare que Je suis ton Père et que tu es Mon fils.
Je te donne accès à ton foyer céleste.
Je te donne accès à la rivière et l’arbre de vie.

Je te demande de devenir une porte entre les cieux et la terre.

Tu es mon enfant
et je t’appelle à démontrer sur terre que tu es un fils mûr.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

61. Échanger (1) : Information contre Élévation

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

L’illusion dans laquelle nous vivons

Il nous est difficile de porter un jugement sur nous-même. Nous sommes habitués à nos modes de penser et nos manières de satisfaire nos propres besoins. Dieu désire aller plus loin, en nous révélant et jugeant les pensées et les intentions de notre cœur. Il nous montre les réalités de nos motifs par la révélation de Sa parole et de Son esprit.

Sonde-moi, ô Dieu, pénètre mon cœur, examine-moi et pénètre les pensées qui me bouleversent ! Considère si je suis le chemin du mal et dirige-moi sur la voie prescrite depuis toujours ! (Psaume 139:23-24).

La différence entre la manière dont nous nous voyons et la manière dont Dieu nous voit représente l’illusion dans laquelle nous vivons.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal

Dans notre vie, nos décisions et expériences passées, ainsi que celles de nos ancêtres, donnent forme à nos motifs. Nous avons dans notre cœur un historique des décisions prises par les ancêtres de toutes nos générations passées, dans notre lignée familiale par le sang. Nous risquons fortement d’avoir été programmés par les courants d’iniquité de nos ancêtres qui engendrent dans notre cœur nos propres courants.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal est la voie et la source de tout ce qui concerne notre ego. Les racines viennent de l’échange de Satan lorsqu’il a déclaré : « Je monterai au sommet, je serai semblable au Très-Haut » (Ésaïe 14:14). Nous suivons la voie de nos échanges lorsque nous décidons de satisfaire nos propres besoins par nous-mêmes. Le fruit de cet arbre est toujours superbe à l’extérieur mais à l’intérieur, c’est la mort pour nous tous. Si nous pouvions voir sous sa peau rutilante, nous découvririons la pourriture et le poison que ce fruit contient et nous ne sombrerions jamais dans les mensonges séduisants de Satan.

Échanger c’est troquer. C’est une opération basée sur les désirs de notre cœur, malheureusement corrompu par le péché depuis Adam. Tous les échanges condamnables sont enracinés dans le désir au plus profond de notre cœur de devenir comme Dieu. Satan a été le premier à faire cet échange négatif, avant le début du monde. Le premier échange négatif sur terre a été réalisé entre Satan et Adam et Eve. Il leur a offert quelque chose et ils lui ont donné autre chose en échange.

Le chérubin protecteur

Sur l’arche de l’alliance, il y a deux chérubins, leurs ailes sont grandes ouvertes pour couvrir la révélation venant de la présence de Dieu. Lorsqu’ils déplacent leurs ailes, la lumière de cette révélation vient illuminer les pierres qui couvrent leur corps et elle est ensuite reflétée dans l’ordre créé.

Lucifer (l’un des chérubins protecteurs devenu Satan) s’est procuré la révélation du plan et des buts de Dieu. Il a découvert que la destinée future de l’univers ne lui serait pas soumise, à lui et aux anges mais qu’elle serait donnée aux hommes.  Il a échangé cette révélation pour mener un tiers des anges à se rebeller avec lui car il désirait empêcher Dieu de réaliser Son plan (voir Ezéchiel 28). Il a échangé cette révélation pour une future position.

Adam et Eve

Une fois Lucifer banni des cieux, il lui est devenu impossible de voir les plans de Dieu. Mais, parce qu’il connaissait le plan de Dieu pour les êtres humains, dès qu’Adam et Eve ont été créés, ils sont devenus son objectif principal.

Lucifer est venu les voir dans le jardin (Genèse 3:1-7) et il a commencé à entortiller les paroles de Dieu, créant un doute dans leur cœur sur ce que Dieu avait déclaré. Adam était là, juste à côté d’Eve durant toute la conversation. Eve a commencé à répondre en ajoutant quelque chose de son cru : « … ou y toucher… » car Dieu ne l’avait jamais mentionné. Lucifer en a profité pour mentir purement et simplement en déclarant : « Mais pas du tout! Vous ne mourrez pas! » Il leur a offert une nouvelle voie impie, émanant d’une sagesse corrompue, de remplir leur destinée sans Dieu : « … vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, décidant vous-mêmes ce qui est bien ou mal. »

A partir du moment où ils ont accepté cette offre, Adam et Eve ont commencé à suivre leur propre voie pour leur provision, cousant des feuilles de figuier pour s’en couvrir. Depuis lors, les êtres humains n’ont cessé de se couvrir de leurs propres efforts religieux.

Humanisme

L’échange d’informations pour obtenir une élévation où vous avez la connaissance et pouvez être comme Dieu, est la source de tout humanisme (élévation des capacités humaines) et rationalisme (élévation du raisonnement humain).

Satisfaire nos besoins

Dieu a placé en nous le besoin d’être accepté et aimé : un besoin d’affection, de valeur et d’estime de soi, un besoin d’être approuvé et de se sentir important, de recevoir une affirmation, un besoin d’identité et de but, de sécurité, sûreté et provision.  Il a toujours eu l’intention de satisfaire tous ces besoins par Lui-même, au travers de notre relation avec Lui. Toute tentative de notre part de puiser à une autre source ou d’essayer une autre voie engendre un échange sur des marchés démoniaques : offrir quelque chose en échange d’une réponse à un besoin.

On ne peut rien espérer de bon en suivant cette voie. Tous les chemins suivant la connaissance du bien et du mal ne mènent qu’à la mort, même ceux qui semblent « bons ». Ils substituent tous le bonheur à la joie, la satisfaction à la plénitude, les loisirs à la paix, les bonnes causes à la destinée. Ces choses peuvent sembler tout à fait attirantes, elles peuvent nous donner une grande satisfaction mais sur ce chemin, elles mènent toutes à la mort.

Les marchés démoniaques sont des substituts à la provision de Dieu. Ils offrent un autel de sacrifice pervers. Nous pouvons avoir en nous des courants générationnels qui nous poussent à échanger sur ces marchés et des esprits familiers qui les activent et les opèrent.  Ils ont tous des conditions, attachées à chaque échange, qui nous asservissent au péché et à la mort.

Lorsque nous suivons le chemin de la connaissance du bien et du mal, nous choisissons un raccourci pour notre propre satisfaction, le succès, l’argent, les positions, l’influence ou le pouvoir. Lorsque nous tirons notre identité de nos performances, notre ministère ou notre travail, nous négocions sur ces marchés démoniaques.

En effet, tout ce qui fait partie du monde : les mauvais désirs qui animent l’homme livré à lui-même, la soif de posséder ce qui attire les regards et l’orgueil qu’inspirent les biens matériels, tout cela ne vient pas du Père mais du monde (1 Jean 2:16).

La tentation de Jésus

La tentation de Jésus par Satan dans le Désert est un parfait exemple de la manière dont le diable nous attire dans ce piège (Matthieu 4:3-10). Il a commencé par semer un doute dans les déclarations de Dieu, les déformant et les utilisant sans leur contexte. Il a essayé de pousser Jésus à satisfaire ses propres besoins en dehors de la provision de Dieu. Jésus a répondu : « Il est écrit… ». A l’opposé d’Eve, Il n’a rien ajouté aux paroles de Dieu.

Lorsque Satan a emmené Jésus sur une très haute montagne (ce n’était pas sur terre bien évidemment car il  n’existe pas de montagne d’où l’on peut voir tous les royaumes de la terre), il Lui a montré Son propre héritage et Lui a offert un raccourci pour l’obtenir. Jésus pourrait l’avoir sans passer par la croix.  Quelle a été la réponse de Jésus ? « Va-t’en, Satan !  (Nous devons répondre de même à ces voix perfides que nous entendons en nous-même), car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu et c’est à lui seul que tu rendras un culte ». Satisfaire nous-mêmes nos propres besoins, vouer un culte à quoi que ce soit d’autre que Dieu, correspond à suivre les voies de Satan.

Lorsque nous commençons à examiner les pensées et motifs de notre cœur, nous faisons face à un véritable challenge. Jésus est sorti victorieux de ce test et s’en est allé, rempli du pouvoir de l’Esprit Saint, réalisant des miracles et détruisant les œuvres du diable. S’Il avait succombé à l’une quelconque de ces tentations, Il n’aurait jamais pu faire les œuvres du royaume et Il n’aurait jamais pu mourir sur la croix pour nous sauver.

Impitoyablement honnête

Satan nous fait des offres similaires, très souvent au travers des esprits familiers qu’il nous a assignés.

Présentons-nous à Dieu pour qu’Il nous examine et examinons-nous nous-mêmes régulièrement. Soyons impitoyablement honnête sur notre passé, en nous souvenant qu’Il nous aime tous. Assumons la responsabilité de nos échanges et motifs, confessons nos échanges en tant que péchés et cherchons les révélations des échanges effectués par nos ancêtres afin de les confesser, s’en repentir et les effacer.

Père Éternel, je te remercie d’avoir créé un chemin
pour que je puisse venir en Ta présence céleste
Par la foi, je passe le rideau de Jésus, le chemin de la croix
Je me présente à Toi, Jésus, mon Grand Prêtre,
pour me remettre entre Tes mains comme sacrifice vivant 

Je me soumets à l’autorité de la parole vivante dans ma vie
Je passe le rideau de vérité pour pénétrer dans le Lieu Saint
Je me tiens dans la lumière de Ta vérité 

Je Te demande de me sonder
Révèle-moi mon être aveugle,
Présente-moi les motifs cachés de mon cœur
Montre-moi comment j’ai suivi la voie
menant à l’arbre de la connaissance du bien et du mal

Montre-moi quand j’ai accepté les tromperies de Satan
Montre-moi quand  j’ai adopté une sagesse terrestre, naturelle ou démoniaque
pour satisfaire mes propres besoins 

Montre-moi quand j’ai fait un échange
en acceptant un raccourci pour ma satisfaction personnelle
Par le moyen du succès, de l’argent, position, influence ou pouvoir 

Montre-moi quand j’ai adopté mon identité
à partir de mes performances, œuvres ou ministère

Montre-moi lorsque j’ai établi des relations
afin de satisfaire mes propres besoins
par le moyen de l’amour, l’acceptation, l’affirmation et l’approbation 

Montre-moi quand j’ai décidé de satisfaire mes propres besoins
par l’humanisme et le rationalisme
en suivant les voies interdites de l’ego

Je me soumets et je remets ma vie entre Tes mains
afin de suivre la voie de l’arbre de vie comme ma source
Je m’engage à un style de vie de repentance de tout échange négatif
Je me repens des courants de péché dans mon cœur

Je m’engage à un style de vie de renonciation à tout échange négatif
Je me repens de mes péchés lorsque j’ai suivi la voie
de l’arbre de la connaissance du bien et du mal
En tant que style de vie
Je renonce à tous mes mécanismes de défense, de compensation et de survie

Révèle-moi ma véritable identité en tant que fils de Dieu
Donne-moi un cœur sécurisé dans son identité
Renouvelle mon intelligence en celle de Jésus-Christ
Remplis par Toi-même tous mes besoins insatisfaits
Guéris toutes mes blessures ouvertes
Restaure mon âme à sa condition d’origine

Je reçois Ton amour, Ton acceptation,
Ton affirmation et Ton approbation inconditionnels
de la source de l’arbre de vie
Je me tiens devant Toi, transparent, nu et sans crainte
Je peux T’entendre me déclarer « Je te regarde et je t’aime »
Je reçois la valeur, l’estime et la force d’âme que Tu as pour moi 

Je choisi de suivre la voie qui mène à ma source, l’arbre de vie, Jésus

Je reviens sur terre pour suivre les voies de Ton royaume
Manifeste Ta gloire au travers de moi sur toute la terre comme elle existe aux cieux
Afin que je remplisse mon éternelle destinée.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

44. Le royaume surnaturel de Dieu

 

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Poursuivons notre étude du royaume de Dieu selon les prophéties du livre de Daniel.

Que ses signes extraordinaires sont grands
et ses prodiges éclatants !
Son règne est un règne éternel
et sa domination subsiste d’âge en âge
(Daniel 4:3).

Surnaturel

Le royaume de Dieu est un royaume de manifestations et de pouvoir surnaturels. Jésus a déclaré que Son royaume n’était pas de ce monde. Tout simplement parce que les cieux sont manifestés sur terre.

… Il est le Dieu vivant qui subsiste éternellement, son règne ne sera jamais détruit,
sa souveraineté durera à toujours. Il délivre et il sauve et il accomplit des prodiges, des signes extraordinaires dans le ciel et sur terre…
(Daniel 6:27-28).

Ce qu’Il fait dans les cieux, Il le fait aussi sur terre, y compris les prodiges et les signes extraordinaires.

Nous encourageons les gens à lire les livres de Bill Johnson car il y décrit comment les cieux envahissent la terre par le biais du peuple de Dieu. Les gens ne seront convaincus de la vérité des Évangiles non pas par des paroles sages et persuasives mais par les démonstrations du Saint-Esprit et du Pouvoir, comme Paul nous le déclare. En d’autres termes par des miracles, des prodiges et des signes extraordinaires.

De plus grandes œuvres

Vraiment, je vous l’assure : celui qui croit en moi accomplira les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes parce que je vais auprès du Père (Jean 14:12).

Il y a un certain temps, j’ai passé une année entière à enseigner sur ce verset. C’est le mandat de Jésus pour nous, pour Ses disciples, pour Son église. C’est le même mandat d’autorité que Dieu avait donné à Adam et Eve dans le jardin et qu’ils ont perdu en péchant.

C’est pour cette raison que je ne recherche pas, ni pour vous ni pour moi, le niveau d’autorité que les disciples avait dans le livre des Actes. Le niveau de pouvoir surnaturel que possédaient Adam et Eve était bien plus important que celui des disciples. Ils auraient pu présenter des manifestations surnaturelles dépassant tout ce que les premiers disciples faisaient. Si Jésus reste dans les cieux jusqu’à ce que l’univers entier soit restauré (Actes 3:21), nous allons assister à la restauration de ce niveau de pouvoir et d’autorité.

Donnez gratuitement

Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement (Matthieu 10:8).

Comme nous opérons dans le monde avec le message du royaume, nous devons donner ce que nous avons reçu. Ceci nous encourage à rechercher auprès de Dieu de plus amples manifestations du surnaturel dans notre propre vie. Plus nous recevons des signes extraordinaires, des miracles et des manifestations surnaturelles émanant du pouvoir de Dieu, plus nous pouvons les distribuer. Les signes extraordinaires et les miracles devraient abonder dans notre vie au fur et à mesure que nous nous engageons avec Dieu dans les cieux et que nous en faisons une réalité de tous les jours. Ceci est l’une des  phrases que Dieu m’a donnée lorsque je jeûnais : « vivre pleinement la présence manifeste de Dieu ».

La gloire de Dieu n’apportera rien aux gens si nous la gardons soigneusement enfermée en nous. Il est temps pour nous de briller. Je pense sincèrement que nous allons réellement briller, que nos visages vont irradier la gloire de Dieu. C’est ce qui est arrivé à Moïse donc cela peut arriver à n’importe qui. Les gens ne pourront pas manquer de le voir et d’y réfléchir.

Nous allons découvrir que lorsque Dieu va commencer à réellement ébranler tous les systèmes, les mots ne seront pas suffisants. Il nous faudra vivre en prouvant la vérité par les manifestations du royaume de Dieu. Nous devons donc nous préparer pour ce temps à venir. Nous devons rejeter toutes nos idoles mais aussi toutes les blessures et les déceptions dont l’ennemi nous accable. Il essaie simplement de nous intimider, de nous faire reculer. Nous ne pouvons pas le laisser faire de telles choses.

Avide

Nous devons être de plus en plus avides dans notre poursuite de Dieu. Nous devons tout mettre dans la balance, tout ce que Dieu a pour nous. Lorsque nous proposons des prières ou des transmissions, j’encourage toujours les gens à s’avancer pour recevoir tout ce qui est offert. Ce n’est pas ce qui est offert qui est important, c’est notre volonté de toujours vouloir plus de ce que Dieu a pour nous. Pour ma part, je trouve toujours une manière de tomber dans la catégorie des gens qui sont appelés pour des prières spécifiques ! Je veux plus. Je veux tout ce qui peut me donner plus de pouvoir destiné à me préparer et m’équiper afin que je sois révélé comme fils de Dieu, cohéritier de Jésus.

Il faut que nous prenions bien conscience de cette vérité : nous sommes fils de Dieu, cohéritiers de Jésus-Christ (Romains 8:14-17).

Super-héros

Soyons prêts à accepter de devenir des super-héros. Certains d’entre vous savent combien j’aime les films de science-fiction. Je suis certain que nous aurons certains des super-pouvoirs des héros de ces films. Les gens verront notre pouvoir sortir de nos doigts. Nous pourrons passer instantanément d’un endroit à un autre, en esprit. Et bien sûr, nous brillerons, nous irradierons. Soit les gens s’enfuiront soit ils tomberont face au sol en demandant : « que dois-je faire pour être sauvé(e) ? »

Très franchement, je pense que c’est ainsi que nous serons lorsque nous vivrons pleinement le royaume surnaturel de Dieu.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

19. Passer au niveau supérieur

Mike Parsons – 

Nous sommes en pleine ouverture des livres prophétiques par Dieu. Nous pouvons donc découvrir ses nouvelles révélations: révélation de l’Esprit, révélation des lieux célestes, révélation des jours à venir. Dieu désire que nous nous « branchions » sur le Saint-Esprit afin d’être conscient de ce qui se passe dans notre vie, dans ce qui nous entoure et dans les lieux célestes, de manière à ce que nous puissions coopérer avec ce qu’Il est en train de faire.

Davantage donné, davantage requis

Plus nous avançons dans les différentes périodes du calendrier prophétique, plus nous allons devoir effectuer de choses. Dieu va demander davantage à chacun d’entre nous. Chaque période va libérer de plus amples révélations sur ce qui se passe sur terre mais aussi dans les cieux. Dieu déclare que lorsque davantage est donné, davantage est requis.

Dieu désire que nous passions à un niveau supérieur de sainteté, un nouveau niveau où nous Lui sommes réservés, un nouveau niveau de droiture. Il vient nous raffiner et nous purifier afin que nous puissions vivre à ce nouveau niveau. Nous devons nous y soumettre car Il est en train de nous préparer aux choses à venir. A chaque niveau, nous pourrons voir une plus grande démonstration de l’autorité et de la puissance du royaume. Dieu veut ramener l’église d’aujourd’hui en arrière, non pas au niveau de l’autorité spirituelle que connaissait l’église à ses débuts dans le Nouveau Testament, mais carrément à l’époque du Jardin d’Eden lorsqu’Il a donné à Adam et Eve le mandat d’amener le royaume des cieux sur terre. Cette tâche et ce mandat sont aujourd’hui les nôtres.

Ce diagramme représente ce que Dieu m’a montré :

Cliquer sur l’image pour voir ou télécharger le flichier PDF.

A chaque niveau, il y aura un plus grand nombre de démons et d’anges déchus, plus forts et plus puissants, qu’il nous faudra vaincre et détrôner. Ce n’est pas un problème, nous pouvons le faire. Nous allons gagner de nouveaux terrains sur terre, dans des zones où nous ne nous sommes pas encore aventurés. Il nous faudra occuper de nouveaux territoires et concevoir de nouvelles stratégies. Nous avons le pouvoir de vaincre : « Je peux tout, grâce à celui qui me fortifie » (Philippiens 4:13).

Passer au niveau supérieur

Dieu désire que chacun de nous devienne un temple pour sa Présence. Nous devons nous préparer à passer à ce niveau supérieur. Il nous appelle à devenir les chrétiens qui vont amener son royaume des cieux sur la terre. Cet appel commence par un appel à  l’intimité car ce n’est qu’en Le connaissant intimement que nous pouvons être prêts à passer au niveau supérieur. L’intimité est une clé vitale pour progresser en ce domaine. En 2011, lors de nos réunions « Explosion du Royaume » avec Mike Bryant, Dieu lui a montré les trois phases de ce qu’Il avait l’intention de faire.

La première était le feu. Le premier but du feu est de nous « décongeler » ! Dieu désire que nous soyons plus doux, plus flexibles. Il veut nous attirer à Lui, nous sommes ses enfants. Il désire que nous entrions dans une relation intime avec Lui. Il veut attiser la passion et le désir que nous avons pour Lui. Jésus doit être notre priorité, notre premier amour. Nous devons d’abord et avant tout rechercher son royaume. Nous devons nous remettre tous les jours entre ses mains afin de pouvoir le rencontrer et continuellement approfondir notre relation.

Le rencontrer

Tout ceci est une question d’amour. C’est notre identité en tant que fils de Dieu. C’est apprendre à le connaître à un niveau supérieur. Le mot « connaître » en hébreux dans l’Ancien testament est “yadah” et cela veut dire « rencontre personnelle ». Il y a une importante différence dans la manière de penser entre la culture grecque et celle hébraïque. Le monde occidental a été façonné suivant la culture grecque. Je ne veux pas m’étendre sur ce sujet dans cet article mais il faut bien comprendre que le concept de « connaître » en hébreux n’a rien à voir avec l’intellect. Vous ne pouvez pas déclarer connaître Dieu si vous ne L’avez pas véritablement rencontré. Dans la pensée hébraïque, si vous ne parlez pas d’expériences vécues, les gens ne vous écouteront pas. Moïse a eu ce genre de rencontre devant le buisson ardent (Exode 3:2). Il a vécu un moment où ce qu’il a vu et entendu a ouvert les portes de sa destinée. De la même manière, nous avons besoin de rencontrer Dieu si nous voulons ouvrir notre destinée. Au fur et à mesure que nous apprendrons à véritablement connaître Jésus, sa Présence en nous sera évidente, sa lumière brillera de plus  en plus au travers de nous et augmentera en intensité.

Dans le Nouveau Testament, le mot grec « connaître » est “ginosko”. C’est le mot que les grecs utilisent pour parler d’un homme qui connaît sa femme et lui donne un enfant. C’est très intime n’est-ce pas ? Et bien dans la Bible, c’est l’équivalent spirituel. Il s’agit d’une relation où l’on connait tout de l’autre, sans restriction d’une part ou de l’autre. Dans une telle relation avec Dieu, nous nous offrons entièrement à Lui, sans restriction et Il s’offre entièrement à nous, sans restriction non plus.

Dieu désire que nous Le connaissions sur deux niveaux : sur terre (par notre esprit) et dans les cieux. Relisez le psaume 23, il est d’une telle puissance ! Il évoque la relation intime que Dieu désire avoir avec nous. Je poursuivrai ce sujet dans mon prochain article.

Articles liés (en français)
Article originel en anglais
Articles liés (en anglais)