113. Toutes choses sont devenues nouvelles

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Comparer l’ancien et le nouveau

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (2 Corinthiens 5:17, LS)

Il y a deux mille ans, Jésus est venu sur terre avec une nouvelle perspective totalement différente. Il a radicalement réinterprété tout ce que les gens religieux pensaient parfaitement connaître et, d’après mon expérience, Il continue de le faire. Voici certaines choses qu’Il nous a révélées et qui sont complètement différentes de ce que nous pensions :

Prier : nous avions l’habitude de prier sur terre pour demander l’aide de Dieu dans les cieux, en espérant qu’Il pourrait nous entendre. La nouvelle manière de faire est de nous présenter bravement devant Son trône de grâce, nous assoir sur Ses genoux et Lui parler, face à face.

Le renouveau : tellement désiré et espéré dans la communauté chrétienne en général. Seulement, nous avions l’habitude de prier à l’ancienne : « Oh, si tu déchirais le ciel et si tu descendaisL’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. ! (Ésaïe 63:19). Selon les nouvelles révélations, non seulement nous pouvons voir qu’Il est déjà descendu en déchirant le ciel mais en plus, qu’Il y est retourné et a déchiré le rideau pour que nous puissions le rejoindre. Nous avons passé notre temps à Lui demander de venir et de faire ce qui, en fait, Il nous demande de faire : venir à Lui.

Dans l’ancien, l’accès au Sanctuaire est réservé à quelques personnes très spéciales : les prêtres médiateurs. Dans le nouveau, nous y avons tous libre accès. Nous pouvons tous apprécier le repos et l’intimité de notre relation avec Dieu et, à partir de là, les fruits de notre aptitude à gouverner de manière responsable, en tant que fils de Dieu.

Après cela, je vis une porte ouverte dans le ciel. Et la voix que j’avais entendue me parler au début et qui résonnait comme une trompette me ditL’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. : Monte ici et je te montrerai ce qui doit arriver après cela. (Apocalypse 4:1)

Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu… Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hébreux 4:14 & 16, LS).

Nous aurons toujours des moments difficiles mais nous ne devons pas être effrayés et supplier Dieu de venir à notre secours. Il nous aide en nous donnant le pouvoir de vaincre les obstacles/problèmes que nous rencontrons lorsque nous participons à la restauration de toutes choses selon son but original.

… la création elle-même sera délivrée du joug de la corruption grâce à la liberté engendrée par la gloire des enfants de Dieu. (Romains 8:21, The Mirror Translation).

Opérer en tant que seigneurs, rois et fils

L’ancien est d’être dans le désert et attendre que Dieu résolve tout pour nous dans les cieux. Dans le nouveau, Dieu nous a donné la responsabilité de cohéritiers, nous sommes Ses partenaires dans les cieux et nous opérons comme seigneurs, rois et fils. En tant que Ses fils, une fois transfigurés, nous allons irradier Sa gloire pour mener toute la création dans sa liberté, la restaurer de manière à ce que la terre et les cieux soient en parfait harmonie.

Nos anciennes batailles spirituelles n’ont jamais été très efficaces parce que nous essayions d’abattre quelque chose en étant dessous. Nous faisions de grandes déclarations dirigées vers l’atmosphère de la terre ou vers les cieux, interdisant/liant ceci ou permettant/déliant cela mais personne n’allait jamais dans les cieux pour le faire. Dans le nouveau, tout cela est remplacé par des verdicts dans les tribunaux célestes, engendrant une autorité divine pour lier et délier (afin que les choses soient comme elles devraient l’être). Nous sommes passés des maisons ou groupes de prières sur terre à l’utilisation des tribunaux célestes, une approche ou mentalité complètement différente. Depuis, nous avons appris que tout devait être réalisé de l’autre côté du rideau pour être efficace.

L’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. Dans le nouveau, Dieu a en fait choisi d’opérer Sa souveraineté au travers de nous, nous ayant donné autorité sur tout l’ordre créé :

Dieu… nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, (Éphésiens 2:6)

Si Dieu nous a fait asseoir avec Jésus, nous sommes assis sur des trônes à partir desquels nous administrons dans les cieux.

Des fils mûrs

L’ancien est d’être comme des enfants dont les parents font tout pour eux. Il est temps de mûrir et de devenir des adultes responsables. De bons parents enseignent et encouragent leurs enfants à prendre de plus en plus de responsabilités dans leur vie. De la même manière, Dieu retire graduellement (parfois soudainement) mais sûrement Son soutien à l’ancien qui devient inefficace. Les anciennes manières de penser et d’opérer qui marchaient jusqu’à présent dans notre vie n’ont plus d’effet, même si elles semblent marcher pour d’autres personnes. A ce moment-là, nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter le nouveau. Si nous sommes réellement des pionniers, nous n’attendrons pas que cela arrive complètement mais nous irons de l’avant dès les prémices.

Dieu désire nous exposer comme Ses fils afin que nous remplissions notre destinée et restaurions la création. Nous avons chacun une destinée unique et elles interagissent toutes les unes avec les autres afin de réaliser le but de Dieu. Chacun d’entre nous a un rôle spécifique, choisi et conçu par Dieu. Tout comme Esther, Dieu nous a appelés en vue de telles circonstances.

Pourquoi ne pas garder nos anciennes habitudes ?

Lorsqu’Israël a traversé le Jourdain pour entrer dans la Terre Promise, deux tribus et demi ont choisi de retourner de l’autre côté du fleuve. A partir de ce moment-là, ces tribus ne sont plus jamais mentionnées dans les écritures et il n’existe aucune preuve que les anciennes méthodes aient continue d’opérer pour tous ceux qui avaient choisi de retourner.

Nous avons peut-être très envie de conserver la simplicité de l’enfance avec peu de responsabilités mais nous devons grandir et accepter d’être adulte. Nous ne pouvons pas continuer d’être allaités comme des bébés si nous voulons atteindre la maturité de fils.

Si vous choisissez de rester dans les anciennes manières de faire, vous risquez de mourir dans le désert avec ceux qui ont refusé de passer le fleuve et de recevoir leur héritage. Le problème est qu’ils veulent vous pousser à faire de même. Ces anciennes manières ont tendance à vous maintenir à la même place. Les chrétiens qui les utilisent ne veulent pas que vous entendiez Dieu par vous-mêmes car si cela arrivait, vous ne reviendriez plus aux conférences prophétiques qu’ils organisent (celles où ils vous disent ce que Dieu désire vous déclarer au lieu de vous équiper pour l’entendre Lui-même comme ils peuvent le faire). Le familier et le confortable ont un attrait puissant mais ce n’est qu’une illusion. Lorsque Dieu commence à vous travailler spirituellement, l’ancien et le familier risquent de devenir (et rester) très inconfortables.

Les vieilles manières de faire

Les anciennes manières de faire de Moïse n’ont pas marché pour préparer la récolte. De même, les cinq ministères n’ont pas réussi à équiper l’église mais ont permis à des chrétiens de construire leur propre empire. Ils n’ont pas réussi à guider les gens dans leur destinée ou à accéder leur rouleau de destinée et leur véritable appel, avec comme résultat de créer des générations d’esclaves dépendants au lieu de fils manifestés. Ils ont échoué dans leur tentative d’honorer les gens, les transformant en spectateurs ou serviteurs de leur vision. Ils n’ont pas libérer les gens dans l’appel qui était le leur et ne les ont pas aidés à découvrir leurs sphères d’autorité. Ils ont créé des systèmes religieux inspirés par l’arbre de la connaissance du bien et du mal, créant non seulement des activités commerciales sur le dos des louanges à Dieu mais aussi des gens célèbres (des idôles) au lieu de leaders-serviteurs.

Les prophètes, apôtres, pasteurs, enseignants et évangéliste sont devenus des professionnels. Sciemment ou non, ils ont fait en sorte que les gens dépendent d’eux comme médiateurs afin d’entendre ce que Dieu désire leur déclarer. Ils ont créé et entretenu une mentalité de dépendance et codépendance. Dans les nouvelles manières de faire, il n’y a pas de rabbins mais uniquement Jésus. Arrêtez de suivre les rabbins sur terre et, quoi que vous fassiez, ne me traitez pas comme tel.

Nous ne pouvons pas continuer à utiliser les méthodes du désert en espérant trouver la Terre Promise. Il faut que nous changions, que nous nous alignions sur ce que Dieu déclare et réalise maintenant. Il transforme nos manières de faire. Nous ne devons plus attendre que des gens nous disent ce qu’il faut que nous pensions ou fassions. Nous devons désirer apprendre à engager Dieu et venir en Sa présence. Tout est évalué sur la base « que tout soit fait sur terre comme au ciel ». Avons-nous appliqué les choses dans les cieux avant de nous en servir sur terre ?

Nous sommes appelés à être des précurseurs, tout comme Josué et Caleb ont été les seuls à l’être parmi les espions envoyés pour rapporter des informations sur la Terre Promise. Comme eux, nous devons fournir un bon rapport. Dans le prochain article, nous verrons comment nous pouvons faire cela avec les nouvelles manières.

Articles récents

Facebook – Vivre dans le surnaturel
Twitter – @viesurnaturelle

Article original en anglais

84. La manifestation des fils de Dieu

Les lieux célestes

Dans cette série d’articles sur les lieux célestes, nous avons vu qu’il y existe nombre d’endroits et de domaines auxquels nous pouvons accéder, tout en vivant sur terre. Exactement comme Jésus le faisait.

Dieu a gardé, enchaînés à perpétuité dans les ténèbres pour le jugement du grand Jour, les anges qui ont abandonné leur demeure au lieu de conserver leur rang. (Jude 6)

Ce verset parle des anges déchus qui ont abandonné le domaine auquel ils appartenaient et sont venus engendrer sur terre les Nephilim. Ces 200 anges veilleurs sont maintenant enchaînés dans un endroit appelé Tartare. Je les ai vus, ils sont enchaînés pour ce qu’ils ont fait.

Je vais essayer de vous montrer, en citant des versets, que tous les endroits des lieux célestes dont je vous parle sont dans la Bible. Parfois, il faut regarder à deux fois un verset familier pour réaliser qu’il y a quelque chose de plus à comprendre que tout ce que l’on y a vu jusqu’à présent. La dernière fois, nous avons vu qu’il existe une salle des trophées que Satan a volés et que nous pouvons récupérer. Nous venons de voir qu’il y a aussi un endroit où des anges sont enchaînés.

Sept

Le chiffre sept a une grande importance dans la Bible : la création a été effectuée en sept jours, il y a sept systèmes de gouvernement. Sept est un chiffre parfait, le chiffre de l’achèvement, le chiffre de Dieu.  Nous avons vu qu’il y a sept domaines, trois dans les cieux, trois sur terre et le septième est l’atmosphère de la terre, là où se trouvent les puissances, les autorités et les pouvoirs dont certains sont démoniaques.

Pour nous, le tout premier domaine de gouvernement doit être dans notre propre vie. Pour pouvoir y gouverner, nous devons aligner correctement  notre esprit, notre âme et notre corps.  Nous sommes une demeure de Dieu, Son temple et nous gouvernons avec Lui dans notre esprit, pas dans notre âme ou notre corps mais nous devons leur rendre leur intégrité. C’est pour cela que nous devons pouvoir accéder aux quatre pièces dans notre cœur (correspondant aux quatre parties de notre cœur physique) : notre propre jardin, notre salle de méditation, notre chambre nuptiale et notre salle de danse. C’est là que nous allons pouvoir gérer les choses dans notre vie. Il s’agit de lieux de gouvernement : en nous, au travers de nous et dans les lieux célestes.

Roi des rois et Seigneur des seigneurs

… celui qui est : le Bienheureux, l’unique Souverain, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. (1 Timothée 6:15)

Ils feront la guerre à l’Agneau mais celui-ci les vaincra, car il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Les siens, ceux qu’il a appelés et élus, ceux qui lui sont fidèles, vaincront avec lui. (Apocalypse 17:14)

Dans ces deux passages, Jésus est décrit comme le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Il y a donc des rois et des Seigneurs dont Il est le Roi et le Seigneur. Dans le deuxième verset, nous pouvons lire que ceux qui sont avec Lui sont appelés élus et fidèles. Nous sommes les appelés, nous sommes les élus, nous sommes les fidèles : nous sommes les rois et nous sommes les seigneurs.

Nous devons donc prendre notre place en tant que seigneurs et rois afin de régner dans les lieux célestes. Nous sommes toujours en guerre mais nous sommes ceux qui suivent Jésus et nous allons triompher de l’ennemi et de toutes ses œuvres, marchant dans la victoire et la domination.

Le peuple de Dieu n’a jamais accédé aux lieux célestes correctement ou de manière constante, c’est pourquoi l’ennemi a eu tout le loisir de faire ce qu’il voulait. Maintenant que nous commençons à le faire, l’ennemi perd du terrain et Dieu nous permet de triompher et de reprendre la domination.

Des seigneurs qui règnent

La partie des lieux célestes appelée « le royaume de Dieu » est l’endroit où les seigneurs règnent ou gouvernent. Pour pouvoir régner ou gouverner, nous devons déposséder les géants car ils occupent notre place d’autorité. Il nous faut donc faire comme Caleb lorsqu’il est entré dans la Terre Promise, dans la contrée montagneuse qui lui était destinée : il en a chassé les fils d’Anaq.

Nous allons devoir faire comme David sur Goliath : après l’avoir tué avec son lance-pierre, il lui a coupé la tête. C’est cela qui a causé la déroute de l’adversaire car il a alors vraiment compris que son champion avait été battu.

Je sais que tout cela parait bien violent et sanglant mais nous devons leur couper la tête et les éventrer afin que tout ce qui est à l’intérieur soit répandu à l’extérieur : tout ce qu’ils nous ont volé et qu’ils ont avalé pour le conserver. Nous pourrons alors tout reprendre, l’avaler à notre tour afin de le placer en nous.  Tout cela a été créé à notre intention et nous en avons besoin pour occuper notre place d’autorité et de pouvoir.

Une fois que nous savons qui nous sommes en Dieu, connaissons l’autorité qui nous revient, ce qui nous appartient et les mandats que nous avons, il n’est pas difficile de tuer un géant. Il faut que nous sachions quel est notre appel afin de pouvoir le remplir. Nous devons avoir toute confidence dans notre identité en tant que fils de Dieu et savoir ce qui est inscrit sur le rouleau rédigé pour chacun de nous afin de pouvoir remplir notre destinée. Nous ne pouvons pas prendre le rouleau de quelqu’un d’autre ou opérer selon leur mandat. Nous ne pouvons pas prendre non plus le trône de quelqu’un d’autre, il ne nous est pas destiné. C’est pour cela que nous devons savoir quelle est notre destinée en Dieu. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que nous pourrons aller correctement de l’avant.

Des rois qui règnent

Les rois règnent et gouvernent dans « le royaume des cieux ».  C’est là où se trouvent les dragons. Ils opèrent à un niveau supérieur d’autorité et ils contiennent encore plus de choses que les géants.

Une fois encore, nous pouvons accéder les lieux célestes, tuer les dragons, les éventrer et récupérer tout ce qui nous appartient. Je l’ai fait et d’autres l’ont aussi fait à Freedom. La première fois que cela m’est arrivé, cela m’a semblé très court mais après, j’étais épuisé ! J’ai donc compris qu’il fallait que je sois bien plus fort, que je travaille mes muscles spirituels et que je renforce mon endurance.

Nous présenter comme Ses fils

Il y a un endroit dans les lieux célestes qui s’appelle simplement « les cieux » et c’est là que les fils règnent et gouvernent. C’est là que sont nos trônes et où nous sommes assis avec Christ. Lorsque nous commençons à occuper cet endroit, Dieu démarre un processus pour que nous soyons révélés ou manifestés comme Ses fils sur terre. J’attends cela avec impatience ! C’est à ce moment-là que nous pouvons être transfigurés et que nous commençons à manifester la présence de Dieu dans notre vie. C’est là que les choses deviennent vraiment passionnantes !

Dans ces domaines, la plupart des choses sont liées à la manifestation de l’autorité du royaume. Sur notre rouleau de destinée, il n’y a pas grand-chose qui ait trait à chasser les démons, guérir les maladies ou même réaliser n’importe quel miracle. Ce sont là des choses de base que tous les chrétiens devraient faire sans problème. Notre rouleau de destinée donne à chacun de nous un mandat pour faire quelque chose de particulier dans les lieux célestes : il nous confère une responsabilité précise dans l’administration de ces lieux.

Dans l’avenir, nous régnerons et gouvernerons sur des galaxies entières, c’est là notre destinée. Lorsque vous lisez le livre de Daniel, il fait référence aux différents niveaux d’autorité spirituelle. De la même manière, lorsque Jésus parle des bons et fidèles serviteurs qui vont régner sur dix villes, Il parle de dimensions bien plus importantes que ce que nous pouvons imaginer en lisant le mot « ville ». Dans chaque galaxie, il existe un trou noir attendant la manifestation de la lumière des fils de Dieu qui viendront y vivre et l’occuper.

La génération Josué, voilà notre appel : marcher sur les Voies de Dieu, accomplir Son service, gouverner Sa maison, être responsable de Ses tribunaux et commencer à nous présenter comme Ses fils et à nous comporter comme tel. (Zacharie 3:6-7)

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

18. Connaître Dieu intimement

Mike Parsons

Connaître notre identité en tant que fils de Dieu commence par une connaissance réelle de Dieu. Il ne s’agit pas de savoir simplement des choses à son sujet.

Mais d’abord, qui sommes-nous ?

En tant que fils de Dieu, nous sommes des rois, nous avons une identité royale. Nous sommes aussi des prêtres qui pouvons accéder librement et entièrement aux choses saintes de Dieu (1 Pierre 2:9 : « Mais vous, vous êtes une race élue, une communauté de rois-prêtres… »). Nous sommes aussi une demeure ou un temple pour Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Ils ont élu domicile en nous et désirent s’exprimer au travers de nous.

Bill Johnson a déclaré : « Dieu est enfermé dans des croyants qui ne croient pas ». Dieu ne veut plus être enfermé, Il désire que nous Le libérions, que nous Le révélions.

Nous ne voulons pas être des croyants qui ne croient pas. Nous voulons être des croyants qui croient, qui savent ce que la parole de Dieu dit sur eux et opèrent en conséquence, sans hésitation. Nous sommes appelés à une réelle intimité avec Dieu, à Le connaître intimement sur terre et dans les cieux. Si nous sommes un temple pour Dieu alors Dieu réside en nous. Il nous ouvre son cœur et demande que nous Lui ouvrions le nôtre. Sachez que l’intensité de ce désir ne fait que croître. Je l’ai déjà déclaré et je le répète, la « première pluie » ou manifestation initiale du Saint-Esprit (Actes 2) n’est absolument rien comparée à la dernière pluie. Là, nous verrons avec stupeur ce qui arrive lorsque Dieu libère complètement son Saint-Esprit sur nous.

Un appel à l’intimité

Il est parfois difficile, surtout pour les hommes, de comprendre le concept même d’intimité avec Dieu. Je vois bien comment ils réagissent lorsque nous chantons des hymnes « d’amour » durant les services dominicains. Ils ne savent pas comment le prendre parce qu’ils n’arrivent pas à comprendre comment ils peuvent être amoureux d’un homme. Mais Dieu n’est pas un homme, c’est un esprit.

Bien sûr, il se présente à nous comme notre Père mais c’est un esprit. Il désire nous prendre dans ses bras, nous attirer à Lui afin de vraiment le connaître, savoir ce qu’Il ressent, ce qu’Il pense, pour écouter les battements de son cœur qui bat pour nous.

Nous pouvons lire dans la Bible que l’apôtre Jean a posé sa tête sur la poitrine de Jésus (Jean 13:25 « Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus » Louis Segond). Jésus désire une relation intime avec nous afin que nous recevions les révélations de son cœur. Il nous invite dans son intimité. Nous trouvons cela parfois difficile mais nos louanges ont le pouvoir d’ouvrir les portails célestes pour venir dans son intimité, dans la salle du trône ou dans la chambre nuptiale afin de trouver l’intimité dans le cœur de Dieu.

Dieu aimerait que nous découvrions avec Lui  ces pièces que je viens de citer et bien d’autres encore. Mais nous ne pouvons pas les visiter si nous n’accédons pas  à cette intimité avec Lui dans notre vie. Il faut que nous désirions cette intimité avec Lui afin qu’Il  puisse nous révéler la vérité et surtout notre identité en Lui.

Dieu a ouvert une porte pour accéder au royaume des cieux et Il nous appelle à la franchir pour découvrir son amour et notre identité. Il nous demande de venir apprendre par expérience. On peut lire la Bible et des tas de livres sur Dieu, cela nous permet de connaître des tas de faits sur Lui mais c’est tout. Dieu désire bien plus, Il veut  que nous fassions sa connaissance en personne, par expérience, pour comprendre tangiblement son amour extraordinaire, pour comprendre ce qu’être accepté par Lui veut réellement dire, pour vraiment réaliser ce que sont effectivement le pardon et la repentance. « Il a fait de nous un peuple de rois, de prêtres au service de Dieu, son Père… » (Apocalypse 1:6) et il a déclaré : « Voici : je me tiens devant la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je dînerai avec lui et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). Il nous faut faire comme dans la chanson du groupe Jesus Culture : ouvrir notre cœur et le laisser entrer (Come Away).

Ouvrir la porte

Adam se promenait avec Dieu dans le jardin d’Eden.  Nous pouvons faire de même car nous avons un jardin en nous, un endroit où l’esprit de Dieu rejoint notre esprit. Dieu désire ouvrir une porte afin que nous puissions faire l’expérience des cieux. La seule manière de franchir cette porte est de Lui ouvrir notre cœur complètement, pas seulement de l’entrebâiller, afin que le Roi de Gloire puisse entrer (Psaume 24:7).

Jésus a promis que si nous ouvrions notre porte lorsqu’il y frappe, il entrerait et dînerait avec nous (Apocalypse 3:20). A l’époque de Jésus, dîner était quelque chose de très intime. Les gens s’allongeaient les uns près des autres, sur le sol ou sur des banquettes, c’était un véritable moment de partage. C’est ce que Jésus veut faire avec nous afin que nous puissions entendre son cœur battre pour nous, que nous fassions véritablement l’expérience de son amour.

« Après cela, je vis une porte ouverte dans le ciel. Et la voix que j’avais entendue me parler au début et qui résonnait comme une trompette me dit : monte ici… » (Apocalypse 4:1). Lorsque nous ouvrons notre cœur à Dieu, une porte s’ouvre dans notre esprit, une porte s’ouvre dans les cieux et nous pouvons entendre cette voix qui nous invite à venir la rejoindre, pour découvrir son jardin et les choses célestes. Il nous faut ouvrir notre esprit tous les jours et lorsque nous le faisons, une porte céleste s’ouvre et nous entrons dans une relation d’intimité avec Dieu ou Jésus.

J’ai cru pendant longtemps que je savais ce qu’était la Présence de Dieu. Je sais maintenant que je n’en avais aucune idée ! Je ne sais pas tout maintenant mais j’en sais plus parce que je l’ai vécu. Je sais ce que c’est que d’aller dans les cieux, de voir Dieu, de regarder Jésus sur la croix et de lire tout son amour pour nous dans ses yeux.

Il y a tellement de choses que nous pouvons vivre dans l’esprit, ne nous laissons pas coincés sur terre, soyons affamés de sa Présence. Et ce n’est qu’un début car Dieu veut nous équiper afin de remplir notre destinée en tant que fils de Dieu. Il veut nous montrer aux foules et déclarer comme pour Jésus : «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qui fait toute ma joie. Ecoutez-le ! » (Matthieu 17:5).

Il est temps que nous ouvrions notre cœur et devenions des super-héros de la foi. Je peux vous dire que nous n’aurons rien à envier aux héros de Marvel lorsque nous recevrons notre héritage de fils de Dieu.

Père Eternel, libère une faim et une soif de ta présence sur tes enfants,
Libère en eux une passion pour ton intimité et ton amour,
Afin que chacun d’entre eux ouvre son cœur
Et laisse entrer le Roi de Gloire.

Que ton Saint-Esprit nous convainque de Te recevoir.
Fais quelque chose de nouveau en nous,
Aide-nous à découvrir qui nous sommes et qui Tu es.
Apprends-nous à suivre ton flot,
A ouvrir ces portails célestes et t’inviter à venir résider en nous.

Permet
s à tes enfants de voir cette porte ouverte dans les cieux
Et d’entendre Ta voix qui les invite à Te rejoindre.
Fais planer ton Esprit en permanence au-dessus de nous.
Affranchis-nous en tant que fils du Dieu Vivant
Afin que nous devenions des super-héros de la foi
Qui connaissent véritablement leur Dieu et fassent des exploits (voir Daniel 11:32 [Martin])
Amen.