111. La nouvelle Ecclésia

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Le plan original venant des cieux

Personne ne rapièce un vieux vêtement avec un morceau d’étoffe neuve, car la pièce rapportée arracherait une partie du vieux manteau et la déchirure serait pire qu’avant. De même, on ne verse pas dans de vieilles outres du vin nouveau, sinon celles-ci éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Non, on met le vin nouveau dans des outres neuves. Ainsi le vin et les outres se conservent.  (Matthieu 9:16-17)

Dans la culture juive, à l’époque de Jésus, on ne jetait pas les vieilles outres, on les reconditionnait/restaurait afin qu’elles puissent recevoir le vin nouveau. Les outres coûtaient cher et il en fallait un grand nombre, c’était un investissement important. De la même manière, Dieu a considérablement investi dans les outres de l’église (ecclésia) et Il ne va certainement pas les jeter.

J’entends des tas de gens discuter des nouvelles outres sans ecclésias. Je ne suis pas d’accord. Jésus continue de construire Son Ecclésia, Il n’a pas changé d’avis. Il suit toujours le plan original venant des cieux. Je suis tout à fait d’accord pour abandonner le vieux concept de ce qui est maintenant connu comme étant « l’église », avec toutes ses connotations négatives, ses expériences de blesser les gens ainsi que son contrôle oppressif et répressif. Cependant,  il nous faut bien garder à l’esprit que, selon la Bible, les aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu seront mis en lumière par l’ecclésia afin être reconnus par les Autorités et les Puissances usurpatrices (Éphésiens 3:10).  Nous devons donc admettre que sans aucune ecclésia,  nous ne risquons certainement pas de voir le royaume des cieux être établi sur terre.

Et vous aussi, comme des pierres vivantes, vous qui formez un temple spirituel, édifiez-vous pour constituer une sainte communauté de prêtres, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ…  Mais vous, vous êtes un peuple élu, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a pris pour sien, pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. (1 Pierre 2:5 et 9)

Nous avons tous la responsabilité de devenir qui Dieu nous appelle à être, au niveau individuel et corporel.

Caractéristiques de la nouvelle Ecclésia

La nouvelle Ecclésia comprendra donc nombre de différentes ecclésias, constituées de gens rassemblés autour d’un plan original céleste. Ils opéreront comme une communauté céleste de rois-prêtres et la nouvelle Ecclésia gouvernera, en accord avec les cieux et la terre. Les leaders-serviteurs formeront la fondation de cette nouvelle Ecclésia. Ils opéreront en accord avec les oracles célestes, formant un gouvernement dont la forme et le style seront une réflexion du royaume des cieux sur terre.

On y retrouvera le modèle du gouvernement céleste avec des conseils de 3, 7 et 12. Chaque ecclésia sera unique et différente, pas les unes copiées sur les autres. Elles seront toutes organisées à partir du plan et du mandat que Dieu leur aura donnés. Cette diversité sera la démonstration des aspects infiniment variés de la sagesse de Dieu (Éphésiens 3:10).

Le diagramme ci-dessus présente un plan céleste reçu par notre ecclésia Freedom. Nous n’avons pas encore tout complété ! Ne tentez surtout pas de le copier là où vous êtes. Chaque ecclésia doit recevoir son propre plan et mandat de Dieu.

L’organisation sera toujours flexible, continuellement déterminée par les pierres vivantes, croissant et mûrissant au fur et à mesure que chaque personne remplira sa destinée en son sein. Sans oublier bien sûr toutes les pierres qui y seront ajoutées et sans crainte de celles qui seront retirées pour être placées ailleurs. L’objectif est de créer un accord entre les cieux et la terre, de contribuer à la restauration de toutes choses selon le plan et le but originels de Dieu.

Flexibilité

Ici, il nous a fallu plusieurs années pour passer à la nouvelle ecclésia. La transition s’est faite petit à petit. Nous sommes des précurseurs  et les choses ne sont pas toujours faciles, elles peuvent même s’avérer très difficiles mais nous savons que nous suivons le bon chemin. Au fil des années, nous avons produit différents diagrammes, mis à jour, pour représenter le plan que nous avons reçu. Celui ci-dessus est le dernier en date, la version 2019. Est-ce que cela signifie que notre plan céleste a changé ? Je ne pense pas. Je crois que cela représente plutôt le fait que Dieu nous en révèle différentes facettes petit à petit, surtout depuis que nous en avons conscience.

Quand je pense à nos débuts en 1994 et à la révélation d’Ésaïe 61, qui a été fondamentale pour nous, je réalise que ma compréhension de ce chapitre aujourd’hui est complètement différente de celle que j’avais à l’époque. Le texte n’a pas changé mais Dieu en a progressivement approfondi et étendu la révélation, au fur et à mesure que nous avons développé nos capacités de recevoir ou d’entendre ce qu’Il désire nous communiquer. Si ma perception de cette révélation a changé, je sais qu’elle a aussi changé pour les autres membres de notre ecclésia.  Nous n’opérons pas comme nous le faisions en 1994 mais nous continuons d’opérer suivant la manière dont nous interprétons et exprimons ce même chapitre maintenant.

A cette époque, alors que nous commencions juste à comprendre que les choses n’étaient pas comme nous le pensions, nous avions l’habitude de déclarer : « Le changement constant est notre fondation immuable. » Nous ne savions pas combien cela s’avérerait non seulement juste mais aussi important ! La structure de notre ecclésia est flexible et ce sont ses membres qui déterminent ce qu’elle est à tout moment et comment elle évolue. Par exemple, pour nos 7 montagnes d’origine, ce n’est pas moi qui en ait eu la révélation, ni notre conseil de 3 bien que nous ayons eu chacun la révélation d’en avoir 7. Ce sont les gens formant notre ecclésia qui ont entendu l’appel de Dieu pour ces montagnes en particulier. Ceux qui les gouvernent, chacune ayant un conseil, continuent de déterminer ce qu’elles sont et comment elles évoluent. Cette flexibilité est essentielle pour leur continuel développement et la révélation des autres montagnes que Dieu a pour nous, avec toutes les sous-montagnes gouvernées de la même manière par d’autres membres de notre ecclésia, y trouvant leur place en tant que pierres vivantes et remplissant leur destinée.

Nous avons donc un plan divin original stipulant que « nous sommes une ecclésia et nous ferons partie d’une ville de refuge, une ambassade des cieux ». La forme actuelle que nous prendrons sera entièrement déterminée par ceux qui en embrasseront la révélation. Dans une dizaine d’années, d’autres gens nous aurons rejoints, ayant reçu une révélation pour eux-mêmes et embrasser cette vision. De toute évidence, ils verront et exprimeront de nouvelles choses donc notre église Freedom évoluera et sa forme sera différente de celle d’aujourd’hui ; tout comme nous le sommes profondément par rapport à 1994 et même, comparativement, à l’année dernière.

Dieu demande toujours de nouvelles outres pour le vin nouveau mais ce sont les mêmes, constamment reconditionnées/restaurées, pas quelque chose de tout nouveau et sans passé. Dieu va poursuivre la révélation progressive du nouveau vin et les outres de l’Ecclésia doivent rester flexibles et constamment restaurées pour le recevoir. Nous ne devons jamais devenir rigides et fixes dans nos habitudes.

Quoi que nous fassions à l’heure actuelle, je peux vous garantir que nous ferons les choses différemment dans l’avenir proche, tout simplement parce que nous aurons reçu de nouvelles révélations de Dieu pour cette époque ou saison particulière. C’est pour cela que le concept d’être comme les fils d’Issacar est si important : il nous faut bien comprendre que Dieu opère différemment suivant les époques et les saisons. Pour chaque saison, nous devons comprendre l’appel que Dieu a pour nous et recevoir de Lui les provisions nécessaires pour l’accomplir.

Un engagement angélique

Une ecclésia formée par le rassemblement de gens répondant à l’appel de Dieu va vivre et opérer sous un ciel ouvert (Jean 1:51) et engager les anges.  Lorsqu’il s’est arrêté pour dormir, Jacob a vu les anges monter et descendre un escalier et a appelé l’endroit « Béthel », déclarant que c’était là le sanctuaire de Dieu et la porte du ciel (Genèse 28:10-19). Chaque chrétien et chaque ecclésia sont des « Béthels » sur terre !

Nous sommes tous des représentants ou ambassadeurs de l’Ecclésia, pas seulement lorsque nous nous réunissons mais  24/7. Nous n’allons pas à l’église, nous sommes l’église ! Notre vie dans son intégralité est une expression du sanctuaire de Dieu : une ecclésia. Lorsque nous nous réunissons, cette divine expression est multipliée de manière  exponentielle. Il faut absolument que nous comprenions ce que édifiés ensemble en tant que pierres vivantes signifie réellement : rassemblés par amour pour remplir le but de Dieu.

Projeter une ombre

Une ecclésia, au niveau individuel ou corporel, est une ombre de ce qui existe dans les cieux. Pour obtenir une ombre, il faut une lumière projetée sur un objet et nous pouvons alors voir son ombre de l’autre côté. Il nous faut donc être dans les cieux pour projeter une ombre sur terre. Si nous n’opérons pas dans les cieux, nous ne pouvons pas projeter d’ombre sur terre.

A une époque, j’allais dans les lieux célestes pour essayer de produire une ombre sur terre. Je revenais ensuite sur terre pour l’occuper. Le problème était que l’ombre avait disparu puisque je n’étais plus dans les cieux ! C’est  pour cela qu’il faut que nous apprenions à vivre dans les deux royaumes de la terre et des cieux en même temps. Les choses sur terre changeront de manière radicale lorsque nous le ferons.

Une ambassade des cieux

A Freedom, nous devenons un centre de ressources pour la communauté locale, au fur et à mesure que nous développons nos opérations et notre influence au travers de Freedom Community Alliance. Je crois fermement qu’un jour toutes les ecclésias seront des villes de refuge et des ambassades des cieux, soit séparément soit en association avec un projet plus important au niveau de leur ville, département ou région. Ce sera là une réflexion complète du gouvernement des cieux avec la montagne du sanctuaire (ou de la maison) de Dieu, Son royaume et Son autorité, tout cela reflété parfaitement sur terre. La montagne du sanctuaire de Dieu sera  plus haute que toutes les autres montagnes car nous sommes une expression du peuple, du royaume et de l’autorité de Dieu sur terre. Toutes les nations y afflueront.

Articles récents
Article original en anglais

110. Une révolution d’amour

Mike Parsons
assisté de Jeremy Westcott

Renverser complètement la loi

Chaque fois que Dieu fait quelque chose de nouveau, cela remet généralement en cause ce qui existe, pour la simple raison que nous devenons foncièrement habitués et attachés à nos manières de penser et d’agir.

Lorsque Jésus est venu remettre en cause toutes les normes religieuses, les institutions et personnes religieuses de Son époque l’ont complètement rejeté. Il apportait une perspective complètement nouvelle et radicale de l’Ancien Testament, en donnant une nouvelle interprétation et révélant la vérité sur son sens. Il a déclaré par exemple que « Le sabbat a été fait pour l’homme et non pas l’homme pour le sabbat ». Il renversait complètement les lois créées de toutes pièces par le pouvoir religieux et déclarait qu’il s’agissait de quelque chose à utiliser pour le bénéfice des gens et non pour les contrôler ou les limiter. La religion cherche toujours à garder les gens sous son contrôle et à les restreindre. Il est donc évident que les déclarations de Jésus ne risquaient pas d’être bien accueillies par l’élite religieuse. Il n’a pas fallu longtemps à cette dernière pour décider de se débarrasser de Lui, vu qu’Il menaçait sérieusement l’avenir du système religieux dont ils dépendaient.

Dans le Sermon sur la montagne, Jésus déclare maintes fois : « Vous avez appris qu’il a été dit…  Eh bien, moi, je vous dis… », replaçant l’importance sur ce que les gens ressentent dans leur cœur et non l’observation de lois religieuses créées par les hommes. Il déclare en Matthieu 5:17 : « Ne vous imaginez pas que je sois venu pour abolir ce qui est écrit dans la Loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir. » Seulement Il est venu l’accomplir de manière tout à fait inattendue, dans le contexte d’une relation avec Dieu et donc d’agir par amour ; au lieu du légalisme et des obligations religieuses. Les Juifs pratiquants avaient appris depuis toujours à respecter les 613 commandements créés par l’élite de leurs ancêtres, soi-disant pour les aider à vivre suivant les lois de Dieu. S’entendre dire qu’en fait ce qu’il y avait de plus important était d’aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa pensée remettait en cause l’intégralité du système de vie qu’ils avaient toujours connu.

Les nouveaux modèles et valeurs du royaume des cieux qu’Il présentait défiaient complètement ceux découlant d’une perspective légaliste de l’élite religieuse. C’était tout simplement une révolution d’amour où le Roi des rois ne venait pas pour se faire servir mais pour servir. Jésus présentait par la manière même dont Il vivait, un tout nouvel exemple de leadership et d’autorité où la hiérarchie et le contrôle n’avaient pas de place.

Jésus a donné toutes les opportunités possibles aux Pharisiens, Sadducéens et enseignants de la Loi pour qu’ils abandonnent leurs notions et idées préconçues afin de Le suivre. Malheureusement, ils ont presque tous choisi d’être offensés et de voir leur système de vie menacé par la remise en cause des fondations de leur monde.

Ces structures religieuses ont été complètement renversées en 70 apr. J.-C. et ceux qui étaient déterminés à les défendre ont fini tragiquement face à l’armée romaine. En revanche, ceux qui ont décidé de vivre selon l’exemple de Jésus et de devenir Ses disciples ont écouté Ses avertissements et quitté la ville.

De nouvelles outres pour le vin nouveau

Personne ne rapièce un vieux vêtement avec un morceau d’étoffe neuve, car la pièce rapportée arracherait une partie du vieux manteau et la déchirure serait pire qu’avant. De même, on ne verse pas dans de vieilles outres du vin nouveau, sinon celles-ci éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Non, on met le vin nouveau dans des outres neuves. Ainsi le vin et les outres se conservent. (Matthieu 9:16-17)

C’était la fin du vieil ordre établi et le commencement de quelque chose de tout nouveau, complètement différent des vieux rites religieux des sacrifices au temple. Nous avons déjà parlé  du vin nouveau et des nouvelles outres. Il nous faut rester très conscients de l’importance de ce sujet car, du fait de nos mentalités religieuses, nous avons malheureusement une tendance profondément enracinée de revenir aux vieilles outres.

L’outre de l’Ancienne Alliance était un temple, dans une ville, dans une nation ; avec un roi, une communauté de rois-prêtres d’une seule tribu (les Lévites) et un Grand-Prêtre d’une seule famille (celle d’Aaron).

Un tel système de médiation empêchait les gens d’accéder à Dieu par eux-mêmes : seuls les prêtres pouvaient entrer dans le tabernacle et uniquement le Grand-Prêtre accédait au Saint des Saints et ce, une seule fois par an.

Cela a encouragé un modèle de leadership descendant (contrôle de haut en bas) exactement à l’opposé de l’exemple de Jésus de leader-serviteur (soutien de bas en haut). Nous pouvons voir cet ancien système encore en opération un peu partout mais tout particulièrement dans la division entre clergé et laïcité ainsi que, sous une forme plus subtile, lorsqu’une position religieuse ou autre est héritée au sein d’une même famille, d’une génération à l’autre. Si on limite les gens artificiellement, ils risquent fort de ne pas remplir leur destinée.

Le tabernacle de David

Dans l’Ancien Testament, une personne a eu un aperçu des choses nouvelles et les a adoptées bien à l’avance, du moins pendant un certain temps, faisant de lui un précurseur. Dans le tabernacle de David, lors des louanges, on pouvait accéder librement à l’arche de l’Alliance et à la Présence de Dieu. Lorsqu’on lit ce qu’ils faisaient à l’époque, c’est assez incroyable si l’on prend en considération ce que la Loi prescrivait. Je n’ai jamais vraiment compris comment ils en étaient revenus à mettre Dieu dans une « boîte ». C’est sans doute la preuve du pouvoir de cette mentalité religieuse dont nous avons parlée. Le fait reste qu’ils sont revenus rapidement au cycle et rituel des sacrifices dans un temple tout neuf.

De rois-prêtres divins

Dans la Nouvelle Alliance, nous sommes tous appelés à être des rois-prêtres divins. Chacun d’entre nous est une nouvelle outre, une maison de Dieu et une porte des cieux. Nous opérons dans les lieux célestes et nous sommes une nation, une ville et un temple tout à la fois. Dieu demeure en nous et nous en Lui. Dans l’Ancienne Alliance, le Saint-Esprit venait sur les prophètes, les prêtres et les rois. Maintenant, il vit en nous. Nous sommes tous appelés à devenir prêtres du sacerdoce divin de l’ordre de Melchisédech, pas de l’ordre terrestre d’Aaron. Lorsque l’Ancienne Alliance est devenue obsolète, cela a marqué la fin de cet ancien système de prêtres avec leurs rôles et fonctions.

Chacun d’entre nous a une destinée, une mise en application terrestre et céleste du royaume de Dieu et de Son gouvernement. Chacun d’entre nous est une réflexion des quatre visages de Dieu (roi, prophète, prêtre et apostolique), exprimée et démontrée par rapport à ce que l’accomplissement de notre destinée couvre.

Un plan originel divin

Nous sommes aussi une nouvelle outre au niveau institutionnel. Des chrétiens peuvent former un groupe en se basant sur un plan originel divin en tant que pierres vivantes, formant un édifice divin fondé sur le royaume des cieux et reflétant son gouvernement. Ils deviennent des leaders-serviteurs, libérant les gens dans leur destinée, au lieu de les contrôler et de les limiter par l’ancien système de médiation qui empêchait l’accès à Dieu et aux lieux célestes.

Dieu vous a intégrés à l’édifice qu’il construit sur le fondement que sont les apôtres, ses prophètes et dont Jésus-Christ lui-même est la pierre principale. (Éphésiens 2:20)

Ecclésia

Et moi, je te déclare: Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise [ekklesia], contre laquelle la mort elle-même ne pourra rien. Je te donnerai les clés du royaume des cieux: tout ce que tu interdiras sur la terre sera interdit aux yeux de Dieu et tout ce que tu autoriseras sur la terre sera autorisé aux yeux de Dieu. (Matthieu 16:18-19)

J’emploie de plus en plus le mot « ekklesia ou ecclésia » parce que le terme « église » ne reflète pas du tout dans notre esprit ce qu’elle est selon Dieu. Les structures et institutions de « l’église » telle que nous la connaissons sont principalement des édifices réalisés de main d’hommes et basés sur les vieilles outres. Ils ont tendance à refléter l’Ancienne Alliance et non la Nouvelle. Ne voyez pas cela comme une critique des dénominations et courants établis car nous avons fait la même chose dans le passé à Freedom. A l’époque, nous ne savions pas.

De nos jours, Jésus met en place Son Ecclésia avec des pierres vivantes de toutes sortes. Il est donc évident que les ecclésias seront partout différentes suivant leur localité et le plan originel que Dieu leur attribue.

Nous ne pouvons pas nous server d’une formule ou d’un modèle et simplement le reproduire. Dans notre prochain article, nous aborderons les caractéristiques de la nouvelle Ecclésia. Pour l’instant, acceptons simplement de convenir que tout ce qui  n’a pas une fondation reflétant ce qui existe dans les lieux célestes est une vieille outre.

Articles récents

109. L’extrême profondeur, largeur, longueur et hauteur de Son amour.
108. Le plus grand scandale de cet âge
107. Qui est notre véritable Dieu ?
106. Le jugement dernier
101. La restauration de toutes choses

Article original en anglais

104. Revêtus de la gloire de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott  

Quant à moi, j’enverrai bientôt sur vous ce que mon Père vous a promis. Vous donc, restez ici dans cette ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. (Luc 24:49)

Jésus parlait de la Pentecôte qui allait bientôt arriver et de cette première étape où le Saint-Esprit allait nous guider dans « la liberté que les enfants de Dieu connaîtront dans la gloire », nous revêtant à nouveau de la gloire que portait Adam et Eve. Ce devait être le commencement de ce processus et notre transformation devait se poursuivre mais nombre sont restés « coincés » ou ont simplement refusé de s’y soumettre.  Il est vital que nous acceptions cette vérité et la réalité de nos dons spirituels. Mais, nous devons les voir comme une première étape dans le processus de notre restauration intégrale de fils de Dieu avec l’autorité qui y est attachée.

Car ainsi parle l’Éternel des armées : Encore un peu de temps, Et j’ébranlerai les cieux et la terre, La mer et le sec ; J’ébranlerai toutes les nations ; Les trésors de toutes les nations viendront, Et je remplirai de gloire cette maison, Dit l’Éternel des armées… La gloire de cette dernière maison sera plus grande Que celle de la première, Dit l’Éternel des armées ; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, Dit l’Éternel des armées. (Aggée 2:6-7 & 9, LS)

Pour Israël et selon l’ancienne alliance, la maison qui devait être remplie de la gloire de Dieu était le Temple. Lorsque Jésus est venu au Temple, Il y a rapporté la gloire de Dieu. Malheureusement, Il a été rejeté par les leaders religieux et donc, lorsqu’Il a quitté le Temple pour la dernière fois (Matthieu 23 et 24),  Il l’a laissé abandonné et désert,  c’est-à-dire sans la gloire de Dieu. Dans la  nouvelle alliance, nous savons que  nous sommes cette maison ou ce temple et nous allons être remplis de cette gloire.

Celui dont la voix a fait alors trembler la terre fait maintenant cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai, non seulement la terre, mais aussi le ciel. Ces mots : une fois encore signifient que tout ce qui peut être ébranlé, c’est-à-dire ce qui appartient à l’ordre ancien de la création, disparaîtra, pour que subsistent seules les réalités inébranlables. Le royaume que nous recevons est inébranlable : soyons donc reconnaissants et servons Dieu d’une manière qui lui soit agréable, avec crainte et profond respect, car notre Dieu est un feu qui consume. (Hébreux 12:26-29)

Nos corps sont le temple de Dieu et nous faisons partie de « la montagne du temple de l’Éternel » (Ésaïe 2:2, LS) qui est restaurée par le feu. Nous ne devons pas être effrayés par le feu de Dieu parce que Son feu est Son amour. Il ne consumera que ce qui est sans valeur et temporaire, ce que nous avons créé par notre « bricolage religieux ». Son feu est nécessaire à la restauration car nous ne pouvons rien restaurer par nos méthodes de bricolage qui compromettent, avant tout, l’intention et le but originels de Dieu.

Dans l’avenir, il adviendra que le mont sur lequel est le temple de l’Eternel sera fermement établi au-dessus des montagnes et il s’élèvera par-dessus toutes les hauteurs, et tous les peuples étrangers y afflueront. (Ésaïe 2:2)

Lorsque Dieu va révéler Ses fils au monde, lorsque nous serons intégralement restaurés dans notre position filiale, élevés et assis sur notre trône d’autorité dans les lieux célestes, les gens seront attirés par la gloire qu’ils verront restaurée sur nous.

Quelle forme va prendre cette gloire sur nous ?

Transfiguration

Il fut transfiguré devant eux : son visage se mit à resplendir comme le soleil ; ses vêtements prirent une blancheur éclatante, comme la lumière. Et voici que Moïse et Elie leur apparurent : ils s’entretenaient avec Jésus. (Matthieu 17:2-3)

Moïse représente la Loi et Élie les Prophètes, tout était là pour honorer Jésus dans Sa révélation étincelante de Fils de Dieu. Si Jésus a été transfiguré, nous pouvons l’être aussi.

Pendant qu’il parlait ainsi, une nuée lumineuse les enveloppa et une voix en sortit qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qui fait toute ma joie. Ecoutez-le ! (Matthieu 17:5)

Ce n’était pas la première fois que Dieu révélait Jésus comme Son fils mais cette fois-ci Sa déclaration s’est enrichie d’un commandement : « Ecoutez-le ! »

Lorsque nous connaîtrons notre position, lorsque Dieu fera Sa déclaration sur nous, la création saura qu’elle doit nous écouter. La création attend la manifestation des fils de Dieu. Elle nous écoutera et nous répondra lorsque nous commanderons, une fois que notre autorité aura été restaurée.

Aperçus mystiques

A différentes époques de l’histoire, Dieu a donné à un nombre restreint de personnes quelques aperçus mystiques de l’état originel des êtres humains et donc de Son intention originelle pour nous. En 1820, Anne Catherine Emmerich a reçu une révélation personnelle extraordinaire d’Adam et Eve qu’elle a décrits comme habillés de lumière.

« Ils étaient comme deux enfants, indiciblement beaux et nobles. Ils étaient resplendissants, revêtus de rayons de lumière comme on porterait un voile. De la bouche d’Adam sortait un large flot de lumière scintillante et sur son front, je pouvais voir comme une auréole de majesté. Autour de sa bouche luisait un rayon de soleil, qu’il n’y avait pas chez Eve. Je vis le cœur d’Adam, exactement comme celui des hommes maintenant, mais des rayons lumineux enveloppaient sa poitrine. Au milieu de son cœur, je voyais une auréole brillante de gloire1. »

En 1882, Luisa Piccarreta a rencontré Jésus. Il lui a expliqué qu’en créant l’être humain, Il l’avait placé dans le soleil de la Volonté Divine. C’était un vêtement de lumière scintillante dont les rayons couvraient son corps de manière à l’honorer et le rendre plus magnifique. Lorsqu’Adam a perdu ses vêtements d’innocence, il s’est servi des choses matérielles qui l’entouraient pour se couvrir. Les vêtements que portaient Jésus Lui ont été retirés avant qu’Il soit crucifié. « Il n’a pas repris de tels vêtements après Sa résurrection. Au lieu de cela, Son Humanité a été recouverte du vêtement lumineux du soleil de la Volonté Suprême… La Volonté Divine, bien que vivante, c’est aussi le véritable vêtement de l’être humain qu’il a reçu à la Création2. »

Adam et Eve se sont retrouvés « nus » au sens figuré (c’est une métaphore) parce qu’ils avaient perdu la connaissance de leur état originel (celui d’avant le péché), qui leur était cachée par « un voile d’oubli ». Il n’en reste pas moins qu’Adam et Eve se promenaient avant dans le  jardin d’Eden « trainant des nuages de gloire autour d’eux ».  Tant qu’ils n’avaient pas commis de transgression, ils pouvaient se tenir « nus » devant Dieu sans aucune honte car ils étaient « vêtus de pureté » dans ce que des témoins anciens ont décrit comme des « vêtements de lumière » ou « des vêtements de contentement ». Selon une source, Eve décrit son apparence ainsi : « J’étais parée comme une mariée et j’étais étendue dans une chambre nuptiale de lumière 3. »

Ces témoignages ont été divinement créés pour nous inciter à rechercher notre restauration en êtres lumineux et ne pas nous contenter de moins que l’intention originelle de Dieu. Mais aussi pour que nous nous reconnections avec le sens d’éternité que Dieu a placé au tréfonds de l’être humain. La tradition hébraïque et nombre d’écrits rabbiniques décrivent la perte d’innocence et de gloire en termes de disparition de lumière. Mes propres rencontres avec la lumière et mes discussions avec Adam ont révélé la même chose.

Le désir de notre Père Éternel est de voir restaurée en nous tous, la lumière étincelante engendrée par notre identité et notre gloire d’être Ses fils. Plus nous allons réaliser/accepter cela et apprendre la vérité sur qui nous sommes réellement (par notre relation avec Dieu), plus nous allons commencer à resplendir.

Références (en anglais uniquement).

The Life of Jesus Christ and Biblical Revelations, vol 1 – Anne Catherine Emmerich, cité par Frank Rega (référencé ci-dessous).
2 Were Adam and Eve originally clothed in garments of light? – blogue par Frank Rega
The Nakedness and the Clothing of Adam and Eve – Jeffrey M. Bradshaw.

Articles récents (en français)

103. La gloire des enfants de Dieu
102. Des êtres immortels et sans limites
101. La restauration de toutes choses
100. Des temps de rafraîchissement
99. Restaurés dans la plénitude de notre relation filiale
75. Libre accès dans les lieux célestes

Les médias sociaux
Article original en anglais

63. Échanger (3) : les marchés positifs

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Dans les deux derniers articles, nous avons vu les échanges négatifs que nous avons pu effectuer avec l’ennemi. Bien que ceci ne fasse pas partie de la série Transformation, je désire aujourd’hui écrire sur les échanges positifs.

Lorsque Ian Clayton a commencé à parler des échanges, nombre de gens étaient déconcertés parce qu’ils ne comprenaient pas vraiment de quoi il s’agissait.

En fait, nous effectuons tous des échanges mais nous n’utilisons pas toujours le même langage pour en parler. Échanger signifie offrir quelque chose en échange d’autre chose. On peut échanger de l’argent, des biens ou des choses physiques mais on peut aussi échanger l’amour, une promesse de Dieu, notre vie, voire même le sang de Jésus. Dans son sens le plus simple, on parle d’échange dans les alliances. Lorsque j’ai décidé de commencer une relation en alliance avec Dieu, j’ai convenu avec Lui que dorénavant tout ce que j’avais Lui appartenait et tout ce qu’Il avait m’appartenait.

Nous avons vu qu’il y a différents marchés négatifs et bien dans le divin, il y a des marchés positifs. Par exemple, lorsque je paye la dîme ou je fais un don en l’offrant à Dieu, je me rends dans la salle du trésor dans les cieux où Melchisédech préside en tant que Chancelier.

Semer et récolter

Le principe de semer et récolter fait partie de l’enseignement chrétien sur les finances. Dieu a promis de multiplier ce que nous semons. Nous prenons donc cette promesse et nous l’échangeons pour sa réalisation, pour la récolte que cette promesse contient.  Ceci nous donne accès à une récompense multipliée par cent et même par mille (ce que je préfère) comme promis dans Deutéronome 1:11.

En fait, nous pouvons échanger la parole de Dieu. Si nous trouvons une promesse dans la Bible, nous pouvons nous présenter devant Dieu et Lui demander de remplir cette promesse. Cela ne Le dérange pas, bien au contraire, Il aime qu’on Lui rappelle ce qu’Il a promis (c’est une preuve que l’on a étudié Sa parole). Par la foi, nous prenons cette promesse et nous utilisons la parole de Dieu pour nous placer dans un échange d’alliance. Étant donné que Dieu l’a déclarée et que nous sommes en Christ dans la nouvelle alliance, cette promesse nous appartient.

Car c’est en lui que Dieu a dit «oui» à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons «oui», «amen», pour que la gloire revienne à Dieu  (2 Corinthiens 1:20).

Nous pouvons utiliser un verset comme celui-ci pour faire un échange. Nous pouvons venir en la présence de Dieu parce que nous sommes en Christ et recevoir cette promesse.  C’est un échange ou une transaction.

Le sang et la croix

J’échange principalement par la communion en utilisant le corps et le sang de Jésus. Je les échange pour une transformation dans ma vie et pour « résonner » sur la même fréquence que Dieu.  Je donne tout à Dieu et Il me rend le tout multiplié et pour son but (pas le mien). Comme nous l’avons déjà mentionné, la croix est le plus important marché d’échange dans notre vie. A la croix, nous pouvons échanger nos péchés pour le pardon, la déloyauté pour la droiture, le vieux pour le neuf, les maladies pour une parfaite santé, etc…

Échanger sur la mer de cristal

Nous savons l’importance des motifs et des désirs de notre cœur.  Nous devons nous assurer que tout ce que nous recherchons lorsque nous nous présentons à Dieu, est ancré dans le pur désir de Lui porter gloire, honneur et bénédictions.

Ce n’est pas une question de nous élever ou de nous promouvoir, de forger un nom pour nous-même. Nous ne faisons pas une transaction pour nous-même, nous échangeons pour voir le royaume de Dieu croître et multiplier. C’est Dieu qui est la cible pas nous.

Cela veut dire que lorsque quelqu’un nous fait un compliment, nous félicite, etc… nous pouvons venir en la présence de Dieu et les lui donner. Tout comme les représentants du peuple de Dieu déposent leurs couronnes devant Son trône sur la mer de verre transparente comme du cristal (Apocalypse 4:6), nous nous pouvons Lui offrir les compliments et les situations que les êtres humains nous ont accordés. Cela ne veut pas dire que nous n’accordons aucune valeur à l’opinion des autres mais que nous choisissons d’accorder bien plus de valeur à notre relation et intimité avec notre Père Éternel ainsi qu’à Son affirmation pour nous.

Certaines des pierres aux feux étincelants (Ézéchiel 28:14) sont des marchés sur lesquels nous pouvons échanger notre vie pour le fruit de l’Esprit ou la révélation des  préceptes de Dieu.

Un sacrifice vivant

Nous échangeons notre vie pour quelque chose en retour donc chaque fois que je m’offre en sacrifice vivant à Dieu, sur l’autel d’encens, je fais un échange. J’échange le vieux en moi pour le nouveau qui est dans la révélation engendrée par ma relation avec Dieu et le fait de Le connaître intimement.

Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi (Galates 2:20). J’échange mon ancienne vie par moi-même pour une nouvelle vie en Lui : Ma vie en tant qu’homme, je la vis maintenant dans la foi au Fils de Dieu. Je vis en union et en connexion avec Lui.  

Je me présente à Lui comme un instrument de droiture. Je suis mort, je me dénis et Jésus ouvre Sa vie entière pour moi.

Planter dans mon jardin

Comme je l’ai déjà mentionné, ne soyons pas religieux en ce qui concerne la terminologie. Je me souviens un jour d’avoir trouvé quelque chose dans le ventre d’un géant. Je suis allé le planter dans mon jardin spirituel. Quelqu’un m’a demandé pourquoi je n’avais pas été l’échanger sur la mer de cristal. J’ai simplement suivi ce que mon esprit me suggérait de faire. Je suis donc allé le planter dans mon jardin et cela a donné naissance à un arbre. Sur cet arbre, j’ai vu pousser deux trompettes en argent. Lorsque vous plantez quelque chose dans le sol de votre jardin spirituel, cela meurt en vous afin que Dieu puisse vous le retourner, généralement multiplié. Une graine est plantée dans le sol et meurt, en mourant elle donne vie sous une forme multipliée.

Vous avez sans doute vu une application spécifique d’échange dans certaines réunions chrétiennes. Lorsqu’un conférencier déclare quelque chose et que les gens veulent transformer cette information en révélation, ils mettent de l’argent, généralement une petite somme de monnaie, dans un récipient prévu à cet effet. Leur désir est d’honorer cette révélation, de s’y engager et d’en recevoir des bénédictions.

Si cela reflète les désirs de leur cœur, cela peut les aider. Personnellement, je n’ai jamais ressenti le besoin de le faire ou d’encourager les gens à le faire.

Continuer à rechercher Dieu

Le plus important est d’être certain que nous avons le cœur pur lorsque nous faisons ces choses. Dans ce cas, cette pureté de motif va engendrer une multiplication pour laquelle nous devons nous préparer. Dieu est si bon ! Il ne nous donne pas tout ce que nous voulons d’un coup car Il sait que nous n’avons pas toujours la sagesse nécessaire pour le gérer. Même les révélations suivent une progression, nous ne recevons pas la révélation entière en une seule fois. De cette manière, nous continuons de rechercher Dieu et de reconnaître notre dépendance envers Lui plutôt que de penser : « Je sais tout ! ». En fait, je sais probablement un milliardième d’un pourcent de tout. Ce que je désire est d’en savoir plus sur Lui.

En ce qui me concerne, j’échange de manière intentionnelle uniquement lorsque mon esprit m’y pousse. Ce n’est pas quelque chose que je fais tout le temps parce que sinon, cela risque de devenir une « formule magique ». Or je désire être guidé par l’Esprit et pas par des formules magiques. Je désire que mon esprit soit engagé dans ce que je fais et quoi que je fasse, je veux que cela produise la vie. Si je n’ai pas la foi dans ce que je fais alors je fais les choses suivant une formule et non pas en suivant l’esprit. Dans ce cas, je n’en retire aucun avantage.

Il existe un vieux dicton qui déclare que l’on ne peut pas donner à Dieu plus que ce qu’Il nous donne, Il nous donnera toujours plus que ce que nous Lui offrons. C’est là que les échanges sont importants.

La restauration offerte par Dieu

La révélation des échanges positifs a été bloquée par des événements dans l’histoire de l’humanité.

Par exemple, Dieu a donné à Moïse les Dix Commandements sur des tablettes en pierre gravées de Sa propre main. Lorsque Moïse les avait avec lui, il se tenait sur un marché de saphir.  Il apportait l’engagement de la révélation de Dieu sur terre, l’ayant reçu dans les cieux. Lorsqu’il a vu le veau d’or et tout ce qui se passait dans le camp, Moïse dans sa colère a brisé les tablettes. Résultat, nous avons perdu une compréhension des échanges sur le marché de saphir. Je crois sincèrement que Dieu va restaurer cette révélation dans un avenir proche. Il va nous dévoiler de bien plus amples révélations sur la manière d’utiliser les marchés positifs dans les cieux. De plus, les sept esprits de Dieu nous enseigneront la compréhension des échanges positifs de manière bien  plus importante que celle que nous avons aujourd’hui.

Articles liés (en français)

Texte pour Communion 🥖 🍷

Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

Image: L’image Cross Equals Love [La croix égale l’amour] est un tableau noir de Beth Westcott à Valley Church, Bamber Bridge, Lancashire, Royaume-Uni. Voir http://bethwestcott.wix.com/bethanydesign

58. Le feu de la transformation

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Le feu du raffineur

Trois éléments sont nécessaires pour obtenir un feu : de l’air, de la chaleur et une source d’énergie. La présence de Dieu est la chaleur et le vent du Saint-Esprit est l’air (Plus le vent du Saint-Esprit souffle fort, plus la chaleur du feu augmente). Qui est prêt à devenir une source d’énergie ? Il n’y a pas d’autre source d’énergie pour ce feu. Pour entrer dans la gloire, il faut passer par le feu de la transformation. Nous devons subir une préparation pour que Dieu Lui-même puisse opérer dans notre vie.

Le feu change la composition d’une substance au niveau moléculaire. Vous pourrez voir en lisant le processus chimique ci-dessous qu’il y a des parallèles dans notre vie :

  • Chauffage : la température augmente
  • Transition : l’affaiblissement des attachements
  • Dégradation : la rupture des attachements
  • Décomposition : la libération de gaz
  • Oxydation : la combustion
  • Transformation : le changement de substance (comme le bois en charbon de bois)

Le feu des cieux

Nous pouvons lire dans la Bible différents exemples où Dieu envoie son feu sur terre :

Le feu sortit de devant l’Éternel et consuma sur l’autel l’holocauste et les graisses. Tout le peuple le vit et ils poussèrent des cris de joie et se jetèrent sur leur face. (Lévitique 9:24) [voir aussi 2 Chroniques 7:1, 1 Chroniques 21:26, Apocalypse 8:5].

La différence est que nous ne dépendons pas du feu tombant des cieux. Nous avons accès aux lieux célestes où se trouve le feu. Nous pouvons accéder au feu de la présence de Dieu tous les jours.

Un cœur pur

Heureux ceux dont le cœur est pur car ils verront Dieu (Matthieu 5:8).

Notre vie devient une offrande lorsque nous vivons ce processus de raffinement et de purification. Pureté signifie sans mélange. Nous avons donné à Dieu l’autorisation de le faire lorsque nous avons déclaré : « Sonde-moi, ô Dieu… » (Psaume 139) dans un blogue précédent, « … les cœurs, c’est l’Eternel qui les éprouve » (Proverbes 17:3) et « S’il me met à l’épreuve, je sortirai pur comme l’or » (Job 23:10).

Nous devons nous considérer heureux lorsque nous passons par toutes sortes d’épreuves (Jacques 1:2) car nous savons que la fin en vaut les moyens. Tout comme Shadrach, Meshach et Abednego dans le feu ardent de la fournaise, nous ne sommes pas seuls dans ce feu et lorsque nous en sortirons, personne ne pourra sentir l’odeur du feu sur nous.

Un cœur nouveau

Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’enlèverai de votre être votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair (Ézéchiel 36:26).

Nous avons besoin d’avoir un cœur pur car notre cœur porte l’historique complet de notre vie et celui de nos générations passées. Le cœur est formé par la première cellule créée par l’accouplement du spermatozoïde et de l’ovule. Il contient 23 chromosomes de notre père et 23 de notre mère, qui portent l’historique de l’ADN de notre lignée familiale et la mémoire de nos générations passées auxquelles nous sommes liés par le sang.

La transformation est le processus de réécrire notre cœur (2 Corinthiens 3:3). Voici ce qui va se passer lorsque nous allons commencer à confronter les problèmes de nos générations passées :

Vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs stèles sacrées, vous brûlerez leurs pieux sacrés, vous mettrez en pièces les idoles de leurs dieux et vous effacerez leur souvenir de cette contrée (Deutéronome 12:3).

  • Quelles sont vos idoles ?
  • Quelles sont les idoles de votre famille ?
  • Quels sont vos autels ?
  • Quels sont les autels de votre famille ?
  • Où avez-vous offert des sacrifices ?
  • Où votre famille a-t-elle offert des sacrifices?
  • Avec qui avez-vous fait des échanges ?
  • Avec qui votre famille a-t-elle fait des échanges?

Tout ceci va arriver au fur et à mesure que nous demandons à Dieu de nous transformer.

Les lieux célestes

Nous devons offrir notre vie à Dieu, la déposer sur l’autel et nous présenter comme un sacrifice vivant. Cet autel n’est pas un endroit physique sur terre mais dans le tabernacle aux cieux.

Le diagramme ci-dessus représente les sept royaumes des cieux. Entre chacun de ces royaumes ou dimensions, il existe des portails dont il faut connaître les protocoles pour pouvoir les passer. Les deux chérubins et l’épée de feu ont été placés là pour bloquer le chemin menant à l’Arbre de Vie.  Jésus a dégagé ce chemin pour nous par la croix mais nous devons venir par Lui.

Lorsque Jésus s’est décrit comme le Chemin, la Vérité et la Vie, (les noms des rideaux entre les trois différentes parties du temple), ceux qui L’entouraient ont parfaitement compris ce qu’Il voulait dire : « Ce n’est que par Moi (et cela l’a toujours été) que vous pouvez accéder à l’étendue de la Présence de Dieu et au royaume des cieux. »

Les séraphins et le feu

Les portes furent ébranlées dans leurs fondements par la voix qui retentissait et la maison se remplit de fumée. Alors je dis : Malheur à moi ! Je suis perdu car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures et mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées. Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche et dit : Ceci a touché tes lèvres, ton iniquité est enlevée et ton péché est expié (Ésaïe 6:4-7, Louis Segond).

Nous pouvons nous exclamer : « Malheur à moi! Je suis perdu ! » parce que c’est exactement ce que nous ressentons lorsque toutes les impuretés remontent à la surface sous l’effet de la chaleur du feu.  Les charbons ardents purgent nos péchés et retirent toutes nos iniquités lorsque nous nous engageons avec les séraphins. Si vous n’en avez jamais fait l’expérience, c’est quelque chose à venir.

Un sacrifice vivant

Nous avons déjà vu ce que cela signifie de se présenter comme un sacrifice vivant. Prenez le temps de lire ce blogue maintenant si vous ne l’avez pas déjà fait. Par la fois, nous passons le rideau et nous présentons devant l’autel d’airain, face à Jésus, notre Grand Prêtre qui prépare le sacrifice. Notre rôle est de venir et de nous présenter.

Jésus a déclaré que c’était le protocole à suivre si nous voulions Le suivre : renoncer à soi-même, se charger de la croix (le lieu d’échange) et Le suivre (Luc 9:23).

Marcher dans la lumière

Mais si nous vivons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres et parce que Jésus, son Fils, a versé son sang, nous sommes purifiés de tout péché… Si nous reconnaissons nos péchés, Dieu est fidèle et juste et par conséquent, il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout le mal que nous avons commis (1 Jean 1:7 & 9).

Combien d’entre nous n’ont jamais appliqué ces versets que sur terre ? Mais c’est dans le royaume des cieux que nous sommes purifiés de nos péchés. C’est dans le royaume des cieux que Jésus vit et marche dans la lumière. Cette purification vient lorsque nous accédons à Sa présence par la croix. Nous pouvons faire l’expérience de cette purification sur terre uniquement lorsque nous accédons au royaume des cieux. Nous pouvons le faire en un instant lorsque nous apprenons à y accéder, en passant par le rideau de la croix et en échangeant le vieux pour du neuf, les péchés pour la droiture, etc…

Voici des déclarations que vous pouvez utiliser tous les jours :

Père Éternel, je te remercie d’avoir, par ta bonté, créé un chemin pour que j’accède à Ta présence céleste.

Je choisis de renoncer à moi-même,
de me charger de la croix et de suivre Ton chemin
Je choisis de renoncer à ma vie pour acquérir Ta vie
J’accède par le rideau de Jésus, par le chemin de la croix
J’accède à l’étendue de Ton gouvernement

Je viens échanger sur l’autel d’airain de l’alliance
J’échange mon péché pour Ta droiture
J’échange ma réjection pour Ton approbation
J’échange ma culpabilité pour Ton pardon

J’échange ma mauvaise santé pour Ta santé parfaite
J’échange mon ancienne vie pour Ta nouvelle vie
J’échange ma vieille identité pour Ta nouvelle identité
J’échange mon ancien nom pour Ton nouveau nom

J’échange mon ancienne nature pour Ta nouvelle nature
J’échange mon esclavage pour Ta liberté
J’échange mes historiques pour Ton nouvel historique
J’échange mon passé pour Ton avenir

J’échange mes ténèbres pour Ta lumière
J’échange mes faiblesses pour Ta force
J’échange mes pensées pour Tes pensées
J’échange mon caractère pour Ton caractère 

J’échange mes voies pour Tes voies
Je reviens sur terre
Pardonné, purifié et revêtu de ta droiture
Je suis habilité à être transformé
Pour manifester Ta gloire
Pour amener Ton royaume sur terre au travers de ma vie.

Je vous encourage à faire cela tous les jours. Accéder et revenez, échangez le vieux pour le neuf à la croix. Soyez transformés. Faites-en un style de vie, renoncez à vous-même, chargez-vous de la croix et suivez-Le…  dans le royaume des cieux.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

55. La bonté : l’alliance d’amour de Dieu

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Je vous recommande donc, frères et sœurs, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte raisonnable. Ne prenez pas comme modèle le monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. (Romains 12:1-2)

Dieu désire que nous soyons prêts afin de recevoir Sa gloire sans cesse grandissante. Si nous ne sommes pas prêts, ce n’est pas une très bonne idée que de s’approcher de Sa gloire. Dieu cherche Ses enfants qui pourront soutenir Sa gloire et la refléter dans le monde. Pour cela, nous devons être transformés.

Discipliné mais pas puni

Une transformation demande de la discipline. Attention, il ne faut surtout pas confondre discipline avec punition. Nous avons peut-être été élevés par des parents ou des professeurs qui préféraient punir plutôt que de nous discipliner. C’est quelque chose qu’il va falloir surmonter si nous voulons permettre à Dieu de nous discipliner. Dieu ne se tient pas debout devant nous avec un bâton à la main pour nous battre. Si c’est l’idée de Dieu que vous avez reçue et acceptée, il est grand temps de vous en repentir et de changer de mentalité. C’est Sa bonté qui nous amène à la repentance (Romains 2:4), pas la peur des conséquences de ce que nous faisons. Bien sûr, toute action a ses propres conséquences mais Dieu ne tient pas compte de nos fautes :

« En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:19)

Toute discipline s’effectue dans l’amour, pour le plus grand bénéfice de la personne à discipliner.

Les mots hébreu muwcar et grec paideia veulent tous les deux dire reprocher, corriger, former, avertir, éduquer, instruire. Une punition est un prix à payer, l’imposition d’une pénalité. Dieu ne nous demande pas de payer une amende. Il ne punit pas Ses enfants et Il n’a pas puni Jésus au lieu de nous, non plus. En revanche, Il nous discipline afin de nous former et de nous aider à vivre dans la droiture.

Certes, sur le moment, une correction ne semble pas être un sujet de joie mais plutôt une cause de tristesse. Mais par la suite, elle a pour fruit, chez ceux qui ont ainsi été formés, une vie juste, vécue dans la paix (Hébreux 12:11).

 La discipline est une bonne chose car elle nous forme, nous transforme et nous permet de corriger nos erreurs. Lorsque nous avons le courage de réfléchir honnêtement à la vie que nous menons, le résultat n’est pas toujours agréable, il est même parfois difficile. Mais si nous permettons à Dieu d’opérer en nous, ceci produira des fruits intérieurs et nous permettra de connaître paix et joie, tant que nous persévérerons.

Une alliance d’amour

Non, les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande! (Lamentations 3:22-23).

Le mot que l’on traduit généralement par bonté est checed et il signifie en fait « alliance d’amour ». C’est grâce aux bontés de Dieu que nous pouvons nous présenter en tant que sacrifice vivant afin d’être transformé, comme l’indique le verset de Romains 12 cité en début de texte.

Une alliance est un engagement, un accord ou un contrat qui ne prend fin qu’avec la mort. Elle est souvent scellée par le sang d’un animal, répandu lors de son dépeçage. C’est un engagement total entre deux parties. Elle engage chaque partie à aimer et faire le bien l’un envers l’autre, à tout partager et se soutenir mutuellement jusqu’à la mort lorsque l’un est attaqué. Une alliance comporte des termes et stipulations dont les deux parties ont pleine connaissance avant de s’engager. Elle est ratifiée par un échange, comme par exemple des vêtements d’apparat ou des armes.

Dieu a toujours opéré avec les êtres humains au travers d’alliances. On peut le voir avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David et Jésus. En fait, l’alliance de Dieu avec Abraham était avec sa descendance qui est Jésus comme Paul l’explique dans Galates 3:16. Comme nous sommes en Lui, nous bénéficions de tous les avantages de cette alliance.

Si vous lui appartenez, vous êtes la descendance d’Abraham et donc, aussi, les héritiers des biens que Dieu a promis à Abraham  (Galates 3:29).

Héritier du monde entier

Car la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham ou à sa descendance… (Romains 4:13).

Il ne s’agissait pas d’avoir droit de propriété sur une parcelle de terre au Moyen-Orient. Cette alliance est pour le monde entier. De même, elle n’est pas restreinte à un groupe de gens, elle concerne tout le monde. A Sa mort sur la croix, Christ a mis cette promesse à la portée de tous. La Bonne Nouvelle est prêchée jusqu’au bout du monde, avec des bénédictions pour tous.

Nous n’avons pas passé cette alliance donc nous ne pouvons pas la rompre. Cette Nouvelle Alliance avec Jésus est la manière dont Dieu a choisi de tenir Sa promesse à Abraham. Elle est complètement fiable. Dieu ne rompra jamais une alliance qu’Il a signé du sang de Son propre Fils. C’est donc la base sur laquelle nous pouvons être sauvés, guéris et transformés.

Lorsque Jésus est mort, je suis mort avec Lui. Il était mon représentant afin de traiter une fois pour toute avec le pouvoir du péché. La bonté de Dieu (Son alliance d’amour) applique dans notre vie le pouvoir de cette alliance et la victoire à la croix.

L’échange de l’alliance

Ceci est donc l’échange de l’alliance qui a eu lieu à la croix. Nous pouvons venir à la croix à n’importe quel moment de n’importe quelle journée et prendre possession de cette vie éternelle. Sa bonté, son alliance d’amour, est renouvelée chaque matin.

Sa grâce

Par lui, nous avons eu accès, au moyen de la foi, à ce don gratuit de Dieu (Sa grâce) qui nous est désormais acquis… (Romains 5:2).

Nous nous tenons maintenant dans la grâce de Dieu, son pouvoir divin habilitant, afin d’être transformés. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons faire par nous-même, dans notre propre pouvoir ou dextérité. Nous ne pouvons le faire qu’en nous soumettant à Dieu de plein gré et en nous remettant entièrement entre Ses mains. Par Sa grâce, nous avons l’opportunité de nous détourner de notre ancien style de vie et de suivre un chemin différent, prenant la voie que Dieu désire pour nous.

En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de compatir à nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tout point comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment (Hébreux 4:15).

Le Père et le Fils

Dieu est un Dieu d’alliances. C’est ainsi qu’Il exprime son amour suprême et inépuisable. L’amour entre Père, Fils et Saint-Esprit est un amour d’alliance. Nous sommes appelés dans cette famille d’amour.

En donnant Sa vie pour les péchés du monde, Jésus a établi par Son sang une nouvelle alliance avec notre Père Éternel. C’était un engagement total et un don de Lui-même, sans aucune réserve ni de Lui, ni du Père. Le Père et le Fils ont établi une alliance pour nous, afin que nous puissions bénéficier de la plénitude d’une relation avec Dieu. Cette alliance est plus forte que la mort, elle ne peut pas être rompue ou annulée. Elle est la base de notre salut et permet notre transformation.

Cette Nouvelle Alliance stipule que tout ce qui appartient au Père, appartient maintenant à Jésus. Comme nous sommes maintenant en Jésus, que nous Lui appartenons, tout ce qui appartient au Père nous appartient. Nous avons accès à tout ce que Dieu a créé : Son omnipotence, Son omniprésence et Son omniscience. De toute évidence, ceci va nous permettre de remplir notre destinée et notre raison d’être.

Venez à la croix

J’aimerais vous encourager à méditer sur les versets couvrant les bontés de Dieu, Sa miséricorde et Son alliance d’amour. Elles représentent les bases de notre transformation. Les bontés de Dieu sont motivées par Son amour et Son amour est notre motivation pour changer.

Existe-t-il quoi que ce soit dans votre vie que vous avez besoin d’échanger ? Quoi que ce soit qui représente la mort pour vous et que vous voulez échanger pour la vie ? Venez à la croix. Si vous avez une mentalité qui engendre la peur lorsque vous songez à vous remettre entre les mains de Dieu pour Lui permettre de vous transformer, alors venez à la croix. Si vous pensez que Dieu est en train de vous punir, alors en toute certitude, venez à la croix.

Vous pouvez le faire de manière pratique. Tout comme les deux parties d’une alliance passaient autour d’un animal dépecé pour le sacrifice en suivant la forme d’un 8, symbole d’éternité, vous pouvez marcher en suivant ce 8. Lorsque vous serez à l’intersection, le passage, le point d’échange, prenez un morceau de pain représentant le corps du Christ et communiez en déclarant que vous échangez l’ancien pour le nouveau. Vous pourrez être libéré de toute forme d’esclavage ou de tout ce qui vous retient prisonnier car vous êtes passé par la victoire que Jésus a remportée pour vous sur la croix.

Vous pouvez venir à la croix aujourd’hui.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

49. Jésus, le centre de toute l’Histoire

Jésus est le centre de toute l’Histoire

Si on prend l’eschatologie, l’étude des derniers temps, c’est entièrement sur Jésus. Ce n’est pas notre histoire, ce n’est pas l’histoire de l’église, ce n’est pas l’histoire du monde, c’est l’histoire de Jésus. Il va venir pour tout « résumer ». C’est Lui qui tient tout ensemble. Tout dans l’Ancienne Alliance prépare la venue de Jésus et tout dans la Nouvelle Alliance se base sur Lui. Donc, chaque fois que nous lisons les Écritures, nous devons les interpréter avec en tête le message de Jésus et Sa personnalité. Vous ne pouvez pas les ignorer.

Certaines personnes déclarent : « Paul déclare ceci dans les évangiles et il contredit Jésus ». Non, il ne le contredit pas, on ne peut jamais contredire Jésus. Ce que Jésus a fait, ce que Jésus a dit, personne ne peut le contredire, c’est un fait. Il faut absolument l’accepter ainsi et interpréter les Écritures en conséquence.

Tout l’Histoire a été achevée en Jésus et pour l’avenir, elle le sera en Lui. Donc,

 C’est en lui que Dieu a dit «oui» à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons «oui», «amen», pour que la gloire revienne à Dieu (2 Corinthiens 1:20).

Chaque promesse de Dieu dans la Bible trouve sa réponse en Christ. Elles sont toutes remplies par Jésus. C’est un principe très important que vous devez absolument acquérir.

J’aimerais maintenant vous donner quelques versets qui forment une fondation pour vous aider à comprendre certains passages ou questions plus compliqués. C’est tout particulièrement le cas lorsque l’on étudie Mathieu 24 qui couvre l’enseignement de Jésus sur les choses et temps à venir.

Il vous enverra Jésus

… il vous enverra celui qu’il vous a destiné comme Messie : Jésus. En attendant, il doit demeurer au ciel jusqu’au jour où l’univers entier sera restauré, comme Dieu l’a annoncé depuis des siècles par la bouche de ses saints prophètes (Actes 3:20-21).

Donc tout ce qui a été prophétisé par un prophète, y compris tout ce que nous comprenons comme une prophétie dans la Bible, tout cela va être réalisé avant que Jésus ne quitte les Cieux.  Il ne les quittera pas tant que l’univers entier ne sera pas restauré comme dieu le désire, tant que toutes les prophéties ne sont pas réalisées. Il ne reviendra que lorsque tout sera fait selon la volonté de Son père.

Il ne peut pas revenir avant que tout ne soit en place. Il ne va pas revenir et puis restaurer l’univers. Il va le faire avant de revenir. Toutes les promesses et les prophéties seront remplies et réalisées avant qu’Il ne revienne.

« Il doit demeurer au ciel ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Après leur avoir ainsi parlé, le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu (Marc 16:19).  

Lorsqu’Il a été enlevé au ciel, Dieu L’a intronisé, Il L’a assis à Sa droite, sur Son trône. Lorsque quelqu’un est assis sur un trône, cela signifie que cette personne gouverne, qu’elle règne avec la plus haute autorité et un pouvoir suprême. C’est ce que fait Jésus et Il restera là jusqu’à ce que tout soit restauré.

Régner

Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. Car, comme il est écrit : Dieu a tout mis sous ses pieds… (1 Corinthiens 15:25-27).

Jésus reviendra pour abolir la mort qui est le dernier ennemi.

Voici un autre verset qui déclare que tout est soumis à Jésus :

… en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste. Là, Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Dieu a tout placé sous ses pieds et Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Eglise » (Éphésiens 1:20-22).

Voilà donc où est Jésus en ce moment, dans l’âge où nous vivons (le monde présent). Il règne avec autorité et pouvoir. Maintenant, si Jésus est la tête et nous sommes Son corps sur terre, Ses pieds sont nos pieds. Donc si tout est sous Ses pieds, tout est aussi sous nos pieds. Dieu a tout placé sous Ses pieds et L’a donné pour chef à l’Église. Je n’ai pas vraiment la place pour entrer dans tous les détails de ces versets mais vous pouvez y réfléchir en lisant dans Psaume 110 ce que cela signifie d’être un repose-pied. Commencez à vous familiariser avec le langage prophétique et étudiez ce qu’il signifie.

Par le moyen de l’Église

Nous pouvons lire dans Éphésiens 3:10 :

Par cette mise en lumière, les Autorités et les Puissances dans le monde céleste peuvent connaître, par le moyen de l’Eglise, les aspects infiniment variés de sa sagesse.

J’aime l’expression « les aspects infiniment variés ». Elle signifie des tas de couleurs et de facettes qui expriment toute la personnalité de Dieu et Sa merveilleuse sagesse.

Par quel moyen le monde céleste peut la connaître ? Par l’Église, c’est-à-dire nous !

Pour être révélé à qui ? Aux Autorités et aux Puissances dans le monde céleste.

Cela s’accomplit conformément à ce qui a été fixé de toute éternité et qui s’est réalisé par Jésus-Christ notre Seigneur (verset 11).

Donc le but éternel de Dieu est de manifester et de démontrer Sa sagesse. Il le réalise en Christ et au travers de son Église.

Est-ce que vous commencez à bien comprendre comment tout se tient ?

Est-ce que cela commence à remettre en cause certaines de vos doctrines ?

Et ce n’est pas fini !

La prochaine fois, nous étudierons Mathieu 24. C’est certainement et de loin, le chapitre de la Bible qui a été le plus mal compris et interprété par l’église. Tout simplement parce qu’il a été interprété en suivant une pensée grecque (occidentale) et par des gens qui voulaient l’adapter aux événements mondiaux. C’est d’ailleurs toujours le cas.

Comme nous allons le voir, c’est une grave erreur.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)