86. Porter l’image du Divin

Mike Parsons
et Jeremy Westcott – 

Un feu qui purifie et raffine

Dans le calendrier prophétique de Dieu, voilà maintenant quelque temps déjà que l’église est arrivée au point caractérisé par la venue du feu, raffineur et purificateur ; le moment du rassemblement et de l’élimination des pierres d’achoppement dans l’église et dans notre vie. Ce n’est pas un moment facile. Ces pierres d’achoppement peuvent être des idoles ou autre chose, voire même des gens, qui perturbent le flot du royaume de Dieu. Les anges collecteurs sont parmi nous, cherchant à savoir si nous sommes prêts à ouvrir notre cœur et leur permettre de retirer ces pierres. Nous pouvons refuser ou coopérer, dans ce dernier cas ce sera plus facile et nettement moins douloureux.

La levée de la génération Josué

Cette époque est aussi caractérisée par la levée de la génération Josué, des chrétiens à l’esprit différent, une génération qui entrera dans la Terre Promise et y emmènera une autre génération avec elle. Josué et Caleb ont emmené toute une génération dans une nouvelle contrée, non seulement physique et géographique mais aussi spirituelle.

J’aborderai bientôt les 40 caractéristiques de la génération Josué car il est important de savoir si nous sommes appelés à faire partie de cette génération.

Voilà où nous en sommes à l’heure actuelle. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que Dieu nous demande d’aller de l’avant, d’être purifiés et raffinés, en venant dans le creuset de la présence de Dieu. C’est notre préparation pour pouvoir opérer avec Lui.

Le feu du Raffineur

Et, soudain, il viendra pour entrer dans son temple, le Seigneur que vous attendez ; c’est l’ange de l’alliance, appelé de vos vœux. Le voici, il arrive, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Mais qui supportera le jour de sa venue ? Ou qui tiendra quand il apparaîtra ? Car il sera semblable au brasier du fondeur, au savon des blanchisseurs.  Il siégera pour fondre et épurer l’argent ; oui, les descendants de Lévi, il les purifiera, il les affinera comme l’or et l’argent et ils seront alors, pour l’Eternel, des hommes qui lui présenteront l’offrande dans les règles. (Malachie 3:1-3).

Dieu désire nous préparer afin que nous soyons cette offrande au Seigneur. Le feu de l’orfèvre atteint de très hautes températures et pour fondre l’or, il faut le monter à 1064°C. Lorsque cette température est atteinte et maintenue, les impuretés montent à la surface de l’or liquide et peuvent être retirées. Si vous êtes en train de faire l’expérience du feu de l’orfèvre, vous savez pertinemment de quoi je parle. Lorsque quelque chose fait surface dans votre vie, vous avez le choix : vous pouvez permettre à Dieu de vous en débarrasser, de vous épurer ou vous pouvez le repousser à l’intérieur, bien profondément. Le seul problème si vous faites cela est que tant que vous ne permettez pas à Dieu de vous en débarrasser, ce quelque chose refera surface régulièrement. La pire des choses à faire, si vous désirez remplir votre destinée en Dieu, est de sortir du feu.

Lorsque l’or est vraiment pur, sa surface ressemble à un miroir et offre une parfaite réflexion. Or, Dieu veut que nous Le reflétions afin que les gens puissent Le voir en nous. Lorsque nous passons par ce processus, nous devons toujours garder à l’esprit que Dieu est avec nous, tout le long.

Nous Lui ouvrons notre porte
et Il nous ouvre la Sienne

Voici : je me tiens devant la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je dînerai avec lui et lui avec moi. (Apocalypse 3:20)

En d’autres termes, Il nous offre une relation intime avec Lui, au travers de laquelle Il Se révèlera à nous et nous permettra d’être proches de Lui. Nous pouvons lire un peu plus loin :

Après cela, je vis une porte ouverte dans le ciel. Et la voix que j’avais entendu me parler au début et qui résonnait comme une trompette me dit : Monte ici et je te montrerai ce qui doit arriver après cela. (Apocalypse 4:1)

Au fur et à mesure que nous nous remettons entre les mains de Dieu et que nous invitons Jésus à régner dans notre vie (en nous soumettant au processus de raffinage), Il nous ouvre la porte des lieux célestes afin que nous puissions nous engager et « monter ici ». Je sais que certaines personnes ont été translatées physiquement mais pour la plupart d’entre nous, il s’agit d’une expérience spirituelle. C’est ce que nous avons étudié récemment dans ce blogue.

En pratiquant, nous pouvons apprendre à venir dans le royaume des cieux puisqu’il est « proche » (Matthieu 3:2), aussi proche que le bout du nez. Nous pouvons entrer et sortir des lieux célestes. Lorsque nous en sortons, nous importons avec nous ce que nous avons vu là-bas et nous le manifestons sur terre. C’est ce qu’il nous faut comprendre lorsque nous lisons Matthieu 6:10 : « que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. » Jésus Lui-même a importé le royaume et la volonté de Dieu, des lieux célestes sur terre. Il désire que Ses disciples fassent de même. Si nous devons importer le royaume des cieux sur terre, il faudrait tout d’abord pouvoir y aller. Alors, sachons que la porte est ouverte.

Porter l’image du Divin

Or, tous ceux qui ont été formés de poussière sont semblables à celui qui a été formé de poussière. De même aussi, ceux qui appartiennent au ciel sont semblables à celui qui appartient au ciel. Et comme nous avons porté l’image de l’homme formé de poussière, nous porterons aussi l’image de l’homme qui appartient au ciel. (1 Corinthiens 15:48-49)

Tout comme nous avons connu la naissance dans un corps humain, nous avons aussi connu une naissance spirituelle et notre esprit est maintenant vivant et actif en Dieu. C’est ainsi que nous portons l’image de ce qui se passe dans les lieux célestes, pour l’appliquer ici sur la terre. Dieu nous ouvre la porte nous permettant de nous engager dans les lieux célestes afin que nous puissions voir et refléter ce qui s’y passe.

Dans les lieux célestes… par l’Église

… et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses, afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Église la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu’il a mis à exécution par Jésus Christ notre Seigneur. (Éphésiens 3:9-11, Louis Segond)

Dieu est tellement plus extraordinaire que tout ce que nous pouvons imaginer. Il est infini et éternel. Nous vivons une époque où Dieu révèle des choses qu’Il n’avait jamais révélées auparavant. Il nous ouvre les lieux célestes afin que nous puissions voir ce qui s’y passe. Ces aspects  infiniment variés de Sa sagesse vont être révélés par l’église, c’est-à-dire par nous, aux autorités et puissances dans le monde céleste.

Ce royaume qui est dans les ténèbres est lui aussi proche de nous. Il ne faut surtout pas en tirer quoi que ce soit (ce qui est fait en sorcellerie par exemple) mais nous devons y manifester l’autorité et la sagesse infinie de Dieu aux autorités et puissances qui le gouvernent. Cela a toujours été Son intention :

Cela s’accomplit conformément à ce qui a été fixé de toute éternité et qui s’est réalisé par Jésus-Christ notre Seigneur (v11, BDS).

A l’origine, Adam avait reçu libre accès aux lieux célestes mais il a choisi un chemin différent. En Christ, cet accès nous est maintenant ré-ouvert.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

Publicités

77. La chute de Lucifer, l’ange porteur de lumière

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott

Nous avons vu précédemment que quelque chose de catastrophique était arrivé entre les deux premiers versets de Genèse. Satan a chuté !

Lorsque Dieu a créé la terre, telle qu’elle est maintenant, Il l’a retirée de l’endroit où elle était et l’a placée dans une « capsule de temps et d’espace ». Dieu a déclaré « que la lumière soit » avant de créer le soleil, la lune et les étoiles. Il a fait cela parce qu’Il est lumière et que cette lumière est créatrice. Il y a deux vitesses de lumière : celle des lieux célestes et celle qui opère dans l’atmosphère de la terre. Il est intéressant de noter que cette dernière ralentit, ce qui est maintenant suggéré par des scientifiques.

Cependant, au commencement, elles suivaient la même allure. A la suite du péché originel, la vitesse de la lumière a commencé à ralentir donc le temps passait plus rapidement avant (j’espère que vous me suivez). C’est pour cela que la terre semble n’avoir que 10 000 ans dans la Bible alors qu’elle en a plus de 14 milliards selon les scientifiques. A l’époque le temps était différent, plus « élastique ».

Il y a un passage dans la Bible qui parle de cette période. Voyons 2 Pierre :

Mais il y a un fait que ces gens oublient délibérément : c’est que Dieu, par sa parole, a créé autrefois le ciel et la terre. Il a séparé la terre des eaux et il l’a rassemblée du milieu des eaux. De la même manière, Dieu a détruit le monde d’alors par les eaux du déluge. (2 Pierre 3:5-6)

Il ne s’agit pas ici du déluge de Noé. Ce verset parle de la destruction originelle de la terre après la chute de Satan. La terre a été inondée à cette époque par le premier déluge. C’est pour cela que dans Genèse 1:2, nous pouvons lire que l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux.

Origine de la chute de Satan 

C’était un chérubin protecteur. L’un des anges qui couvrent le trône et qui crient « saint, saint, saint ». Lorsqu’il criait « saint », il exprimait son émerveillement en recevant de Dieu la révélation de Ses buts.

Un jour, Dieu a révélé son intention d’utiliser un Être Humain, doté d’un ADN, afin d’opérer sur terre avec Son ADN. Dieu a aussi révélé que ce serait Ses fils porteurs de Son ADN qui hériteraient de la terre et des cieux, pas les anges ou les fils de gloire.

Cette fois-ci, au lieu de crier « saint », quelque chose a soudainement commencé à prendre forme dans le cœur de Satan. Il s’est rebellé et a déclaré dans son cœur : « C’est ce que je désire ! ». A cette époque, Satan avait une forme reptilienne et il était couvert de pierres. On l’appelait Lucifer, l’ange porteur de lumière. Il avait reçu la responsabilité de diriger les louanges dans les cieux.

Les pierres dont il était couvert reflétaient la lumière de la gloire de Dieu. Il avait aussi reçu la responsabilité de former l’Être Humain afin qu’il atteigne la plénitude divine.

La chute de Satan est relatée dans Ézéchiel 28 :

Fils d’homme, prononce une complainte contre le roi de Tyr. Dis-lui : «Ainsi te parle le Seigneur, l’Eternel : Par ta grande sagesse et ta beauté parfaite, tu étais un modèle de perfection. Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu. Tu étais recouvert de pierres très précieuses de toutes sortes : rubis, topaze et diamant, chrysolithe et onyx, jaspe, saphir, escarboucle, émeraude. Tes tambourins, tes fifres étaient d’or ouvragé, ils furent préparés le jour même où tu fus créé. (Ézéchiel 28:12-13).

Le jardin de Dieu, l’Eden, était connecté à la terre. Nous pouvons lire dans Genèse que Dieu avait un jardin en Eden et qu’Il planta un jardin pour Adam à l’est d’Eden. Il y avait donc deux jardins et à cette époque, les cieux et la terre étaient intersectés. Le jardin de Dieu était là où Il se promenait et Adam y avait accès. C’était là que se trouvait l’Arbre de Vie.

Nous découvrons aussi toutes les pierres précieuses que portait Lucifer. Il avait 9 pierres alors que l’Être Humain en avait 12 comme on peut le voir dans la description du pectoral du Grand Prêtre, correspondant aux 12 tribus d’Israël. La Nouvelle Jérusalem a 12 fondements et l’Arbre de Vie a 12 fruits. Le chiffre 12 représente un gouvernement et Adam avait reçu la responsabilité du gouvernement divin sur terre.

[La numérologie biblique est vraiment intéressante : si vous les recherchez, vous trouverez partout les chiffres 3, 7, 10, 12 et 40. Malheureusement, je ne peux pas trop m’étendre sur ce sujet cette fois-ci.]

On peut ensuite lire :

Je t’avais nommé comme le Chérubin protecteur oint. Tu avais accès à la montagne sainte de Dieu. Tu te promenais au milieu de ces pierres aux feux étincelants. Tu étais parfait dans toute ta conduite depuis le jour où tu as été créé, jusqu’à ce que le mal soit trouvé en toi. Ton commerce prospère t’a entraîné à la violence qui a rempli ton cœur et tu as péché. Je t’ai chassé de ma montagne comme un quelconque pécheur. Je t’ai détruit, toi le Chérubin protecteur et je t’ai expulsé du milieu de ces pierres aux feux étincelants. (Ézéchiel 28:14-16, New American Standard Bible)

Les cieux se trouvent donc sur une montagne : « la montagne sacrée de Dieu » (verset 14). La structure entière des cieux est une montagne avec un plateau au sommet. Sur la montagne, il y a un trône d’où coule une rivière de feu, comme la lave coule d’un volcan en éruption. Dans ce feu, il y a des pierres qui opèrent, ce sont les pierres de révélation. J’ai été sur cette montagne et j’ai marché sur ces pierres. Je vous expliquerai une autre fois ce que sont ces pierres. Elles représentent ce que Lucifer devait faire pour mener Adam à la plénitude divine.

Malheureusement, il a été déloyal et tout a été révélé parce qu’il était le Chérubin protecteur oint ayant reçu une révélation de Dieu. Le texte parle du commerce de Lucifer et de la violence qui a rempli son cœur.

Nous avons déjà parlé des échanges et des marchés d’échange. Lucifer a reçu une information, la révélation de ce que Dieu allait faire. Il a échangé cette information avec d’autres anges, expliquant que l’Être Humain allait hériter des cieux, pas les anges. Ces derniers devant être « des esprits au service de Dieu, qui sont envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui vont hériter le salut » (Hébreux 1:14). Tous les anges ont été créés pour nous servir et cela devenait d’un seul coup évident. Lorsque Lucifer a découvert cette révélation, il a approché les anges avec cette information et un tiers d’entre eux ont décidé de recevoir cette information et d’y répondre, en essayant de déposséder l’Être Humain du gouvernement des cieux. Et Lucifer est devenu Satan.

Tomber du ciel comme un éclair

Jésus déclare que Satan est tombé des cieux comme un éclair. Résultat, Satan ne peut plus venir dans les cieux mais seulement dans certaines parties des lieux célestes. Il n’a plus accès à la Rivière de Vie ou aux pierres de feu ou quoi que ce soit qui se trouve dans ces parties des lieux célestes.

Avant de chuter, nous pouvons lire : « … une bataille s’engagea dans le ciel : Michel et ses anges combattirent contre le dragon et celui-ci les combattit avec ses anges ; mais le dragon ne remporta pas la victoire et lui et ses anges ne purent maintenir leur position au ciel. Il fut précipité, le grand dragon, le Serpent ancien, qu’on appelle le diable et Satan, celui qui égare le monde entier. Il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui. (Apocalypse 12:7-9)

Comme vous pouvez le voir, l’origine du mot dragon vient de la Bible, c’est une description de Satan. Un tiers des anges, ce qui représente un nombre important, a accepté l’échange que leur offrait Satan et ils ont tous chuté avec lui.

Comme je l’ai déjà mentionné, il s’agit de la création originelle. Les activités de Satan sur terre ont mené au jugement de Dieu qui a envoyé un premier déluge, rendant la terre « chaotique et vide », la recouvrant d’eau sur laquelle l’Esprit de Dieu planait (Genèse 1:2). Avec la seconde création, la rébellion d’Adam (son échange) a donné à Satan un nouvel accès aux cieux et à d’autres parties des lieux célestes qui lui étaient fermées depuis sa chute.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

75. Libre accès dans les lieux célestes

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Maintenant que nous avons fini la série Transformation, j’aimerais commencer une nouvelle série touchant aux lieux célestes.

Il a toujours été dans l’intention de Dieu de nous donner libre accès au royaume des cieux de notre vivant. Il désire que nous mûrissions spirituellement afin de pouvoir venir recevoir autorité et pouvoir afin d’amener le royaume des cieux sur terre, au travers de notre vie.

Nous venons en la présence de Dieu dans notre cœur et nous nous engageons dans les lieux célestes par notre esprit.

Il nous suffit d’utiliser notre imagination comme un tremplin pour accéder au domaine spirituel.

Notre maturité en tant que Fils de Dieu dépend uniquement de notre relation et notre intimité avec notre Père.

«  Je te donnerai libre accès … »

Nous pouvons lire en Zacharie 3:6-7 : L’ange de l’Éternel fit à Josué cette déclaration : Ainsi parle l’Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu gouverneras alors ma maison et prendra la responsabilité de mes Conseils et je te donnerai libre accès (à ma Présence) parmi ceux qui sont ici. (The Passion Translation)

Lorsque Josué, le Grand Prêtre, reçoit cette parole de Dieu, il n’est plus sur terre mais dans les lieux célestes et ceux qui l’entourent sont les esprits célestes. Sa promesse de lui donner « libre accès » concerne les lieux célestes pas la terre.

Seulement, il y a des conditions !

Dieu ne montre aucun favoritisme (Romains 2:11). Nous pouvons donc être certains que si nous remplissons ces conditions, cette promesse est valide pour nous aussi. Si nous étudions ces conditions, nous pouvons voir qu’il y a une progression. Il nous faut d’abord marcher dans Ses voies et observer Ses ordres, puis gouverner Sa maison et prendre la responsabilité de Ses Conseils, alors nous pourrons venir en Sa Présence dans le royaume des cieux parmi tous les anges et esprits qui y résident.

Moïse connaissait et suivait les voies de Dieu

Il a manifesté ses voies à , Ses œuvres aux enfants d’Israël. (Psaume 103:7, Louis Segond)

Comment Moïse pouvait-il le faire ? Parce qu’il était prêt à tout risquer pour s’engager envers Dieu, pour le rencontrer face à face alors que le reste du peuple d’Israël, effrayé, refusait de s’approcher du feu et des nuages sur la montagne, à l’invitation de Dieu (Exode 20:18-19). Ce n’est pas facile d’apprendre les voies de Dieu mais Il nous invite à nous présenter comme Moïse, à Le rejoindre dans les lieux célestes, en Sa Présence, à nous tenir dans Sa gloire.

Souvenez-vous du passage où Moïse demande à Dieu de contempler Sa gloire. Dieu passe devant lui mais Moïse ne peut pas regarder Son visage sous peine de mourir, il ne peut voir que Son dos. Si nous lisons ces versets avec une mentalité grecque ou occidentale, nous allons comprendre qu’il s’agit du dos physique de Dieu. Avec une mentalité hébraïque, nous pouvons comprendre qu’il s’agit du passé ou de l’histoire de Dieu : tout ce qu’Il a réalisé jusqu’à ce moment-là. C’est ainsi que Moïse a pu écrire les cinq premiers chapitres de la Bible, avec la création et tous les événements qui ont précédé sa naissance.

Nous pouvons donc lire dans Exode 20 que le peuple de Dieu a refusé de venir sur la montagne et donc tout ce qu’ils ont vu c’est ce qu’Il avait fait. Ils ont vu Ses œuvres, Ses miracles mais ils n’ont pas compris qui Il est, comment Il est. Dieu nous invite à faire ce que Moïse a fait, à venir sur la montagne afin de connaître Ses voies. Lorsque nous aurons compris Ses voies, nous pourrons faire comme Lui.

Moïse a réalisé des miracles : il a fait jaillir de l’eau d’un rocher, il a utilisé son bâton de berger (qui représentait son autorité) pour exercer son pouvoir. Israël a simplement reçu. La nation toute entière a vu ses œuvres mais aucun d’entre eux n’a jamais pu effectuer ce que Moïse avait fait. Jésus a déclaré qu’Il ne faisait que ce qu’Il voyait Son Père faire (Jean 5:19) et que nous accomplirons les œuvres qu’Il a faites et même de plus grandes.

Si nous devons suivre Ses voies, nous devons avant tout les connaître. Pour faire les œuvres de Dieu, nous devons connaître les voies de Dieu. Nous pourrons ainsi faire partie de ceux qui vont amener le royaume des cieux sur terre.

Suivre les voies de Dieu

Sa Parole est notre protection. La Bible nous permet de rester dans la vérité, c’est la norme que nous pouvons suivre comme un fil à plomb permet au maçon de monter des murs bien droits. Jésus, la Parole Logos de Dieu, la Parole Vivante, est notre ancre quoi que nous fassions. Si nous connaissons Jésus et la parole écrite de Dieu, nous pouvons comprendre Ses voies. Elles nous révèlent Sa personnalité, qui Il est véritablement. Il est donc primordial que nous apprenions à connaître Ses voies.

Si l’on prend le Psaume 119, les 40 premiers versets décrivent tout particulièrement Ses voies : témoignages, jugements, lois, préceptes, statuts, décrets, commandements et merveilles.

Si nous méditons sur les facettes de Ses révélations, nous réalisons qu’elles sont toutes différentes et que chacune exprime un aspect particulier de Sa personnalité.

Méditer la Parole

La méditation est un élément-clé. Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit (2 Corinthiens 3:18). Lorsque nous méditons la parole de Dieu, ce qui est écrit devient une porte ouverte pour en faire l’expérience. Nous devenons alors ce que nous observons et plus nous observons plus nous devenons comme ce que ou qui nous observons : nous sommes transformés. Ce mot dans la Bible vient de « métamorphose » telle la chenille devenant papillon et c’est son ADN qui est transformé. Méditer la parole de Dieu peut nous transformer aussi profondément.

De la même manière, lorsque nous communions, nous recevons l’ADN de Jésus qui « illumine » le nôtre et le transforme pour revenir à son état originel (celui de Dieu).

Mais nous avons besoin aussi de la parole rhema, les mots que Dieu nous donne directement et qui pénètrent notre cœur.

Lorsque nous méditons sur la parole logos de Dieu, ces mots peuvent nous pénétrer comme des mots rhema car le Saint-Esprit nous enseigne, nous convainc de ce qu’Il désire nous communiquer à ce moment-là. Nous pouvons aussi recevoir directement des mots de Dieu. Lorsque cela arrive, nous savons que c’est Dieu parce que la révélation qu’Il nous donne est conforme à Sa nature telle que nous la connaissons (Il est pur amour) et  qu’elle ne va pas à l’encontre de ce que dit la Bible. C’est pourquoi nous parlons de la Bible comme d’un fil à plomb. Les deux permettent de rester droit.

Psaume 119

Si nous revenons aux 40 premiers versets du Psaume 119, nous pouvons découvrir d’autres mots qui expriment ce que nous devons faire pour connaître, vivre et poursuivre Ses voies : marcher, observer, rechercher, regarder, chérir, déclarer, se réjouir, méditer, établir, se régaler, vivre, désirer ardemment, s’attacher, courir, être enclin, révérer et remercier.

De même, nous pouvons découvrir dans ces versets des mots qui décrivent comment Dieu réagit à ce que nous faisons et recherchons : Il bénit (Il nous habilite à prospérer, à réussir au plus haut niveau), décrète, enseigne, réprimande, efface les reproches, relance, répond, solidifie, accorde, nous ouvre les yeux, élargi notre cœur, nous fait comprendre et gère généreusement.

Il existe des marches à suivre et des protocoles, ce sont les procédures que nous devons respecter si nous voulons faire pleinement l’expérience de Dieu et en témoigner par notre propre vie.

Nous devons prendre le temps de méditer ce genre de versets et nous y attacher. Vous pouvez utiliser la section « Laisser un commentaire » ci-dessous pour partager les révélations que vous avez reçues en suivant ce procédé et encourager les autres.

Articles récents (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais

 

 

72. Un sanctuaire qui n’est pas sur terre

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12:1-2)

Un culte spirituel de louange

Nous sommes esprit, c’est donc pour cela que nous avons été créés. Culte et louange viennent du même mot grec et vont donc ensemble. On ne peut pas louer Dieu sans Lui rendre un culte ou Le servir. De même, on ne peut pas servir Dieu sans Le louer. Mon service et mes louanges font partie de la volonté de Dieu dans ma vie, ma destinée éternelle, et seront révélés au fur et à mesure que je viens m’offrir en sacrifice vivant.

Un sacrifice vivant

On peut voir ce sacrifice vivant comme une analogie, ce que la plupart d’entre nous font déjà. Nous pouvons aussi présenter notre vie comme un sacrifice vivant par la foi, dans la réalité des choses. Cela peut-être quelque chose de réel que nous faisons à un endroit précis, en l’offrant à Dieu.

L’autel pour nous offrir en sacrifice se trouve dans le tabernacle du royaume des cieux. En macro-échelle, le tabernacle est une représentation des cieux mais en micro-échelle, c’est une dimension réelle de l’autorité dans le royaume des cieux.

Autrefois, l’agneau qui allait être sacrifié était préparé par un prêtre, il ne se préparait pas lui-même ! Nous pouvons toujours essayer de toute notre force, nous n’arriverons jamais à nous transformer par nous-même. Nous avons besoin de la présence et du pouvoir de Dieu pour cela. Il suffit simplement de nous remettre entièrement entre ses mains et laissez Dieu faire le reste.

Autrefois, le prêtre tranchait la gorge de l’animal et le vidait de son sang, puis il lui enlevait toute la peau, l’ouvrait en grand et lavait les organes intérieurs. Il lui brisait ensuite l’épine dorsale pour mettre à jour la moelle. Tout au long de cette série d’article sur la transformation, nous avons vu ce que ces choses représentent pour nous.

La tête et les pattes

La dernière partie de la préparation consistait à couper la tête et les pattes de l’animal.

La tête représente toujours le gouvernement, l’autorité ou le pouvoir. En abandonnant nos choix, nos droits et nos prises de décision pour nous remettre entre les mains de Dieu, c’est comme si l’on nous coupait la tête pour pouvoir être connecté à La Tête : Jésus et nous avons alors Son intelligence. Si nous recherchons en tout premier le royaume de Dieu, Il règne en nous, autour de nous et au travers de nous. Nous recherchons Sa droiture, « …ce qui est juste à ses yeux » (Matthieu 6:33). Ceci est manifesté par le fruit de l’Esprit : Ses manières de faire avec le pouvoir de l’Esprit. Nous sommes alors sous Son autorité et nous pouvons exercer notre autorité, avec l’assurance que Dieu ajoutera en nous tout ce dont nous avons besoin.

Nos jambes sont un symbole de notre marche et style de vie : nous acceptons de marcher sur le chemin que Dieu nous montre, un chemin d’obéissance. Celui qui prétend qu’il demeure en Christ doit aussi vivre comme Christ lui-même a vécu. (1 Jean 2:6)

Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. Ma vie en tant qu’homme, je la vis maintenant dans la foi au Fils de Dieu qui, par amour pour moi, s’est livré à la mort à ma place. (Galates 2:20)

Nous pouvons alors vivre par la foi et non par la vue. Nous ne serons pas détournés du bon chemin par ce que nous pouvons voir autour de nous. Lorsque nous avons une perspective divine, nous voyons les choses comme Dieu les voit. Il a béni Adam en lui donnant le pouvoir de réussir. Il lui a ensuite commandé de croître et de se multiplier, de soumettre la terre et de lui imposer le règne de Dieu. Il n’a pas changé son commandement et Il nous demande de faire la même chose.

Jésus est l’unique chemin

Je suis, moi, le chemin, répondit Jésus, la vérité et la vie. Personne ne va au Père sans passer par moi. (Jean 14:6)

Il n’y a pas d’autre chemin.  Notre seul point d’accès pour développer une relation avec notre Père est Jésus et ce qu’Il a réalisé sur la croix. Il est notre seule manière d’accéder la présence de Dieu dans le royaume des cieux.

Un sanctuaire qui n’est pas sur terre

Jésus est allé dans le lieu saint du tabernacle divin et nous pouvons lire dans ce même passage que nous pouvons aussi y aller:

Or, Christ est venu en tant que grand-prêtre pour nous procurer les biens qu’il nous a désormais acquis. Il a traversé un tabernacle plus grand et plus parfait que le sanctuaire terrestre, un tabernacle qui n’a pas été fabriqué par des mains humaines, c’est-à-dire qui n’appartient pas à ce monde créé… Car ce n’est pas dans un sanctuaire construit par des hommes, simple image du véritable, que Christ est entré : c’est dans le ciel même, afin de se présenter maintenant devant Dieu pour nous. (Hébreux 9:11 & 24)

Ainsi donc, frères et sœurs, nous avons une pleine liberté pour entrer dans le lieu très saint, grâce au sang du sacrifice de Jésus. Il nous en a ouvert le chemin, un chemin nouveau et vivant à travers le rideau du sanctuaire, c’est-à-dire à travers son propre corps. Ainsi, nous avons un grand-prêtre éminent placé à la tête de la maison de Dieu. Approchons-nous donc de Dieu avec un cœur sincère, avec la pleine assurance que donne la foi, le cœur purifié de toute mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure. (Hébreux 10:19-22)

Nous pouvons pénétrer dans ce lieu saint (il n’y en a plus aucun autre où que ce soit) et être purifiés, changés, transformés en l’image que Dieu nous a réservée.

Connaître la volonté de dieu

Dans ce lieu saint se trouve l’arche de l’alliance contenant la manne, les tablettes  de pierre et le bâton d’Aaron. La manne (le pain de vie) est la volonté de Dieu (Jean 4:34), les tablettes sont la Parole de Dieu, maintenant gravée sur notre cœur (Jérémie 31:33) et qui nous permet de Le reconnaître dans tout ce qui se passe autour de nous. Le bâton d’Aaron est l’autorité de Dieu, l’oint et le pouvoir pour faire Sa volonté et réaliser Son but (Matthieu 6:10).

Je veux connaître la volonté de Dieu dans ma vie quotidienne. Pour cela,  tous les jours, je viens en la présence de Dieu qui repose sur l’arche et je prends ce qu’il y a dans l’arche et l’applique dans ma vie. Le sang de Jésus est perpétuellement sur le propitiatoire (le couvercle de l’arche), j’ai donc un accès constant pour établir une connexion.

Mon esprit doit résonner, être en harmonie et agréer avec ce qu’il y a dans l’arche.

Lorsque j’agrée, je peux m’attendre à ce que Dieu révèle Sa volonté, Sa parole et Son cœur puis dispense Son autorité. Je reçois Ses pensées et je Lui demande de me montrer ce qu’Il désire que je fasse durant la journée, ce que je dois recevoir en révélation et quoi que ce soit de spécifique. Si je ne reçois rien, je Lui demande de toucher mon cœur afin de Le voir et Le reconnaître tout autour de moi.

Dieu et Sa volonté ont une fréquence. Lorsque je vibre à la même fréquence que Dieu, cela créé une résonance qui engendre harmonie et agrément. C’est à ce moment-là que je reçois autorité et assurance. Comme Dieu m’a demandé de faire quelque chose, j’ai une assurance absolue  qu’Il va me donner tout ce dont j’ai besoin pour accomplir Sa volonté : autorité, pouvoir, ressources…

Pratiquer

J’administre le gouvernement du royaume de Dieu par ma vie, avec autorité et pouvoir, dans les sphères d’influence qu’Il m’a données. Mais c’est toujours d’abord dans les cieux et ensuite sur terre. J’ai besoin de connaître la volonté de Dieu dans les cieux avant de pouvoir l’appliquer ici sur terre.

Je vous encourage à pratiquer ce genre d’engagement avec Dieu jusqu’à ce que vous puissiez vivre et opérer à partir des révélations que vous avez reçues et que cela devienne votre point d’entrée.

Lorsque vous apprenez à conduire une voiture, au début, l’instructeur vous rappelle constamment ce que vous devez faire : regarder dans les rétroviseurs, passer une vitesse supérieure ou inférieure, freiner, etc… Une fois que vous conduisez et pratiquez régulièrement, vous consolidez votre expérience et vous le faites sans y penser. Cela devient instinctif !

Lorsque j’ai commencé à accéder au royaume des cieux, cela de demandait pas mal de temps. Je suivais le processus, j’apprenais à m’offrir comme sacrifice vivant. Maintenant, j’accède à la présence de Dieu en un clin d’œil, en suivant le chemin que j’ai appris. C’est cela que nous appelons suivre les protocoles pour accéder aux cieux. C’est ainsi que nous pouvons accéder à n’importe quelle dimension que nous devons visiter, chaque fois qu’il le faut, afin de faire sur terre comme aux cieux.

Nous devons apprendre à vivre de l’autre côté du rideau, dans le royaume de Sa présence. Les choses sur terre changent lorsque nous gouvernons à partir des cieux. Nous ne devons pas chercher pas à vivre sur terre à partir des ressources des cieux (c’est une idée assez intéressante) mais nous devons vivre sur terre et dans les cieux à la fois, dans les deux royaumes en même temps. Nous ne devons pas chercher à faire descendre les cieux sur terre mais à aller dans les cieux et les ramener avec nous, au travers de nous.

Passons le rideau :

Jésus, je Te remercie d’avoir ouvert le Rideau.
Tu es la porte, la matrice pour accéder au Père
dans le royaume de Sa présence.

Je Te remercie d’avoir déchiré le rideau.
Aujourd’hui, par la foi, je passe le rideau pour passer du monde nature
au royaume de Ta présence.

Je Te remercie pour le fait que lorsque je me tiens en Ta présence
Je suis une porte d’éternité.
J’ouvre la porte d’éternité en moi<
Et je pénètre dans le royaume éternel.

Je reçois la plénitude du souffle de Dieu dans mon corps…

(inspirez)

Pour que mon corps prenne la réflexion de qui je suis
dans Ton royaume : Ton fils !

Père, j’engage ce principe
et je le fais pénétrer dans l’entité de mon esprit.
Je Te demande de souffler en moi pendant que je suis en Ta présence,
souffle en moi Ton Esprit et Ton entité.

Je le reçois dans mon esprit afin de ne plus faire qu’un avec Toi.

Je reviens dans l’atmosphère de la terre
Pour administrer Ton souffle.

(expirez)

J’expire le souffle de Dieu
Dans l’atmosphère de la terre autour de moi
Afin d’établir Ton royaume.

Je reviens dans le royaume de Ta présence.
J’ouvre ma vie pour exposer mon être intérieur devant Ta présence.
Tout ce que je suis, Père, je Te le présente
Pour que Tu puisses l’observer.

Jésus, Tu es mon Grand Prêtre,
Tu m’as accepté comme sacrifice vivant et tu m’as purifié.
Je reçois Ta pureté et Ta sainteté
Par la purification absolue de Ta présence.

Seigneur, j’inhale Ta présence,
Baptise-moi de nouveau par Ton Saint-Esprit.
Amène-moi dans la maison du vin,
A la table du banquet de Ta présence
Sous la protection de Ton gouvernement et de Ton amour.

Je Te demande de me remplir du vin de Ton amour et de Ta présence.
Je bois le vin de Ta présence
Et m’engage en lui comme la provision pour ma vie
à partir du royaume des cieux.

Je reviens dans le royaume de la terre
Et libère Ton vin et l’atmosphère de Ta présence
dans l’atmosphère autour de moi.

Je le déclenche par l’entité de mon esprit,
au travers de la porte matrice d’éternité
dans l’atmosphère de la terre
pour administrer Ton royaume au travers de ma vie.

Ne répéter pas cette déclaration simplement parce que je l’ai écrite. Trouvez vos propres mots, ce qui vous convient.  Pendant que vous déclarez votre propre déclaration, faites un pas en avant et en arrière avec votre corps pour l’engager réellement. Si vous adoptez cette pratique de manière quotidienne, les choses vont commencer à changer tout autour de vous. Vous amènerez le royaume de Dieu dans l’atmosphère autour de vous, pour Sa gloire.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

 

63. Échanger (3) : les marchés positifs

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

Dans les deux derniers articles, nous avons vu les échanges négatifs que nous avons pu effectuer avec l’ennemi. Bien que ceci ne fasse pas partie de la série Transformation, je désire aujourd’hui écrire sur les échanges positifs.

Lorsque Ian Clayton a commencé à parler des échanges, nombre de gens étaient déconcertés parce qu’ils ne comprenaient pas vraiment de quoi il s’agissait.

En fait, nous effectuons tous des échanges mais nous n’utilisons pas toujours le même langage pour en parler. Échanger signifie offrir quelque chose en échange d’autre chose. On peut échanger de l’argent, des biens ou des choses physiques mais on peut aussi échanger l’amour, une promesse de Dieu, notre vie, voire même le sang de Jésus. Dans son sens le plus simple, on parle d’échange dans les alliances. Lorsque j’ai décidé de commencer une relation en alliance avec Dieu, j’ai convenu avec Lui que dorénavant tout ce que j’avais Lui appartenait et tout ce qu’Il avait m’appartenait.

Nous avons vu qu’il y a différents marchés négatifs et bien dans le divin, il y a des marchés positifs. Par exemple, lorsque je paye la dîme ou je fais un don en l’offrant à Dieu, je me rends dans la salle du trésor dans les cieux où Melchisédech préside en tant que Chancelier.

Semer et récolter

Le principe de semer et récolter fait partie de l’enseignement chrétien sur les finances. Dieu a promis de multiplier ce que nous semons. Nous prenons donc cette promesse et nous l’échangeons pour sa réalisation, pour la récolte que cette promesse contient.  Ceci nous donne accès à une récompense multipliée par cent et même par mille (ce que je préfère) comme promis dans Deutéronome 1:11.

En fait, nous pouvons échanger la parole de Dieu. Si nous trouvons une promesse dans la Bible, nous pouvons nous présenter devant Dieu et Lui demander de remplir cette promesse. Cela ne Le dérange pas, bien au contraire, Il aime qu’on Lui rappelle ce qu’Il a promis (c’est une preuve que l’on a étudié Sa parole). Par la foi, nous prenons cette promesse et nous utilisons la parole de Dieu pour nous placer dans un échange d’alliance. Étant donné que Dieu l’a déclarée et que nous sommes en Christ dans la nouvelle alliance, cette promesse nous appartient.

Car c’est en lui que Dieu a dit «oui» à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons «oui», «amen», pour que la gloire revienne à Dieu  (2 Corinthiens 1:20).

Nous pouvons utiliser un verset comme celui-ci pour faire un échange. Nous pouvons venir en la présence de Dieu parce que nous sommes en Christ et recevoir cette promesse.  C’est un échange ou une transaction.

Le sang et la croix

J’échange principalement par la communion en utilisant le corps et le sang de Jésus. Je les échange pour une transformation dans ma vie et pour « résonner » sur la même fréquence que Dieu.  Je donne tout à Dieu et Il me rend le tout multiplié et pour son but (pas le mien). Comme nous l’avons déjà mentionné, la croix est le plus important marché d’échange dans notre vie. A la croix, nous pouvons échanger nos péchés pour le pardon, la déloyauté pour la droiture, le vieux pour le neuf, les maladies pour une parfaite santé, etc…

Échanger sur la mer de cristal

Nous savons l’importance des motifs et des désirs de notre cœur.  Nous devons nous assurer que tout ce que nous recherchons lorsque nous nous présentons à Dieu, est ancré dans le pur désir de Lui porter gloire, honneur et bénédictions.

Ce n’est pas une question de nous élever ou de nous promouvoir, de forger un nom pour nous-même. Nous ne faisons pas une transaction pour nous-même, nous échangeons pour voir le royaume de Dieu croître et multiplier. C’est Dieu qui est la cible pas nous.

Cela veut dire que lorsque quelqu’un nous fait un compliment, nous félicite, etc… nous pouvons venir en la présence de Dieu et les lui donner. Tout comme les représentants du peuple de Dieu déposent leurs couronnes devant Son trône sur la mer de verre transparente comme du cristal (Apocalypse 4:6), nous nous pouvons Lui offrir les compliments et les situations que les êtres humains nous ont accordés. Cela ne veut pas dire que nous n’accordons aucune valeur à l’opinion des autres mais que nous choisissons d’accorder bien plus de valeur à notre relation et intimité avec notre Père Éternel ainsi qu’à Son affirmation pour nous.

Certaines des pierres aux feux étincelants (Ézéchiel 28:14) sont des marchés sur lesquels nous pouvons échanger notre vie pour le fruit de l’Esprit ou la révélation des  préceptes de Dieu.

Un sacrifice vivant

Nous échangeons notre vie pour quelque chose en retour donc chaque fois que je m’offre en sacrifice vivant à Dieu, sur l’autel d’encens, je fais un échange. J’échange le vieux en moi pour le nouveau qui est dans la révélation engendrée par ma relation avec Dieu et le fait de Le connaître intimement.

Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi (Galates 2:20). J’échange mon ancienne vie par moi-même pour une nouvelle vie en Lui : Ma vie en tant qu’homme, je la vis maintenant dans la foi au Fils de Dieu. Je vis en union et en connexion avec Lui.  

Je me présente à Lui comme un instrument de droiture. Je suis mort, je me dénis et Jésus ouvre Sa vie entière pour moi.

Planter dans mon jardin

Comme je l’ai déjà mentionné, ne soyons pas religieux en ce qui concerne la terminologie. Je me souviens un jour d’avoir trouvé quelque chose dans le ventre d’un géant. Je suis allé le planter dans mon jardin spirituel. Quelqu’un m’a demandé pourquoi je n’avais pas été l’échanger sur la mer de cristal. J’ai simplement suivi ce que mon esprit me suggérait de faire. Je suis donc allé le planter dans mon jardin et cela a donné naissance à un arbre. Sur cet arbre, j’ai vu pousser deux trompettes en argent. Lorsque vous plantez quelque chose dans le sol de votre jardin spirituel, cela meurt en vous afin que Dieu puisse vous le retourner, généralement multiplié. Une graine est plantée dans le sol et meurt, en mourant elle donne vie sous une forme multipliée.

Vous avez sans doute vu une application spécifique d’échange dans certaines réunions chrétiennes. Lorsqu’un conférencier déclare quelque chose et que les gens veulent transformer cette information en révélation, ils mettent de l’argent, généralement une petite somme de monnaie, dans un récipient prévu à cet effet. Leur désir est d’honorer cette révélation, de s’y engager et d’en recevoir des bénédictions.

Si cela reflète les désirs de leur cœur, cela peut les aider. Personnellement, je n’ai jamais ressenti le besoin de le faire ou d’encourager les gens à le faire.

Continuer à rechercher Dieu

Le plus important est d’être certain que nous avons le cœur pur lorsque nous faisons ces choses. Dans ce cas, cette pureté de motif va engendrer une multiplication pour laquelle nous devons nous préparer. Dieu est si bon ! Il ne nous donne pas tout ce que nous voulons d’un coup car Il sait que nous n’avons pas toujours la sagesse nécessaire pour le gérer. Même les révélations suivent une progression, nous ne recevons pas la révélation entière en une seule fois. De cette manière, nous continuons de rechercher Dieu et de reconnaître notre dépendance envers Lui plutôt que de penser : « Je sais tout ! ». En fait, je sais probablement un milliardième d’un pourcent de tout. Ce que je désire est d’en savoir plus sur Lui.

En ce qui me concerne, j’échange de manière intentionnelle uniquement lorsque mon esprit m’y pousse. Ce n’est pas quelque chose que je fais tout le temps parce que sinon, cela risque de devenir une « formule magique ». Or je désire être guidé par l’Esprit et pas par des formules magiques. Je désire que mon esprit soit engagé dans ce que je fais et quoi que je fasse, je veux que cela produise la vie. Si je n’ai pas la foi dans ce que je fais alors je fais les choses suivant une formule et non pas en suivant l’esprit. Dans ce cas, je n’en retire aucun avantage.

Il existe un vieux dicton qui déclare que l’on ne peut pas donner à Dieu plus que ce qu’Il nous donne, Il nous donnera toujours plus que ce que nous Lui offrons. C’est là que les échanges sont importants.

La restauration offerte par Dieu

La révélation des échanges positifs a été bloquée par des événements dans l’histoire de l’humanité.

Par exemple, Dieu a donné à Moïse les Dix Commandements sur des tablettes en pierre gravées de Sa propre main. Lorsque Moïse les avait avec lui, il se tenait sur un marché de saphir.  Il apportait l’engagement de la révélation de Dieu sur terre, l’ayant reçu dans les cieux. Lorsqu’il a vu le veau d’or et tout ce qui se passait dans le camp, Moïse dans sa colère a brisé les tablettes. Résultat, nous avons perdu une compréhension des échanges sur le marché de saphir. Je crois sincèrement que Dieu va restaurer cette révélation dans un avenir proche. Il va nous dévoiler de bien plus amples révélations sur la manière d’utiliser les marchés positifs dans les cieux. De plus, les sept esprits de Dieu nous enseigneront la compréhension des échanges positifs de manière bien  plus importante que celle que nous avons aujourd’hui.

Articles liés (en français)

Texte pour Communion 🥖 🍷

Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

Image: L’image Cross Equals Love [La croix égale l’amour] est un tableau noir de Beth Westcott à Valley Church, Bamber Bridge, Lancashire, Royaume-Uni. Voir http://bethwestcott.wix.com/bethanydesign

62. Échanger (2) : Sept marchés

Mike et Deb Parsons – 

Pas de condamnation

Nous allons traiter de sujets assez difficiles dans cet article. Je vous demande de ne pas vous laisser aller à des sentiments de culpabilité et de condamnation en lisant ce texte. N’oubliez jamais qu’en tant que chrétiens, nous ne sommes plus sous aucune condamnation : « Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ » Romains 8:1. Lorsqu’il y a des péchés en nous, le Saint-Esprit va nous en convaincre et nous pourrons alors nous en repentir, nous en détourner  et y renoncer. Ceci nous permet d’être pardonné et de rechercher une plus ample transformation.

Les échanges démoniaques

Adam et Eve ont troqué avec Satan et ont de ce fait perdu leur ADN originel. Ils ont reçu en échange une position et un pouvoir d’être comme Dieu (humanisme et rationalisme).  Ce penchant de faire des échanges démoniaques a depuis été passé à chacun d’entre nous au travers de notre ADN.

Lorsque nous ne cherchons pas en tout premier lieu à servir le royaume des cieux dans ce que nous faisons, nous faisons un échange personnel et donc démoniaque dans le sens où nous cherchons à être les dieux de notre propre vie. C’est l’échange réalisé par Adam et Eve avec Satan. Esaü a échangé son droit de naissance pour un bol de soupe. De notre côté, nous échangeons aujourd’hui des choses pour notre position de demain.

Il faut aller plus loin et prendre sérieusement en considération qui est le premier bénéficiaire de notre ministère ou des œuvres que nous réalisons. Toute approbation venant des êtres humains est temporaire, certainement pas éternelle.

Dans Matthieu 6:1, Jésus déclare : « Gardez-vous d’accomplir devant les hommes, pour vous faire remarquer par eux, ce que vous faites pour obéir à Dieu, sinon vous n’aurez pas de récompense de votre Père céleste ». Il poursuit sa mise en garde pour tout ce qui touche aux prières, jeûnes et dons. Ces disciplines en elles-mêmes sont excellentes et font partie de la vie de tout chrétien mais il faut faire très attention aux motifs qui nous y poussent.

Tout ce que nous faisons devrait être pour Dieu et pour Sa gloire, par pour nous. Jésus a introduit un nouveau standard basé non pas sur l’adhérence externe à ces disciplines mais sur les motifs au plus profond de notre cœur.  Sur le même principe, la colère est égale au meurtre et la luxure à l’adultère (l’un engendre l’autre). Jésus a enseigné d’aimer nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent. « Je vous le dis : si vous ne vivez pas selon la justice mieux que les spécialistes de la Loi et les pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Matthieu 5:20).

Si notre droiture n’amène pas de gloire à Dieu, ce n’est pas de la droiture.

Sagesse démoniaque, naturelle ou de ce monde

Une telle sagesse ne vient certainement pas du ciel, elle est de ce monde, de l’homme sans Dieu, elle est démoniaque. Car là où règnent la jalousie et l’esprit de rivalité, là aussi habitent le désordre et toutes sortes de pratiques indignes  (Jacques 3:15-16).

Quelle est la source de sagesse qui influence, motive et dirige nos décisions ?

  • Chaque fois que nous puisons dans notre propre connaissance à l’encontre de celle de Dieu, nous effectuons un échange négatif.
  • Chaque fois que nous utilisons un substitut au lieu de la provision de Dieu, nous effectuons un échange négatif.
  • Chaque fois que les motifs de notre cœur sont égocentriques, nous effectuons un échange négatif.

Ces actions donnent un accès au monde démoniaque pour nous influencer, nous affecter, nous restreindre et nous déposséder de notre héritage.

Les marchés d’échange

Lorsque j’ai commencé à enseigner sur ce sujet, je savais que je ne pourrai pas le faire sans avoir moi-même passé par ce processus. Malheureusement, je remettais toujours cela à plus tard ! Ian Clayton a été un précurseur en ce domaine et il lui a fallu 8 mois pour le faire dans sa propre vie.

Pour finir, je l’ai fait en trois semaines car j’étais en plein milieu de la série d’enseignement s’y rapportant et je n’avais plus le temps.

À ce jour, je ne pense pas avoir fait quelque chose de plus difficile. Il a fallu que je reconnaisse comment je répondais à mes propres besoins et que je fasse face à toutes les raisons correspondantes dans mon cœur.

J’ai découvert un minimum de sept marches démoniaques. J’ai suivi le processus pour chacun d’entre eux, demandant à Dieu comment et où j’avais fait un échange négatif. Dieu m’a montré tout cela en détails et, émotionnellement, cela a été très dur.

Il a fallu ensuite que je travaille sur ma repentance. J’ai demandé à Dieu de sensibiliser ma conscience afin que je m’arrête immédiatement si  je sentais que je prenais un mauvais chemin. J’ai découvert qu’il m’était tout à fait possible de faire prisonnière mes pensées et de reconnaître les murmures perfides, avant même de m’engager sur la mauvaise voie. C’est une question de persévérance.

Les sept marchés

Je vais les présenter très succinctement. Si vous désirez travaillez dessus, je vous encourage à télécharger le document suivant (uniquement en anglais) : Negative Trading Floors – Mike Parsons

1. Tyr :  argent, matérialisme.

Le roi de Tyr a pillé le temple de Dieu et utilisé l’or volé pour construire une ville marchande, dédiée à sa propre gloire et ses propres fins.

C’est un marché qui traite de l’argent dérobé à Dieu et utilisé pour nos propres buts. Il couvre des domaines comme la dîme, les offrandes, les jeux d’argent, les escroqueries financières et les dettes.

2. Jézabel : manipulation, contrôle, domination, sorcellerie

Jézabel était la fille d’Ethbaal, le roi de Tyr. Elle a épousé le roi d’Israël afin de contrôler le système religieux hébreu.

C’est un marché qui couvre des sujets comme la manipulation des émotions, les jeux politiques, l’exploitation sexuelle, la corruption, le chantage et l’utilisation de substances pour altérer nos sens et perceptions.

3. Athalie : Semences royales

Athalie était la fille de Jézabel (ou selon certaines sources, sa belle-sœur). Elle a épousé le roi de Juda et essayé de prendre le contrôle des futures semences de la lignée royale en tuant tous les héritiers possibles. Elle a manipulé le système politique pour s’approprier l’autorité sur Juda et est devenue la seule reine que le pays ait jamais connue.

Ce marché couvre les engagements dans la franc-maçonnerie, croire aux mensonges de l’ennemi et des esprits familiers ainsi que toute mauvaise image de soi-même.

Le roi de Tyr, Jézabel et Athalie étaient tous des adorateurs de Baal, impliquant idolâtrie, le culte de la fertilité, les débauches sexuelles et les sacrifices d’enfants.

4. Caïn : meurtre

Caïn était le fils de Satan, la semence du serpent. Il a tué son demi-frère Abel sous l’emprise de la colère car il en était jaloux, deux sentiments dérivant de la nature héritée de Satan.

Ce marché ne couvre pas seulement les attaques physiques mais tout type de colère, diffamation, accusation et égocentrisme.

5. Dalila : séduction

Elle a offert plaisir et gratification à Samson pour le séduire et lui voler sa destinée.

Ce marché couvre tous les fantasmes que les gens vivent (tout particulièrement romantiques ou sexuels), trouvant/gardant des moyens pour recevoir approbation, acceptation ou affirmation mais aussi l’appât du gain, du pouvoir et de l’influence.

6. Léviathan : commérages, ragots, mensonges et déceptions

Une créature marine démoniaque, un escroc.

Ce marché couvre tous les mensonges ou déceptions destinés à faire croire aux autres que vous êtes mieux qu’eux : vérités camouflées, autopromotion, racontars, paroles et actions pour impressionner… Réfléchissez à ce que vous publiez sur Facebook.

7. Apollyon : qui s’oppose à la parole de Dieu

Un ange déchu qui est en constante opposition à ce que la parole de Dieu soit prêchée.

Chaque fois que nous atténuons ou affaiblissons la parole de Dieu, que nous suggérons un salut au rabais, que nous nous engageons dans des sectes, que nous nous laissons mener par des craintes ou  la peur du ridicule, que nous n’offrons pas toute la vérité des évangiles pour quelque raison que ce soit, nous faisons un échange négatif.

Mais si la sentinelle voit venir l’ennemi et ne sonne pas du cor, de sorte que le peuple ne soit pas averti, si alors l’ennemi survient et tue un membre du peuple, cette personne périra bien par suite de ses propres fautes, mais je demanderai compte de sa mort à la sentinelle (Ézéchiel 33:6).

Que faire ?

Lorsque nous découvrons toutes ces choses dans notre vie, ce n’est pas facile d’admettre que nous les avons faites. La vérité est que d’une manière ou d’une autre, nous y avons tous succombé. Cela nous empêche de recevoir tout ce que Dieu a préparé pour nous. Son plus grand désir est que nous entrions dans Sa gloire mais tout cela nous en empêche.  Il faut nous en débarrasser.

Nous devons être terriblement honnête sur notre passé, ne rien cacher ou prétendre que cela n’est jamais arrivé.  Ce n’est absolument pas facile de faire face à tout ce que nous avons dit et fait d’horrible mais dans la réalité, si nous ne le faisons pas, nous ne serons jamais libres.

Souvenez-vous que Dieu nous aime. Nous sommes sous la protection de Son amour  qui nous couvre comme un chapiteau, offrant un endroit sûr qui nous permet de traiter toutes ces horreurs. Et surtout, souvenez-vous de ce que je vous ai dit au début de cet article : nous ne portons aucune condamnation.

Cela n’est pas facile, c’est certain mais les précurseurs ont ouvert la voie et ont rendu les choses plus faciles pour nous qui suivons. En le faisant nous-mêmes, nous allégeons la tâche de ceux qui le feront après nous. Nous devons :

  • reconnaître nos échanges négatifs et nos motifs,
  • confesser nos échanges comme péchés,
  • rechercher la révélation des échanges négatifs de notre famille qui peuvent nous affecter. Nous verrons cela plus en profondeur dans un prochain article sur l’iniquité.

Ce diagramme devrait vous aider :
[télécharger au format PDF en cliquant ici ou sur le diagramme] 

Nous pouvons utiliser le système des tribunaux dans les cieux. Le tribunal mobile est le plus efficace pour traiter tous ces problèmes.

  • Acceptez les accusations et recevez le jugement de Dieu pour vos propres échanges et ceux de votre famille.
  • Repentissez-vous et renoncez aux échanges négatifs (soyez très précis).
  • Demandez à divorcer des échanges négatifs.
  • Invitez Dieu à activer les portails spirituels  de « révérence » et « crainte de Dieu » afin que votre portail spirituel de « conscience » soit sensitif et activé.

Maintenant que nous sommes armés de ces révélations et expériences, nous pourrons reconnaître  dans l’avenir si nous empruntons une voie menant à un échange négatif. Plus tôt nous le sentirons (ou entendrons l’avertissement du Saint-Esprit), plus tôt nous nous en détournerons et l’éviterons. Nous voulons arriver à un point où notre conscience réagit immédiatement à une démarche menant vers un échange négatif afin que cet échange ne représente même plus une option.

Tout ceci fait partie du processus de renouveler notre intelligence de manière à être transformés en l’image de Jésus.

Prière pour le tribunal

Avant d’utiliser cette prière, je vous recommande de travailler sur une partie (voire même quelques lignes) du document des marchés  (en anglais uniquement) par vous-même afin d’être vraiment spécifique sur chaque marché et comment vous y avez fait un échange.

Père Éternel, je Te remercie de tout l’amour que Tu me portes
Et du fait que Ton royaume est basé sur la droiture et la justice.

Par  la foi, j’entre dans le tribunal d’accusation.
Je fais face à mes accusateurs. J’accepte et j’admets que j’ai fait des échanges négatifs.

J’admets que j’ai suivi la voie de la connaissance du bien et du mal
J’admets que j’ai été influencé et motivé
Par une sagesse démoniaque, naturelle ou de ce monde.
Je me tiens en Ta présence, représentant ma cause et celle de mes ancêtres à qui je m’identifie.

Je me repens de tous les échanges négatifs que nous avons commis,
mes ancêtres et moi-même
et j’y renonce (soyez très précis sur les échanges que vous avez reconnus).

Je reçois le jugement de Dieu
Je suis justifié et retrouve ma droiture grâce à Jésus, mon défenseur.
Je libère le jugement de Dieu sur mes adversaires et accusateurs.
Je reçois un mandat pour être divorcé de tous ces échanges négatifs.

Je reviens dans ce monde
Avec l’autorité pour identifier et rejeter
Tous les motifs et influences démoniaques, naturels et de ce monde.

Je choisis d’être identifié comme Ton fils
Marchant dans la lumière
Et suivant la sagesse divine sur terre.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)

61. Échanger (1) : Information contre Élévation

Mike Parsons
avec Jeremy Westcott – 

L’illusion dans laquelle nous vivons

Il nous est difficile de porter un jugement sur nous-même. Nous sommes habitués à nos modes de penser et nos manières de satisfaire nos propres besoins. Dieu désire aller plus loin, en nous révélant et jugeant les pensées et les intentions de notre cœur. Il nous montre les réalités de nos motifs par la révélation de Sa parole et de Son esprit.

Sonde-moi, ô Dieu, pénètre mon cœur, examine-moi et pénètre les pensées qui me bouleversent ! Considère si je suis le chemin du mal et dirige-moi sur la voie prescrite depuis toujours ! (Psaume 139:23-24).

La différence entre la manière dont nous nous voyons et la manière dont Dieu nous voit représente l’illusion dans laquelle nous vivons.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal

Dans notre vie, nos décisions et expériences passées, ainsi que celles de nos ancêtres, donnent forme à nos motifs. Nous avons dans notre cœur un historique des décisions prises par les ancêtres de toutes nos générations passées, dans notre lignée familiale par le sang. Nous risquons fortement d’avoir été programmés par les courants d’iniquité de nos ancêtres qui engendrent dans notre cœur nos propres courants.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal est la voie et la source de tout ce qui concerne notre ego. Les racines viennent de l’échange de Satan lorsqu’il a déclaré : « Je monterai au sommet, je serai semblable au Très-Haut » (Ésaïe 14:14). Nous suivons la voie de nos échanges lorsque nous décidons de satisfaire nos propres besoins par nous-mêmes. Le fruit de cet arbre est toujours superbe à l’extérieur mais à l’intérieur, c’est la mort pour nous tous. Si nous pouvions voir sous sa peau rutilante, nous découvririons la pourriture et le poison que ce fruit contient et nous ne sombrerions jamais dans les mensonges séduisants de Satan.

Échanger c’est troquer. C’est une opération basée sur les désirs de notre cœur, malheureusement corrompu par le péché depuis Adam. Tous les échanges condamnables sont enracinés dans le désir au plus profond de notre cœur de devenir comme Dieu. Satan a été le premier à faire cet échange négatif, avant le début du monde. Le premier échange négatif sur terre a été réalisé entre Satan et Adam et Eve. Il leur a offert quelque chose et ils lui ont donné autre chose en échange.

Le chérubin protecteur

Sur l’arche de l’alliance, il y a deux chérubins, leurs ailes sont grandes ouvertes pour couvrir la révélation venant de la présence de Dieu. Lorsqu’ils déplacent leurs ailes, la lumière de cette révélation vient illuminer les pierres qui couvrent leur corps et elle est ensuite reflétée dans l’ordre créé.

Lucifer (l’un des chérubins protecteurs devenu Satan) s’est procuré la révélation du plan et des buts de Dieu. Il a découvert que la destinée future de l’univers ne lui serait pas soumise, à lui et aux anges mais qu’elle serait donnée aux hommes.  Il a échangé cette révélation pour mener un tiers des anges à se rebeller avec lui car il désirait empêcher Dieu de réaliser Son plan (voir Ezéchiel 28). Il a échangé cette révélation pour une future position.

Adam et Eve

Une fois Lucifer banni des cieux, il lui est devenu impossible de voir les plans de Dieu. Mais, parce qu’il connaissait le plan de Dieu pour les êtres humains, dès qu’Adam et Eve ont été créés, ils sont devenus son objectif principal.

Lucifer est venu les voir dans le jardin (Genèse 3:1-7) et il a commencé à entortiller les paroles de Dieu, créant un doute dans leur cœur sur ce que Dieu avait déclaré. Adam était là, juste à côté d’Eve durant toute la conversation. Eve a commencé à répondre en ajoutant quelque chose de son cru : « … ou y toucher… » car Dieu ne l’avait jamais mentionné. Lucifer en a profité pour mentir purement et simplement en déclarant : « Mais pas du tout! Vous ne mourrez pas! » Il leur a offert une nouvelle voie impie, émanant d’une sagesse corrompue, de remplir leur destinée sans Dieu : « … vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, décidant vous-mêmes ce qui est bien ou mal. »

A partir du moment où ils ont accepté cette offre, Adam et Eve ont commencé à suivre leur propre voie pour leur provision, cousant des feuilles de figuier pour s’en couvrir. Depuis lors, les êtres humains n’ont cessé de se couvrir de leurs propres efforts religieux.

Humanisme

L’échange d’informations pour obtenir une élévation où vous avez la connaissance et pouvez être comme Dieu, est la source de tout humanisme (élévation des capacités humaines) et rationalisme (élévation du raisonnement humain).

Satisfaire nos besoins

Dieu a placé en nous le besoin d’être accepté et aimé : un besoin d’affection, de valeur et d’estime de soi, un besoin d’être approuvé et de se sentir important, de recevoir une affirmation, un besoin d’identité et de but, de sécurité, sûreté et provision.  Il a toujours eu l’intention de satisfaire tous ces besoins par Lui-même, au travers de notre relation avec Lui. Toute tentative de notre part de puiser à une autre source ou d’essayer une autre voie engendre un échange sur des marchés démoniaques : offrir quelque chose en échange d’une réponse à un besoin.

On ne peut rien espérer de bon en suivant cette voie. Tous les chemins suivant la connaissance du bien et du mal ne mènent qu’à la mort, même ceux qui semblent « bons ». Ils substituent tous le bonheur à la joie, la satisfaction à la plénitude, les loisirs à la paix, les bonnes causes à la destinée. Ces choses peuvent sembler tout à fait attirantes, elles peuvent nous donner une grande satisfaction mais sur ce chemin, elles mènent toutes à la mort.

Les marchés démoniaques sont des substituts à la provision de Dieu. Ils offrent un autel de sacrifice pervers. Nous pouvons avoir en nous des courants générationnels qui nous poussent à échanger sur ces marchés et des esprits familiers qui les activent et les opèrent.  Ils ont tous des conditions, attachées à chaque échange, qui nous asservissent au péché et à la mort.

Lorsque nous suivons le chemin de la connaissance du bien et du mal, nous choisissons un raccourci pour notre propre satisfaction, le succès, l’argent, les positions, l’influence ou le pouvoir. Lorsque nous tirons notre identité de nos performances, notre ministère ou notre travail, nous négocions sur ces marchés démoniaques.

En effet, tout ce qui fait partie du monde : les mauvais désirs qui animent l’homme livré à lui-même, la soif de posséder ce qui attire les regards et l’orgueil qu’inspirent les biens matériels, tout cela ne vient pas du Père mais du monde (1 Jean 2:16).

La tentation de Jésus

La tentation de Jésus par Satan dans le Désert est un parfait exemple de la manière dont le diable nous attire dans ce piège (Matthieu 4:3-10). Il a commencé par semer un doute dans les déclarations de Dieu, les déformant et les utilisant sans leur contexte. Il a essayé de pousser Jésus à satisfaire ses propres besoins en dehors de la provision de Dieu. Jésus a répondu : « Il est écrit… ». A l’opposé d’Eve, Il n’a rien ajouté aux paroles de Dieu.

Lorsque Satan a emmené Jésus sur une très haute montagne (ce n’était pas sur terre bien évidemment car il  n’existe pas de montagne d’où l’on peut voir tous les royaumes de la terre), il Lui a montré Son propre héritage et Lui a offert un raccourci pour l’obtenir. Jésus pourrait l’avoir sans passer par la croix.  Quelle a été la réponse de Jésus ? « Va-t’en, Satan !  (Nous devons répondre de même à ces voix perfides que nous entendons en nous-même), car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu et c’est à lui seul que tu rendras un culte ». Satisfaire nous-mêmes nos propres besoins, vouer un culte à quoi que ce soit d’autre que Dieu, correspond à suivre les voies de Satan.

Lorsque nous commençons à examiner les pensées et motifs de notre cœur, nous faisons face à un véritable challenge. Jésus est sorti victorieux de ce test et s’en est allé, rempli du pouvoir de l’Esprit Saint, réalisant des miracles et détruisant les œuvres du diable. S’Il avait succombé à l’une quelconque de ces tentations, Il n’aurait jamais pu faire les œuvres du royaume et Il n’aurait jamais pu mourir sur la croix pour nous sauver.

Impitoyablement honnête

Satan nous fait des offres similaires, très souvent au travers des esprits familiers qu’il nous a assignés.

Présentons-nous à Dieu pour qu’Il nous examine et examinons-nous nous-mêmes régulièrement. Soyons impitoyablement honnête sur notre passé, en nous souvenant qu’Il nous aime tous. Assumons la responsabilité de nos échanges et motifs, confessons nos échanges en tant que péchés et cherchons les révélations des échanges effectués par nos ancêtres afin de les confesser, s’en repentir et les effacer.

Père Éternel, je te remercie d’avoir créé un chemin
pour que je puisse venir en Ta présence céleste
Par la foi, je passe le rideau de Jésus, le chemin de la croix
Je me présente à Toi, Jésus, mon Grand Prêtre,
pour me remettre entre Tes mains comme sacrifice vivant 

Je me soumets à l’autorité de la parole vivante dans ma vie
Je passe le rideau de vérité pour pénétrer dans le Lieu Saint
Je me tiens dans la lumière de Ta vérité 

Je Te demande de me sonder
Révèle-moi mon être aveugle,
Présente-moi les motifs cachés de mon cœur
Montre-moi comment j’ai suivi la voie
menant à l’arbre de la connaissance du bien et du mal

Montre-moi quand j’ai accepté les tromperies de Satan
Montre-moi quand  j’ai adopté une sagesse terrestre, naturelle ou démoniaque
pour satisfaire mes propres besoins 

Montre-moi quand j’ai fait un échange
en acceptant un raccourci pour ma satisfaction personnelle
Par le moyen du succès, de l’argent, position, influence ou pouvoir 

Montre-moi quand j’ai adopté mon identité
à partir de mes performances, œuvres ou ministère

Montre-moi lorsque j’ai établi des relations
afin de satisfaire mes propres besoins
par le moyen de l’amour, l’acceptation, l’affirmation et l’approbation 

Montre-moi quand j’ai décidé de satisfaire mes propres besoins
par l’humanisme et le rationalisme
en suivant les voies interdites de l’ego

Je me soumets et je remets ma vie entre Tes mains
afin de suivre la voie de l’arbre de vie comme ma source
Je m’engage à un style de vie de repentance de tout échange négatif
Je me repens des courants de péché dans mon cœur

Je m’engage à un style de vie de renonciation à tout échange négatif
Je me repens de mes péchés lorsque j’ai suivi la voie
de l’arbre de la connaissance du bien et du mal
En tant que style de vie
Je renonce à tous mes mécanismes de défense, de compensation et de survie

Révèle-moi ma véritable identité en tant que fils de Dieu
Donne-moi un cœur sécurisé dans son identité
Renouvelle mon intelligence en celle de Jésus-Christ
Remplis par Toi-même tous mes besoins insatisfaits
Guéris toutes mes blessures ouvertes
Restaure mon âme à sa condition d’origine

Je reçois Ton amour, Ton acceptation,
Ton affirmation et Ton approbation inconditionnels
de la source de l’arbre de vie
Je me tiens devant Toi, transparent, nu et sans crainte
Je peux T’entendre me déclarer « Je te regarde et je t’aime »
Je reçois la valeur, l’estime et la force d’âme que Tu as pour moi 

Je choisi de suivre la voie qui mène à ma source, l’arbre de vie, Jésus

Je reviens sur terre pour suivre les voies de Ton royaume
Manifeste Ta gloire au travers de moi sur toute la terre comme elle existe aux cieux
Afin que je remplisse mon éternelle destinée.

Articles liés (en français)
Les médias sociaux
Article original en anglais
Articles liés (en anglais)