53. Rompre avec la mentalité grecque

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

La dernière fois, je vous ai présenté deux tableaux présentant la mentalité grecque (occidentale) et celle hébraïque (orientale). Dans cet article, je vais expliquer les différences entre ces deux mentalités pour bien montrer le contraste. J’aimerais ensuite prier Dieu pour qu’Il nous révèle ce qui nous est dérobé lorsque nous abordons les Écritures avec notre mentalité occidentale et qu’Il veuille bien nous en sortir.

Séparation contre unification

Je vous redonne le premier tableau :

Prenons une ligne à la fois.

Avec notre compréhension grecque, le but du salut est d’échapper à ce monde et d’aller rejoindre Dieu dans les cieux, là où Il habite. Tout est basé sur ce qui sera et non sur ce qui se passe maintenant. Avec l’approche hébraïque, le but du salut est de préparer une résidence digne de Dieu afin qu’Il habite parmi Son peuple. Il désire que Son royaume vienne sur terre. Mais où est le royaume de Dieu ? Le point de vue grec le place aux cieux et pas sur terre alors que l’approche hébraïque le voit comme le règne de Dieu parmi Son peuple, ici sur terre.

Jésus va revenir pour nous emmener loin de ce monde ? Non, Jésus va revenir pour régner sur ce monde, par nous et avec nous. Nous devons nous concentrer sur le fait que le royaume de Dieu est « maintenant » pas dans le distant futur. « Réservez votre place maintenant ou vous allez rater le train ». C’est peut-être ce que l’on nous a enseigné mais désirons-nous vraiment continuer de présenter l’Évangile ainsi ?

Avec la mentalité grecque, on ajoute : « Maintenant que vous avez réservé votre place, veillez-bien sur votre billet car Jésus va revenir pour vous sauver ». Or Jésus a déclaré : « Le royaume des cieux arrive ! Il est ici, maintenant ! Préparez-vous à servir le Roi et à manifester Son royaume ».

Pouvez-vous voir que chaque méprise découle de la précédente ? Une fois que vous avez adopté l’approche occidentale et que vous poursuivez sur ce chemin, la séparation devient de plus en plus profonde et ancrée dans votre manière de penser.

Votre compréhension de l’objectif de Dieu dans l’unification s’amoindrit considérablement.

Forme contre fonction

Lorsque nous regardons le deuxième tableau, nous pouvons voir comment cela se traduit dans la pratique :

La mentalité grecque voit la forme de chaque chose. Prenons un arbre par exemple. Il a des racines, un tronc, des branches, des feuilles… c’est ce que je veux dire par regarder la forme. Dans la pensée hébraïque, le point est sur la fonction. Quel est le but d’un arbre ? Donner des «fruits», produire quelque chose. Que l’arbre ait des racines, un tronc, des branches et des feuilles n’est pas l’essentiel. Donne-t-il des «fruits» ? Si non, il n’est pas intéressant. Souvenez-vous que Jésus a maudit le figuier qui ne donnait pas de fruit. C’est la différence entre quelque chose de réel avec un résultat pratique et une simple compréhension théorique, uniquement mentale.

Donc en grec : ce que je fais. En hébreux : comment je fais. Nous pouvons faire des tas de choses à partir d’un mauvais motif… mais nous savons que Dieu voit ce qu’il y a dans notre cœur.

La mentalité grecque sépare complètement notre vie religieuse de notre vie laïque. Nous avons d’un côté notre famille, notre travail, l’école, les amis… et de l’autre, l’église. Seulement Dieu désire que Son royaume se répande au travers de tout ce que nous faisons dans notre vie, pas séparément. Il n’y a pas de laïcité pour les chrétiens. Nous avons une vie intégrale, unifiée et nous manifestons le royaume de Dieu dans tout ce que nous faisons.

Dans la mentalité grecque, ce qui se passe dans les cieux est complètement séparé de ce qui se passe sur terre, il n’y a pas d’intersection. Bill Johnson a écrit un livre intitulé « Quand le ciel envahit la terre ». En bref, ce livre remarquable et reconnu internationalement est impossible dans la mentalité grecque. Nous pouvons vivre sur terre et aux cieux en même temps, c’est le privilège des chrétiens. Nous vivons dans le domaine des cieux et nous apportons le domaine spirituel dans notre vie sur terre ; maintenant, pas dans l’avenir.

«  La connaissance » dans la pensée grecque est information. Dans la pensée hébraïque, vous ne pouvez pas connaître quelque chose si vous n’en avez pas fait l’expérience. C’est la connaissance au travers des rencontres spirituelles. Si tout ce que je réalise avec ce blogue est de vous donner des informations, ce n’est pas mon but. C’est pour cela que j’inclus de temps en temps des prières. Elles vous offrent une opportunité de rencontrer Dieu par le Saint-Esprit et de faire l’expérience de la réalité de Sa vérité. Vous pouvez bien sûr prier pour ces choses même quand je n’inclus pas de prière.

L’important n’est pas ce que vous connaissez mais qui vous connaissez ! Nous connaissons Dieu mais il est tout à fait possible de lire la Bible dans son intégralité et de ne jamais Le connaître véritablement. Tout ce que la Parole de Dieu décrit, nous devons en faire l’expérience par nous-mêmes.

Les œuvres ou la grâce ? Un credo ou des actions ? Déclarer ce que vous croyez ou le vivre réellement ? La foi sans les œuvres est morte. Jésus a déclaré : « Si je n’accomplis pas les œuvres de mon Père, vous n’avez pas besoin de croire en moi » (Jean 10:37). Les sermons sur ce verset sont des plus rares.

Nous n’analysons pas, nous vivons. L’important est qui nous sommes et ce que nous faisons. Dieu Lui-même déclare qu’Il est « JE SUIS ».

Rompre avec la mentalité grecque

J’aimerais prier maintenant. Si vous pensez que vous avez une quelconque de ces manières de penser grecques, je voudrais prier pour vous afin de vous en débarrasser.

Père Éternel, je te prie d’envoyer le pouvoir du Saint-Esprit sur nous.
Brise toute déception dans notre manière de penser,
élimine les fausses doctrines, les mauvais préceptes,
les mentalités de l’ennemi qui nous ont été enseignés,
retire cette approche grecque qui nous fait séparer notre vie spirituelle de notre vie quotidienne.

Je viens, Seigneur, avec l’épée de Ton Esprit pour rompre cette mentalité,
au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur,

pour nous libérer de toute forme de contrôle que l’ennemi a sur nous,
au travers des traditions humaines et des doctrines démoniaques
qui déclarent les choses pour l’avenir et non pour le présent ;
qui posent les choses aux cieux et non sur terre,
qui nous séparent,
qui nous ont poussés à croire et non à agir.

Je romps maintenant ces mentalités.

Je romps toutes les doctrines en nous qui empêchent Ton église
de chercher et de voir le royaume de Dieu
remplissant la terre comme il est au ciel.
Saint-Esprit, viens et révèle à tous ceux qui lisent ceci,
toute entrave, tout obstacle, toute pierre d’achoppement
qui nous empêchent de remplir notre destinée en tant que peuple de Dieu.

Je te prie d’envoyer Tes anges collecteurs dans notre vie
afin de collecter toutes les pierres d’achoppement qui sont en nous
et de les éliminer.
Qu’ils les éliminent de notre vie et de notre cœur
afin que nous croyions dans la vérité de Ta Parole et que nous nous y tenions.
Pour que Tu remplisses la terre avec ton royaume,
par Ton alliance et Ton royaume en nous.
Tu vas revenir pour une église victorieuse
qui se sera élevée au-dessus de toute autre chose car
« …Il étendra sa souveraineté et il instaurera la paix qui durera toujours » (Ésaïe 9:6).

Habilite-nous du pouvoir du Saint-Esprit
afin de connaître Ton royaume
et de le manifester dans notre vie, tous les jours,
au travail, chez nous, parmi nos voisins.
Pour que nous manifestions Ton royaume avec pouvoir et autorité,
faisant ce que Jésus a fait (Jean 14:12).

Je nous sépare de tout que qui nous empêche
de remplir Ta destinée pour notre vie.

Au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Amen. 

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

Publicités

47. Une seule et simple réponse?

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Interpréter les temps

Vous êtes peut-être assez âgé(e) pour vous souvenir de tous ces livres sur la soi-disante importance du Marché Commun de 12 états ou sur le Communisme et l’URSS. Et bien, nous pouvons voir maintenant qu’aucun d’entre eux ne présentait la vérité. De nos jours, ces livres reposent sur des étagères, couverts de poussière et si les gens les lisaient, ils riraient bien. Les dates, les temps, tout semblait tellement plausible. Mais rien n’est arrivé comme ils le déclaraient.

Ces interprétations ont vu le jour parce que leur(s) auteur(s) ont simplement observé le monde qui les entourait et ont essayé de faire « coller » leur propre compréhension des Écritures sur ces événements. Ce n’est de toute évidence pas la bonne méthode. Nous devons recevoir la révélation de ce que les Écritures disent réellement. Comme je l’ai déjà mentionné auparavant, ceci implique de voir les choses d’un point de vue hébraïque et non occidental.

Alliance

Prenez le symbolisme biblique et le langage des alliances. La Bible dans son intégralité est écrite en termes d’alliances. Les chrétiens parlent librement de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. Si vous n’avez jamais pris le temps d’étudier les alliances, je suis désolé car je n’ai pas la place ici de le faire en détail. Le meilleur conseille que je puisse vous donner est de voir les différents enseignements de Ian Clayton sur les alliances.

En bref, les alliances sont des contrats d’engagement et Dieu les a toujours utilisés pour interagir avec Son peuple. Dieu établit les alliances et les signe par le sang. Il a toujours rempli ses engagements. Le triste côté de l’histoire, c’est que la race humaine n’a jamais tenu ses engagements. Du moins jusqu’à ce que Jésus vienne et signe de son propre sang une nouvelle alliance avec Dieu. Cette nouvelle alliance est infaillible parce que Jésus ne peut pas faillir : Son sang est éternel. Nous recevons donc maintenant tous les avantages et toutes les promesses de Dieu grâce au sacrifice de Jésus.

L’Ancienne Alliance couvrait tout ce qui devait être fait pour être acceptable aux yeux de Dieu. Ce n’est plus le cas. Mais l’alliance reste la base des opérations de Dieu. Pour comprendre la Bible, nous devons comprendre le langage des alliances et comment Dieu l’utilise.

Révélation personnelle

Parce que Jésus est la Parole Vivante de Dieu, Il peut vous donner une révélation personnelle pour n’importe quel mot, verset ou passage des Écritures qu’Il a choisi. Il se peut que cette révélation soit complètement hors du contexte de ce qui a été originellement écrit mais cela peut toucher votre cœur et vous parler. Ce peut être une révélation qui vous concerne vous seul, pour votre situation ou circonstance et personne d’autre. Il est essentiel que vous ayez une compréhension générale appropriée des buts de Dieu. Ceci vous protégera de toute erreur, de manière à ce que si Dieu vous donne une révélation de cet acabit, vous ne dévierez pas complètement à un point ou un autre parce que vous avez imaginé quelque chose qui vous plaît.

Par exemple, si vous recevez ce que vous croyez être une révélation qui vous dit d’aller voler une personne dans votre rue, vous saurez que cela ne vient certainement pas de Dieu. Vous devez comprendre la nature et le caractère de Dieu, comment Il opère afin de ne pas « dérailler ». Il faut que vous acceptiez le fait que toutes les voix que vous entendez ne sont pas toutes de Dieu. Parfois, c’est notre âme qui parle, tout particulièrement si nous avons un désir profond pour quelque chose et notre âme peut nous convaincre que c’est bien Dieu qui parle ! Elle peut aussi nous convaincre que ce que nous faisons est juste alors que cela ne l’est pas. Jésus peut prendre Sa Parole et l’appliquer sur nous comme Il le désire. Il faut simplement être prudent et certain que cette révélation vienne bien de Lui.

Plan A

Mon but ici est de vous montrer à quel point nous devons comprendre le contexte des buts éternels de Dieu. Il ne change jamais de plan parce qu’Il n’a pas de plans B, C ou D.

Maintenant, il existe un enseignement qui déclare qu’Il a des plans de rechange. Vous l’avez entendu, vous avez peut-être été influencé par cet enseignement. Vous n’y avez peut-être pas vraiment pensé de cette manière. Cet enseignement était proéminent dans la ville où j’ai été élevé comme je l’ai déclaré précédemment. Cet enseignement divise les Écritures en blocs et périodes dans lesquels Dieu opère différemment. Il déclare que « ceci n’est pas pour maintenant » et nie la continuité des buts de Dieu de Genèse à Apocalypse. Si vous lisez ces deux livres, vous verrez que la plupart des symboles sont les mêmes. Ce qui est au début est aussi à la fin. C’est pourquoi il est si important de bien les comprendre.

1 + 1 = ?

Notre manière de penser occidentale est basée sur la logique linéaire grecque. Par exemple : 1 + 1 = 2.  Nous en comprenons le sens. Comment cela pourrait-il égaler quoi que ce soit d’autre ? La logique hébraïque ne voit pas les choses comme cela. Dans la logique hébraïque (que l’on appelle aussi « logique ouverte »), les compréhensions sont multiples et peuvent toutes êtres correctes même si elles semblent contradictoires pour la pensée occidentale. C’est comme cela que Dieu opère.  Donc dans la logique hébraïque, 1+1 peut donner 11. C’est la même proposition mais avec une manière différente d’aborder la réponse. Qui plus est, dans le contexte hébraïque, 11 est une réponse nettement plus plausible que 2.

Si vous n’arrivez pas à en voir le sens, abordez-le d’une autre manière. Il peut y avoir différents niveaux de vérité. Il y a ce qui est évident au premier abord mais il y a d’autres vérités en-dessous qui ne sont pas si évidentes. Le premier niveau de vérité peut être littéral : Joseph a reçu une déclaration stipulant que le peuple de Dieu passerait 430 années de servitude en Égypte avant d’être libéré. L’histoire prouve que c’est ce qui s’est passé. C’est simple et facile à comprendre. Mais cette déclaration peut avoir d’autres sens, tous aussi véridiques et valides.

Il peut y avoir différents accomplissements des paroles prophétiques dans les Écritures. Il y a souvent un accomplissement initial ou immédiat comme par exemple dans la vie de Jésus  mais il peut aussi y avoir un accomplissement progressif qui se  poursuit. Attention, ce n’est pas le cas pour toutes les prophéties, simplement pour certaines. On ne peut donc pas lire un texte, voir ce qui s’est passé et penser que tout a été réalisé et que c’est fini. Il peut arriver qu’il y ait une répétition, d’une autre manière.

Alors, qu’elle est le sens correct ? Qu’est-ce que Dieu veut que nous tirions d’un verset particulier ? En fait, nous n’avons pas toujours besoin de choisir une seule et simple réponse.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)