114. Un bon rapport

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Au-delà du voile

La dernière fois, nous avons vu qu’en tant que pionniers appelés dans l’ordre nouveau comme Josué et Caleb, nous devons donner un bon rapport. Nous ne pouvons pas garder le silence sur ce que nous faisons dans le royaume des cieux et laisser les autres dans l’ignorance comme si nous valions mieux qu’eux. Il y a tellement de gens, croyants et pas-encore-croyants, qui ont besoin d’entendre un bon rapport sur l’héritage qui est le leur s’ils décident de « traverser le Jourdain » et de réclamer ce qu’il leur a été promis. Nous devons témoigner ! Il nous faut appeler nos frères et sœurs qui sont encore dans le désert pour qu’ils viennent voir par eux-mêmes la Terre Promise qui est leur héritage en tant que fils de Dieu. Une fois découverte, nous devons les aider à traverser pour qu’ils prennent leur place dans le royaume des cieux, au-delà du voile.

Dans l’ancien ordre, nous aurions prié Dieu pour que cela arrive. Nous aurions aussi pu poster sur les médias sociaux, publier des blogues, donner des interviews à la radio ou télévision,  voire même écrire un livre sur le sujet et organiser un « grand lancement ». Dans le nouvel ordre, nous savons qu’il faut d’abord faire les choses dans les cieux. Nous allons donc rechercher des stratégies divines et produire une nouvelle législation dans les tribunaux célestes afin que cela arrive sur terre.  Une fois cela réalisé, tous les mandats que nous avons reçu afin d’appliquer des choses sur terre, auront acquis une plus grande autorité spirituelle et seront bien plus efficaces.

La loi de liberté religieuse

C’est une loi que j’ai reçue et qui a été ratifiée dans les cieux pour Freedom Church et les ministères que nous gérons.

J’autorise, par la présente, la loi de liberté religieuse.
Cette loi donne à la génération Josué le droit de libérer Mon peuple.

Vous avez l’autorisation de libérer les opprimés, d’apporter la lumière dans les ténèbres voilées de l’ancien ordre de Moïse. Vous avez l’autorisation de gérer des rencontres comme celles des disciples sur la route d’Emmaüs pour ceux qui ont l’esprit voilé par les actions des hommes.  

Vous avez l’autorisation d’appeler à la justice pour le peuple de Dieu et de la gérer.
Vous êtes habilités à défier, dans l’amour, les vieilles outres et les mentalités associées.
La montagne de l’ancien ordre de Moïse peut-être ébranlée par les Vents du Changement*.

Vous devez appeler la génération Josué à agir, à crier dans la vallée de décision et à libérer le son et la lumière des cieux.

Dieu m’a dit « d’utiliser cette législation avec sagesse et précision, ainsi nombre seront enfin libres de recevoir leur héritage ».

Voici ce que j’ai déclaré lorsque je m’en suis servie :

J’appelle à ce que les voiles de résistance et de rejet du nouvel ordre céleste soient retirés de ceux qui les portent.
J’appelle à la justice par le jugement de Dieu et la mise en évidence de ceux qui refusent d’amener le peuple de Dieu dans l’héritage promis.
J’appelle à ce que le cœur de ceux qui ont été couverts et limités soit remué et accéléré.
J’appelle une nouvelle génération à se lever.

J’appelle la compassion et la lumière de la vérité à briller davantage et avec plus d’intensité dans les ténèbres qui couvrent les êtres humains.
J’appelle à la justice et que le people de Dieu soit libéré de l’esprit évangélique religieux qui le détruit.

J’appelle à ce que croisse dans le cœur du peuple de Dieu une sainte insatisfaction et qu’un cri s’en échappe : « Il doit bien y avoir quelque chose de plus ».

J’appelle les cieux à émettre un son destiné à résonner dans le cœur des gens qui ne sont plus satisfaits de la pauvre ou malsaine nourriture spirituelle qui leur a été donnée et qui désirent plus.

J’appelle à un accroissement des rencontres et visites angéliques, des rêves, des visions et des engagements spirituels.

J’appelle à ce qu’un nouveau désir croisse dans le cœur de ceux qui ont été trompés et recouverts des voiles religieux de doctrines et théologies qui nient que le surnaturel dans notre vie soit chose normale.

Faites vos propres déclarations. Demandez à Dieu si vous pouvez utiliser cette loi ou bien engagez-vous auprès de Lui et demandez votre propre loi. Faites quelque chose pour aider ceux qui sont toujours dans l’ancien ordre. Dieu désire qu’ils passent dans le nouveau.

En ce qui concerne la législation céleste

Votre esprit a la permission de libérer ces lois à partir des cieux ainsi que de les décréter. Je n’ai pas écrit cette loi en essayant de deviner ce qu’il fallait que je dise, j’ai laissé mon esprit les déclarer et je les ai écrites au fur et à mesure que mon esprit les déclarait. Nous pouvons tous le faire mais nous devons prendre cette initiative en prenant notre position dans les cieux et en opérant avec l’autorité que nous y avons. Si nous voulons créer et utiliser la législation céleste de manière efficace, nous devons nous voir comme Dieu nous voit et nous comporter comme des fils et non comme des esclaves.

* « Vents du Changement »  est le nom d’un ange et d’un ordre d’anges.

Articles récents

Facebook – Vivre dans le surnaturel
Twitter – @viesurnaturelle

Article original en anglais

113. Toutes choses sont devenues nouvelles

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Comparer l’ancien et le nouveau

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (2 Corinthiens 5:17, LS)

Il y a deux mille ans, Jésus est venu sur terre avec une nouvelle perspective totalement différente. Il a radicalement réinterprété tout ce que les gens religieux pensaient parfaitement connaître et, d’après mon expérience, Il continue de le faire. Voici certaines choses qu’Il nous a révélées et qui sont complètement différentes de ce que nous pensions :

Prier : nous avions l’habitude de prier sur terre pour demander l’aide de Dieu dans les cieux, en espérant qu’Il pourrait nous entendre. La nouvelle manière de faire est de nous présenter bravement devant Son trône de grâce, nous assoir sur Ses genoux et Lui parler, face à face.

Le renouveau : tellement désiré et espéré dans la communauté chrétienne en général. Seulement, nous avions l’habitude de prier à l’ancienne : « Oh, si tu déchirais le ciel et si tu descendaisL’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. ! (Ésaïe 63:19). Selon les nouvelles révélations, non seulement nous pouvons voir qu’Il est déjà descendu en déchirant le ciel mais en plus, qu’Il y est retourné et a déchiré le rideau pour que nous puissions le rejoindre. Nous avons passé notre temps à Lui demander de venir et de faire ce qui, en fait, Il nous demande de faire : venir à Lui.

Dans l’ancien, l’accès au Sanctuaire est réservé à quelques personnes très spéciales : les prêtres médiateurs. Dans le nouveau, nous y avons tous libre accès. Nous pouvons tous apprécier le repos et l’intimité de notre relation avec Dieu et, à partir de là, les fruits de notre aptitude à gouverner de manière responsable, en tant que fils de Dieu.

Après cela, je vis une porte ouverte dans le ciel. Et la voix que j’avais entendue me parler au début et qui résonnait comme une trompette me ditL’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. : Monte ici et je te montrerai ce qui doit arriver après cela. (Apocalypse 4:1)

Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu… Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hébreux 4:14 & 16, LS).

Nous aurons toujours des moments difficiles mais nous ne devons pas être effrayés et supplier Dieu de venir à notre secours. Il nous aide en nous donnant le pouvoir de vaincre les obstacles/problèmes que nous rencontrons lorsque nous participons à la restauration de toutes choses selon son but original.

… la création elle-même sera délivrée du joug de la corruption grâce à la liberté engendrée par la gloire des enfants de Dieu. (Romains 8:21, The Mirror Translation).

Opérer en tant que seigneurs, rois et fils

L’ancien est d’être dans le désert et attendre que Dieu résolve tout pour nous dans les cieux. Dans le nouveau, Dieu nous a donné la responsabilité de cohéritiers, nous sommes Ses partenaires dans les cieux et nous opérons comme seigneurs, rois et fils. En tant que Ses fils, une fois transfigurés, nous allons irradier Sa gloire pour mener toute la création dans sa liberté, la restaurer de manière à ce que la terre et les cieux soient en parfait harmonie.

Nos anciennes batailles spirituelles n’ont jamais été très efficaces parce que nous essayions d’abattre quelque chose en étant dessous. Nous faisions de grandes déclarations dirigées vers l’atmosphère de la terre ou vers les cieux, interdisant/liant ceci ou permettant/déliant cela mais personne n’allait jamais dans les cieux pour le faire. Dans le nouveau, tout cela est remplacé par des verdicts dans les tribunaux célestes, engendrant une autorité divine pour lier et délier (afin que les choses soient comme elles devraient l’être). Nous sommes passés des maisons ou groupes de prières sur terre à l’utilisation des tribunaux célestes, une approche ou mentalité complètement différente. Depuis, nous avons appris que tout devait être réalisé de l’autre côté du rideau pour être efficace.

L’ancienne manière d’interpréter « Que ta volonté soit faite sur terre comme au ciel » est que Dieu administre souverainement depuis Son trône pendant que nous ne faisons qu’obéir sur terre. Dans le nouveau, Dieu a en fait choisi d’opérer Sa souveraineté au travers de nous, nous ayant donné autorité sur tout l’ordre créé :

Dieu… nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, (Éphésiens 2:6)

Si Dieu nous a fait asseoir avec Jésus, nous sommes assis sur des trônes à partir desquels nous administrons dans les cieux.

Des fils mûrs

L’ancien est d’être comme des enfants dont les parents font tout pour eux. Il est temps de mûrir et de devenir des adultes responsables. De bons parents enseignent et encouragent leurs enfants à prendre de plus en plus de responsabilités dans leur vie. De la même manière, Dieu retire graduellement (parfois soudainement) mais sûrement Son soutien à l’ancien qui devient inefficace. Les anciennes manières de penser et d’opérer qui marchaient jusqu’à présent dans notre vie n’ont plus d’effet, même si elles semblent marcher pour d’autres personnes. A ce moment-là, nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter le nouveau. Si nous sommes réellement des pionniers, nous n’attendrons pas que cela arrive complètement mais nous irons de l’avant dès les prémices.

Dieu désire nous exposer comme Ses fils afin que nous remplissions notre destinée et restaurions la création. Nous avons chacun une destinée unique et elles interagissent toutes les unes avec les autres afin de réaliser le but de Dieu. Chacun d’entre nous a un rôle spécifique, choisi et conçu par Dieu. Tout comme Esther, Dieu nous a appelés en vue de telles circonstances.

Pourquoi ne pas garder nos anciennes habitudes ?

Lorsqu’Israël a traversé le Jourdain pour entrer dans la Terre Promise, deux tribus et demi ont choisi de retourner de l’autre côté du fleuve. A partir de ce moment-là, ces tribus ne sont plus jamais mentionnées dans les écritures et il n’existe aucune preuve que les anciennes méthodes aient continue d’opérer pour tous ceux qui avaient choisi de retourner.

Nous avons peut-être très envie de conserver la simplicité de l’enfance avec peu de responsabilités mais nous devons grandir et accepter d’être adulte. Nous ne pouvons pas continuer d’être allaités comme des bébés si nous voulons atteindre la maturité de fils.

Si vous choisissez de rester dans les anciennes manières de faire, vous risquez de mourir dans le désert avec ceux qui ont refusé de passer le fleuve et de recevoir leur héritage. Le problème est qu’ils veulent vous pousser à faire de même. Ces anciennes manières ont tendance à vous maintenir à la même place. Les chrétiens qui les utilisent ne veulent pas que vous entendiez Dieu par vous-mêmes car si cela arrivait, vous ne reviendriez plus aux conférences prophétiques qu’ils organisent (celles où ils vous disent ce que Dieu désire vous déclarer au lieu de vous équiper pour l’entendre Lui-même comme ils peuvent le faire). Le familier et le confortable ont un attrait puissant mais ce n’est qu’une illusion. Lorsque Dieu commence à vous travailler spirituellement, l’ancien et le familier risquent de devenir (et rester) très inconfortables.

Les vieilles manières de faire

Les anciennes manières de faire de Moïse n’ont pas marché pour préparer la récolte. De même, les cinq ministères n’ont pas réussi à équiper l’église mais ont permis à des chrétiens de construire leur propre empire. Ils n’ont pas réussi à guider les gens dans leur destinée ou à accéder leur rouleau de destinée et leur véritable appel, avec comme résultat de créer des générations d’esclaves dépendants au lieu de fils manifestés. Ils ont échoué dans leur tentative d’honorer les gens, les transformant en spectateurs ou serviteurs de leur vision. Ils n’ont pas libérer les gens dans l’appel qui était le leur et ne les ont pas aidés à découvrir leurs sphères d’autorité. Ils ont créé des systèmes religieux inspirés par l’arbre de la connaissance du bien et du mal, créant non seulement des activités commerciales sur le dos des louanges à Dieu mais aussi des gens célèbres (des idôles) au lieu de leaders-serviteurs.

Les prophètes, apôtres, pasteurs, enseignants et évangéliste sont devenus des professionnels. Sciemment ou non, ils ont fait en sorte que les gens dépendent d’eux comme médiateurs afin d’entendre ce que Dieu désire leur déclarer. Ils ont créé et entretenu une mentalité de dépendance et codépendance. Dans les nouvelles manières de faire, il n’y a pas de rabbins mais uniquement Jésus. Arrêtez de suivre les rabbins sur terre et, quoi que vous fassiez, ne me traitez pas comme tel.

Nous ne pouvons pas continuer à utiliser les méthodes du désert en espérant trouver la Terre Promise. Il faut que nous changions, que nous nous alignions sur ce que Dieu déclare et réalise maintenant. Il transforme nos manières de faire. Nous ne devons plus attendre que des gens nous disent ce qu’il faut que nous pensions ou fassions. Nous devons désirer apprendre à engager Dieu et venir en Sa présence. Tout est évalué sur la base « que tout soit fait sur terre comme au ciel ». Avons-nous appliqué les choses dans les cieux avant de nous en servir sur terre ?

Nous sommes appelés à être des précurseurs, tout comme Josué et Caleb ont été les seuls à l’être parmi les espions envoyés pour rapporter des informations sur la Terre Promise. Comme eux, nous devons fournir un bon rapport. Dans le prochain article, nous verrons comment nous pouvons faire cela avec les nouvelles manières.

Articles récents

Facebook – Vivre dans le surnaturel
Twitter – @viesurnaturelle

Article original en anglais

75. Libre accès dans les lieux célestes

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Maintenant que nous avons fini la série Transformation, j’aimerais commencer une nouvelle série touchant aux lieux célestes.

Il a toujours été dans l’intention de Dieu de nous donner libre accès au royaume des cieux de notre vivant. Il désire que nous mûrissions spirituellement afin de pouvoir venir recevoir autorité et pouvoir afin d’amener le royaume des cieux sur terre, au travers de notre vie.

Nous venons en la présence de Dieu dans notre cœur et nous nous engageons dans les lieux célestes par notre esprit.

Il nous suffit d’utiliser notre imagination comme un tremplin pour accéder au domaine spirituel.

Notre maturité en tant que Fils de Dieu dépend uniquement de notre relation et notre intimité avec notre Père.

«  Je te donnerai libre accès … »

Nous pouvons lire en Zacharie 3:6-7 : L’ange de l’Éternel fit à Josué cette déclaration : Ainsi parle l’Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu gouverneras alors ma maison et prendra la responsabilité de mes Conseils et je te donnerai libre accès (à ma Présence) parmi ceux qui sont ici. (The Passion Translation)

Lorsque Josué, le Grand Prêtre, reçoit cette parole de Dieu, il n’est plus sur terre mais dans les lieux célestes et ceux qui l’entourent sont les esprits célestes. Sa promesse de lui donner « libre accès » concerne les lieux célestes pas la terre.

Seulement, il y a des conditions !

Dieu ne montre aucun favoritisme (Romains 2:11). Nous pouvons donc être certains que si nous remplissons ces conditions, cette promesse est valide pour nous aussi. Si nous étudions ces conditions, nous pouvons voir qu’il y a une progression. Il nous faut d’abord marcher dans Ses voies et observer Ses ordres, puis gouverner Sa maison et prendre la responsabilité de Ses Conseils, alors nous pourrons venir en Sa Présence dans le royaume des cieux parmi tous les anges et esprits qui y résident.

Moïse connaissait et suivait les voies de Dieu

Il a manifesté ses voies à , Ses œuvres aux enfants d’Israël. (Psaume 103:7, Louis Segond)

Comment Moïse pouvait-il le faire ? Parce qu’il était prêt à tout risquer pour s’engager envers Dieu, pour le rencontrer face à face alors que le reste du peuple d’Israël, effrayé, refusait de s’approcher du feu et des nuages sur la montagne, à l’invitation de Dieu (Exode 20:18-19). Ce n’est pas facile d’apprendre les voies de Dieu mais Il nous invite à nous présenter comme Moïse, à Le rejoindre dans les lieux célestes, en Sa Présence, à nous tenir dans Sa gloire.

Souvenez-vous du passage où Moïse demande à Dieu de contempler Sa gloire. Dieu passe devant lui mais Moïse ne peut pas regarder Son visage sous peine de mourir, il ne peut voir que Son dos. Si nous lisons ces versets avec une mentalité grecque ou occidentale, nous allons comprendre qu’il s’agit du dos physique de Dieu. Avec une mentalité hébraïque, nous pouvons comprendre qu’il s’agit du passé ou de l’histoire de Dieu : tout ce qu’Il a réalisé jusqu’à ce moment-là. C’est ainsi que Moïse a pu écrire les cinq premiers chapitres de la Bible, avec la création et tous les événements qui ont précédé sa naissance.

Nous pouvons donc lire dans Exode 20 que le peuple de Dieu a refusé de venir sur la montagne et donc tout ce qu’ils ont vu c’est ce qu’Il avait fait. Ils ont vu Ses œuvres, Ses miracles mais ils n’ont pas compris qui Il est, comment Il est. Dieu nous invite à faire ce que Moïse a fait, à venir sur la montagne afin de connaître Ses voies. Lorsque nous aurons compris Ses voies, nous pourrons faire comme Lui.

Moïse a réalisé des miracles : il a fait jaillir de l’eau d’un rocher, il a utilisé son bâton de berger (qui représentait son autorité) pour exercer son pouvoir. Israël a simplement reçu. La nation toute entière a vu ses œuvres mais aucun d’entre eux n’a jamais pu effectuer ce que Moïse avait fait. Jésus a déclaré qu’Il ne faisait que ce qu’Il voyait Son Père faire (Jean 5:19) et que nous accomplirons les œuvres qu’Il a faites et même de plus grandes.

Si nous devons suivre Ses voies, nous devons avant tout les connaître. Pour faire les œuvres de Dieu, nous devons connaître les voies de Dieu. Nous pourrons ainsi faire partie de ceux qui vont amener le royaume des cieux sur terre.

Suivre les voies de Dieu

Sa Parole est notre protection. La Bible nous permet de rester dans la vérité, c’est la norme que nous pouvons suivre comme un fil à plomb permet au maçon de monter des murs bien droits. Jésus, la Parole Logos de Dieu, la Parole Vivante, est notre ancre quoi que nous fassions. Si nous connaissons Jésus et la parole écrite de Dieu, nous pouvons comprendre Ses voies. Elles nous révèlent Sa personnalité, qui Il est véritablement. Il est donc primordial que nous apprenions à connaître Ses voies.

Si l’on prend le Psaume 119, les 40 premiers versets décrivent tout particulièrement Ses voies : témoignages, jugements, lois, préceptes, statuts, décrets, commandements et merveilles.

Si nous méditons sur les facettes de Ses révélations, nous réalisons qu’elles sont toutes différentes et que chacune exprime un aspect particulier de Sa personnalité.

Méditer la Parole

La méditation est un élément-clé. Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit (2 Corinthiens 3:18). Lorsque nous méditons la parole de Dieu, ce qui est écrit devient une porte ouverte pour en faire l’expérience. Nous devenons alors ce que nous observons et plus nous observons plus nous devenons comme ce que ou qui nous observons : nous sommes transformés. Ce mot dans la Bible vient de « métamorphose » telle la chenille devenant papillon et c’est son ADN qui est transformé. Méditer la parole de Dieu peut nous transformer aussi profondément.

De la même manière, lorsque nous communions, nous recevons l’ADN de Jésus qui « illumine » le nôtre et le transforme pour revenir à son état originel (celui de Dieu).

Mais nous avons besoin aussi de la parole rhema, les mots que Dieu nous donne directement et qui pénètrent notre cœur.

Lorsque nous méditons sur la parole logos de Dieu, ces mots peuvent nous pénétrer comme des mots rhema car le Saint-Esprit nous enseigne, nous convainc de ce qu’Il désire nous communiquer à ce moment-là. Nous pouvons aussi recevoir directement des mots de Dieu. Lorsque cela arrive, nous savons que c’est Dieu parce que la révélation qu’Il nous donne est conforme à Sa nature telle que nous la connaissons (Il est pur amour) et  qu’elle ne va pas à l’encontre de ce que dit la Bible. C’est pourquoi nous parlons de la Bible comme d’un fil à plomb. Les deux permettent de rester droit.

Psaume 119

Si nous revenons aux 40 premiers versets du Psaume 119, nous pouvons découvrir d’autres mots qui expriment ce que nous devons faire pour connaître, vivre et poursuivre Ses voies : marcher, observer, rechercher, regarder, chérir, déclarer, se réjouir, méditer, établir, se régaler, vivre, désirer ardemment, s’attacher, courir, être enclin, révérer et remercier.

De même, nous pouvons découvrir dans ces versets des mots qui décrivent comment Dieu réagit à ce que nous faisons et recherchons : Il bénit (Il nous habilite à prospérer, à réussir au plus haut niveau), décrète, enseigne, réprimande, efface les reproches, relance, répond, solidifie, accorde, nous ouvre les yeux, élargi notre cœur, nous fait comprendre et gère généreusement.

Il existe des marches à suivre et des protocoles, ce sont les procédures que nous devons respecter si nous voulons faire pleinement l’expérience de Dieu et en témoigner par notre propre vie.

Nous devons prendre le temps de méditer ce genre de versets et nous y attacher. Vous pouvez utiliser la section « Laisser un commentaire » ci-dessous pour partager les révélations que vous avez reçues en suivant ce procédé et encourager les autres.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais